Mon compte
    Cannes 2022 : la palme hurle de joie, les frères Dardenne plus complices que jamais et... des bisous !
    29 mai 2022 à 12:00
    Vincent Garnier
    Vincent Garnier
    -Rédacteur en chef
    Cinéphile omnivore, Vincent « Michel » Garnier se nourrit depuis de longues années de tous les cinémas, sans distinction de genres ou de styles. Aux côtés de Yoann « Michel » Sardet, il supervise la Rédac d’AlloCiné et traque les Faux Raccords.

    Vous voulez (re)voir Ruben Östlund fou de bonheur, Zar Amir Ebrahimi (prix d'interprétation féminine) radieuse, Carole Bouquet et Vincent Lindon s'embrasser fougueusement ? Retour en images sur la cérémonie de clôture de cette 75ème édition.

    Ruben Östlund (Palme d'Or pour "Sans Filtre")
    1. Ruben Östlund (Palme d'Or pour "Sans Filtre") +
    C'est à l'issue d'une cérémonie pleine de joie (celle de se retrouver, celle de célébrer le cinéma déconfiné), de décontraction (Virginie Efira, souveraine en maîtresse de cérémonie) et d'embrassades (en tous genres, de la plus fraternelle à la plus langoureuse) que le Suédois Ruben Östlund décroche sa 2ème Palme d'Or pour le très corrosif Sans Filtre, 5 ans après The Square, déjà marqué du sceau de la provocation et de l'ironie grinçante.
    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top