Notez des films
Mon AlloCiné
    Point limite zéro
    note moyenne
    3,7
    683 notes dont 90 critiques
    répartition des 90 critiques par note
    16 critiques
    36 critiques
    18 critiques
    13 critiques
    3 critiques
    4 critiques
    Votre avis sur Point limite zéro ?

    90 critiques spectateurs

    landofshit0
    landofshit0

    Suivre son activité 192 abonnés Lire ses 1 745 critiques

    2,5
    Publiée le 4 juin 2008
    Ce film est une bonne description des années 70,il nous propose une très grande galerie de personnages de ses années.Si vous voulez connaitre l'état d'esprit et le mode de vie de ses personnages empreint de liberté en 1970,alors c'est un très bon moyen de se rendre compte de la vie de des envies de l'époque.De plus y a une très grande poursuite en voiture puisque qu'elle dure tout le long du film.
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 5862 abonnés Lire ses 10 610 critiques

    4,0
    Publiée le 30 novembre 2011
    il convient de remarquer qu'un vent de romantisme entoure certains acteurs interprètant pour les nouveaux metteurs en scène des types d'enfants perdus et humiliès, proche des personnages dèjà crèès par Nicholas Ray autour des annèes 50 et qui constituent l'ultime manifestation d'un romantisme digne de ce nom dans le cinèma nord-amèricain des annèes 70! On se contentera de rappeler pour exemple le rôle de l’inoubliable Barry Newman, totalement inadaptè à ce monde, dans "Vanishing Point", le film culte de Richard C. Sarafian! Une excellente production dont le scènariste Guillermo Cain n'est autre que Guillermo Cabrera Infante, romancier cubain et probablement l'un des meilleurs critiques cinèmatographiques qu'aient connus les pays de langue espagnole! Son passè derrière lui, mais il va miner son prèsent, un homme s'est engagè dans un pari stupide: relier Denver à San Francisco en voiture, une Dodge Challenger, en moins de 15 heures! Le parcours de ce road-movie brûle au fur et à mesure comme une mèche tout au long de la route et comme une allègorie amèricaine de la libertè, de la marginalitè, de la quête initiatique mais aussi sur l'aveuglement le plus dèrisoire, avec de spectaculaires courses poursuites sur le bitume! Venu du documentaire et de la tèlèvision, Sarafian signe un film phare d'un grand bouleversement en cours dans le cinèma amèricain de ses annèes 70, un film à lui seul detenteur d'un pouvoir quasi mètaphysique, celui de la route et du destin, avec l'habiletè technique et l'efficacitè en plus du metteur en scène! Après le calme – la sublime Gilda Texter en motarde nue - vient la tempête qui s'achève de la plus sèche des façons...
    Truman.
    Truman.

    Suivre son activité 169 abonnés Lire ses 1 364 critiques

    4,0
    Publiée le 23 janvier 2014
    Point Limite Zéro c'est l'entrée fracassante du cinéma des années 70 dans toute sa splendeur, même si vous n'avez pas vu ce film vous ressentirez une impression de "deja vu" sur certains points tout simplement car ce film a inspiré des générations entière, une source d'inspiration qui encore aujourd'hui marque le cinéma . Ce n'est peut être pas un chef d'oeuvre mais c'est un très bon film pour plusieurs raisons, la première est son message . Un message qui sonne comme un vent de liberté, le héros Kowalski défie les autorités et devient alors le symbole même de la liberté, il deviendra vite le symbole des hippies qui viennent nombreux l'acclamer . Libre sur quatre roues avec une radio qui projette une bande son extraordinairement bonne . Et on a ensuite sa réalisation sans le moindre soucis . Une course poursuite infernale et captivante de bout en bout pour un film ancré dans son style années 70, une pépite a ne pas oublier .
    Elthib7
    Elthib7

    Suivre son activité 42 abonnés Lire ses 1 277 critiques

    2,0
    Publiée le 24 septembre 2014
    Un film pas terrible, quelques scènes de courses poursuites pas trop mal mais assez rares par rapport à la durée totale du film. Le reste du film est assez vide malheureusement que ce soit au niveau des dialogues ou du scénar... et puis cette fin.. spoiler: SPOILER----------------------------------------- le mec se suicide en fonçant dans les tractopelles, génial quoi........... -----------------------------------------SPOILER Bref ça sera un 2/5 pour moi
    Akamaru
    Akamaru

    Suivre son activité 1674 abonnés Lire ses 4 339 critiques

    3,5
    Publiée le 14 avril 2013
    Un appel radical et festif à l'expression de la liberté la plus pure,tout à fait dans l'esprit contre-culturel tardif du tout début des années 70. "Vanishing Point"(1970) partage beaucoup de points communs avec "Easy Rider",sorti un an plus tôt,et beaucoup plus connu. C'est un road-movie dantesque,au cœur de l'Amérique désertique,peuplée de hippie et de marginaux,que tente d'étouffer une police toujours plus conséquente et dépassée. Jamais,le geste de Kowalski n'est expliqué. Son pari de rallier San Francisco depuis Denver est perdu d'avançe,et pourtant il ne décolle jamais son pied du plancher,aidé en cela par un DJ black et aveugle,qui le considère comme le dernier ange libre sur Terre. Par bribes,on comprend mieux son passé glorieux(vétéran du Vietnam,flic à contre-courant,pilote de stock),donc ses motivations. La première partie prend le parti d'une errance survoltée,alors que la seconde dévie peu à peu vers le singulier et désenchanté. La musique folk et les personnages excentriques confirment alors que la recherche de liberté prime sur toute considération rationnelle. Un brûlot qui donne la patate.
    Eselce
    Eselce

    Suivre son activité 507 abonnés Lire ses 4 214 critiques

    3,0
    Publiée le 9 novembre 2016
    Un assez bon divertissement dans son ensemble. Une longue course poursuite qui, finalement, ne mêle nulle part hormis à un fait diver(tissant) pour tout le monde et demain, tout est oublié. Certaines scènes, notamment les quelques poursuites des policiers offrent de grandes similitudes avec la poursuite d'ouverture du premier "Mad Max".
    Vareche
    Vareche

    Suivre son activité 29 abonnés Lire ses 188 critiques

    4,0
    Publiée le 10 novembre 2007
    Pourquoi les meilleures films des années 70 sont souvent des brûlots admirablement filmés, qui se definissent par une approche souvent ingénieuse des techniques des vieux patriarche -ford, hawks, huston et walsh- et des avancées technologiques de l'époque. Sarafian se dégage des aspects purement esthétiques et citadins de la contre culture pour plonger dans ce qu'elle a et est toujours encore au états-unis, une communauté de misère, avec ses joies ses peines et ses décors, avec des marginaux magnifiques que la grossierté et la beaufferie de kowalsky magnifie. Kowalsky c le symbole des désenchanté, il echappe aux pires et sarafian clot le débat en affirmant stoiquement que la liberté n'est pas vécue dans la vie me^me mais bien ailleurs. Pourtant ce film demeure fondamentalement une oeuvre qui embrasse la mythologie américaine, mais qui retrouve les principes fondateurs, l'union des pauvres contre les gardiens de la richesse nationale, la volonté d'une lutte sociale dans une socièté ou la politique se résume encore trop aux propos des flics.
    kray
    kray

    Suivre son activité 33 abonnés Lire ses 1 266 critiques

    4,0
    Publiée le 23 décembre 2010
    Film culte , PLZ est un road movie symbolisant merveilleusement bien les années 70 et la production indépendante US de l'époque. Si vous avez apprécié , je vous recommande macadam à deux voies, peut être encore meilleur.
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 23 février 2010
    Déjà il y a la poursuite avec le bon gros son du v8, bon ok à l'époque niveau cascade c'était pas encore ça par contre il y a du paysage et puis toute l'ambiance de l'amérique des années 70. Je vois que ça ne vous pationne toujours pas, dans ce cas il reste encore la possibilité de se mettre dans la peau de Kowalski (c'est facile Barry newman a une gueule bien sympa et joue parfaitement) voir des bribes de sa vie défilée et comprendre son choix, c'est le coté le plus marquant du film. Evidement le scénario reste tout de même extra light.
    Shékiinä .
    Shékiinä .

    Suivre son activité 32 abonnés Lire ses 678 critiques

    4,5
    Publiée le 11 novembre 2012
    Un film qui met en scène un homme devenant la cible à abattre, alors qu'il veut juste se faire un petit trip dans le Colorado au volant de sa caisse ; quoi de mal à ça sachant que les routes sont désertes. Les médias (Super Soul est marrant) et la population s'y intéressent avec intérêt, comme si c'était un spectacle. Ça montre, une fois de plus, que les médias en font parfois tout un plat pour pas grand chose. J'ai adoré regarder Point limite zéro. C'est largement mieux que Easy Rider, et encore plus stimulant que de voir La Formule 1 (ironie). C'est un film qui a inspiré, je pense, bon nombre de road movie, dont Mad Max et Boulevard de la mort (un personnage le cite en référence d'ailleurs). Les scènes de poursuites donnent le tournis et sont bien mises en scène ; les diverses rencontres délirantes et humoristiques sur la route font du bien et apportent des moments agréables au film (car trop d'action tue l'action) ; la bande originale est pas mal du tout, il y a des jolies petites chansons soul, country, rock ; les paysages sous ce soleil éclatant font envie, en plus d'y voir les années 70 sous une certaine nostalgie aujourd'hui avec la contre-culture, l'ambiance hippie, et les visages filmés de ces inconnus.
    Mega-Man O'Blaise
    Mega-Man O'Blaise

    Suivre son activité 21 abonnés Lire ses 148 critiques

    4,5
    Publiée le 22 novembre 2012
    "Point limite zero", la liberté à l'état pur. Kowalsky, bouffeur de bitume, accros à la vitesse nous montre ce qu'est la liberté. Un énième road movie certes, mais une réussite dans son genre. Paysages magnifiques, cascades bien foutues et surtout une BO grandiose!
    fresh-BUZZ
    fresh-BUZZ

    Suivre son activité 27 abonnés Lire ses 707 critiques

    4,5
    Publiée le 31 octobre 2012
    Point Limite Zéro est une œuvre culte et un classique du road-movie, il a inspiré de nombreux film et ça ce comprend c'est politiquement incorrect, barré, fun et carrément génial. Expérience entraînante et un brin provocatrice, mais toujours agréable sur une B.O. endiablée, des paysages splendide, un vent de liberté, Richard C. Sarafian nous convie un voyage qu'on est pas près d'oublier de sitôt. Le scénario est de départ est d'une grande simplicité, mais Guillermo Cain arrive à le complexifié au fur et à mesure que le récit avence pour gagner en intensité et en génialité, les personnages sont géniaux, épais et extrêmement attachant, les acteurs sont bons, Barry Newman est bon et Cleavon Little est excellent, la mise en scène est bonne loin d'être parfaite, mais ultra-efficace et accrocheuse, les dialogues sont drôles quand il le faut et toujours malin, la photographie de John A. Alonzo (qui a notamment travaillé sur Chinatown et Scarface) est splendide, Kim Carnes signe une B.O. endiablée et efficace. Point Limite Zéro 40 ans plus tard n'a pas prit une ride et à toujours autant d'impact. Richard C. Sarafian nous offre un voyage inoubliable et génialissime qui souffle un vent de liberté dans le dos du spectateur tout en étant un symbole de contre-culture magnifique. Point Limite Zéro c'est culte, fun, barré, survolté, libre, drôle, splendide, rythmé, malin, génial et carrément inoubliable. Une grande expérience de cinéma. À voir (de toute urgence) et à revoir.
    benoitparis
    benoitparis

    Suivre son activité 74 abonnés Lire ses 1 277 critiques

    4,0
    Publiée le 15 mars 2008
    Un film tellement de l’époque de son tournage qu’on le voit avec une curiosité très intéressée mais aussi un sentiment d’étrangeté. On pense à « Macadam à deux voies » de M. Hellman, qui a un scénario comparable, une histoire de livraison la plus rapide possible d’une automobile, à travers les Etats-Unis. La vitesse est une sorte de moyen transgressif et morbide de dépassement de soi, d’évaporation du réel traversé, comme du passé subi. On voit des personnages étrangement peu consistants fuir en fait une réalité décevante. Peut être un adolescent est-il le plus à même d’adhérer aujourd’hui à ce genre d’histoire. Je me fatigue généralement très vite des poursuites éperdues de bagnoles au cinéma, mais ça n’a pas été le cas avec « Point limite zéro ». Donc la réalisation doit être à la hauteur…
    AMCHI
    AMCHI

    Suivre son activité 2262 abonnés Lire ses 5 684 critiques

    1,0
    Publiée le 25 août 2015
    Pas si sensass que ça, cette hymne à la liberté et la vitesse s'avère plutôt un hymne à l'ennui ; je savais très bien que je ne verrais pas un chef-d'oeuvre du 7ème Art mais je ne pensais pas que l'ennui serait ce que je ressentiras le plus en regardant Point limite zéro. Vite lassant les course-poursuite dans le désert non rien d'extra ; reste la 2nde partie plus réussie du film ou le héros fait des rencontres sur sa route, la B.O. est sympa aussi. Mais dans l'ensemble Point limite zéro m'a déçu, ce n'est pas le film excitant et déjanté que je m'étais imaginé.
    robert_ginty
    robert_ginty

    Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 381 critiques

    2,5
    Publiée le 29 septembre 2006
    Bien plus qu'un road movie, Point limite zéro est un témoignage de l'Amérique de la fin des années 60 (contre-culture, libération sexuelle, Vietnam, ségrégation raciale : tout y passe). Le film démarre un peu mollement, mais dès la folle course lancée, ça ne s'arrête pas, avec en prime une bande-son très K-Billy, the super sound of the seventies. Au fil du périple, l'ancrage du film dans son époque apparaît via quelques flashbacks venant apporter des bribes d'informations sur le passé du personnage principal, des rencontres avec divers marginaux, les interventions hautes en couleur d'un animateur radio et des différentes polices d'état poursuivant laborieusement notre anti-héros. Vaut franchement le coup d'être vu.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top