Notez des films
Mon AlloCiné
    L'Affaire Cicéron
    note moyenne
    4,1
    327 notes dont 52 critiques
    répartition des 52 critiques par note
    19 critiques
    22 critiques
    6 critiques
    5 critiques
    0 critique
    0 critique
    Votre avis sur L'Affaire Cicéron ?

    52 critiques spectateurs

    gimliamideselfes
    gimliamideselfes

    Suivre son activité 1624 abonnés Lire ses 3 730 critiques

    4,0
    Publiée le 14 mars 2016
    Je pensais que l'affaire Cicéron était un film sur Cicéron, le vrai... (un film à ranger avec Jules César et Cléopâtre dans la filmographie de Mankiewicz) jusqu'au moment où j'ai pris la jaquette dans mes mains... mais bon il était écrit que en gros que Tavernier considérait ce film comme le seul chef d’œuvre du cinéma d'espionnage. Je veux bien lui faire confiance. Et c'était très bien. J'apprécie dans ce film cette capacité à adopter un ton relativement neutre, ici les nazis ne sont pas forcément les grands méchants, j'ai trouvé ça tout en mesure et c'est très appréciable de voir juste deux camps s'opposer et pas voir une lutte à mort idéologique. Ainsi même si le Cicéron du film aide les nazis (bien qu'il n'espère pas leur victoire et qu'il fait ça par pur opportunisme) il est malgré tout le héros du film et non un opposant et quelque part on éprouve de l'empathie pour lui et même on a envie qu'il réussisse son entreprise. Et j'aime ça l’ambiguïté. Le fait d'estimer le personnage principal permet de créer de la tension vu qu'on ne veut pas qu'il se fasse prendre et il y a bien un ou deux moments absolument virtuose à base de coupure de courant et d'aspirateur qui sont à glacer le sang. J'ai beaucoup aimé également le dénouement de toute cette affaire et je dois dire que je ne sais pas si c'est fidèle à la réalité ou non, en tout cas j'ai trouvé, même si c'est un peu moral, assez juste par rapport au film et finalement assez crédible. En gros c'est très bien réalisé, parfaitement bien interprété, pour un pur moment de bon cinéma.
    Estonius
    Estonius

    Suivre son activité 641 abonnés Lire ses 3 733 critiques

    5,0
    Publiée le 22 juin 2014
    Il y a des films pour lesquels on chercherait en vain quoi leur reprocher. L'histoire est passionnante, fertile en rebondissements et ne manque pas suspense (ah, la scène de la femme de ménage avec son aspirateur !), la réalisation est impeccable, mais c'est surtout dans la direction d'acteurs que le film vole très haut. Mankiewicz a fait de Mason un personnage d'un cynisme absolu totalement fascinant (malgré le fait que ce soit un infâme salopard) d'autant que l'interprétation est magistrale. Danielle Darrieux est le pendant féminin de Mason, jouant de façon non exagérée de sa grâce et de sa beauté (par de simples mouvements de bouche, des regards…) une comtesse cynique, intrigante, dominatrice, et dont les apparitions magnifiquement photographiées illuminent le film. L'œuvre est très riche et ne se limite pas à son thème principal de l'espionnage, le jeu de pouvoir et de domination auquel se livrent Mason et Darrieux est à cet égard plutôt fabuleux. Chef d'œuvre !
    Wobot
    Wobot

    Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 137 critiques

    3,5
    Publiée le 7 novembre 2012
    Les films d'espionnage d'aujourd'hui("Spy Game","Raisons d'Etat" et autre "Vengeance dans la peau") se résument à des intrigues ridiculement complexes("hey,spectateur,matte comment mon film est intelligent et compliqué!"),des longs et ennuyeux dialogues entre 2 mecs de la CIA dans leur bureau et 2,3 explosions pour nous réveiller.Heureusement qu'il y a des classiques de l'époque qui prouvent qu'un film d'espionnage peut-être simple mais bougrement efficace!L'Affaire Cicéron,sur base d'une trame politique passionnante,arrive à nous emmener dans un thriller codé mais très captivante et doté d'un réel suspense!
    belo28
    belo28

    Suivre son activité 42 abonnés Lire ses 1 130 critiques

    5,0
    Publiée le 17 mars 2011
    Un grand mankiewicz au scénario aux multiples rebondissements!!! Une mise en scène sublime d'un couple d'acteur qui fait mouche (mason et darrieux) dans un jeu de faux semblants ou tout le monde peut tromper avvant d'être trompé!
    kinophil
    kinophil

    Suivre son activité 16 abonnés Lire ses 262 critiques

    4,5
    Publiée le 20 juin 2013
    Titre en VO "Five Fingers" : l'envie, l'argent, la passion, le désir, le péché. Autant le titre de la version française oriente vers l'épisode historique d'espionnage, " une Affaire", autant le titre original traduit mieux l'aspect profondément humain de ce film. Le scénario, où tout le monde croit duper tout le monde et où personne ne gagne à la fin est implacable, brillant et plein de rebondissements, mais loin de se limiter à un simple récit d’espionnage sur fond de Seconde guerre mondiale, le film est remarquable dès lors que ce récit est prétexte à s'intéresser aux rapports humains : rapports de domination, rapports de classe, rapports amoureux, manipulation, soumission. Et cela est d'autant plus fort, que servi par des dialogues à l'humour aiguisé superbement ciselés, et interprété par des acteurs impeccables et tout en finesse, notamment une Danièle Darrieux, peu présente à l'écran, mais à chaque fois avec grâce, élégance et trait d'humour ambigu et ravageur. Excellent.
    Eric43
    Eric43

    Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 30 critiques

    2,5
    Publiée le 21 octobre 2014
    Film figé, guindé. La caméra reste vissée au sol. Décevant de la part de Mankiewicz, que l'on sent peut motivé. Dommage, car l'histoire réelle, mais un peu amplifiée, (le vrai Cicéron n'a jamais eu accès aux documents concernant Overlord), méritait mieux. Un brin d'ironie, le jeu délicieusement cynique de James Mason sauve ce film
    Flavien Poncet
    Flavien Poncet

    Suivre son activité 161 abonnés Lire ses 1 024 critiques

    2,5
    Publiée le 10 avril 2008
    «5 Fingers» (USA, 1952) de Joseph L. Mankiewicz est un film d’espionnage cynique qui, plus que de faire une fiction des sous-agissements politiques au cours de la seconde guerre mondiale, explore les limites de l’intelligence, aux environs de ce que le cinéma de Kubrick fera de mieux. Diello, incarné par James Mason de façon impressionnante, est au service de l’ambassadeur de Grande-Bretagne en Turquie. Doué d’une grande intelligence, il désire plus que tout devenir l’objet de sa convoitise : un bourgeois, et combler la femme qu’il aime : son ancienne maîtresse de maison. Pour cela, le serviteur s’improvise espion et traite les nazis comme il traiterait de pauvres ignares, de «jeunes délinquants» comme les qualifie le général allemand Von Papen. Toutefois l’intelligence est là l’objet d’une déliquescence. Diello, connu sous le nom Cicéron par les nazis, dispose son intelligence au profit de l’argent et d’une femme. Les intérêts qui portent les actes de Diello le pousseront à sa perte. Cette fin délirante, où Diello devenu riche argentin se voit rattrapé par la fourberie nazie, ne tient pas de la morale, elle illustre seulement les limites de l’intelligence, les cadres de la puissance de l’intellect. Si chez Kubrick, l’intelligence se délabre dans ses propres rizhomes, prisonnière de son effusion, Mankiewicz donne à la corruption de l’intelligence une logique. Les intérêts qui poussent la brillance intellectuelle en détruisent l’éclat. Outre que la corruption de l’esprit, Mankiewicz, par le biais des codes d’un film d’espionnage, fait la métaphore d’une révolution des classes. Mankiewicz ne défend pas le communisme mais seulement le mélange des classes, l’imbrication secrète des rangs sociaux. Mais comme de coutume chez le cinéaste, la mise en scène n’est pas une création porteuse. C’est ainsi que la convention des images prime pour retranscrire l’incroyable histoire du film, pourtant inspirée d’un fait réel.
    samuel-fuller
    samuel-fuller

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 129 critiques

    5,0
    Publiée le 24 novembre 2012
    Un des grand classique du film d'espionnage ! dans le top 5 des meilleurs film dans le genre...
    cbio
    cbio

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 113 critiques

    4,5
    Publiée le 25 mai 2010
    bonne réalisation et bonne interprétation d'un scénario captivant
    Yetcha
    Yetcha

    Suivre son activité 295 abonnés Lire ses 3 470 critiques

    4,0
    Publiée le 27 janvier 2016
    Superbe interprétation de James Mason, une histoire profonde et ancrée dans l'histoire, des agents, double, triple, des trahisons, des accords, des magouilles, des palabres des palabres et encore des palabres. C'est d'ailleurs là que le bât blesse un peu. Cet aspect vieillissant qui ralenti considérablement le rythme pourrait en rebuter certains. Mais il reste un oeuvre magistrale qu'il faut voir.
    mazou31
    mazou31

    Suivre son activité 37 abonnés Lire ses 1 005 critiques

    5,0
    Publiée le 9 janvier 2016
    Un des meilleurs films d’espionnage jamais réalisés. Et sans explosion, mitraillage intensif et dialogues poilitico-existentiels entre deux membres distingués de la CIA… Et pourtant une réussite ! Inspiré assez fidèlement d’un fait historique incroyable bien connu, le film est pourtant captivant. Suspense, élégance sophistiquée, rythme, maîtrise d’un noir et blanc et de cadrages sublimes, tout ce qui fait un chef-d’œuvre y est. Évidemment nous y joindrons notre admiration pour Danielle Darrieux et James Mason, rivalisant de finesse et de cynisme. Une merveille intemporelle.
    adam-kesher
    adam-kesher

    Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 282 critiques

    5,0
    Publiée le 23 février 2009
    Excellent film d'espionnage, dialogues particulièrement bons. James Mason aurait été très classe en James Bond - il est parfait en Dellio, c'est déjà beaucoup.
    🎬 RENGER 📼
    🎬 RENGER 📼

    Suivre son activité 2211 abonnés Lire ses 5 854 critiques

    4,0
    Publiée le 10 novembre 2009
    Joseph L. Mankiewicz adapte l’histoire vraie (d’après les mémoires du vrai Cicéron), en nous plongeant en pleine Seconde Guerre Mondiale où un agent secret Britannique livre des informations ultra secrètes aux Allemands. Tout est bon à prendre dans ce film d’espionnage, au scénario malin et passionnant, aux acteurs captivants (James Mason & Danielle Darrieux) et au twist ending encore plus surprenant ! Une très belle réussite de la part de Joseph L. Mankiewicz qui fût à l’époque, nominé aux Oscar du Meilleur Réalisateur et du Meilleur Scénario (il remporta tout de même le Golden Globes du Meilleur Scénario).
    cylon86
    cylon86

    Suivre son activité 1206 abonnés Lire ses 4 430 critiques

    4,0
    Publiée le 14 juin 2011
    Sur un scénario brillant rempli de rebondissements et de faux-semblants, Mankiewicz signe un très grand film à l'irréprochable mise en scène porté par le charismatique et génial James Mason. Chaque scène semble réserver son lot de surprises et c'est avec plaisir que l'on est dupés. Excellent.
    soniadidierkmurgia
    soniadidierkmurgia

    Suivre son activité 471 abonnés Lire ses 3 441 critiques

    4,5
    Publiée le 4 août 2012
    Mankiewicz grand metteur en scène hollywoodien avait comme Billy Wilder un grand talent de scénariste et était unanimement reconnu comme un lettré. Ces films aux dialogues ciselés ont pour la plupart bénéficié de ce talent mis au service d'un sens de l'humour aiguisé comme une lame de rasoir. "L'affaire Cicéron" comme plus tard "Le reptile" ou "Le limier" s'inscrit dans la lignée des films pratiquant la dérision du début à la fin. Le grand John Huston contemporain de Mankiewicz et lui aussi scénariste émérite pratiquait le même genre d'humour dans des films comme "Plus fort que le diable" , " Le dernier de la liste" ou "Casino Royale" mais dans un style beaucoup plus foutraque où l'intrigue importait assez peu . Mankiewicz lui est beaucoup plus exigeant sur la tenue du sujet, pensant sans doute qu'il faut maintenir l'attention du spectateur en éveil pour que les effets comiques ne tombent jamais à plat. L'affaire est complètement réussie avec ce film d'espionnage fort bien construit à partir d'une histoire réelle assez invraisemblable où tout le monde croit duper tout le monde et où personne ne gagne à la fin. Un sujet en or pour la plume acérée de Mankiewicz qui réellement se délecte du jeu de ses acteurs à commencer par celui de James Mason qui révèle à chaque prestation qu'il était un immense acteur. Il faut le voir sûr de lui, empli d'une soif de revanche sociale, damer le pion à tous ces diplomates, aristocrates ou militaires trop sûrs de leur fait. Jamais à court d'arguments et maniant la langue avec dextérité, il jouit visiblement du bon tour qu'il est en train de jouer à tout ceux qui semblent l'écouter sans se demander comment il est en possession de tant de renseignements capitaux pouvant décider du sort de la deuxième guerre mondiale. Lui-même s'aveugle de tant de facilité et ira même jusqu'à croire qu'il peut séduire la Comtesse Staviska dont il était le serviteur avant qu'elle ne devienne veuve. Comme souvent dans ce genre d'histoire c'est la femme qui causera la perte de l'escroc. A ce sujet il faut souligner la facilité avec laquelle Danièle Darrieux s'intègre dans une production hollywoodienne, apportant toute sa grâce naturelle à cette comtesse déchue qui ne pense qu'à assurer le train de vie qui lui revient et qui en toute candeur se plongeire dans la plus perverse des duplicités. A la voir si belle, on comprend que son valet se soit vu gagné par l'obsession de la posséder un jour. Rien ne dit d'ailleurs que tout ce stratagème ne soit pas parti de là. "L'affaire Ciceron" fait partie de ces films parfaits où rien ne peut être pris en défaut et sûr de son fait Mankiewicz termine son énorme farce par un rebondissement destiné à nous rappeler que la vie ne doit pas être prise trop au sérieux . L'éclat de rire final de Mason conclut de la plus brillante des manières ce modèle de la comédie d'espionnage.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top