Notez des films
Mon AlloCiné
    American Nightmare
    note moyenne
    2,7
    8920 notes dont 1147 critiques
    répartition des 1147 critiques par note
    50 critiques
    166 critiques
    361 critiques
    297 critiques
    174 critiques
    99 critiques
    Votre avis sur American Nightmare ?

    1147 critiques spectateurs

    Simon1310
    Simon1310

    Suivre son activité 75 abonnés Lire ses 214 critiques

    2,0
    Publiée le 8 août 2013
    Film concept qui partait d’une idée jouissif et original, à savoir pendant une nuit tout le monde pouvait commettre des crimes sans être poursuivie, ni punie par la suite, avec la police et les hôpitaux aux abonnés absent, cet évènement était appelé la purge. Si le film promettait beaucoup, le résultat n’en est que plus décevant, que la purge se limite à une famille dans un quartier huppé, ça passe même si ça en amoindri l’impact. Mais que pendant tous long du film, on fait monter la tension pour avoir droit au final à un film d’action lambda, là c’est du foutage de gueule. Tous le concept du film avec cette purge, tombe comme un soufflé, le réalisateur s’avérant incapable d’insuffler une tension, par sa mise en scène fonctionnel, là ou d’autre réalisateur comme John Carpenter aurait offert un grand moment de film d’horreur. Ironiquement ce film a déjà été réalisé, et offrait ce que the purge n’a pas osait montrer à savoir une famille persécuté par des tueurs masqués dans leur maison et cela avec plus de réussite. De même que le réalisateur est incapable à offrir le spectacle demandé, il fait aussi preuve d’une formidable hypocrisie montrant son incapacité à maitriser le sujet au-delà du concept de la Purge, que la famille ne remettant pas en cause le principe de la Purge, se retrouve à avoir soudainement des scrupules et une conscience m’a complétement fait sortir du film, gâchant tout ce qui a été montré précédemment. Là où je voulais voir un survival, j’ai n’ai eu droit qu’a un film médiocre qui finissait en actioner bourrin, c’est dommage le concept de la Purge mérité un meilleur traitement que celui infligé par le réalisateur.
    tony-76
    tony-76

    Suivre son activité 825 abonnés Lire ses 1 410 critiques

    3,0
    Publiée le 25 juillet 2014
    En terme de prémisses de films d'horreur, il est difficile de faire mieux que The Purge. En 2022, les États-Unis ont trouvé un moyen de réduire le taux de chômage, de pauvreté et de criminalité à un niveau encore jamais atteint en Amérique, grâce à la Purge. Lors de cet événement annuel, tous les crimes sont permis et les citoyens ordinaires sont invités à assouvir leurs plus bas instincts en assassinant, battant ou violant leurs voisins. Les gens riches se barricadent derrière les murs blindés et sont assistés par des systèmes d'alarme qui empêchent les bandits de les atteindre, ce sont donc les moins fortunés qui sont les victimes des malfaiteurs. American Nightmare est assez bien réussi. C'est violent, indiscipliné, mais, tristement réaliste dans le contexte. Toute cette histoire, qui aurait pu n'être que bête trame de fond, est très bien contextualisée et nous est exposée avec beaucoup de sérieux. Axer l'histoire sur une invasion de domicile n'était peut-être pas la meilleure approche, mais elle reste fort efficace. Le huis clos s'avère bien maîtrisé ici par le réalisateur et scénariste James DeMonaco. Dès que la maison est barricadée, le public n'a accès à l'extérieur qu'à travers ce qu'il peut voir par les caméras de surveillance et ce que les tortionnaires, campés devant l'entrée de la riche demeure, veulent bien leur révéler. Un montage d'images saccadées extraites des caméras, montrant les criminels qui tentent d'intimider les résidents, est d'ailleurs fort habile. On aurait préféré que ce récit intelligent rejette certains clichés du film d'horreur traditionnel comme les comptines d'enfants, les rires machiavéliques ou les masques, mais on peut comprendre pourquoi ces détails si opérants et effrayants font toujours partie intégrante de l'horreur. Le générique d'ouverture représente probablement l'une des plus « belles » scènes de la production d'épouvante. American Nightmare est efficace et ravira sans doute les amateurs de suspenses d'épouvante et d'histoires intelligentes et bien montées. Un résultat qui donne la chair de poule.
    Robin Mayeur
    Robin Mayeur

    Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 8 critiques

    4,0
    Publiée le 7 août 2013
    Ce que j'ai à dire c'est de ne pas écouter les gens et de s'en faire son opinion. Il y'a ici trop de perfectionnistes et de puristes jamais content. On ne va pas toujours au ciné pour voir des chefs d'oeuvre mais pour se divertir. Moi j'ai beaucoup apprécié, je ne vois pas en quoi le jeu d'acteur est inexistant. Il est assez stressant, prenant et sans vraiment de temps faibles, un bon film à voir entre potes ! Et pour ceux qui sont inquiets de la fin, ça ne finit pas brutalement style écran noir, parce qu'à lire ici on en a l'impression... En bref je le recommande, j'ai été agréablement surprit par rapport aux critiques que j'avais lu.
    Marc T.
    Marc T.

    Suivre son activité 154 abonnés Lire ses 526 critiques

    3,0
    Publiée le 27 août 2018
    Après avoir vu le 4ème volet, je me suis remis les 3 premiers. Et là petite déception sur ce premier épisode de 2013 car je ne me souvenais plus qu'il n'y avait absolument pas de "purge" à proprement parler, l'intégralité du film étant centrée sur une famille bourgeoise habitant un quartier chic et sécurisé. Le concept initial était vraiment innovant (une nuit entière où les crimes ne sont pas punis par la loi afin de réduire la population américaine), mais la finalité se résume hélas à un home invasion des plus classiques. Cela reste un bon film, à voir, mais il ne tient pas sa promesse initiale.
    MaCultureGeek
    MaCultureGeek

    Suivre son activité 886 abonnés Lire ses 1 224 critiques

    2,5
    Publiée le 19 juillet 2014
    Quelle déception... Je l'ai attendu ce film. Depuis que j'ai vu à quoi il allait ressembler, j'étais impatient de le voir, au point que je lisais la plupart des avis sur Allociné. Beaucoup étaient négatifs et comme je pensais cet American Nightmare très prometteur, je me disais qu'il ne pouvait pas être aussi mauvais. J'avais tord. On commence le long-métrage avec une première partie divertissante, plutôt intelligente et qui ne jure pas que par l'action. Elle traite avec habileté de la paranoïa que peuvent ressentir les héros vivant dans ce monde étrange. Le suspens se fait ressentir et on prie pour que tout le monde survive. Sauf que le problème avec cette moitié de film, c'est que les personnages sont, pour la plupart, mal approfondis et presque pas travaillés. Puis vient la seconde partie et là, c'est une autre pair de manches. La seconde moitié est en désaccord avec la morale principale d'American Nightmare. Le propos du film est d'interdire les armes parce qu'elles font plus de mal que de bien. Sauf qu'il est clairement précisé que pour combattre le mal, il faut utiliser les armes. Cherchez l'erreur. Le suspense du début s'y trouve irrémédiablement exclu pour être au final remplacé par des gunfights comme on en voit dans n'importe quel film d'action ou horrifique américain. L'ultra violence est bien entendu au rendez-vous et le sang coule pour un rien. Mais quand un personnage est attaqué ou blessé, on ne ressent rien; ils sont mal développés, comme je l'ai dit précédemment. Je m'attendais à beaucoup vu le thème évoqué plutôt original et qui n'a que rarement été traité au cinéma.
    Jesse B.
    Jesse B.

    Suivre son activité 39 abonnés Lire ses 86 critiques

    3,0
    Publiée le 7 août 2013
    [Scénario: 4/5] Je trouve l'idée de base excellente ! Le concept politique de mettre en place une nuit par an où les autorités ferment les yeux sur tous les crimes commis permet pas mal de spéculations intéressantes: est-ce qu'un meurtre légalisé par l'état n'est plus un meurtre ? Est-ce que la seule réponse à la criminalité est la violence ? Si cette loi existait, combien d'entre nous céderaient à leurs pulsions ? Bref plusieurs idées à explorer qui donnent, selon moi, un fort potentiel au film. [Mise en scène: 2/5] Et c'est là que nous avons un hic... Le film commence bien, spoiler: nous exposant plusieurs scènes de violence sur fond de musique classique (provoquant immédiatement une sorte de malaise chez le spectateur), suivi d'un passage nous dévoilant le quotidien d'un père de famille et de ses voisins, vivant tous dans un quartier huppé intercoupé de spots TV chargés d'expliquer le concept de Purge. Mais très vite la mise en scène accumule les incohérences narratives (dès que la Purge commence) et nous sert la recette des acteurs qui, accumulent les décisions stupides, afin de tomber dans la gueule du loup... Bref on ne comprend pas pourquoi le film s'oriente tout à coup dans le style slasher/ film d'angoisse ce qui à pour seule conséquence de décrédibiliser l'ensemble de ce qui avait été mis en place jusque là. Et là j'ai envie de hurler au gâchis de bon scénario tout simplement... Il y avait pourtant plusieurs pistes intéressantes à explorer comme par exemple: expliquer la Purge comme un complot du gouvernement mis en place pour se débarrasser de prisonniers encombrants, ou encore spoiler: faire du mystérieux passager clandestin, qui se réfugie dans la maison, un personnage central (pourquoi pas le président des EU en personne ?) , ou enfin travailler plus en profondeur le rôle du fils de la famille qui est quand même assez loin du cliché de bon fils à papa et qui aurait pu avoir d'importants secrets à nous révéler... Mais bon malheureusement rien de tout cela. [Acteurs: 3/5] Si les acteurs Ethan Hawke ("Sinister") et Lena Headey (bien connue des fans de "Game of Thrones") ne passeront pas inaperçus, la palme du meilleur acteur revient tout de même à Rhys Wakefield qui campe avec brio le rôle du chef de gang et dont l'extravagance et la folie n'est pas sans nous rappeler un certain Alex dans l'univers Kubrickien... [Photographie: 3/5] Beaucoup de plans de détail sur les armes, les masques du gang ainsi que l'utilisation astucieuse de "Timmy" le robot caméra créé par Charlie (le fils de la famille) qui nous permet d'explorer la maison via un point de vue différent. [Bande Originale: 2/5] Ni bonne, ni mauvaise, elle fait ici office de détail et ne marquera pas plus que cela. [TOTAL: 2,8/5] "American Nightmare" est un énorme gâchis ! Le film bénéficie d'un excellent scénario qui avait de quoi nous surprendre et nous faire réfléchir sur un sujet grave et profond. Malheureusement James DeMonaco (le réalisateur) ainsi que les studios Universal ne devaient pas le voir de cet oeil choisissant d'en faire une sorte de slasher ersatz, à mi-chemin entre un "Scream" et un "Panic Room". La bonne nouvelle est que notre cerveau aura vite fait de mettre ce navet au rayon des affaires classées à oublier d'urgence.
    Marceau G.
    Marceau G.

    Suivre son activité 309 abonnés Lire ses 365 critiques

    4,0
    Publiée le 3 septembre 2014
    Je ne m'attendais pas à mettre une note pareil à ce film... Pour ceux qui ne connaissent pas, ce film se déroule aux États-Unis dans un futur proche, et pour effacer toutes traces de criminalités et faire accroître son économie, le gouvernement a instauré une "purge". Tous les ans, pendant la nuit du 21 mars, chaque citoyen a le droit de s'armer et de "déverser sa rage", autrement dit, de tuer qui il souhaite ! Durant la nuit, tout crime devient légal et tous les services publics (hôpitaux, commissariats...) sont hors-services... "Souviens-toi que cet évènement est une bonne chose..." La remarque ironique de Lena Headey en dit long sur le sujet ! Ce film est plutôt énigmatique et divise beaucoup. En effet, il est quasiment inconcevable qu'une telle chose arrive un jour, ou alors, il faudrait que ça aille très mal, très très mal... Mais le film parle aussi et surtout d'une Amérique malade, qui l'a toujours été en fait et qui ne sais plus trop quoi faire pour vider les prisons, balayer les "parasites" (pauvres, clochards, délinquants etc !) comme ils les appelles ici, et relancer son économie. Ainsi, lors de cette nuit ultra-violente, les plus riches se protègent (si ils ne partent pas à la chasse !), et les plus pauvres subissent. Donc cette Amérique qui a peur du déshérité en prétextant qu'il est sujet à criminalité décide de supprimer les gigantesques inégalités qui existent (et sont trop visibles) en inventant cette nuit où tout est possible (surtout les meurtres des défavorisés). Un peu simple comme raisonnement mais c'est le message qu'essaie de diffuser ce film. Je trouve cette parenthèse sociale forte intéressante et fortuite dans un film de genre. Mais ici, le gouvernement, en plus d'essayer de stopper les crimes, souhaite que chacun lâche sa haine et sa rage lors de cette nuit, ce qui pourrait permettre d'être plus "zen" pendant l'année, et peut-être de freiner les meurtres prémédités le reste du temps ! Ça par contre, c'est un peu tiré par les cheveux... Les scénaristes auraient dû pencher un peu plus sur la vente et détention d'armes légales aux States qui est un réel problème. Vous voyez, beaucoup d'interprétations sont possibles concernant la morale de ce film ! Tout n'est pas très fin, il faut le dire, mais il n'y a pas que le fond qui m'a intéressé dans "American Nightmare". Son casting est drôlement efficace avec un Ethan Hawke exceptionnel, comme à son habitude et une Lena Headey (Cercei !!!) très habitée. La mise en scène est convaincante sans être incroyable, mais le scénario est trop "passe-partout", dans le mauvais sens du terme... Trop de rebondissements (clichés par dessus le marché !), et une fin peu travaillée et poussive. Heureusement que le suspense est là, avec quelques scènes choc bienvenues et (of course) cette facette sociale bien foutue.
    ingloriuscritik
    ingloriuscritik

    Suivre son activité 45 abonnés Lire ses 32 critiques

    3,0
    Publiée le 13 octobre 2013
    Le gouvernement des états unis organise tous les ans un événement, la purge (titre original, plus évocateur ! tiens ça me rappelle d’ailleurs qu’il faudrait que je pense a purger mon chien…) lors duquel le meurtre est permis pendant 7 heures (revient MEDOR, c’est un film !). L’occasion pour tous de régler ses comptes avec tout le monde, a l’exception de tout représentant du gouvernement (contrôleur fiscal ça compte pas alors ?!Mince …) . Les extraits de films post générique (montrant des déferlements de violence qui ont émaillés l’actualité) nous rappellent tristement qu’une certaine Amérique interdite n’est pas forcément l’uchronie que l’intrigue ne pouvait le laisser penser . Avec ce périlleux exercice de « huis clos en temps réel », james DEMONACO (LITTLE NEW YORK) s’évertue de gratter le vernis d’une classe moyenne bien moins fréquentable qu’il n’y parait. Il délaisse vite le terrain de la lutte des classes manichéenne (vous savez, ces méchants riches peroxydés qui laissent crever avec le sourire ces gentils ouvriers au coeur pur !) au profit d’un brutal jeu de massacre mené par une meute de yuppies peux recommandables. L’arrivée de la meute grimés de sobres masques (on ne pourra plus dire que le grime ne paye pas !) devant la maison de la famille SANDIN, reste un moment fort du métrage. La montée en pression instaurée par les prémisses annoncées de l’invasion renvoie à FUNNY GAME, puis une fois la maison envahie le climax brutal oscille parfois vers les CHIENS DE PAILLE de PECKINPAH. Le chef des sociopathes est détestable a souhait (tiens, je lui éclaterai bien sa tronche a grand coup de batte de base ball a ce petit trou du c…!) dans son attitude ultra maniérée de dandy (pléonasme ?!) dans un jeu rappelant celui de malcolm mac dowell dans ORANGE MECANIQUE auquel le métrage emprunte le sadisme des assaillants. Un home invasion qui bascule en mode rape and revenge avec les SANDIN qui se montre au bout de la nuit aussi bestiaux que leurs bourreaux. Houla, j’attend d’ici les cris des lecteurs atterrés par cette critique : ne nous méprenons pas, DEMONACO n’est ni KUBRICK ni CARPENTER ni PECKINPAH (bennnn non…c’est DEMONACO!). Mais si son film ne restera pas dans les annales du 7eme art, il faut lui accorder un coté sympathique et attachant pas facilité par un postulat de départ peu crédible. A l’arrivée NIGHTMARE…est un honnête petit film de série B qui se laisse regarder sans déplaisir, avec un ETHAN HAWKE plutôt bon (acteur plutôt mauvais) et une mise en scène maîtrisée .On regretterait peut être une fin plus a même de rassasier notre appétit barbare, avec un coté revanchard plus saignant, spoiler: mais finalement cela aurait retiré un peu d’impact a l’éclatage de nez sur table en verre par une madame SANDIN au bord de la crise de nerf.(on ne le serait a moins !)
    S M.
    S M.

    Suivre son activité 21 abonnés Lire ses 555 critiques

    1,5
    Publiée le 7 août 2013
    L'idée de base était intéressante. Le film partait bien mais on tombe rapidement dans une affligeante banalité et les gros clichés du genre. C'est vu et revu. Les retournements de situation n'en sont pas puisque tout est d'avance téléphoné jusqu'à cette fin.. Inutile. C'est mauvais.
    Sildenafil
    Sildenafil

    Suivre son activité 43 abonnés Lire ses 1 020 critiques

    1,5
    Publiée le 31 janvier 2014
    The Purge appartient à cette catégorie de films qui se basent sur une idée intéressante pour finalement complètement occulter cette idée au profit de scènes clichés qui sont plus sûres de marcher auprès du grand public. Décevant.
    bou77
    bou77

    Suivre son activité 103 abonnés Lire ses 585 critiques

    0,5
    Publiée le 7 mai 2014
    Un film particulièrement mauvais et décevant au regard du pitch de base : "Et si vous pouviez tuer n'importe qui légalement durant une très courte période ?". En effet, le scénario est très peu recherché : une famille de bourge vit reclus le soir de la purge et attend le lendemain. Mais le petit de la famille a l'idée totalement débile d'ouvrir la porte pour permettre à un homme pourchassé de se réfugier chez eux. spoiler: Vous y croyez vous où ils se foutent de notre gueule ? Le film se dirige donc vers un huit-clos où les hommes armés essayeront de rentrer dans la maison et la famille devra se défendre. Ça ne vous rappelle pas spoiler: "Les chiens de paille" ? La fin n'a rien de novateur ou de politiquement incorrect et donc le film est à oublier.
    JimBo Lebowski
    JimBo Lebowski

    Suivre son activité 280 abonnés Lire ses 1 080 critiques

    0,5
    Publiée le 28 mars 2014
    Partant d'une idée très (trop) originale d'une "purge" de 24h visant a "purifier" les States en tuant a sa guise ces concitoyens, ce film m'avait interpellé. Mais on se rend très vite compte que ça n'a vraiment pas de sens, le scénario est purement niais et plutôt mal écrit (avoir Ethan Hawke ne suffit pas toujours pour légitimer un film). En fait on veut bien faire l'effort d'y croire au début mais faut pas insulter l'intelligence des spectateurs quoi :/ Et puis la dernière demi heure est un modèle de convention et de clichés de film d'action, pour un final a la morale risible au plus au point. Vraiment une plantade monumentale !
    vivien-b
    vivien-b

    Suivre son activité 45 abonnés Lire ses 206 critiques

    0,5
    Publiée le 7 septembre 2014
    Le concept est totalement pété mais il pouvait donner soit un bon petit film second degré avec un réalisateur un peu beauf mais agréable, ou alors une véritable critique sociale et sociologique avec un réalisateur vraiment très malin. Le problème, c'est que les gars derrière The Purge ne sont ni assez beaufs, ni assez malins et surtout sont totalement incapables d'insuffler quelconque tension, message ou puissance à leur film ; le résultat est plat, inutile et surtout totalement débile. Bref, derrière The Purge, c'est surtout une belle bande d'attardés...
    Newt23
    Newt23

    Suivre son activité 51 abonnés Lire ses 144 critiques

    3,0
    Publiée le 13 avril 2014
    Un thriller/horreur vraiment très sympathique. Le concept est extra, les acteurs sont vraiment bons (surtout le tueur principal) et la musique est vraiment sympa. Bon après, les phrases du genre "On ne sait pas où est Zoé" alors qu'elle est dans la maison... Je veux bien qu'elle est grande mais faudrait peut-être pas abusé... Au niveau des scènes "d'actions", elles sont vraiment bien filmés et je trouve que les masques sont flippants. Mais voilà, ce qui empêche le film d'atteindre des sommets, c'est la fin ! Surement une des pires fins que j'ai vus ! C'est bâclé ! Et puis franchement, le film dure 1h15...En gros, c'est très sympa mais il faudra que le réalisateur bosse pour le deuxième (en espérant qu'il se déroulera dehors).
    anonyme
    Un visiteur
    3,0
    Publiée le 10 août 2013
    Ne tenez pas trop compte des critiques désabusées des puristes qui trouvent des tas de failles dans ce film. Pour moi, l'histoire est bien sûr un peu tordue, mais j'ai trouvé que l'ambiance, le suspense, le sentiment d'angoisse et d'insécurité y sont très bien rendus pendant cette nuit de "Purge" de tous les dangers. La fin du film est somme toute assez prévisible, mais quand même apaisante. Film à éviter quand même pour les personnes sensibles... Mais voila un film qui plairait bien aux bons apôtres de la National Rifle Association pour qui l'auto-défense et la possession d'armes à feu est un droit inaliénable. On connait les résultats désastreux de cette croisade. Un des commentaires dans le générique de fin précise que les valeurs boursières des industries de l'armement ont bien progressé pendant la nuit : édifiant !
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top