Mon AlloCiné
    Us
    Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Us" et de son tournage !

    Un film politique

    Là où Get Out évoquait le problème racial aux États-Unis, Us parle de la peur de l'étranger et de la fin du rêve américain. À l'instar de La Nuit des morts-vivants de George Romero, le long métrage peut se voir au premier abord comme un pur film de genre mais aborde en filigrane des questions sociales. Le producteur Ian Cooper explique : "le film parle de toutes ces choses qu’on croit avoir réglées qui reviennent vous hanter, et de la manière dont notre société passe son temps à remettre la faute sur le dos des autres. Ici Jordan nous livre en pâture au plus terrifiant des autres : nous-même".

    Body double

    Us se base sur la fascination que suscite le mythe du double selon lequel sommeille en nous notre pire ennemi. Cette allégorie du double maléfique existe dans toutes les cultures depuis la nuit des temps. On en retrouve déjà des traces dans l'Égypte ancienne où "KA" est un double spirituel qui partage les souvenirs et expériences de son homologue vivant. Jordan Peele déclare : "C’est quelque chose que chacun d’entre nous sait, mais c’est une vérité que nous essayons de cacher au plus profond de nous. Nous aimons penser que la faute vient toujours de l’extérieur et surtout des autres"
    Cette thématique se retrouve jusque dans les ciseaux, arme habituelle des films d'horreur dont la forme-même renvoie à l'idée de duplicité.

    Interroger le spectateur

    Si Get Out dressait un état des lieux du racisme aux États-Unis, Us prend une direction plus ésotérique, profonde et dérangeante car il questionne notre propre identité et nous pousse à l'introspection. Jordan Peele affirme : "je suis curieux de voir comment le public va aborder le film. Je développe des théories bien particulières qui relèvent de la dualité de l’espèce humaine ainsi que de la culpabilité et des pêchés que nous cachons au fond de nous".

    Références

    Jordan Peele a truffé Us de référence à des films qu'il apprécie comme Dead Again, Shining, Deux soeurs, Les Oiseaux, Rosemary's Baby, Les Griffes de la nuitThe Suicide Club et Alien, source d'inspiration principale pour l'élégance et le raffinement de la créature de H.R. Giger.

    Casse-tête logistique

    La plus grande difficulté du film a été de faire jouer aux comédiens deux rôles dans chaque scène, avec les changements de maquillage et de costumes que cela impliquait. Pour une même séquence, le point de vue des Wilson était tourné un jour et celui des Reliés (les doubles maléfiques) le lendemain. Contrainte supplémentaire : les acteurs étaient accompagnés de leurs doublures lumière et cascade et de celles de leur double maléfique. Au total, 4 doublures étaient attitrées à chaque acteur, ce qui pouvait totaliser plus de 20 personnes sur le plateau quand les deux familles étaient réunies dans un plan. 
    Le sang n'a pas facilité les choses : il fallait sans cesse en enlever ou en ajouter selon le personnage qu'incarnait le comédien. L’équipe a eu recours à des tapis sanguinolents faits de mousse mais à l’aspect liquide qui étaient très malléables.
    Pour Lupita Nyong'o, ce tournage fut épuisant : "J’ai eu l’impression de jouer 5 films. Jordan [Peele] m’avait prévenue, ce tournage m’a mise sur les genoux ! Cela dit il jouait souvent le double qu’on ne filmait pas. C’était super parce qu’il avait des mimiques parfaites qui me permettaient de jouer en direct avec lui sans me référer sans cesse aux enregistrements de la veille".

    De l'humour à l'horreur

    Issu lui-même d'un célèbre duo comique qu'il composait avec Keegan-Michael KeyJordan Peele a casté pour le rôle de Josh Tyler Tim Heidecker du duo Tim & Eric. Avec son comparse Eric Wareheim (vu dans Master of None), Heidecker a écrit et réalisé de nombreux films, séries et publicités.

    Les décors

    Contrairement à l'ambiance habituelle des films d'horreur, Us se déroule dans une ville ensoleillée, Santa Cruz, rare agglomération avec une fête foraine qui donne sur une plage. Il a fallu réinventer deux parcs : le parc moderne en l’état, et le parc de l’époque en état de marche avec en plus le palais des glaces, Vision Quest. La production s'est également installée dans la réserve naturelle de San Bernardino, au Lac Gregory, pour la partie qui se déroule dans la maison. Le quartier résidentiel de Santa Cruz ne pouvait pas accueillir l'imposante équipe de tournage.
    Il a fallu visiter plus de 200 maisons avant de trouver celle où Adelaïde a grandi. La maison des Tyler, bien que voisine à l'écran, ne se situe en réalité pas du tout dans le même quartier. Quant à Vision Quest, il a été construit d'après les plans d’un véritable palais des glaces. Équipé de miroirs sans teint pour filmer derrière les vitres, il s'agit d'un tour de force technique car c'est une recréation des années 80.

    Un spécialiste des Klingons

    Scott Wheeler, superviseur des maquillages des effets spéciaux, a travaillé sur plusieurs déclinaisons de Star Trek, de Premier Contact (1996) à la série Voyager (1995-2001) en passant par Into Darkness (2013).

    Un détail qui en dit long

    Le personnage d'Adelaïde porte des sisterslocks, ce qui peut apparaître comme un détail insignifiant mais pas pour la chef coiffeuse Camille Friend. Il s'agit en effet d'une coiffure rarement revendiquée par les héroïnes de couleur au cinéma : "Nous avons opté pour des choses simples, interchangeables rapidement, tout en restant proches des personnages, un discours social évident et un commentaire sur la représentation de la femme noire au cinéma".

    Les lapins

    Alors que l'équipe envisageait d'incruster numériquement des lapins pour certaines scènes, Jordan Peele est arrivé sur le plateau avec une centaine de rongeurs. Le film est ponctué de références à l'animal : l'inscription sur le t-shirt de Zora signifie "Lapin" en vietnamien, il y a un lapin en peluche dans sa chambre, comme dans celle des jumelles Tyler.

    Un caméo très animal !

    Le réalisateur Jordan Peele apparaît de manière surprenante dans le film. Il prête en effet son timbre à un lapin mourant. À noter que le cinéaste avait déjà prêté sa voix à un animal dans Get Out. Cétait lui derrière les cris du cerf renversé par le couple au début du long-métrage.

    Casse-noisette

    Pour la gestuelle des Reliés, l'équipe a fait appel à la chorégraphe Madeline Hollander. Son principal défi a été de transformer un numéro de Casse-Noisette en deux solos qui se répondent : "Un exercice complètement schizophrène dans la mesure où la danseuse doit interpréter le cavalier et la fée en même temps. Pour cela j’ai décidé de me servir des murs pour les portés et de faire deux chorégraphies inversées pour qu’elles se répondent de manière étrange presque maléfique. Alors qu’Adelaïde donne sa représentation, Red le fait également mais de manière douloureuse et forcée". Elle s'est inspirée de films comme L'ExorcisteLa Mort vous va si bien et Men in Black, dans lesquels on voit des mouvements inversés.

    Une musique venue d'ailleurs

    Le compositeur Michael Abels a privilégié les choeurs humains et les cordes pour la bande originale. Jouant sur les dissonances, il s'agissait par exemple de faire plus entendre le crissement de l'archer sur la corde que la note. Le musicien a également utilisé un Propanium, un instrument dont le son est totalement inidentifiable, très métallique mais pas électronique pour autant.

    Friends

    Noelle et Cali Sheldon, interprètes des jumelles Tyler, sont bien connues des sériephiles puisqu'elles étaient, en alternance, Emma, la fille de Ross et Rachel dans la dernière saison de Friends.
    Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • Adieu Les Cons (2020)
    • The Father (2020)
    • Le Dernier voyage (2020)
    • Mandibules (2020)
    • Drunk (2020)
    • Conjuring 3 : sous l'emprise du diable (2021)
    • ADN (2020)
    • Demon Slayer - Kimetsu no Yaiba - Le film : Le train de l'infini (2020)
    • Le Discours (2020)
    • Falling (2020)
    • Envole-moi (2020)
    • Villa Caprice (2020)
    • Chacun chez soi (2019)
    • Promising Young Woman (2020)
    • Méandre (2020)
    • L'Etreinte (2020)
    • Nomadland (2020)
    • Nobody (2021)
    • Tom et Jerry (2021)
    • Oxygène (2021)
    Back to Top