Mon compte
    Bande-annonce Voyez comme on danse : Michel Blanc orchestre une valse grinçante dans la suite d'Embrassez qui vous voudrez ?
    22 août 2018 à 14:00
    Vincent Formica
    Vincent Formica
    -Journaliste cinéma
    Bercé dès son plus jeune âge par le cinéma du Nouvel Hollywood, Vincent Formica découvre très tôt les œuvres de Martin Scorsese, Coppola, De Palma ou Steven Spielberg. Grâce à ces parrains du cinéma, il va apprendre à aimer profondément le 7ème art, se forgeant une cinéphilie éclectique.

    16 ans après Embrassez qui vous voudrez, Michel Blanc retrouve sa troupe de comédiens pour une suite aussi piquante que le premier volet, Voyez comme on danse. Sortie en salles prévue pour le 10 octobre.

    Voyez comme on danse, la nouvelle comédie mise en scène et interprétée par Michel Blanc, débarquera le 10 octobre 2018, 16 ans presque jour pour jour après le premier volet, Embrassez qui vous voudrez, sorti le 9 octobre 2002 en salles. Il s'agit du 5ème film en tant que réalisateur pour Michel Blanc après Marche à l'ombre (1984), Grosse fatigue (1994), Mauvaise passe (1999) et Embrassez qui vous voudrez (2002).

    Le cinéaste/comédien a réuni une grande partie de l'équipe du premier opus pour nous conter la suite de leurs aventures amoureuses et familiales. Carole Bouquet, Karin Viard, Jacques Dutronc et Charlotte Rampling rempilent, accompagnés de petits nouveaux comme Jean-Paul Rouve et William Lebghil.

    Arnaud Borrel
    Karin Viard, Charlotte Rampling et Carole Bouquet

    Rouve incarne Julien, mari de Lucie (Carole Bouquet) et père d'Alex (William Lebghil). Ce dernier lui apprend qu'Eva, la fille de Véro (Karin Viard) lui a caché sa grossesse. Pendant ce temps, Elizabeth (Charlotte Rampling), dont le mari Bertrand (Jacques Dutronc) s’est volatilisé, voit sa maison dévastée par une perquisition. En attendant, Serena, la maîtresse de Julien, sent qu’il lui ment et ne sent pas que Serena lui ment aussi. Il y a également Loïc, fils ainé de Véro, seul élément stable de la bande, qui s'avère ne pas l'être tant que ça. Sans oublier un absent toujours très présent…

    Rencontrée au Festival du film francophone d'Angoulême en août 2017, Karin Viard nous indiquait que le film prenait les personnages "quasiment au même endroit" 15 ans après. À propos de son personnage, elle poursuit : "Elle a 15 ans de plus, donc elle est encore plus folle. Encore plus folle, encore plus aux abois, encore plus dans la panique." Pour l'anecdote, Voyez comme on danse était un des titres de travail d'Embrassez qui vous voudrez.

    En attendant le 10 octobre, retrouvez Michel Blanc dans notre Faux Raccord - Spéciale Les Bronzés

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    • pat T.
      en voila une comédie sympathique en devenir
    • Morcar
      Mouais...J'avais vraiment beaucoup aimé le précédent, a tel point que je l'avais acheté en DVD dès la sortie. Mais je ne suis pas convaincu pour le moment par cette bande annonce, malgré certaines bonnes répliques. Sans doute parce qu'il manque tellement de monde du premier film que je n'ai pas l'impression que les deux aient un rapport l'un avec l'autre.Dommage qu'on ne retrouve pas Clotilde Courreau, Gaspard Uliel, Lou Doillon, Virginie Laurent, etc...
    • seke
      Les films de Michel Blanc sont malheureusement sous-estimés
    Voir les commentaires
    Back to Top