Mon compte
    Vivants
    Note moyenne
    3,2
    917 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur Vivants ?

    132 critiques spectateurs

    5
    21 critiques
    4
    35 critiques
    3
    42 critiques
    2
    26 critiques
    1
    6 critiques
    0
    2 critiques
    Trier par :
    Les plus utiles Les plus récentes Membres avec le plus de critiques Membres avec le plus d'abonnés
    selenie
    selenie

    5 570 abonnés 6 042 critiques Suivre son activité

    2,0
    Publiée le 15 février 2024
    Malheureusement derrière cette immersion qui se veut réaliste et viscérale on sent un certain manque de moyens, le budget a dû aller au casting, le reste se résumé à un bureau et la rue en face c'est dur et peu ambitieux pour des soit-disants grands reporters. Les journalistes parlent beaucoup, lancent des idées, téléphones beaucoup, mais tout ça fait surtout beaucoup d'esbroufe et beaucoup de vent. Puis forcément il y a l'idylle entre collègues, avec cet énième écueil d'un vieux beaux au visage buriné qui tombe la jolie jeune stagiaire (30 ans d'écart tout de même). Le pire, le pompon arrive à la fin où comment de "grands reporters" s'extasient et se lancent dans un "super reportage" complètement ridicule où ils veulent faire l'exclu aux côtés de milliers de badauds 2.0 : RIDICULE. Le tout surnage pourtant car les acteurs aux semblent y croire, ils sont clairement investis et offrent un joli groupe au diapason, malheureusement ils ne sont pas aidés par un scénario vain, sans audace, vide de toute substance et caricatural. Dommage.
    Site : Selenie.fr
    Lucie F.
    Lucie F.

    8 abonnés 31 critiques Suivre son activité

    2,0
    Publiée le 15 février 2024
    Dommage ca commençait bien, ça attaque quelques sujets sans vraiment creuser pour au final n'aller nulle part.
    On aurait pu rester sur cette note gentillette sans que le scénario nous inflige une presque romance entre la stagiaire plutôt admirative de son mentor et un presque sexagénaire. Franchement le pompon qui ajoute une note bien nulle au film
    velocio
    velocio

    1 203 abonnés 3 047 critiques Suivre son activité

    3,5
    Publiée le 16 février 2024
    Il y a 13 ans, Alix Delaporte nous avait proposé "Angèle et Tony", un premier long métrage parfaitement maîtrisé, exempt de tout gras superflu avec une utilisation intelligente des ellipses. Après ce film qui se déroulait dans le milieu des marins pêcheurs de Port-en-Bessin et qui avait permis de mettre en lumière Clotilde Hesme et Grégory Gadebois, elle avait récidivé 4 ans plus tard avec "Le dernier coup de marteau", film tout aussi maîtrisé et où on retrouvait Clotilde Hesme et Grégory Gadebois. Et puis, pendant 10 ans, rien. C'est vraiment avec beaucoup de plaisir qu'on la retrouve avec toujours les mêmes qualités dans "Vivants", une immersion dans une équipe de grands reporters. Un milieu qu'elle connaît bien, ayant fait ses débuts professionnels à l'Agence CAPA. Un milieu qui n'est pas loin d'être en crise, avec des budgets de plus en plus rognés par les décideurs. Ayant introduit Gabrielle, une jeune stagiaire, au sein d'une équipe qui travaille pour "Reporters", une émission de reportage, Alix Delaporte caractérise avec bonheur les membres de l'équipe, nous fait vivre les rapports entre eux et nous emmène dans un reportage sur les hôpitaux, un autre sur la fashion week, un autre sur le véganisme, etc. sans oublier de nous faire témoins des dangers rencontrés lorsqu'un reporter est envoyé dans une zone de conflit. Ce film passionnant et sans aucun temps mort bénéficie d'une distribution XXL avec Alice Issaz, Roschdy Zem. Pascale Arbillot, Vincent Elbaz, Jean-Charles Clichet et Pierre Lottin. Faudra-t-il attendre encore 10 ans pour que nous soit proposé un nouveau film d'Alix Delaporte ?
    PLR
    PLR

    414 abonnés 1 492 critiques Suivre son activité

    2,5
    Publiée le 15 février 2024
    Vu en avant-première. Sur scène, la réalisatrice et scénariste prévient les spectateurs qu’ils n’auront certainement pas tous les codes du milieu professionnel dans lequel son film va les immerger mais qu’ils s’attacheront surtout aux personnages. Bon, c’est peut-être là le problème ! Evidemment, ainsi prévenu, ces codes je crois que je les ai à-peu-près discernés. Ceux du monde des reporters, des chasseurs d’images, des médias qui recherchent des sujets qui résisteront à la sanction de l’audimat. Un univers que connait la réalisatrice puisqu’elle a commencé par là. Mais elle dit avoir voulu prendre des distances avec les débuts de sa vie professionnelle. Elle n’aurait peut-être pas dû et ça aurait sans doute donné quelque chose de plus authentique, de moins artificiel. Quelque chose de plus haletant, de plus captivant. Car là c’est assez terne et lisse par manque de contenu, d’intrigue, de tensions (on ne retrouve somme toute que celles de tout milieu de travail soumis à des résultats, ceux du client final). Un film qui se laisse regarder mais sans plus.
    Bertrand Barbaud
    Bertrand Barbaud

    177 abonnés 380 critiques Suivre son activité

    0,5
    Publiée le 13 février 2024
    La réalisatrice filme une bande de journalistes de terrain. Elle oublie bien vite que ses personnages font partie des médias mainstream, subventionnés, aux ordres du pouvoir. Tout est faux, factice dans ce film, tout relève de l'imposture et de la pure démagogie. Les comédiens singent le vrai travail des journalistes. Le film se vautre au bout de 15 minutes, sans rythme, sur un ton condescendant. La mise en scène croit tenir un vrai discours sur la vérité et les images mais ne fait que brasser du vide. Journalistes de pacotille présentés comme des héros mais qui, en réalité, font peine à voir
    Anne marie
    Anne marie

    7 critiques Suivre son activité

    2,0
    Publiée le 15 février 2024
    bof! quelques situations intéressantes au niveau de la réflexion qu'elles suscitent mais un peu caricaturales avec des journalistes aux caractères un peu caricaturaux aussi et bien parisiens mais qui semblent nous donner malgré tout une idée réaliste d'une salle de rédaction à Paris. spoiler: On se serait bien passé de l'histoire d'amour entre un mec de 58 ans et une nana de 28 prévisible et grotesque! je me suis même dit voyant l'affaire engagée depuis le début "la réalisatrice ne va quand même pas oser " mais si, ! she does it!
    et le bonhomme bien sur a eu ses enfants à près de 50 ans !
    🎬 RENGER 📼
    🎬 RENGER 📼

    6 322 abonnés 7 268 critiques Suivre son activité

    1,0
    Publiée le 20 février 2024
    Gabrielle, 30 ans, intègre en tant que stagiaire, une célèbre émission de reportage. Elle doit rapidement trouver sa place au sein d’une équipe soudée de grands reporters. Ces derniers sont confrontés au quotidien d’un métier qui change, entre les nouveaux canaux de l’information et les baisses de budget… difficile pour eux de s’y retrouver.

    Alix Delaporte réalise ici un film choral sur le milieu du journalisme d'investigation. Si le sujet s’avère intéressant, c’est la forme qui pose problème, elle s’intéresse aux coulisses d’une profession sans jamais vraiment nous le montrer. En dehors de filmer les bureaux en bordel (comme on en voit dans toutes agences de reportage ou de journalisme), finalement, le coeur du métier, on ne le verra jamais.

    Pire, l’ensemble de la distribution semble être engoncée dans leurs personnages caricaturés à la truelle, entre la stagiaire qui cumule les gaffes de débutante (Alice Isaaz), le rédac’ chef au calme olympien qui cache ses fêlures (Roschdy Zem), la grande gueule sympathique (Pascale Arbillot), le névrosé accroc aux opiacés (Jean-Charles Clichet), l’indépendant révolté (Vincent Elbaz) et le chien-fou (Pierre Lottin).

    Vivants (2024) peine réellement à nous tenir captif, on ne se sent jamais concerné par l'histoire, on est constamment laissé sur le bas côté, voyant les acteurs s’évertuer à faire mille choses à la fois comme pour se donner une contenance. On pensait avoir tout vu, tout entendu mais finalement, c’est la dernière scène qui viendra nous achever en nous confirmant à quel point ce film est totalement lunaire, pour ne pas dire… ridicule.

    ● http://bit.ly/CinephileNostalGeek ● http://twitter.com/B_Renger ●
    Supfan
    Supfan

    32 abonnés 115 critiques Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 15 février 2024
    Quelle réussite ce film ! Vivants est fort, puissant, poignant, réalisé avec talent et humanité. L'interprétation est parfaite et excellente. Suivre les protagonistes est un vrai bonheur tout du long. Du très bon cinéma. A voir absolument
    Bart Sampson
    Bart Sampson

    297 abonnés 554 critiques Suivre son activité

    3,0
    Publiée le 7 février 2024
    « Vivants » présenté à la dernière mostra de Venise propose une plongée au cœur du métier de reporter d’image, ici l’équipe d’une émission d’investigation télévisée cornacée par une figure de la profession interprétée par Roschdy Zem.
    Dans le rôle de la débutante arrivée de sa province, Alice Isaaz qui va gravir les échelons du journalisme de terrain. Les seconds rôles de qualité sont interprétés par les très bons Vincent Elbaz, Pascale Arbillot, Pierre Lottin, Jean-Charles Clichet et Grégoire leprince Ringuet
    Le film bénéficie donc d’un casting très solide et très convaincant à l’écran.
    Je n’en dirai pas autant de l’histoire un peu téléphonée et pleine de clichés ( le présentateur drogué, le reporter tête brûlée, la productrice coincée, le directeur des programmes aux ordres de la chaîne).
    On en sort également pas nécessairement séduit par le travail de ces reporters dont certains détails semblent indiquer le recours à des méthodes par toujours très éthiques…
    Je me suis de manière amusante pris au jeu des ressemblances entre le dernier Tolédano Nakache « une année difficile » dont « vivants » récupère de nombreuses ficelles, dont la critique un peu larvée du sujet qu’il est censé valoriser ( le journalisme de reportage) et un fin « parisienne »…
    Renseignements pris, la société de production est la même, CQFD…
    Derniers éléments assez ironique, pour un film financé par Canal+…quand on sait que cette chaîne a tout simplement escamoté de sa grille toutes les émissions d’investigation journalistique…
    Cinemadourg
    Cinemadourg

    702 abonnés 1 434 critiques Suivre son activité

    3,0
    Publiée le 17 février 2024
    Cette plongée au coeur d'une équipe de reporters d'une grande émission TV, par l'intermédiaire du regard d'une jeune femme venant tout juste d'intégrer cette rédaction, possède le double charme de la fraîcheur et de la spontanéité.
    Les difficultés s'enchaînent : trouver des sujets pouvant toucher un large public, gérer un quotidien sur le terrain avec un budget en baisse, réussir à tourner des images "choc"...
    Le souci principal, c'est que même si le casting est vraiment excellent, tout cela manque d'enjeux, de tension et finalement d'impact, on aurait pu s'attendre à une histoire moins lisse avec cette bande de journalistes d'investigation prête au "combat" pour mener des enquêtes percutantes.
    Globalement correct et immersif, mais à l'arrière-goût un peu fade.
    Site CINEMADOURG.free.fr
    Yves G.
    Yves G.

    1 327 abonnés 3 324 critiques Suivre son activité

    3,5
    Publiée le 15 février 2024
    Gabrielle (Alice Isaaz) débarque à Paris pour faire un stage . Elle se retrouve dans une équipe de reporters chevronnés, passionnés par leur métier mais obligés de se remettre en cause par une direction qui rogne leur budget et s’inquiète de la baisse de leur audience.

    Alix Delaporte est une réalisatrice rare qui a écrit et tourné avec Clotilde Hesme et Grégory Gadebois deux longs métrages remarqués, "Angèle et Tony" et "Le Dernier Coup de marteau", avant de disparaître du radar. Elle revient derrière la caméra avec une histoire inspirée de sa première expérience professionnelle, comme stagiaire à l’agence Capa.

    Même si "Vivants" est censé se passer de nos jours, il a un parfum vintage. Son action pourrait tout aussi bien se dérouler dans les années 70 ou 80. On y retrouve l’ambiance fiévreuse des rédactions et de leurs open spaces, leurs journalistes charismatiques et archétypaux qu’Hollywood nous a rendus presque familiers : "Les Hommes du président", "Révélations", "Spotlight", "Pentagon Papers"…

    L’action est vue à travers les yeux – fort jolis – de Gabrielle, double autobiographique d’Alix Delaporte, Candide qui nous fait pénétrer dans ce milieu fermé. Elle rencontre une bande de vieux briscards. À leur tête Vincent (Roschdy Zem, impeccable, comme d’habitude), une légende dans la profession qui ronge son frein à Paris après avoir baroudé sur tous les théâtres de guerre. Camille (Pascale Arbillot, dont j’ai appris qu’elle était sortie de Sciences Po quelques années avant moi) leur sert de mère de substitution : Damien (Vincent Elbaz), la tête brûlée, Kosta (Jean-Charles Clichet), défoncé du soir au matin, Alex (Pierre Lottin)…

    "Vivants" – un titre inutilement lyrique dont je n’ai pas compris le sens – a un gros souci d’écriture et de format. Une fois Gabrielle débarquée au cœur de la rédaction, les personnages introduits et l’enjeu du film exposé, le scénario ne sait quel fil tirer : un reportage dans un pays africain où vient d’éclater une guerre civile ? l’infiltration des triades chinoises du 75013 ? l’histoire d’amour naissante entre Gabrielle et Vincent ? Il n’en tire aucun et se clôt par une séquence certes attachante mais un peu perchée, en une heure et vingt trois minutes, générique inclus.

    On passe un excellent moment devant "Vivants" et on en sort avec un seul regret : le sujet, ses acteurs auraient pu sans problème donner matière à une mini-série de six épisodes.
    Coric Bernard
    Coric Bernard

    341 abonnés 526 critiques Suivre son activité

    4,5
    Publiée le 2 février 2024
    Ce film nous fait découvrir, de l’intérieur, le fonctionnement d’une équipe de journalistes de télévision spécialisée dans les enquêtes d’investigations. La réalisatrice issue de la FEMIS, nous brosse les portraits réalistes et intéressants de ces reporters avec toutes les caractéristiques de ce dur métier et ce qu’il exige. Cette équipe est formidablement bien interprétée et est très convaincante. A travers ce film, on se rend compte qu’il est aujourd’hui bien difficile d’effectuer un véritable travail de journalisme d’investigation.
    C’est fort bien démontré dans ce film qui rend aussi une sorte d’hommage aux grands reporteurs

    Bernard CORIC
    traversay1
    traversay1

    3 177 abonnés 4 653 critiques Suivre son activité

    3,0
    Publiée le 15 février 2024
    Le schéma d'introduction au milieu qui est décrit dans Vivants est on ne peut plus classique, avec l'arrivée d'une stagiaire, plus spectatrice qu'actrice, qui découvrira en même que nous les rouages d'un métier, où "l'on kiffe et l'on morfle", régulièrement. Film sur le monde du travail, celui des journalistes adossés à une émission d'information télévisée, le long-métrage décrit une équipe, presque une famille, avec ses grands reporters qui, par le biais des contraintes, sont presque devenus des petits rapporteurs, auxquels la liberté d'investigation se réduit comme peau de chagrin. Exit les guerres à l'international et bonjour les sujets dans l'air du temps (écologie, mode, véganisme, ...). La réalisatrice, Alix Delaporte, qui sait de quoi elle parle, a préféré la vie de groupe, avec ses tensions et ses humeurs plutôt que de suivre une enquête de A à Z. En résulte une succession de scènes, plus ou moins réussies, avec un personnage principal, qui est la plus passive, filmée abondamment et parfois dans des gros plans qui n'ont pas trop de signification alors qu'on échappe de peu à une romance un peu trop attendue. Moyennant quoi, les comédiens parviennent à maintenir l'intérêt intact, ayant chacun l'occasion de montrer leur talent et pas seulement les excellents Alice Issaz et Roschdy Zem. Aux côtés de Pascale Arbillot et de Vincent Elbaz, valeurs sûres, Pierre Lottin et Jean-Charles Clichet tirent leur épingle du jeu.
    VILLE.G
    VILLE.G

    48 abonnés 630 critiques Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 17 février 2024
    Une belle série de beaux portraits.
    Tout tient dans le plaisir lié au jeu des acteurs qui sont tous excellents et parfaitement filmés. C’est dense, vif, profond.
    Gregory S
    Gregory S

    18 abonnés 516 critiques Suivre son activité

    2,5
    Publiée le 15 février 2024
    J'aime beaucoup le discours de 'a réalisatrice dans 'es interviews maison film manque de panache, d'intérêt. On suit un groupe de reporters mais ça reste assez vain, quand on connaît le métier on n'apprend pas grand chose et on ne voit pas la plus value par rapport à un documentaire. Je me suis ennuyé malgré le bon casting et la dernière image du film assez hilarante.
    Les meilleurs films de tous les temps
    Back to Top