Notez des films
Mon AlloCiné
    César 2018 : 120 BPM et Au revoir là-haut favoris, les oubliés, les tendances... Ce qu'il faut retenir de ces nominations
    Par Brigitte Baronnet — 31 janv. 2018 à 14:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    120 battements par minute et Au revoir là-haut chez les favoris, Le Sens de la fête créé la surprise, la création d'un César du public... Quelles sont les principales informations à retenir, les oubliés, les tendances ? On fait le point !

    120 Battements par minute : 13 nominations
    1. 120 Battements par minute : 13 nominations +

    Avec 13 nominations chacun, 120 battements par minute de Robin Campillo et Au revoir là-haut d'Albert Dupontel partent favoris pour la 43e cérémonie des César, qui aura lieu le 2 mars prochain salle Pleyel à Paris. Les films les plus nommés ensuite sont Le Sens de la fête d'Eric Toledano et Olivier Nakache (10 nominations), Barbara de Mathieu Amalric (8 nominations), Petit paysan d'Hubert Charuel (8 nominations), Grave de Julia Ducournau (6 nominations), Patients de Grand Corps Malade et et Mehdi Idir (4 nominations) et Les Gardiennes de Xavier Beauvois (4 nominations) (la liste complète des nommés est ici). Pour mémoire, en 2017, Elle de Paul Verhoeven et Frantz de François Ozon dominaient les nominations, tandis qu'en 2016,Marguerite et Trois souvenirs de ma jeunesse étaient en tête

    Gaumont Distribution
    Le Sens de la fête s'offre 10 nominations au sein d'une édition qui laissera une large place à la comédie

    Principale surprise de ces nominations 2018 : une présence accrue de la comédie ! Avec 10 nominations, Le Sens de la fête arrive en effet à la 3ème place des films les plus cités cette année. On notera également 4 nominations pour la comédie dramatique Patients de Grand Corps Malade et Mehdi Idir, et 2 nominations pour Mr et Mme Adelman de Nicolas Bedos. A noter que Guillaume Canet obtient une nomination pour Rock'n Roll dans la catégorie meilleur acteur, et Le Brio d'Yvan Attal, trois nominations pour ses interprètes, Daniel Auteuil et Camélia Jordana, et meilleur film. 

    Plus de comédie...

    La comédie occupera une vraie place cette année, également, avec pour la première fois depuis la création des César, un prix du public. Il viendra distinguer le film français ayant fait le plus d'entrées de l'année, en l'occurrence Raid Dingue avec ses 4,6 millions d'entrées. Une nouveauté qui devrait réjouir Dany Boon, qui, en 2009, avait vivement regretté que Bienvenue chez les Ch'tis et ses 20 millions d'entrées n'obtiennent qu'une seule nomination. "Souvenez-vous avec Dany Boon, on avait commencé il y a quelques années une conversation qui trouve aujourd'hui un premier aboutissement", a indiqué Président de l'Académie des César, Alain Terzian. Pour mémoire, Dany Boon défendait plus précisément l'idée de la création de la César de la comédie. 

    Les premiers films brillent...

    Il ressort cette année une présence importante de premiers longs métrages dans des catégories autres que celle de premier film. Ainsi Petit Paysan, l'outsider de 2018 avec 8 nominations, et Patients se voient nommés dans des catégories comme meilleur film (en plus de meilleur premier film), Grave et Petit Paysan (en meilleur réalisateur), ou encore, par exemple, Mr et Mme Adelman (pour Doria Tillier dans la catégorie meilleure actrice).

    Le niveau était très élevé cette année dans la catégorie meilleur premier film, et le nombre de nominations étant limité, quelques films n'ont pas pu s'y tailler une place, comme M de Sara Forestier, Ava de Léa Mysius, Compte tes blessures de Morgan Simon, Pour le réconfort de Vincent Macaigne, Les derniers parisiens de La Rumeur, Soleil battant des soeurs Laperrousaz ou encore Corporate de Nicolas Silhol.

    Pieter De Ridder
    Julia Ducournau, seule femme nommée dans la catégorie meilleure réalisation en 2018. Elles étaient 3 réalisatrices en 2017 et 2016.

    On notera une très faible représentation des femmes dans la catégorie reine du meilleur réalisateur/réalisatrice : seule Julia Ducournau est nommée pour Grave, contre 3 réalisatrices nommées en 2016 et 2017. Par ailleurs, aucun film réalisé par une femme n'est nommé dans la catégorie meilleur film.

    Les oubliés...

    Dans la catégorie des oubliés, la liste regroupe quelques films cannois : aucune nomination pour Les Fantômes d'Ismael d'Arnaud Desplechin, L'Amant Double de François Ozon ou Rodin de Jacques Doillon. Dans la catégorie biopic, Gauguin et Nos années folles ont également été totalement oubliés, et Django n'obtient qu'une nomination pour Reda Kateb. Oubliés également Santa & Cie d'Alain Chabat, Valérian de Luc Besson, Mon Garçon de Christian Carion ou encore Ce qui nous lie de Cédric Klapisch. Totalement boudés deux films dont les précédentes oeuvres de leurs réalisateurs avaient reçu de nombreuses statuettes : Guillaume Gallienne avec Maryline, et Martin Provost avec Sage Femme.

    Côté actrices, certaines abonnées aux nominations brillent par leur absence cette année : Catherine Deneuve, Catherine Frot, Marion Cotillard, Nathalie Baye, Fanny Ardant ou encore Isabelle Huppert. Chez les acteurs, Pierre Niney, Vincent Lindon et Vincent Cassel sont eux aussi absents. Le niveau était également très haut dans la catégorie meilleur espoir, laissant sur la touche plusieurs comédiens qu'on aurait bien vu nommés, Noée Abita, Matthieu Lucci et Adeline d'Hermy en tête.

    Quid des doublés ?

    Après les oubliés, soulignons quelques doublés : Patients et Petit Paysan qui parviennent à être nommés tous les deux en meilleur premier film et meilleur film, mais aussi la double présence d'un même réalisateur, Ladj Ly pour le court métrage Les Misérables et la co-réalisation du documentaire A voix haute avec Stéphane de Freitas.

    Nahuel Perez Biscayart n'est quant à lui nommé qu'une seule fois, en meilleur espoir, car le règlement des César empêche désormais les nominations à la fois en meilleur acteur et meilleur espoir (changement opéré suite aux deux César obtenus par Tahar Rahim pour Un Prophète). Le règlement a également été modifié récemment pour les catégories meilleur film et meilleur réalisateur. Si le lauréat du meilleur film arrive également en tête de la catégorie meilleur réalisateur, le César de la meilleure réalisation "sera alors attribué à la personne arrivant en second dans les suffrages", dit le règlement.

    Bestimage
    Après Florence Foresti en 2016 et Jérôme Commandeur en 2017, Manu Payet sera le maître de cérémonie de cette 43e édition

    La cérémonie des César 2018 se déroulera salle Pleyel le 2 mars, avec Manu Payet en maitre de cérémonie. La cérémonie sera dédiée à Jeanne Moreau. Vanessa Paradis, présidente de cette édition, ouvrira les festivités et Penelope Cruz recevra un César d'honneur.

    Juste avant de dévoiler les nommés avec Manu Payet qui s'est dit (ironiquement) "pas du tout tendu", Alain Terzian a souligné que l'année avait été "prospère pour le cinéma français", avec "plus de 200 millions d'entrées". C'est "aussi une année de grande émotion -j'ai failli dire tristesse- car vous avez vu partir un certain nombre d'icônes, d'immenses artistes, acteurs, actrices qui sont disparus cette année."

    Et d'ajouter : "C'est une cérémonie qui sera placée sous le signe de l'émotion à ce titre. (...) Vanessa Paradis [sera le] prolongement de l'émotion d'une cérémonie dédiée à Jeanne Moreau puisqu'elles ont chanté ensemble sur la scène du Festival de Cannes". 

    Précisons enfin que l’ensemble des films ayant recueilli au moins une nomination sera projeté du 14 au 20 février au cinéma Le Balzac et du 21 au 27 février au cinéma Les 3 Luxembourg.

    César 2018 : La liste complète des nominations

    César 2018 : notre reportage à la soirée des Révélations 

    César 2018 : la soirée des Révélations

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Kalami
      Il faut absolument ne pas renouveler le César du public l'année prochaine. C'est une insulte au cinéma et aux spectateurs. Ceux-ci n'ont pas vraiment aimé ce film. De plus, nous sommes dépendants des choix de programmation des salles. Les Césars récompensent la qualité, le box-office la quantité. Ou alors, on l'appelle César Dany Boon, puisque c'est lui qui l'aura encore l'année prochaine (pour La Ch'tite famille). Ou alors, on fait voter le public sur les 10 premiers films français du Box-Office. Pour finir, pour répondre à Dany Boon qui trouve que les comédies ne sont pas assez représentées aux Césars, il faudrait juste que l'on sache en faire des bonnes...
    • heisenberg13
      C’est pas des statuettes!!
    • Kass Bonbon R.
      Au revoir là hautmériterait une grosse partie des statuettes, on voit ce que ça donne quand on donne de l'oseille à Dupontel pour réaliser. Par contre 10 nominations pour Le sens de la fête, ça choque personne ? Là j'ai pas compris...
    • frenchieinlondon
      Parmi les films soi-disant oubliés, aucun ne méritait d'être nommé dans la catégorie meilleur réal ou meilleur film. Ce n'est pas un oubli, mais juste du bon sens.
    • C?venole30
      Un oubli, en principe, c'est pas volontaire. Alors, est-ce vraiment un oubli ?
    • Cosmicm
      Oh... autant pour moi. C'est cool alors. Oui même si ses chances sont minimes, c'est un acteur qui n'a rien à prouver
    • C?venole30
      Les premiers films brillent, en effet, de tout leur éclat, et en particulier M. et Mme Adelman, une vraie petite pétite que nous a offerte Nicolas Bedos et le Patients, tout vibrant d'émotion de Grand corps malade. Deux films superbes !
    • fandeclint
      d'accord avec vous, ce film a été une incroyable bonne surprise, moi qui déteste viscéralement bedos, j'y suis allée parce qu'on me l'a conseillé, et je l'ai trouvé génial. Maquillage compris !
    • fandeclint
      passons sur le règlement absurde film / réalisateur. je comprends qu'on ne puisse pas satisfaire tout le monde, y'a déjà beaucoup de nommé(e)s chez les acteurs et actrices et les films... j'ai vu la plupart des films nommés, c'est déjà pas mal, en plus ils ratissent large. (ceux qui trouve regrettable de ne pas nommer Laissez bronzer les cadavres ?? il a dû sortir dans 30 salles et faire 5000 entrées, faut pas non plus exagérer !). Du côté des snobés, Lindon, je suis fan mais Rodin, non, on comprenait rien de ce qu'il disait donc pas mécontente qu'il soit oublié. De tout ce que j'ai vu, la grande absente pour moi est Marion Cotillard qui est quand même assez incroyable dans Rock n roll, qu'on aime ou pas le fim. Ce niveau d'autodérision était assez extraordinaire. Même Johnny était drôlissime...
    • VincentVega2238
      Valérian de luc besson parmi les oubliés? fallait la sortir celle la! il n'aurait pas été oublié si une catégorie pire film de l'année était présente! dans le cas contraire ce serait scandaleux qu'il est une nomination quelque part!
    • tony-76
      Alban Ivanov dommage pour lui ^^ sens de la fête
    • Caine78
      J'irais même plus loin : du coup imaginons par exemple que Dupontel ait le César du meilleur réalisateur : cela l'élimine d'emblée pour la couse au meilleur film!! Le titre apparaîtra mais celui-ci ne sera plus en lice puisque déjà récompensé. La compétition se fera entre les films restant, sympa niveau suspense pour le film concerné, il sait d'ores et déjà qu'il est éliminé... Classe.
    • Oliver Q.
      Je suis le premier à être agace par le realisme sobre si souvent mis en avant par le cinéma français qui méprise les 'genres' en pensant stupidement que le realisme n en est pas un... mais j ai plutôt bien aime le petit paysan et les performances d acteur étaient intéressantes aussi... Après je n aime pas l idée qu un réalisateur réputé qui a fait un film vaguement meilleur que son précédent mais pas transcendant ait forcément un passe droit à ce type de cérémonies (typiquement The Post ou tout l argent du monde aux golden globes et aux oscars je me suis dit ça) donc c est aussi pour ça que j aurais vu d un mauvais oeil des nomis pour Ozon
    • kingbee49
      En gros, pour l'académie, le césar du meilleur réalisateur, ce serait une sorte de doublon malvenu du césar du meilleur du film ! C'est pourquoi on le donne par défaut au deuxième sur la liste !! ça va plaire au lauréat, ce genre de chose ! Je trouve ça d'une hypocrisie totale ! Ce n'est pas un règlement, c'est un dérèglement !! Donc si 120 battement gagne le meilleur film, Dupontel sera le meilleur réal' et inversement...Bonjour le suspense !
    • kingbee49
      Oui, c'est d'une bêtise absolue...
    • TylerDurden17
      En raisonnant comme eux le meilleur film ne devrait avoir aucun autre prix.Pourquoi il ne pourrait pas avoir le meilleur réalisateur mais la meilleur actrice ?Et du coup, le lauréat du meilleur réalisateur, on lui dira s'il est 1er ou 2ème?Ridicule...
    • L'irrationnel
      Je pense que se prépare la meilleure sélection Cesar de l'histoire
    • Guillaume B.
      Grave, c'est vrai que c'est déjà un progrès de la part de l'académisme d'en reconnaître les mérites. Laissez bronzer (comme L'étrange couleur) c'est trop avant-gardiste (et encore, c'est un peu ce que Tarantino fait; piocher dans le bis ancien pour en refaire avec classe) et hors norme pour eux. Même Grave fait office de film classique à la française en comparaison.Quant au Ozon, j'ai trouvé que sur la forme le film était remarquablement travaillé là où Petit paysan m'a semble, certes bien fait, mais pas marquant (aucune scène du film ne m'a semblé mémorable contrairement à certains tableaux érotico-onirique du Ozon). Maintenant, je préfère Vacht nue aux vaches malades et le fantastique (même quand il n'en a que les atours) ou le fantasque au réalisme sobre (raison qui me pousse plus vers le Dupontel que le Campillo aussi), alors..Enfin, du moment que c'est des bons films nommés, ça va.Le césar du public pour le succès populaire de l'année, ça me dépite déjà plus...
    • FerrisBueller
      Donc si je comprend bien pour l'académie le meilleur film ne peut pas être réalisé par le meilleur réalisateur. Mais le meilleur premier film peut avoir le césar du meilleur réalisateur sauf si il gagne le cesar du meilleur film alors là il perdra le césar du meilleur premier film et réalisateur. C'est clair!
    • Oliver Q.
      C est vrai que cette règle pour meilleur film meilleur réalisateur est assez ridicule...
    Voir les commentaires
    Back to Top