Notez des films
Mon AlloCiné
    Prometheus : pourra-t-on voir un jour une sonde comme celle utilisée dans le film ?
    Par Olivier Pallaruelo (@Olivepal) — 10 avr. 2021 à 12:00

    Si les sondes flottantes utilisées dans "Prometheus" pour scanner et explorer les cavernes dans le film relève encore de la pure SF, quelle technologie actuelle pourrait s'en rapprocher le plus ?

    20th Century Fox / Disney

    Prometheus de Ridley Scott vient de débouler dans la section Star du catalogue de Disney+. Parmi les gadgets High Tech utilisés dans le film figure une sonde flottante, visible d'ailleurs dans la bande-annonce, à partir de 1''20 :

    Prometheus Bande-annonce VO

     

    Lorsque les scientifiques explorent les cavernes dans le film, ils utilisent des sondes intelligentes et qui flottent, capable de partir seules explorer l'environnement et le scanner, pour cartographier les lieux en vue d'en faire une carte holographique en 3D.

    Ci-dessous, un dessin conceptuel de ces sondes utilisées dans le film, pour mieux se rendre compte :

    20th Century Fox


    Alors certes, on n'en est pas encore aux sondes qui flottent toutes seules. En fait, on peut déjà songer à Google Street View avec la technologie embarquée à bord des Google Cars, qui cartographie inlassablement l'espace urbain, à l'aide de la technologie Immersive Media, capable de scanner et restituer l'environnement à 360°.
    Exemple de Google Car.

    Une voiture équipée de caméras circule dans les rues en prenant des images, qu'un logiciel propriétaire de Google assemble pour donner l'impression de continuité. La voiture est aussi équipée d'un système qui capte tous les signaux 4G/GSM et Wi-Fi dans le but de les lister. Depuis juin 2013, Google Street View est capable d'offrir des visites virtuelles dans les intérieurs de certains bâtiments.

    Si l'on ignore évidemment la teneur de la technologie employée par la sonde dans Prometheus, on pourrait la rapprocher de ce qu'utilise la NASA et le satellite ICESat (Ice, Cloud, and Land Elevation Satellite), qui effectuait des relevés topographiques des glaciers jusqu'en 2010. Un second satellite, ICESat 2, fut lancé en septembre 2018.

    La NASA a utilisé deux satellites baptisés GRACE et GRACE - FO, acronyme de Gravity Recovery And Climate Experiment et Follow On, en orbite autour de la Terre, lancées respectivement en mars 2002 et mai 2018. La gravité étant affectée par la masse, le satellite peut mesurer les changements de masse et ses variations dans le temps sur la Terre, incluant la répartition de l'eau sur la surface du globe, ainsi que la glace.

    La conception des satellites GRACE chez Airbus.

    Les cartes générées mensuellement par GRACE sont 1000 fois plus précises que les cartes qui existaient auparavant, ce qui permet d'améliorer la précision de nombreuses techniques utilisées par les océanographes, les hydrologues, les glaciologues, les géologues, les climatologues, et autres scientifiques observant les phénomènes naturels.

    A quand une miniaturisation de l'outil comme dans Prometheus ?

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top