Notez des films
Mon AlloCiné
    The Highwaymen
    note moyenne
    3,8
    1366 notes dont 88 critiques
    répartition des 88 critiques par note
    6 critiques
    25 critiques
    40 critiques
    11 critiques
    4 critiques
    2 critiques
    Votre avis sur The Highwaymen ?

    88 critiques spectateurs

    L'ombre du 7ème art
    L'ombre du 7ème art

    Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 336 critiques

    4,0
    Publiée le 30 mars 2019
    Netflix commence à nous sortir des films avec une plus grande qualité visuelle et scenaristique ce qui permet à ce film d'être le plus sincère possible même si à des moment le film possède des longueurs, il se regarde car les décors, le jeu d'acteur, les costumes et la musique sont exceptionnels. Sur ce point il n'y a rien à dire dommage que le film et était assez mal montée ce qui casse de temps à autres le rythme. 4/5
    Manuel P
    Manuel P

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 167 critiques

    5,0
    Publiée le 7 août 2019
    Un film réaliste qui met en lumière le fait que Bonnie and Clyde, couple passé à la postérité en raison du romantisme qui nimbe leur histoire, n'était en fait que deux vulgaires assassins sans scrupule, capable de tuer un gérant de station-service pour quatre dollars. Deux ordures qu'une certaine Amérique d'alors porta aux nues d'une manière insane et déplacée. Cette fois, c'est la traque des duettistes par le légendaire Texas Ranger John Hamer et son fidèle adjoint qui compose la trame du film, le couple de tueurs n'apparaissant que de manière quasi fantomatique. Kevin Costner et Woody Harrellson sont tout bonnement excellents et l'authenticité est au rendez-vous. En prime, une réflexion sur le temps qui passe et sur la fin des mythes américains. Un bémol, l'exécution finale est bien moins violente et spectaculaire que dans la réalité. L'un des meilleurs films américains du début 2019.
    A v
    A v

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 31 critiques

    4,0
    Publiée le 17 avril 2019
    Après son fameux biopic "Le fondateur", John Lee Hancock nous reviens avec THE HIGHWAYMEN retaçant le parcours de deux flics en fin de carrière chargés de traquer le fameux couple de criminels légendaires, Bonnie Parker et Clyde Barrow. En 1967, Arthur Penn leur consacrait un film engagé et érigeait ses jeunes tueurs amoraux en symboles dérangeants d’une révolte totale : Bonnie Parker et Clyde Barrow, icônes mortelles des années noires de la Grande Dépression, les Roméo et Juliette du braquage, les amants maudits qui finirent criblés de balles, dans une embuscade policière en 1934. Avec The Highwaymen, John Lee Hancock nous fait revivre la légende de l'autre côté de la barrière, d'un autre angle de vue, avec les Texas rangers Frank Hamer et Maney Gault. Deux « cowboys » à l’ancienne en fin de carrière et fatigués, incarné par les toujours talentueux Kevin Costner et Woody Harrelson, dont le duo fonctionne à merveille dans un road movie à la poursuite du couple rebelle et sanguinaire, que l'on ne verra d'ailleurs quasiment jamais. Bref l'histoire vrai de ces deux quasi-papis à la gâchette facile et aux méthodes expéditives mise pour une fois à l'honneur, m'a conquis sans une minute d'ennui !
    mazou31
    mazou31

    Suivre son activité 41 abonnés Lire ses 1 023 critiques

    4,0
    Publiée le 23 avril 2020
    Un bon film noir, crépusculaire comme ses deux héros, qui conte la traque de Bonnie et Clyde dans le Sud des USA peu après la Grande dépression de 1929. Film sur les deux Texas Rangers qui les ont abattus alors qle FBI de l’époque patinait (déjà !) et sur une Amérique désorientée, misérable, qui encensait alors deux frappes criminelles psychopathes. La mise en scène est rigoureuse et les paysages sans charme de la Bible Belt sont pourtant splendidement filmés. Avec deux acteurs solides et des dialogues savoureux, voilà un film Netflix réussi malgré un rythme inégal. Toujours trop long comme tous les films d’aujourd’hui.
    Dynastar21
    Dynastar21

    Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 393 critiques

    3,5
    Publiée le 5 mai 2020
    Ce long-métrage s'avère être une réelle bonne surprise ! J'avoue être récalcitrant à visionner des productions Netflix qui cour circuitent le réseau traditionnel des salles obscures. Seulement ici, le sujet m'a attiré ainsi que le casting, de mon point de vue, cinq étoiles. Malgré quelques longueurs, le récit de la fin de la traque de Bonnie & Clyde, par le duo d'ex Texas Rangers de retour aux affaires, vous prend et vous transporte dans le Midwest des années 30 fidèlement reconstitué. Le gros point fort du film est sans aucun doutes le duo Woody Harrelson et Kevin Costner ; ce dernier que l'on voit moins souvent à l'affiche signe une prestation honnête et solide malgré que je ne sois pas un grand fan. Quant à W Harrelson, que j'adore, il fonctionne à merveille dans le rôle du vieux Texas Ranger usé, avec Costner. Je ne sais pas si à l'époque, le fait d'avoir abattu le couple criminel sans leur laisser de chance de se rendre, avait soulevé des questions d'éthique mais en tout cas, le réalisateur ici axe sa réflexion autour de ce point et je trouve ça intelligent. Car ce sont des criminels qui n'ont pas hésité à tuer des épiciers ou des policiers (cf. Bonnie & Clyde de 1967 d'Arthur Penn) mais ils étaient devenus tellement insaisissables qu'au moment de les appréhender (Clyde Barrow était un tireur hors-pair), il aurait été décidé au moindre geste suspect de ne pas les arrêter mais de répliquer par les armes : le dilemme se pose donc entre les deux Rangers. En conclusion, malgré quelques faute de rythme, c'est une production cinématographique de qualité et captivante surtout si vous appréciez le duo d'acteurs Harrelson / Costner et, l'histoire de ce couple infernal de l'histoire des États-Unis.
    Yves K.
    Yves K.

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 10 critiques

    0,5
    Publiée le 31 mars 2019
    Extrêmement déçu par ce biopic autour de Bonnie et Clyde. D'autres films avaient su donner à ces personnages tout le panache qui les rendit célèbres et adulés en leur temps, tandis que dans ce film on assiste à de vulgaires meurtriers sans envergure dont le sadisme l'emporte sur l'empathie qu'on attendrait. Ils attendent le flic pour lui régler son compte, sans autre dessein. On comprend donc mal comment la foule peut embrasser leur voiture pour les élever en héros. Quant aux deux mercenaires vieillissants, interprétés par Costner et Harrelson, on se demande ce qu'il font là, deux comédiens débutants auraient suffi. Le prestige de Kevin Costner s'écroule comme lui dans ce rôle aussi ridicule qu'inutile. On sent que l'acteur est venu "cachetonner" pour arrondir ses vieux jours. Car franchement, comment celui qui incarna un magnifique Eliot Ness a-t-il pu tomber si bas ? Enfin, le scénario a sans doute voulu suivre le récit authentique des derniers jours de Bonnie et Clyde, et c'est fort dommage. Car l'histoire n'a aucun intérêt. Elle est insipide, sans rebondissement, sans surprise, s'attardant à l'apologie des armes à feu avec des tirs au pistolet ratés ou à des poursuites sans drôlerie avec un enfant. La lenteur (2h10) ne fait qu'enfoncer le film dans un navrant documentaire avec de belles images sans fiction. Tristesse.
    selenie
    selenie

    Suivre son activité 2229 abonnés Lire ses 5 117 critiques

    3,0
    Publiée le 26 décembre 2019
    Ce film offre une nouvelle lecture du destin des légendes Bonnie and Clyde. Le gros défaut du film réside dans le manichéïsme ambiant, Frank Hamer est présenté comme un pur héros à l'américaine. Le passé douteux des texas rangers est juste survolé pour ne pas tâché l'aura du héros. On peut être interloqué dans la manière dont le film place Bonnie Parker comme une sadique alors qu'il est prouvé aujourd'hui qu'elle n'a tué personne à contrario de Clyde Barrow. Par contre, le film évite l'écueil habituel et systématique de montrer Clyde Barrow et Bonnie Parker en gangsters glamours, ils ont été des gansgters sans pitié, des criminels, ce que le film montre parfaitement. Site : Selenie
    Shephard69
    Shephard69

    Suivre son activité 146 abonnés Lire ses 2 068 critiques

    3,5
    Publiée le 1 avril 2019
    Comme en écho au film d'Arthur Penn "Bonnie et Clyde" qui donnait une touche très glamour et au final fantaisiste, assez peu réaliste au fameux couple criminel, le méconnu réalisateur John Lee Hancock livre un polar très bien documenté, mis en scène de façon très consciencieuse à défaut d'ampleur ou d'inventivité. Un film qui repose presque exclusivement sur l'alchimie entre Kevin Costner et Woody Harrelson et sur une peinture des Etats-Unis au coeur de la Grande Dépression, époque qui conférait à des gangsters de l'acabit de Bonnie & Clyde ou encore John Dillinger un statut héroïque de Robin des bois ici parfaitement décrit. Avec ses faux airs de western, un ensemble qui sonne un peu comme un film noir crépusculaire, de très bonnes idées malheureusement desservies par un rythme assez lent et quelques longueurs. Tout à fait satisfaisant.
    gizmo129
    gizmo129

    Suivre son activité 27 abonnés Lire ses 1 070 critiques

    2,5
    Publiée le 8 avril 2019
    The Highwaymen nous conte l'histoire vraie de deux Texas Rangers sortis de leur retraite forcée pour attraper les criminels les plus connus de l'histoire américaine, le couple Bonnie and Clyde. Loin du romantisme et de l'image idéalisé des truands, ce film se concentre sur la traque des fugitifs en développant son intrigue sur le duo de policier incarnés par Kevin Costner et Woody Harrelson. Filmé comme un Western avec ses paysages et ses routes interminables, le film nous parle du temps qui passe et de cette période américaine où la crise fait des ravages, où la pauvreté devient normalité et où les technologies transforment le monde avec une jeune agence du FBI qui relègue petit à petit les Rangers et leurs méthodes éculées et pourtant efficaces. Sur le papier, ce casting et cette envie de bien faire attirent l'attention mais le résultat est finalement décevant. Trop long avec des passages interminables, le film ne parvient pas à nous tenir en haleine. La faute à un résultat final connu longtemps à l'avance, le film déroule son intrigue sans surprise et ne jure que par son duo de policiers ce qui en fait un film soporifique mais pas dénué de qualité, notamment dans le soin du détail et la retranscription d'une certaine époque.
    AM11
    AM11

    Suivre son activité 2904 abonnés Lire ses 6 009 critiques

    2,5
    Publiée le 11 mai 2020
    Comme depuis le début de sa carrière, John Lee Hancock réalise un film sur un événement bien précis ou sur une personne réelle. Dans son dernier film qui était pas mal, il s'intéressait à Ray Kroc, le fondateur de McDonald's, et il s'attaque ici au duo de policiers qui ont stoppé Bonnie et Clyde. Il y a eu de nombreux films sur ces deux membres du gang Barrow, mais je crois que c'est la première fois que quelqu'un s'intéresse à ceux qui les traquaient. C'est plutôt original et ça permet d'éviter de faire un film qui servirait à glorifier un peu plus ce couple mythique. Malgré ce qu'ils ont pu faire, Bonnie et Clyde ont toujours joui d'une bonne réputation et étaient soutenus par la population dans certains états. Cela change un peu l'histoire puisque dans ce film, on a l'impression que ce sont les flics qui sont seuls contre tous et non pas ces meurtriers dont la popularité est au plus haut. En même temps, ce n'est pas nouveau, car on se souvient toujours plus des tueurs que de leurs victimes. Le choix de John Fusco, le scénariste, d'aborder cette histoire via cet angle est donc une bonne idée seulement, son scénario manque de punch et peine à nous tenir en haleine. Bien sûr, le fait de connaître le dénouement n'aide pas, mais on est loin de voir la traque que l'on pouvait espérer. Tout semble superficiel, notamment l'enquête qui mène ce duo dans divers états. Ces derniers sont finalement toujours très loin de Bonnie et Clyde et lorsqu'ils s'en rapprochent cela ne donne rien de très excitant. Je mets la moyenne pour Kevin Costner et Woody Harrelson, dont l'interprétation est solide, mais le film n'est pas très passionnant et m'a ennuyé à plusieurs reprises. Décevant.
    Jorik V
    Jorik V

    Suivre son activité 662 abonnés Lire ses 1 274 critiques

    3,0
    Publiée le 5 avril 2019
    Kevin Costner et Woody Harrelson forment un duo inédit et excitant, malheureusement sur Netflix plutôt que sur le grand écran. Et cela pour un film qui, sur le papier, l’est tout autant. Si les comédiens font plaisir à voir ensemble, on aurait cependant une œuvre plus mémorable, moins propre. Sinon, narrer l’histoire de Bonnie Parker et Clyde Barrow du point de vue de la loi se révèle en effet pertinent. Car tout le monde pense la connaître de près ou de loin. Elle fait partie de l’inconscient collectif l’histoire de ce couple de bandits mythique et sulfureux. Un couple ayant défrayé la chronique dans les années 30 et dont la légende est toujours vivace, notamment grâce au film d’Arthur Penn et des chansons mythiques comme celle du duo Bardot/Gainsbourg. Dans « The Highwaymen », on nous présente le côté moins glorieux et certainement plus avéré de ce duo criminel : des tueurs de flics (de sang-froid), toxicomanes, braqueurs violents et venant d’un milieu très populaire. C’est assez intéressant et une double mise en parallèle donne du propos et du coffre au long-métrage de John Lee Hancock qui aime à retracer l’histoire de figures célèbres de son pays après « Alamo » ou encore « Dans l’ombre de Mary ». Il y a d’abord celle de l’adoration que suscitait Bonnie et Clyde pour la population avec la fascination que l’on constate pour les stars de télé-réalité, les criminels ou les bad boys/girls, proche de l’idolâtrie. C’est un versant passionnant du film, mais pas assez creusé. Il y a ensuite une critique en biais, plus discrète, des banques de l’après fameuse crise de 1929 que l’on peut comparer à celle grognant actuellement dans notre société. Sur la forme, « The Highwaymen » se révèle irréprochable, fondu dans une reconstitution à l’ancienne de toute beauté et une mise en scène classique mais adaptée. La caméra de Lee Hancock nous assène même quelques plans bien trouvés (le prologue ou des plans larges sur la campagne du Texas) qui flattent l’œil. Et le choix de ne pas montrer les brigands (ou juste de les suggérer) est pertinent puisque l’intrigue se focalise sur les rangers de l’époque chargé de les stopper. A ce niveau, on pourra reprocher au scénario un déroulement un peu trop linéaire et manquant quelque peu de punch. Et sur les deux heures et quinze minutes que dure le long-métrage, le montage aurait pu être resserré d’une petite demi-heure. On aurait également aimé que les seconds rôles soient plus étoffés, en particulier celui du personnage de Kathy Bates qui joue le gouverneur du Texas, surnommée Ma, une exception à ce poste à cette époque. La fusillade finale, brève et efficace, est exemplaire mais l’ensemble du film, s’il est tout à fait plaisant, reste peut-être trop sage et classique pour pleinement convaincre. Quant à Kevin Costner, ce rôle d’homme mutique et taciturne lui va comme un gant, mais il n’étonne pas vraiment. Une histoire légendaire américaine, peut-être pour la première fois aussi proche de la réalité, et qui ne manque ni d’atouts ni de panache mais reste peut-être un peu trop en surface à tous les niveaux. Aussi lisse et propre que les costumes de l’époque. Plus de critiques cinéma sur ma page Facebook Ciné Ma Passion.
    Malevolent Reviews
    Malevolent Reviews

    Suivre son activité 609 abonnés Lire ses 3 207 critiques

    3,0
    Publiée le 9 avril 2019
    Sortie Netflix attendue narrant la traque de deux Texas Rangers aux trousses des célèbres Bonnie et Clyde, The Highwaymen bénéficie d'un traitement de faveur avec un budget confortable et un casting quatre étoiles mais se voit également confié à un réalisateur hélas très sommaire : John Lee Hancock. Déjà auteur de biopics intéressants sur le papier mais plutôt plats à l'écran (Rêve de Champion, Le Fondateur), le metteur en scène américain propose ici encore une histoire vraie passionnante mais qui manque sévèrement d'un savoir-faire nécessaire pour faire du film une œuvre marquante. Pourtant original car se plaçant du point de vue de la loi plutôt que sur les deux légendes du crime, le long-métrage joue également sur la relation complexe entre ses deux protagonistes principaux, l'un étant aussi bougon que mystérieux (Kevin Costner qui joue du Kevin Costner), l'autre étant un alcoolique désemparé prêt à renouer avec sa vigueur d'antan (Woody Harrelson, dans les clous). Bien exploitée mais hélas pas très mémorable, la complicité entre les deux héros n'est jamais prégnante, la faute à une mise en scène formelle qui peine à donner du relief à ses personnages. Certains plans sont toutefois là, épurés, magnifiques, parfois poétiques, et certaines séquences de dialogues apportent un plus au film, en témoignent la rencontre entre Hamer (Costner) et le père de Clyde (le trop rare William Sadler) ou l'inévitable souvenir raconté par Gault (Harrelson) sur une ancienne mission aussi glorieuse que sordide. Esthétiquement impeccable, au ton juste et au scénario prenant en dépit de nombreuses longueurs, The Highwaymen n'est pas la claque espérée mais un des rares films Netflix à sortir agréablement du lot.
    Eselce
    Eselce

    Suivre son activité 463 abonnés Lire ses 4 191 critiques

    3,5
    Publiée le 18 octobre 2020
    La traque de Bonnie & Clyde par deux rangers. On appréciera le duo, la mise en scène et la traque. On appréciera moins les quelques libertés prisent par le réalisateur quant à l'attribution des meurtres et sa volonté de nous cacher un maximum le couple de tueurs. Encore davantage le fait d'éviter le moindre sujet au sujet du frère et de la belle soeur de Clyde. Mais cela reste un bon film, complémentaire avec celui de Warren Beaty.
    this is my movies
    this is my movies

    Suivre son activité 369 abonnés Lire ses 3 087 critiques

    3,5
    Publiée le 8 mai 2019
    Prenant le parti de reprendre la célèbre traque de Bonnie & Clyde du point de vue des policiers ayant mis fin à leur sanguinaire cavale, J.L. Hancock réunit W. Harrelson et K. Costner pour former un duo de flics sur le retour, en quête d'une certaine reconnaissance, mais aussi mû par la volonté de rétablir l'Ordre et la Justice. Du coup, il rend compte aussi de l'incroyable furie qui régnait autour du parcours des amants braqueurs, qui drainaient dans leur sillage une cohorte de fans. Il ne cache rien des crimes odieux du couple, tandis qu'il dresse le portrait contrasté du personnage de Costner, véritable fauve aux penchants lui aussi très violents, mais qui est tombé du bon côté de la loi. Sans doute un peu trop long, surtout que Hancock n'est pas un cinéaste hyper stimulant, ça reste un western moderne agréable à suivre, qui ronronne parfois, mais qui parvient à nous tenir en éveil jusqu'à sa résolution. Pas extraordinaire, mais avec ses têtes d'affiche sont impeccables, et sa sobriété joue tout de même en sa faveur. D'autres critiques sur thisismymovies.over-blog.com
    elbandito
    elbandito

    Suivre son activité 246 abonnés Lire ses 896 critiques

    1,0
    Publiée le 11 novembre 2019
    Kevin Costner et Woody Harrelson sont au service d’une reconstitution soignée mais d’une platitude démentielle et visuellement très académique, alors que le sujet de Bonnie & Clyde méritait un film plus flamboyant et enlevé. L’intérêt est de découvrir la traque infernale du point de vue de Frank Hamer, dernier Texas Ranger, sur la piste du couple rendu mythique par son histoire romanesque. Ici le réalisateur déconstruit le mythe et expose le coté sordide des crimes du couple, ce qui justifiera son exécution programmée. Mais cette scène finale est elle aussi ratée malheureusement, car trop aseptisée. Cela donne néanmoins envie de revoir le chef d’œuvre d’Arthur Penn qui date de 1967 mais n’a pas pris une seule ride.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top