Mon compte
    Point limite zéro
    Bande-annonce Point limite zéro
    3 février 2004 en DVD / 1h 37min / Action, Drame, Policier
    Date de reprise 20 avril 2016
    De Richard C. Sarafian
    Par Malcolm Hart, G. Cabrera Infante
    Avec Barry Newman, Cleavon Little, Dean Jagger (I)
    Titre original Vanishing Point
    VOD
    Presse
    3,5 4 critiques
    Spectateurs
    3,7 709 notes dont 90 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis

    Kowalski, un ex-flic vétéran du Vietnam, champion de stock-car, parie qu'il ralliera Denver à San Francisco en moins de quinze heures. Les policiers de Californie et du Nevada ne tardent pas à se mettre à sa poursuite ...

    Regarder ce film

    En VOD
    À découvrir sur
    Acheter ou louer sur CANAL VOD
    Canal VOD Location dès 2,99 €
    UniversCiné Location dès 3,99 €
    Voir toutes les offres VOD
    Service proposé par
    En DVD BLU-RAY
    neuf à partir de 5,25 €
    neuf à partir de 24,90 €
    Voir toutes les offres DVD BLU-RAY

    Bande-annonce

    Point limite zéro Bande-annonce VO 1:28
    Point limite zéro Bande-annonce VO
    34 159 vues

    Dernières news

    Décès de Richard C. Sarafian : 5 bonnes raisons de voir "Point limite zéro" !
    NEWS - Stars
    jeudi 19 septembre 2013
    Au lendemain de la disparition du cinéaste Richard C. Sarafian, icône du Nouvel Hollywood, découvrez cinq bonnes raisons…
    Mort de Richard C. Sarafian, idole de Tarantino et réalisateur du culte "Point Limite Zéro"
    NEWS - Stars
    mercredi 18 septembre 2013
    Richard C. Sarafian, réalisateur du culte "Point Limite Zéro" est décédé à l'âge de 83 ans. Icône du Nouvel Hollywood, le…

    Acteurs et actrices

    Barry Newman
    Rôle : Kowalski
    Cleavon Little
    Rôle : Super Soul
    Dean Jagger (I)
    Rôle : Prospector
    Victoria Medlin
    Rôle : Vera
    Casting complet et équipe technique

    Critique Presse

    • Le Point
    • Zurban
    • L'Humanité
    • aVoir-aLire.com

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    4 articles de presse

    Critiques Spectateurs

    landofshit0
    landofshit0

    Suivre son activité 211 abonnés Lire ses 1 745 critiques

    2,5
    Publiée le 4 juin 2008
    Ce film est une bonne description des années 70,il nous propose une très grande galerie de personnages de ses années.Si vous voulez connaitre l'état d'esprit et le mode de vie de ses personnages empreint de liberté en 1970,alors c'est un très bon moyen de se rendre compte de la vie de des envies de l'époque.De plus y a une très grande poursuite en voiture puisque qu'elle dure tout le long du film.
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 7 578 abonnés Lire ses 11 188 critiques

    4,0
    Publiée le 30 novembre 2011
    il convient de remarquer qu'un vent de romantisme entoure certains acteurs interprètant pour les nouveaux metteurs en scène des types d'enfants perdus et humiliès, proche des personnages dèjà crèès par Nicholas Ray autour des annèes 50 et qui constituent l'ultime manifestation d'un romantisme digne de ce nom dans le cinèma nord-amèricain des annèes 70! On se contentera de rappeler pour exemple le rôle de l’inoubliable Barry Newman, ...
    Lire plus
    kray
    kray

    Suivre son activité 36 abonnés Lire ses 1 266 critiques

    4,0
    Publiée le 23 décembre 2010
    Film culte , PLZ est un road movie symbolisant merveilleusement bien les années 70 et la production indépendante US de l'époque. Si vous avez apprécié , je vous recommande macadam à deux voies, peut être encore meilleur.
    Vareche
    Vareche

    Suivre son activité 31 abonnés Lire ses 188 critiques

    4,0
    Publiée le 10 novembre 2007
    Pourquoi les meilleures films des années 70 sont souvent des brûlots admirablement filmés, qui se definissent par une approche souvent ingénieuse des techniques des vieux patriarche -ford, hawks, huston et walsh- et des avancées technologiques de l'époque. Sarafian se dégage des aspects purement esthétiques et citadins de la contre culture pour plonger dans ce qu'elle a et est toujours encore au états-unis, une communauté de misère, ...
    Lire plus
    90 Critiques Spectateurs

    Photos

    19 Photos

    Secrets de tournage

    Le film en chiffres

    Point limite zéro se fit en 28 jours, avec une équipe de 19 personnes. Les voitures coûtaient 1 $ par jour à la Fox. 8 Dodge Chargers furent détruites durant le tournage. Le bugdet était fixé à 1 400 000 $ et fut dépassé de 14 000$. Dans le film, Kowalski doit aller de Denver à San Fransisco (une distance de 2000 km) en 15 heures, soit un rapport de 200 km/h.

    Gene Hackman pressenti

    Pour incarner Kowalski, le réalisateur Richard C. Sarafian avait pensé à Gene Hackman. Mais Richard Zanuck, qui dirigeait à l'époque la Fox, décide que le rôle ira à Barry Newman. Six mois plus tard, le studio donnait à Gene Hackman le premier rôle dans The French Connection, rôle qui lui valut l'Oscar du meilleur acteur en 1972.

    Un scénariste hypocondriaque

    On ne pensait pas que G. Cabrera Infante, le scénariste, pourrait écrire une histoire de casse-cou pareille. En effet, Richard C. Sarafian parle de lui en ces termes : "à l'époque [du film], il était frêle, hypocondriaque et ne se déplaçait nulle part sans sa trousse à pharmacie. Il craignait tout, les microbes, les avions, les voitures ...".
    6 Secrets de tournage

    Infos techniques

    Nationalités Grande-Bretagne, U.S.A.
    Distributeur Solaris Distribution
    Année de production 1971
    Date de sortie DVD 03/02/2004
    Date de sortie Blu-ray 01/10/2013
    Date de sortie VOD 01/03/2022
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 6 anecdotes
    Budget 1 400 000 $
    Date de reprise 20/04/2016
    Langues Anglais
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa 38 412

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Commentaires

    • demencia
      Je l'ai vu, justement dans ces années 70' , ( j'étais encore bien jeune , je précise L.O.L ) et c'est vrai que ce film apportait du ' jamais vu ' au cinéma ,car , avec lui , grandissaient tout un tas de réflexions et d'attitudes qui avaient germées pendant la période Woodstock ( 1969 ). La liberté , le refus de la loi ...Ce film va complètement dans le sens et l'esprit de l'époque .On devine facilement la fin de l'histoire , mais c'est celle que la plupart des jeunes ( et moins jeunes ) souhaitaient vivre en ce temps ( sans en connaître la même fin , forcément ). En parfaite harmonie avec easy rider , c'est sans doute le film référence de tous les baba cool de tous les hippies , des anars ,des ' révolutionnaires ' ....( aujourd'hui peut-être en costar cravate au sommet d'un bullding ! )
    • Ner0d3
      Exceptionnel. Je ne découvre ce film que maintenant et c'est captivant de bout en bout. Barry Newman que je ne connaissais pas non plus dégage quelque chose de très charismatique à la James Caan (en plus d'avoir une voix incroyable). Le film n'a pas pris une ride. Mes deux bras à couper que Tarantino est plus que fan de ce film.
    • PowerKing - Les Chroniques du
      Très bonne illustration.
    • PowerKing - Les Chroniques du
      Dans les années 60 et 70, les grandes épopées on the road étaient monnaie courante. Et pour tout dire, le voyage cinématographique équivaut presque à l’original, rien que pour la mise en valeur des paysages. Easy Rider était un de ces grands classiques où il se passe peu de choses, mais qui finalement captive d’une manière inconsciente. Il y a évidemment la nostalgie de cette époque où les baba cool faisaient plus l’amour que la guerre. La cavale de Kowalsky à travers le désert Californien ne manque pas de panache. Lui et sa Dodge challenger semblent poursuivre le temps lui-même. Bien que toutes les forces de police soient en branle bas de combat, l’homme est imperturbable. Une prestance à l’écran rehaussée par le charisme de Barry Newman, acteur méconnu à l’époque, alors à l’aube de sa carrière. L’histoire brosse le portrait d’un homme ayant marqué les esprits en bien, mais qui comme tout le monde, traine pas mal de casseroles. L’enjeu de ce film est aussi simpliste qu’intriguant. Pourquoi fait-il tout cela? Son pari de rallier San Francisco depuis Denver est perdu d'avance, pourtant il ne lâche rien face à une police incompétente et débordée. Vétéran du Vietnam, flic à contre-courant, pilote de stock car émérite, tout un CV ! En attendant, ce road movie de 1971 n’a pas prit une ride, car le jeu d’acteur, l’esthétisme et le soin apportés à la réalisation sont autant de qualités indiscutables pour un bon divertissement. C’est un appel radical et festif à l'expression de la liberté la plus pure. Un vieux classique à dépoussiérer. 3,5/5
    • Benjamin F.
      Le scénario se résume à une interminable course-poursuite entrecoupée de flash-backs qui distillent quelques indices sur le passé et les motivations du personnage. Malgré tout, j'ai été scotché par le rythme effrénée de cette fuite vers nulle part mise en scène avec brio. Je me suis amusé des rencontres de personnages plus ou moins loufoques et régalé avec une BO extra. On saluera également l'interprétation de Barry Newman qui, tout en sobriété, donne à son personnage un caractère à la fois mystérieux et attachant. Je regrette juste une fin trop abrupte bien que son impact en soit d'autant plus fort. 4/5
    • Ozzmovies
      Road trip sentant bon l'Amérique. Routes américaines, bagnoles américaines, musiques américaines...que demander de plus ?!4.5/5Quelle année pour les films de ce genre (il y a également le magnifique "Duel" de Spielberg) !
    • Elthib7
      Un film pas terrible, quelques scènes de courses poursuites pas trop mal mais trop rares, le reste du film est assez vide malheureusement... et puis cette fin...-----------------------------------------SPOILER-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------le mec se suicide en fonçant dans les tractopelles, génial quoi...........-----------------------------------------SPOILER-----------------------------------------
    • vulture_
      Petite correction à propos de ce qui est écrit ci-dessus dans la rubrique "le film en chiffre": c'est 8 Dodge Challenger de 1971 qui ont été détruites pour le tournage et non des Dodge Charger (celle-ci apparait d'ailleurs dans le film "Bullit" ou elle poursuit Steve McQueen, qui lui est dans une Ford Mustang de 1967).
    • Sh?kiin?
      Un des meilleurs road movie qui soit, 5/5 pour ma part, j'ai passé un agréable moment, en plus j'adore les années 70, et dans ce film, cette période est bien représentée.
    Voir les commentaires
    Back to Top