Mon compte
    La Panthère des neiges
    note moyenne
    4,4
    2255 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur La Panthère des neiges ?

    256 critiques spectateurs

    5
    114 critiques
    4
    95 critiques
    3
    27 critiques
    2
    13 critiques
    1
    5 critiques
    0
    2 critiques
    Maxence B
    Maxence B

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 14 critiques

    5,0
    Publiée le 15 décembre 2021
    Ce film, je l’ai passé à frissonner devant l’écran ! Au-delà de traiter de la panthère des neiges, c’est un film sur le regard et, plus précisément, sur la revanche du regard. En effet, le photographe Vincent Munier était déjà parti au Tibet pour prendre des clichés de la panthère des neiges. Il n’en aura pas la possibilité, du moins pas consciemment. De ce voyage, il prend un cliché d’un oiseau et ne remarque qu’après coup que la panthère est sur le cliché, derrière le piton rocheux, à le regarder, lui, le photographe. Quelle ironie ! Elle l’a vu, mais lui ne l’a pas vu. Il lui faut sa revanche, il lui faut voir de ses yeux vus la panthère des neiges.

    Il repart donc pour une nouvelle expédition au Tibet accompagné de l’écrivain Sylvain Tesson et de la réalisatrice Marie Amiguet. Ce film est un film littéraire, ponctué des commentaires de Sylvain Tesson sur notre monde et sur cet ailleurs des animaux. Vincent Munier apprend à Sylvain à mieux regarder ce qui l’entoure, à se rendre compte qu’il est constamment observé par l’animal, l’« autre » comme le dit Sylvain, et que l’Homme a émoussé cette aptitude par manque d’usage. Mais au-delà de savoir regarder, il faut apprendre à lire les traces, les comprendre, savoir ce qu’elle signifie, on est là dans une démarche de sérendipité, celle d’un chasseur-cueilleur d’il y a des milliers et des milliers d’années, le « premier métier du monde ».

    L’affût, c’est peut-être ça, c’est savoir voir le monde et savoir le lire. Enorme clin d’œil à la littérature, ici Sylvain a presque une présence symbolique, métaphorique, il est l’écrivain qui doit apprendre à lire le monde. L’affût, c’est un style de vie, c’est l’attente sans objet, l’attente sans réelle attente en fait, c’est s’offrir à tout ce qui viendra, que la chose soit grandiose ou triviale, car au final elle est toujours le symbole de quelque chose de disparu, mais qui a été et qui, peut-être, est toujours là. L’affût, c’est finalement le remède au « ‘tout, tout de suite’ de l’épilespsie moderne ».

    Et j’ai été frappé surtout par deux séquences assez semblables au début du film et à la fin : le film vient de commencer et l’on voit Sylvain et Vincent à l’affût, peu à peu la neige s’amasse sur leur capuche ; à la fin, on voit la panthère des neiges, la neige elle aussi s’amasse sur son pelage, elle est à l’affût. Le parallèle est saisissant et construit et achève à la fin cette familiarité étrange qui lie l’Homme à l’animal.
    SAINT CLAR
    SAINT CLAR

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 36 critiques

    5,0
    Publiée le 15 décembre 2021
    J'avais été très touchée par le talent, la poésie et la portée du livre de Mr Tesson.
    Puis très admirative de l'oeuvre du photographe animalier et la beauté de ses photos.
    Aujourd'hui, tout est à là dans ce film.
    Minéral, animal, brutalité, fragilité, poésie.
    C'était très beau.
    Puissions nous faire tout notre possible pour préserver le monde animal qui ne trouve de nos jours son espace de vie plus que dans des zones éloignées et extrêmes loin de l'homme et de sa toute-puissance.
    Tilda L.
    Tilda L.

    Suivre son activité 13 abonnés Lire sa critique

    5,0
    Publiée le 16 décembre 2021
    Chef-d'œuvre ! J'ai adoré pleuré eu la gorge serrée ! La beauté des images, des animaux de la nature de l'idée de la philosophie ! Mille merci !!!!!
    Steph L
    Steph L

    Suivre son activité 32 abonnés Lire ses 201 critiques

    5,0
    Publiée le 22 décembre 2021
    Magnifique film sur la beauté qui se laisse voir si on sait l'attendre et savoir y renoncer. L'émotion finale est à la mesure de la quête de Tesson et Munier : magnifique. Les images sont sublimes, les animaux et les paysages sont époustouflants de grandeur, le temps est suspendu et j'avais juste envie de les rejoindre. Merci de nous faire partager ce rêve.
    yeepee
    yeepee

    Suivre son activité 16 abonnés Lire ses 61 critiques

    5,0
    Publiée le 19 décembre 2021
    Une beauté et une poésie incroyable. Un retour aux sources de ce que nous sommes. L'affut, se fondre dans la nature, la respecter, y respirer et s'y sentir bien. En saisir toute la beauté et la fragilité. Conseil à tous les parents: c'est tellement mieux et plus formateur qu'aller voir la dernière grosse production hollywoodienne!!!
    Carole D.
    Carole D.

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 7 critiques

    5,0
    Publiée le 19 décembre 2021
    Film splendide, poétique et émouvant. Des prises de vue à couper le souffle. Tout est sublimé. A ne pas rater.
    Cindy B
    Cindy B

    Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 2 critiques

    4,5
    Publiée le 19 novembre 2021
    Des questionnements intérieurs qui résonnent fort dans ces paysages éblouissants, à perte de vue.
    Nous sommes amenés, en tant que spectateurs, à découvrir les vertus de la patience pour suivre la recherche de cette panthère. Mais aussi pour mieux comprendre ce qui se passe dans nos têtes quand "être à l'affût" devient une occupation à part entière. Les pouvoirs des sens et de l'esprit sont décuplés.
    SUZY AND MEE
    SUZY AND MEE

    Suivre son activité 84 abonnés Lire ses 103 critiques

    3,5
    Publiée le 2 janvier 2022
    Certes nos deux comparses pérorent et enfilent quelques lieux communs (surtout le photographe aux faux airs de Francis Lalanne:)) mais c'est un film agréable, un peu atypique par rapport aux autres documentaires animaliers... ça ne suit pas la trame commerciale classique et c'est réussi!
    montecristo59
    montecristo59

    Suivre son activité 29 abonnés Lire ses 278 critiques

    5,0
    Publiée le 18 novembre 2022
    Elle se fait attendre et c'est une leçon. Elle est un vestige qu'il faut mériter, et le commentaire de Tesson magnifie l'impact de sa présence invisible. L'écrivain voyageur qui accompagne Munier, encore plus concis et sobre à la fois que dans son livre qui porte le nom du film, parle sans trop en dire. Quel que soit le niveau de sincérité de ses accès de lucidité, il faut quand-même saluer son aptitude à l'autodérision et la justesse de ses propos. Ses mots nous percutent le coeur, souvent, soulignant sobrement le caractère dérisoire de nos agitations si toxiques...,

    Avant qu'elle n'apparaisse en majesté, le chercheur à l'affût capture pour nous tant d'instants de beauté à pleurer qu'on oublie parfois d'espérer sa venue. On tombe en arrêt devant des gros plans, des regards d'animaux qui nous ouvrent les yeux, des floutés qui ressemblent à des peintures rupestres, des paysages grandioses et minimalistes de roc, d'herbe, de neige et de ciel où l'oblique domine. On se rêve en préhistoire, on gamberge à ce qu'on a saccagé et on redescend sur terre subjugué.

    Et puis elle daigne se montrer, la panthère des neiges, et c'est presque la fin de l'histoire. Il va falloir retourner vivre nos vies ordinaires, mais quelque chose en nous a peut-être changé.

    C'est le moment de dire merci à Marie Amiguet et Vincent Munier, la belle équipe qui nous a montré un trésor.
    Et respect.
    Dois-Je Le voir ?
    Dois-Je Le voir ?

    Suivre son activité 245 abonnés Lire ses 1 551 critiques

    4,0
    Publiée le 16 décembre 2021
    Au coeur des hauts plateaux tibétains, le photographe Vincent Munier entraîne l’écrivain Sylvain Tesson dans sa quête de la panthère des neiges. Il l’initie à l’art délicat de l’affût, à la lecture des traces et à la patience nécessaire pour entrevoir les bêtes. En parcourant les sommets habités par des présences invisibles, les deux hommes tissent un dialogue sur notre place parmi les êtres vivants et célèbrent la beauté du monde.

    C’est une réalisation de Marie Amiguet et Vincent Munier. Ce dernier a eu l’idée de faire ce documentaire en rencontrant l’écrivant Sylvain Tesson. La Panthère des neiges a fait partie de la section éphémère "Le cinéma pour le climat" du Festival de Cannes 2021.

    J’ai trouvé ce documentaire animalier vraiment très bien.



    Il va donc se pencher sur la panthère des neiges. Cette espèce, braconnée pour sa fourrure, est répertoriée sur la liste rouge de l'UICN comme faisant partie des « espèces vulnérables ». Pour la rencontrer, il faut aller dans les vallées des hautes montagnes d'Asie centrale, de Sibérie centrale et de l'Altaï, jusqu'à une altitude de 5 500 m. Ce félin a une robe de couleur gris pâle à gris jaune constellée de taches pleines et de rosettes.

    À l'image de cet animal majestueux, ce documentaire va être d’une grande beauté visuelle. Le voir est tout simplement sublime. Ses images se feront rare mais c’est ce qui fait sa force. On sut chaque plan où on peut la voir. Ce film s’admire aussi pour les paysages. Il a été tourné dans l’Est du Tibet, sur des plateaux situés en moyenne à 4500 m d’altitude avec des sommets à 6000 m. Pour vous montrer la difficulté de le faire, l’équipe a dû se confronter à des températures extrêmes allant jusqu’à -25°C. Pour accompagner ces images, on aura droit à une belle musique du compositeur Warren Ellis. Celles-ci se marient comme il se doit avec la nature.

    On va aller au-delà de cet aspect purement animalier, où d’ailleurs on peut observer d’autre que la panthère des neiges. En effet, le photographe Vincent Munier et l’écrivain Sylvain Tesson vont être tous les deux la pister. Cela va permettre d’avoir un côté très humain. On apprécie leur échange. J’aime la chaleur que ça apporte. Le petit passage avec les villageois aussi apporte beaucoup. Ce sont ce genre de petite chose qui donne une autre dimension.

    J’ai aussi savouré la narration de fond. La voix off va nous offrir des pensés qui nous transportent jusqu’au Tibet. Ce récit nous accompagne dans cette quête. J’ai même envie de dire que ça rajoute un côté presque philosophique. On peut atteindre une certaine plénitude devant La panthère des neiges. L’effet est d’autant plus fort avec ces paysages teintés de neige blanche.
    Fibroptica
    Fibroptica

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 9 critiques

    4,5
    Publiée le 15 décembre 2021
    Une question qui nous suit tout au long de ce splendide film. Vont-ils voir cette panthère si mystérieuse ? Je ne gâcherais pas le plaisir de le découvrir. Mais quelle que soit la réponse peu importe ! Nous sommes plongés dans le voyage dans lequel nous emmènent nos trois protagonistes, dont seuls les paysages auraient suffi à me contenter. La philosophie de l'affut que Vincent Munier enseigne à Sylvain Tesson se retrouve parfaitement dans le film. Nous sommes saisis d'émerveillement à chaque fois que nous avons la chance de contempler un animal qui se donne à notre regard et à celui des protagonistes.
    Un film contemplatif et plein de philosophie sur la nature et la relation que l'Homme entretient avec cette dernière. Un film qui émerveillera tous les amoureux de la nature sauvage.
    Sherlock76
    Sherlock76

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 3 critiques

    5,0
    Publiée le 20 décembre 2021
    J'adore Sylvain Tesson. J'ai donc lu avec délectation le roman La Panthère des Neiges. Je l'ai même relu juste avant de voir son adaptation en film documentaire. Avec autant, voire plus de plaisir, ayant pris mon temps de savourer cette lecture.
    J'attendais donc cette séance, au cinéma, avec grande impatience. Et je n'ai pas été déçu.
    Au contraire. J'ai été submergé par une vague d'émotions. Oui, j'ai versé des larmes pendant et après le film. Tant c'est beau, tant c'est grandiose.
    Les paroles de cet écrivain que j'adore. Le regard et les images du talentueux photographe animalier qu'est Vincent Munier. La façon de filmer de Marie Amiguet. Même la bande son et la chanson finale, sur des paroles de Sylvain Tesson.
    C'était beau, c'était grand, c'était magnifique.
    Un chef d'oeuvre! Un immense moment!
    JP-Jumez
    JP-Jumez

    Suivre son activité 34 abonnés Lire ses 89 critiques

    4,0
    Publiée le 18 décembre 2021
    Ce film nous donne ce que l'on attendait.
    Mais en plus, il bénéficie d'une illustration sonore (« musique ») en parfaite adéquation avec le sujet.
    Bref, c'est ce qu'on appelle l'alignement des planètes
    Ronan
    Ronan

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 4 critiques

    5,0
    Publiée le 19 décembre 2021
    Mitigé au début car je ne suis pas amateur de documentaire animalier, j'ai très vite été emporté par cette aventure, aux images et paysages magnifiques, une musique très belle, le tout accompagné des échanges entre Sylvain Tesson et Vincent Meunier et également les extraits du récit de cet aventure, écrit par S. Tesson. J'ai été happé par ce documentaire et j'en suis ressorti avec une forte envie de montage Tibétaine. A voir sans se poser de questions
    Ufuk K
    Ufuk K

    Suivre son activité 330 abonnés Lire ses 1 182 critiques

    3,5
    Publiée le 16 décembre 2021
    " La panthère des neiges" bien reçu par la critique est un documentaire qui finit par séduire. En effet même si j'ai noté que l'ensemble à un rythme lent , les merveilleux paysages tibétains ou cohabite les humains et les animaux vaut le détour de ce documentaire, certains moments sont emprunt de mélancolie, humanité et de poésie devant l'émerveillement de deux hommes pour une espèce rare (la panthère des neiges), une belle surprise.
    Les meilleurs films de tous les temps
    Back to Top