Mon compte
    Le Journal de Bridget Jones : quelles actrices françaises auraient pu jouer l'héroïne ?
    22 août 2021 à 18:00
    Corentin Palanchini
    Passionné par le cinéma hollywoodien des années 10 à 70, il suit avec intérêt l’évolution actuelle de l’industrie du 7e Art, et regarde tout ce qui lui passe devant les yeux : comédie française, polar des années 90, Palme d’or oubliée ou films du moment. Et avec le temps qu’il lui reste, des séries.

    Renée Zellweger est un visage désormais indissociable du film "Le Journal de Bridget Jones", mais saviez-vous que deux actrices françaises avaient été pressenties avant elle ?

    Universal Pictures

    Le Journal de Bridget Jones a propulsé l'actrice Renée Zellweger au rang de star, elle qui avait déjà tourné aux côtés de Jim Carrey (Fous d'Irène), Meryl Streep (Contre-jour), Morgan Freeman (Nurse Betty) ou Matthew McConaughey (Massacre à la tronçonneuse, la nouvelle génération). Mais Bridget aurait pu avoir un tout autre visage : celui d'une actrice française.

    Le Journal de Bridget Jones
    Le Journal de Bridget Jones
    Sortie : 10 octobre 2001 | 1h 37min
    De Sharon Maguire
    Avec Renée Zellweger, Colin Firth, Hugh Grant, Gemma Jones, Shirley Henderson
    Presse
    3,8
    Spectateurs
    3,3
    louer ou acheter

    En effet, pour le premier rôle féminin du Journal de Bridget Jones, la réalisatrice Sharon Maguire et le studio envisagent un nombre incalculable d'actrices, pour la plupart originaires de pays anglophones, à l'exception de deux actrices tournant alors essentiellement en France : Juliette Binoche et Sophie Marceau.

    Sophie Marceau

    Dix ans seulement après sa révélation dans La Boum (1980), Sophie Marceau commence à tourner à l'international, d'abord pour la coproduction franco-américaine Pacific Palisades, puis Braveheart, dans lequel elle incarne la princesse Isabelle. Elle poursuit avec Firelight, mais c'est en 1999 que tout s'accélère, justement avant le lancement de Bridget Jones.

    Gemini Films
    Sophie Marceau en 2000 dans "La Fidélité"

    La même année, Marceau signe un petit rôle dans Le Songe d'une nuit d'été de Michael Hoffman, donne la réplique à David Spade (Une fille qui a du chien), mais apparaît surtout dans Le Monde ne suffit pas, 19e opus de la saga James Bond, avec Pierce Brosnan en 007. Portée par le succès incroyable du film, elle est alors pressentie pour incarner Bridget Jones.

    Elle préfèrera pourtant revenir en France tourner La Fidélité d'Andrzej Zulawski, réalisateur qu'elle avait déjà cotoyé pour L'Amour braque (1985), Mes nuits sont plus belles que vos jours (1989) et La Note bleue (1991). Elle enchaînera ensuite avec Belphégor de Jean-Paul Salomé.

    Juliette Binoche
    Miramax
    Juliette Binoche en 2000 dans "Le Chocolat"

    Après avoir filmé Mauvais sang de Leos Carax, Juliette Binoche rencontre Philip Kaufman qui la fait tourner dans L'insoutenable légèreté de l'être aux côtés de Daniel Day-Lewis. Poursuivant sa carrière en France, elle tourne tout de même à l'international Les Hauts de Hurlevent (1992), Le Patient anglais (1996) pour lequel elle remporte l'Oscar de la Meilleure actrice dans un second rôle.

    Elle est elle aussi pressentie pour incarner l'héroïne du Journal de Bridget Jones, mais aux mêmes dates de tournage, part finalement tourner Le Chocolat avec Judi Dench et Johnny Depp, long métrage qui lui vaut une nomination à l'Oscar de la Meilleure actrice.

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top