Mon compte
    L'Un des nôtres
    note moyenne
    3,5
    373 notes dont 37 critiques
    répartition des 37 critiques par note
    4 critiques
    12 critiques
    15 critiques
    5 critiques
    0 critique
    1 critique
    Votre avis sur L'Un des nôtres ?

    37 critiques spectateurs

    RedArrow
    RedArrow

    Suivre son activité 886 abonnés Lire ses 1 228 critiques

    4,5
    Publiée le 19 décembre 2020
    Si vous étiez en manque d'un bon vieux western moderne comme Taylor Sheridan sait par exemple en signer avec talent récemment, "L'Un des nôtres" arrive in extremis en cette fin d'année 2020 pour combler et même surpasser vos attentes !

    À travers la dernière chevauchée d'un couple de retraités prêts à tout pour récupérer leur petit-fils de mains douteuses, Thomas Bezucha signe un film crépusculaire tout aussi incroyablement prenant que poignant. Non seulement "L'Un des Nôtres" offre quantité de séquences d'une tension rare dans cet affrontement inter-familial mettant toujours un peu plus ses personnages au bord d'un précipice sans retour mais il dresse aussi à travers ce dernier, le portrait très bien pensé d'une Amérique sur le point de se fracturer à un tournant de son histoire (l'action se déroule en 1963), où ses idéaux et leur part sombre entrent en collision dans une violence qui ne peut que laisser place à l'inconnu.
    Et puis, il y a cet attachement redoutable, instantané et qui perdure bien après le film à un des plus beaux couples de cinéma -de vrai cinéma- que l'on ait vu depuis longtemps, ceux-là même qui ont incarnés, et ce n'est probablement pas un hasard, les Kent, ces Américains modèles parents de Superman : Kevin Costner et Diane Lane, absolument exceptionnels.
    Grand film !
    Jorik V
    Jorik V

    Suivre son activité 718 abonnés Lire ses 1 396 critiques

    3,5
    Publiée le 31 décembre 2020
    Le cinéaste peu connu Thomas Bezucha, dont le seul fait d’armes connu au cinéma date d’il y a quinze ans (la comédie de Noël « Esprit de famille » avec Sarah Jessica Parker), reforme le couple des parents adoptifs de Superman dans le DC Universe. En l’occurrence Diane Lane et Kevin Costner, dont la complémentarité n’est plus à démontrer et qui le confirment dans « L’Un des nôtres ». Ils sont au diapason et font pour beaucoup dans la réussite de ce film à l’ancienne qu’il sera difficile de faire rentrer dans un genre. Nous sommes dans une œuvre qui prend son temps, entre drame, suspense, polar et un peu de western au vu du contexte. Dans tous les cas, c’est un film rare et unique dans le paysage cinématographique actuel qui semble tout droit sorti des années 70 ou 80 tant il est à rebours des modes actuelles et c’est tant mieux.



    Bezucha a d’ailleurs situé son film dans ces années-là car l’histoire ne fonctionnerait pas de la même manière aujourd’hui, ce qui lui permet une reconstitution sobre mais appliquée de l’époque. Il filme également les grandes étendues du Nord des États-Unis avec un beau sens de l’esthétique, les immenses paysages du Dakota du Nord et du Montana semblant écrasés par le ciel et l’horizon sans fin, interminable. Il y a donc du goût au niveau du visuel et la photographie et la patine de « L’Un des nôtres » en font un film complètement rétro et vintage, presque nostalgique. Les notes de musique discrètes et les silences ajoutent à cette ambiance particulière d’un monde à l’ancienne qui n’est plus. On est très loin de tous les canons du genre actuels en termes de cinéma, de façon de filmer et de rythme. « L’Un des nôtres » fait office d’œuvre crépusculaire.



    Le scénario est assez simple mais la manière dont il est traité ainsi que la psychologie des personnages, bien fouillée et qu’on prend le temps d’installer, densifient le propos de manière à le rendre captivant. Même si le long-métrage peut sembler un tantinet lent, l’image capte le regard du début à la fin et on est vraiment pris dans ce suspense qui monte doucement. On alterne émotion et tension dans un équilibre parfait ici. Les protagonistes, leurs motivations et leur deuil nous touchent, merci au couple vedette vraiment bien associé et à leur jeu toute en retenue mais complice. Puis, lorsque vient le moment des confrontations, notre attention est au plus haut. Celles-ci sont rares, au nombre de trois, mais la tension monte crescendo et, ici, on a le bon goût de ne jamais aller dans l’excès ou la surenchère. « L’Un des nôtres » est une vraie bobine à l’ancienne, passéiste et presque minimaliste. Comme le chant du cygne d’une époque, de plusieurs genres et de deux acteurs en état de grâce. Pas inoubliable mais tout à fait plaisant et rare.



    Plus de critiques cinéma sur ma page Facebook Ciné Ma Passion.
    defleppard
    defleppard

    Suivre son activité 127 abonnés Lire ses 2 552 critiques

    3,0
    Publiée le 7 janvier 2021
    Un film petits frissons sans grande envergure... se laisse voir... le scénario tient sur 2 feuilles... 3 étoiles.
    ɱ ʌ T ɦ ɪ ƨ
    ɱ ʌ T ɦ ɪ ƨ

    Suivre son activité 60 abonnés Lire ses 784 critiques

    2,0
    Publiée le 17 février 2021
    Décevant, l'ambiance est vraiment trop calme, c'est mou, notament tout la première partie qui dure au moins une heure ! J'ai même faillis arrêter. Une fois la première séquence terminée, ça devient tout de suite plus intéressant, le film n'avait absolument pas besoin de durer aussi longtemps. Le scénario est bien, prenant, de notre actualité encore malheureusement et on a envie de savoir comment tout cela va se terminer, et on prit pour que ce ne soit pas le gros cauchemar, mais j'apporte encore une point négatif, l'affiche nous spoil complètement la fin. J'ai pas ressenti de grande émotions et j'attendais qu'une chose, c'est qu'il se termine. Cela me contrari de dire une chose pareille car   l'histoire est quand même profonde, a un sens mais sans rythme et sans intrigue c'est compliquer de rester absorbé. Concernant le  casting, c'est pas mal, des personnages convaincants. Ils se sont bien imprégnés leurs rôles.
    elriad
    elriad

    Suivre son activité 205 abonnés Lire ses 1 509 critiques

    3,5
    Publiée le 15 décembre 2020
    Violent,, bienvenue dans l'ambiance glauque de "la collinne a des yeux".
    Sauf qu'ici, on n'est pas dans le film gore de Wes Craven, mais bel et bien dans l'Amérique profonde. Tiré du roman "Let him go" de Larry Watson, sorti en 2020, un couple de fermiers du Montana se voit privé de leur petit-fils retenu dans la famille dégénérée de leur beau-fils, et décide de le récupérer en se rendant dans le Dakota du nord. Un scénario simple et ultra efficace, en partie grâce à l'interprétation du couple Kevin Costner et Diane Lane, impeccables, tout en intériorité. Les paysages somptueux du " Big Sky State" ajoutent à l'ambiance western moderne que Kevin Costen affectionne. Les premières images du film font d'ailleurs replonger le spectateur dans l'excellente série " Yellowstone" ( pour ceux qui connaissent ), avec Costner en patriarche,qui pourraient faire penser à la nouvelle saison attendue. Un bon film, anxiogène, solide comme un uppercut.
    R1 M
    R1 M

    Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 72 critiques

    4,0
    Publiée le 25 janvier 2021
    Très bon thriller sur fond de drame familial . Des parents après la mort de leur fils et le re mariage de leur belle fille vont devoir se battre contre une famille de fou furieux bien decides a ne pas leur laisser leur petit fils. Kévin costner est comme.a son habitude impérial et entièrement devoue à sa femme qui ne vit que pour retrouver son petit fils. ce film traite aussi d un problème encore très present de nos jours à savoir les violences psychologiques et physiques intra familiales.
    Fêtons le cinéma
    Fêtons le cinéma

    Suivre son activité 244 abonnés Lire ses 2 102 critiques

    4,0
    Publiée le 14 décembre 2020
    On retrouve, dans Let Him Go, l’âpreté des grands westerns dont le souffle brûle et glace à la fois et dont les étapes, qui participent de cette gradation dans l’épouvante et la violence, filent une même métaphore introduite en ouverture : la destruction que produit la perte d’un enfant, la douleur d’un deuil impossible parce que contre-nature – un parent n’a pas à enterrer son fils. Aussi le récit de sauvetage du petit garçon prend-il l’aspect d’une croisade opposant deux milieux sociaux et culturels ainsi que deux rapports à l’existence : les Blackledge sont du côté de la rigueur et font preuve de valeurs humaines inestimables (compassion, courage, amour désintéressé) là où les Weboy forment une fratrie innombrable dont les membres tombent comme des mouches dans un environnement hostile. Nul hasard, par conséquent, si l’un d’entre eux a disparu gelé à moins de dix mètres de la porte d’entrée de la maison familiale : leur seuil est infranchissable et cruel, uniquement traversé pour perpétuer un nom et une gangrène à la manière de la boiterie de Gervaise qui, dans le grand cycle de Zola, évolue au fil des générations en dégénérescence physique et mentale. Le réalisateur et son scénariste ont l’intelligence de ne jamais plaquer la violence des Weboy mais de l’insinuer petit à petit, depuis le baiser à la mariée fait lourdement jusqu’aux coups portés à l’enfant et à l’épouse pour une glace tombée sur le sol. Le repas de famille prend aussitôt des allures de séquestration sous tension à la The Texas Chain Saw Massacre, tout en rejouant la première rencontre entre belles-familles et ce qu’elle peut avoir de gênant ou de maladroit. Un choc des cultures et des caractères, en somme. En dépit de flashbacks qui viennent alourdir la narration et la gonfler d’une grandiloquence doloriste malheureuse, malgré une partition musicale parfois envahissante et simpliste, Let Him Go constitue donc une excellente surprise, un grand western contemporain comme on n’en attendait plus, fort d’acteurs excellents, à commencer par Kevin Costner dont la prestation tout en retenue et en puissance intérieure fascine.
    Jean-Luc Malandain
    Jean-Luc Malandain

    Suivre son activité 29 abonnés Lire ses 47 critiques

    2,0
    Publiée le 18 décembre 2020
    Le Costner vieillissant a Gagné en épaisseur et rien perdu en charme. Il porte de bout en bout ce film au scénario simpliste, auquel nous, citoyens d'un pays et un "état de droit" où les affaires familiales ne se traitent plus (en principe et en général)) à coups d'enlèvements et de massacres, ne pouvons plus guère accorder de vraisemblance. spoiler: Le personnage interprété par Diane Lane attire finalement peu de sympathie: cette vibrante mamie se révèle progressivement animée par l'égoïsme et la passion. Elle est finalement la seule à s'en tirer "plutôt bien"...
    lionelb30
    lionelb30

    Suivre son activité 157 abonnés Lire ses 2 052 critiques

    3,0
    Publiée le 23 juin 2021
    Drôle de film. Il ne se passe pas grand chose durant une grande partie du film puis deux scènes sortent du lot avec une tension et même parfois une violence prononcée. Et ce contraste fait que l'on reste souvent en haleine.
    Cinévore24
    Cinévore24

    Suivre son activité 109 abonnés Lire ses 161 critiques

    3,5
    Publiée le 16 juin 2021
    Quelque part entre le drame et le thriller, un film au récit parfois académique, mais porté tout le long par un très bon duo, Kevin Costner et Diane Lane.
    baldou136
    baldou136

    Suivre son activité 96 abonnés Lire ses 451 critiques

    5,0
    Publiée le 21 juin 2021
    Thomas Bezucha signe un thriller particulièrement haletant, dans lequel Kevin Costner et Diane Lane rayonnent. La mise en scène et le scénario font de ce western moderne un vrai grand film.
    circusstar
    circusstar

    Suivre son activité 45 abonnés Lire ses 609 critiques

    2,0
    Publiée le 22 juin 2021
    D'excellent acteurs mais un drame d'une autre époque dans un continent dont la culture n'est définitivement pas la mienne.
    Très mitigé pour moi. J'aurais parfaitement pu m'en passer et pourtant fan de Kevin !
    Dois-Je Aller le voir ?
    Dois-Je Aller le voir ?

    Suivre son activité 48 abonnés Lire ses 1 170 critiques

    3,5
    Publiée le 21 juin 2021
    Après la perte de leur fils, le shérif à la retraite George Blackledge et son épouse, Margaret quittent leur ranch du Montana pour sauver leur jeune petit-fils des griffes d'une dangereuse famille.

    C'est Thomas Bezucha qui adapte le roman de Larry Watson. Le réalisateur a aussi écrit le scénario.

    Voici donc un thriller dramatique mené par Kevin Costner. Celui-ci va nous conduire dans les plaines des Etats-Unis entre le Montana et du Dakota du Nord. Un résultat très convaincant.

    J'ai beaucoup accroché à l'ambiance de cette Amérique un peu cow-boy. De plus, on se retrouve dans les années 60. Cela ajoute une touche encore plus authentique sur l'aspect rural. L'image est bien travaillée afin de ressentir pleinement cette période.

    On est donc lancé avec George et Margaret dans une quête pour remettre la main sur leur petit-fils. La tension va être très bien orchestrée avec une montée progressive. On sent la pression de ses grands-parents avec la peur de ce qui pourrait arriver au petit. Cela va atteindre son paroxysme lorsqu'ils vont découvrir la fameuse dangereuse famille. Tous ces moments sont un régal.

    Kevin Costner endosse parfaitement ce rôle de mari solide, accompagnant sa femme à contre cœur. Il dégage une classe incroyable. On peut tout aussi être élogieux avec une Diane Lane très juste dans son jeu.

    J'ai aussi beaucoup aimé les Weboy qui leur tient tête avec notamment Lesley Manville et surtout Jeffrey Donovan qui est aussi à l'affiche d'Un homme en colère cette semaine. Un casting de choix qui promette de belles confrontations.

    J'ai été plus sceptique concernant les nombreux flashbacks. Ils sont mal placés et n'apportent donc pas grand-chose.
    sebou36
    sebou36

    Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 282 critiques

    4,0
    Publiée le 17 juin 2021
    Petit film sympathique, pas très original et qui ne plaira évidemment pas à la critique parigote de par son sujet, qui est, avouons-le, assez manichéen. On peut concéder que la réalisation est plate mais le charisme de Kevin Costner et Diane Lane sauve largement la mise de ce film classique dans sa forme et assez basique dans son propos. Grace à ces deux merveilleux acteurs, la tension reste constante et les émotions passent bien. Let it go!
    Cool_92
    Cool_92

    Suivre son activité 16 abonnés Lire ses 86 critiques

    4,0
    Publiée le 19 janvier 2021
    Un excellent drame/western/thriller. A mi-chemin entre ces 3 genres, on suit le couple Kevin Coster- Diane Lane dans la recherche de leur petit-fils. Les 2 acteurs sont très bons, de même que Blanche la mama terrifiante de la fratrie. Un bémol sur la fin un peu bâclé.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top