Notez des films
Mon AlloCiné
    Mirage sur France 2 : que vaut le thriller d'espionnage avec Clive Standen (Vikings) ?
    Par La Rédaction — 17 févr. 2020 à 08:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Première coproduction de France Télévisions dans le cadre de l’Alliance, cette fiction ambitieuse au casting international tournée à Abu Dahbi mélange action, thriller contemporain sur fond d'espionnage industriel et drame familial. Pari réussi ?

    Eric Vernazobres/ FTV
    De quoi ça parle ?

    Depuis que son mari, Gabriel, a disparu lors du tsunami qui a déferlé sur les côtes de l'océan Indien en décembre 2004, Claire, ingénieure informatique en cyber-sécurité, a refait sa vie. Elle s'installe à Abu Dhabi avec son fils, Zack, et s'est remariée avec Lukas. Alors qu'elle avait perdu tout espoir de revoir un jour le père de son fils, Claire aperçoit un jour le reflet de Gabriel dans un restaurant. Persuadée qu'il ne s'agit pas du fruit de son imagination, elle se lance aussitôt à la recherche de son ancien compagnon...

    6 épisodes de 52 minutes - à partir du 17 février sur France 2

    Ca ressemble à quoi ?
    Mirage Saison 1 Bande-annonce VF

     

    C'est avec qui ?

    Marie-Josée Croze (Ne le dis à personne) incarne Claire, une française expatriée à Abu Dhabi prise dans un engrenage infernal lorsqu'elle se lance à la poursuite d'un fantôme : celui de son ex, Gabriel, interprété par l'acteur britannique Clive Standen (Vikings). A leurs côtés, Hannes Jaenicke (Post Mortem) incarne Lukas, son nouveau compagnon, et Philippine Leroy-Baulieu (Dix pour cent) est Jeanne, l'une des "housewives" expatriées comme elle à Abu Dhabi. On retrouve également Grégory Fitoussi en homme d'affaires corrompu et Thomas Chomel (Clem) dans le rôle du fils adolescent de Claire. La série est créée par Bénédicte Charles et Olivier Pouponneau, épaulés par Franck Philippon (Tunnel), sous la houlette du réalisateur canadien Louis Choquette (Mafiosa, Philharmonia.)

    Ca vaut le coup d'oeil ?

    Première série coproduite dans le cadre de l’Alliance, France Télévisions sort l'artillerie lourde avec Mirage, un thriller d'espionnage teinté de drame intime dans le cadre grandeur nature des Emirats Arabes Unis. Pour rappel, l'Alliance, créée en 2019, est une coalition de trois chaînes publiques européennes, la ZDF pour l'Allemagne, la RAI pour l'Italie et France Télévisions, réunies afin de produire des fictions audiovisuelles d'envergure inscrites dans un cadre international, avec une histoire à fort potentiel d'exportation.

    Mirage, avec ses acteurs principaux respectivement français, britannique et allemand, son casting constitué d'une dizaine de nationalités différentes et son réalisateur canadien, tente de relever le défi en proposant un thriller nerveux, introduit par un flashback impressionnant au moment du tsunami de 2004 en Thaïlande. Une ambition certaine s'observe dans les décors, en grande partie naturels, entre les gratte-ciels d'Abu Dhabi et le désert marocain où ont été tourné une partie des extérieurs. Un soin particulier est apporté à la  la représentation des moeurs diamétralement opposés des Abudhabiens. Pendant que les expatriés vivent en vase clos dans des condos de luxe, la nombreuse main d'oeuvre étrangère vit dans la partie basse de la ville; les premiers se promènent en tenue estivale dans les rues tandis les jeunes filles Emiratis voilées ne peuvent pas se déplacer sans membre de leur entourage masculin à leurs côtés, et que des agents de police féminins effectuent les patrouilles de sécurité en Ferrari. 

    Un environnement hors normes, où l'individu est réduit à l'état de simple rouage face à la toute-puissance de la ville où les apparences et le profit sont rois. Mirage se sert de ce cadre pour y dérouler une histoire de manipulation et de jeu de doubles sur fond d'espionnage industriel qui ne laisse aucun temps mort. Courses poursuites, cascades, fusillades, données confidentielles à protéger des mains d'un mystérieux consortium étranger, le tout relié par une histoire d'amour impossible : des codes très américains, jusque dans les répliques parfois téléphonées et le jardon technologique employé qui nous égare. On regrette que les méchants y soient un brin caricaturaux et manquent de profondeur, à l'image du personnage incarné par Gregory Fitoussi et des deux mercenaires qui traquent l'héroïne.

    En revanche, Marie-Josée Croze apporte beaucoup de profondeur et de naturel au personnage de Claire, tiraillée entre sa vie familiale et l'espoir de retrouver son amour de jeunesse perdue. Clive Standen, le Rollo de Vikings, habitué aux rôles physiques, apporte une solidité au duo, et on finit par se laisser entraîner par ce jeu de faux-semblants et de couple en quête de réparation. On aurait également aimé s'attarder plus sur des personnages secondaires riches comme Lukas et Enzo, l'époux et le fils de Claire, qui incarnent la part de réalisme de la série. Au-delà l'apport convaincant de leurs interprètes, tous deux sont ancrés dans des problématiques plus  réalistes, entre les difficultés d'intégration dans un univers multiculturel pour l'adolescent et la pression économique lié au statut d'expatrié pour le compagnon de Claire. Avec le personnage de Jeanne, housewife dépressive et évaporée, ils donnent une touche de sincérité à cette série d'envergure qui oublie parfois de creuser les aspérités de ses personnages.

    Enfin, si la série est diffusée en VF sur France 2 (horaire de prime-time et contraintes de programmation obligent), elle perd forcément de sa richesse linguistique en voyant la quasi-totalité de ses dialogues lissés en français alors que de nombreuses séquences entre Claire, Gabriel, Enzo et Lukas alternent entre le français et l'anglais. La version originale sous-titrée (disponible en changeant la piste audio depuis votre poste et en replay sur le site de France TV) permet de mieux rendre compte du caractère international de Mirage et du travail accompli par son casting.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • meiyo
      Je pensais surtout avec le France dedans. Mais effectivement le Brexit risque de compliquer les choses?
    • Last Action Zero
      Il y en a pas mal, en fait. Mais en général, ce sont surtout entre l’Angleterre, et d'autre pays d’Europe. Mais le Brexit pourrait bien changer la donne.
    • Happy_Evil_Dude
      Il y en a déjà eu quelques unes au fil du temps, notamment venant de Canal+ côté français (Borgia, Young Pope/New Pope, Tunnel, Jour Polaire), mais aussi TF1 (Crossing Lines), M6 (Largo Winch) et bien sûr Arte (Occupied).Mais c'est justement le principe de L'Alliance d'encourager et faciliter ce type de co-productions. Après Mirage sont déjà prévus un nouveau Tour du Monde en 80 Jours avec David Tennant et une série sur Léonard de Vinci avec Aidan Turner & Freddie Highmore.
    • meiyo
      Je ne comprend pourquoi il n'y a pas plus de coproductions européennes, ne serait-ce que pour des mini-séries : ça permet de mutualiser les frais et de diversifier les intrigues et la distribution.
    Voir les commentaires
    Back to Top