Notez des films
Mon AlloCiné
    Le Temps des aveux
    Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Le Temps des aveux" et de son tournage !

    Adaptation

    Le Temps des Aveux est une adaptation du roman Le Portail de François Bizot, paru en 2000. Il a reçu le prix des Deux Magots l'année suivante.

    Une relation inédite

    François Bizot et son geôlier Douch ont entretenu une relation rarement vue dans un centre de détention. Régis Wargnier a voulu la rendre la plus authentique possible, tant elle l’a interpellé. Le réalisateur se souvient : "Lorsque j’ai rencontré Bizot pour lui parler de mon projet d’adaptation, il m’a appris que les premiers mots de Douch, quand celui-ci a été arrêté dans le camp d’une organisation humanitaire, où il enseignait le catéchisme et les mathématiques aux enfants, furent ceux-ci : "je ne parlerai qu’à mon ami français"."

    Retour aux sources

    Vingt-deux ans après Indochine (Oscar du meilleur film étranger, César de la meilleure actrice pour Catherine Deneuve), Régis Wargnier retrouve l'Asie pour le tournage du drame Le Temps des Aveux.

    Premier rôle

    Régis Wargnier offre à l’acteur cambodgien Phoeung Kompheak son tout premier rôle au cinéma. Il interprète le bourreau de François Bizot, Douch.

    Lieu de tournage

    Régis Wargnier a tenu à tourner en décors naturels au Cambodge, par souci de réalisme. Le camp de prisonniers a été recrée en pleine jungle à trois heures de route d’Angkor, sur le site de Koh Ker. Le réalisateur se souvient du silence qui y régnait : "Dans ce lieu, j’ai tout de suite imaginé la disposition des éléments qui composeraient le camp et qui me permettraient de mettre en scène la confrontation entre Bizot, enchainé à son poteau, et Douch qui le surveillait depuis la cabane des gardes. L’impression de huis clos dans la jungle était d’autant plus forte que le site n’étant pas entièrement déminé, il était impossible pour nous de sortir des chemins balisés."

    Kompheak Phoeung, comme tombé du ciel

    Si Kompheak Phoeung fait, avec Le Temps des Aveux, ses débuts au cinéma, son parcours est loin d’être anodin. En plus de maîtriser à la perfection le français et le khmer, il a de l’intérêt pour la lecture, dirige une troupe de théâtre, et protège les traditions khmer. Régis Wargnier rajoute : "Quand nous évoquons le film et la personne de Douch, Kompheak m’apprend qu’il travaille pour la chambre extraordinaire des tribunaux cambodgiens pour les crimes contre l’humanité, qu’il a traduit des milliers de pages de dépositions, et surtout qu’il est, lors des séances au tribunal, le traducteur officiel vers la langue française des propos de Douch."

    Accord de coproduction

    Le Temps des Aveux a permis aux ministères de la culture française et cambodgienne de signer en 2013 le premier accord de coproduction entre les deux pays. Cette toute nouvelle collaboration pourrait d’ailleurs représenter un tremplin pour le septième art dans le royaume khmer, et donner la possibilité à de nouveaux réalisateurs d’être davantage soutenus dans leur démarche. 

    Prison à perpétuité

    Kang Kek Ieu, connu sous le pseudonyme de Douch, a été condamné à la prison à perpétuité en février 2012 pour meurtre, torture, viol et crimes contre l'humanité.

    Raphaël Personnaz au régime

    Pour les besoins de nombreuses séquences du film, dont celles se déroulant dans le camp, Raphaël Personnaz a dû perdre jusqu’à 10 kilos. Une perte de poids éprouvante ? Oui et non. L’acteur commente : "J’étais forcément à cran ! La sensation de faim, tenace, m’a donné un sentiment de flottement nécessaire pour ressentir et faire ressentir la dureté de l’épreuve traversée par Bizot."

    Rithy Panh, un grand connaisseur

    Rithy Panh, producteur de Le Temps des Aveux, a consacré deux documentaires à Douch. Il s’est également intéressé à l’adaptation du roman de François Bizot mais y a renoncé puisque celui-ci est écrit du point de vue d’un Européen. 

    Priorité à l’authenticité

    Les paysans présents dans Le Temps des Aveux sont de vrais paysans ; de même pour les bonzes, officiants bouddhistes dans la vie de tous les jours. Régis Wargnier se souvient également du PHARE (Patrimoine Humain et Artistique des Réfugiés et de leurs Enfants), une troupe de musiciens et artisans présente tout au long du tournage : "Je les ai découverts à Paris, je les ai retrouvés à Battambang. Nous les avons alors engagés et ils nous ont accompagnés sur toute la durée du tournage: ils ont été acteurs, assistants, chargés de casting, figurants, traducteurs, coachs… Ils nous ont apporté leur esprit de troupe et leur polyvalence."

    Une décision facile à prendre ?

    Les Cambodgiens ont encore du mal à différencier théâtre, cinéma et vie réelle ; c’est la raison pour laquelle Phoeung Kompheak prit le temps de réfléchir avant de confirmer sa participation à Le Temps des Aveux. Il commente : "Je me souviens, enfant, avoir grandi dans un village où il y avait beaucoup d’activités culturelles, notamment lors des fêtes religieuses. Et pendant les représentations théâtrales, le public jetait des pierres sur le comédien qui interprétait le bourreau ou le méchant. Du coup, incarner Douch, sur le plan moral, était une décision difficile."

    Quand Raphaël Personnaz précipite son arrivée au Cambodge

    L’acteur a accompagné Régis Wargnier lors de son premier séjour au Cambodge. Arrivé un mois avant le début du tournage, il a décidé de s’imprégner de la culture locale et de se lancer dans l’apprentissage de la langue khmère. 

    Deuxième collaboration

    Olivier Gourmet (Le Consul Marsac dans Le Temps des Aveux) a déjà joué sous la direction de Régis Wargnier. C’était en 2007 dans Pars vite et reviens tard

     

    Récompense

    Le Temps des Aveux a obtenu le Prix du Public au festival De la Page à l'image du Croisic en 2014. 

    Retour en force en 2011

    François Bizot a écrit dix ans après Le Portrail un nouveau roman, Le Silence du Bourreau. Ce dernier livre décrit sa confrontation avec son geôlier avant que ne se tienne le procès de Douch à Phnom Penh.

    Tournage à deux caméras

    Afin d’être le plus proche possible des deux protagonistes principaux et pour garder une énergie de jeu permanente, Le Temps des Aveux a été tourné à l'aide de deux caméras. 

    Kompheak Phoeung peut lui dire merci

    Sachant que le rôle de Douch allait être très difficile à interpréter, l’acteur cambodgien n’osa pas postuler. L’un de ses amis a alors suggéré son nom à la Cambodian Film Commission (CFC). Kompheak Phoeung eut donc à faire quelques essais et fut choisi pour interpréter le geôlier. 

    Festival

    Le Temps des Aveux est présenté au Festival International du Film de Toronto 2014 dans la section Spécial Présentations.
    Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • Je te veux, moi non plus (2020)
    • Zack Snyder's Justice League (2021)
    • Godzilla vs Kong (2021)
    • Le Chant du Loup (2019)
    • Wonder Woman 1984 (2020)
    • Madame Claude (2021)
    • Space Jam - Nouvelle ère (2021)
    • Quai d'Orsay (2012)
    • xXx (2002)
    • Seven Sisters (2017)
    • 30 jours max (2019)
    • Le Labyrinthe (2014)
    • Adieu Les Cons (2020)
    • Aquaman (2018)
    • Raya et le dernier dragon (2021)
    • Mal de Pierres (2016)
    • First Man - le premier homme sur la Lune (2018)
    • En Liberté ! (2017)
    • The Suicide Squad (2021)
    • Voyez Comme on Danse (2018)
    Back to Top