Notez des films
Mon AlloCiné
    Primary Colors
    note moyenne
    2,8
    391 notes dont 44 critiques
    répartition des 44 critiques par note
    4 critiques
    23 critiques
    10 critiques
    5 critiques
    1 critique
    1 critique
    Votre avis sur Primary Colors ?

    44 critiques spectateurs

    fandecaoch
    fandecaoch

    Suivre son activité 665 abonnés Lire ses 2 232 critiques

    3,0
    Publiée le 16 juillet 2016
    Primary Colors : Un faux biopic car le film s’inspire librement de la campagne électorale de Bill Clinton même si ils ont changés le nom dans l’histoire pour que ça passe mieux. Mais, ils sentent caches pas et c’est assuré mais pas totalement assumé du coup. Pour le film en général, c’est plutôt fidèle au combat et a la guerre qu’engendre les élections, ils se renvoyés la balle, ils démontent ce que dis et accuse de l’un et l’autre, les veilles histoires, les défauts et les écarts de conduite spécifiquement a cette campagne… L’atmosphère et l’ambiance est bien retranscris avec les crises et les risques entre les personnages, ça pas de problème. Mais, je trouve quand même qu’il manque de piquant, de rythme, le film dure quand même un bon 2H10 et c’est toujours le même rythme, il y a pas de moment fort et je ne vais pas dire que c’est plat et chiant mais on suit ça sans souci mais rien d’exceptionnelle et de palpitant. Pourtant, il y a un casting d’exception et ils sont tous impeccables : John Travolta, Emma Thompson, Adrian Lester, Kathy Bates. Et la réalisation est bonne malgré quelle soit classique, c’est de bonne facture. Mais, pour revenir a l’histoire, ça tourne beaucoup sur le même thème : infidélité… mais pas plus, on approfondi pas autre chose tellement, surtout que le personnage centrale malgré tout et l’assistant du futur président, c’est bien, ça change de vision mais bon. Donc voila, bon petit film du genre, un peu lent et manque d’intensité mais le casting est génial et ça ce regarde bien mais pas inoubliable.
    reymi586
    reymi586

    Suivre son activité 265 abonnés Lire ses 2 443 critiques

    4,0
    Publiée le 2 septembre 2010
    Un très bon film politique, bonne interprétation de John Taravolta
    Caine78
    Caine78

    Suivre son activité 3297 abonnés Lire ses 7 267 critiques

    4,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Un film remarquable, extrêmement intelligent, qui retrace avec beaucoup d'humour un sujet en réalité très intéressant et très sérieux. La mise en scène de Mike Nichols est fascinante et tout le scénario nous fait vraiment penser que nous aussi, nous faisons partie du décor. Personnages très intéressants et interprétation hors pair, ou Travolta signe une prestation de premier ordre. Formidable!!
    Laurent H
    Laurent H

    Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 1 015 critiques

    4,0
    Publiée le 12 novembre 2010
    C'est étrange au premier abort l'idée ne m'a pas donnee envie mais je me suis laissé prendre .
    14caen
    14caen

    Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 1 087 critiques

    5,0
    Publiée le 7 octobre 2009
    Un film trés intelligent aux dialogues trés bien écrit. Kathy Bates interprête son rôle avec brio.
    Tedy
    Tedy

    Suivre son activité 144 abonnés Lire ses 2 480 critiques

    2,0
    Publiée le 12 septembre 2013
    Un film pas inintéressant, qui s'interroge sur la faiblesse humaine, mais qui manque dans l'ensemble, de piquant.
    Akamaru
    Akamaru

    Suivre son activité 1671 abonnés Lire ses 4 339 critiques

    2,5
    Publiée le 2 décembre 2012
    Une comédie dramatique de Mike nichols,légèrement satirique et politisée,qui est surtout la représentation à peine voilée de la course à la présidentielle américaine de 1992.Pour le coup,John Stanton,s'est fait la tête de Bill Clinton,cheveux blancs et sourire en toute circonstance à l'appui.Son combat pour accéder au pouvoir,ses affres extra-conjugales et les coups bas avec le camp démocrate d'en face rappelent bien évidemment la réalité."Primary Colors"(1997)montre aussi à travers le regard d'un jeune enthousiaste,à quel point l'idéalisme n'a pas droit de cité dans la politique de haute volée.Guère novateur,mais tooujours bien vu.
    LordV
    LordV

    Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 706 critiques

    3,0
    Publiée le 27 août 2010
    Primary colors n'est absolument pas une comédie comme j'ai pu le lire ça et là. Le réalisateur nous propose une étude intelligente sur ce panier de crabes qu'est le monde politique et c'est puant plus que drôle. Les chausses-trappes, les pièges, le racolage des journalistes, les manoeuvres borderlines, cela ne m'a pas fait rire. Sans doute suis-je utopiste... Mais je place la politique à un autre niveau. Quoiqu'il en soit, cette satire politique évidemment en rapport avec la campagne présidentielle de Clinton de 1992 devrait mal vieillir. D'une part, parce que Clinton devient un personnage de l'Histoire et d'autre part, parce que les français ne me semblent pas intéressés par l'activité sexuelle des hommes politiques. En conclusion, je mets 3 étoiles pour ce film qui n'a pour seul mérite de nous éclairer sur le fonctionnement du monde politique américain.
    selenie
    selenie

    Suivre son activité 2356 abonnés Lire ses 5 142 critiques

    4,0
    Publiée le 26 février 2019
    Sous couvert d'une fable satirique Mike Nichols nous plonge dans les coulisses d'une campagne présidentielle à l'américaine où les coups bas, les manipulations et les mensonges vont prendre une tournure plus sérieuse quand il va falloir assumer les dérapages extra-conjugaux du prétendant à la présidence. D'abord amusant, voir jouissif, le film vire doucement vers un côté plus dramatique abordant au fil des minutes quelques idées sur le racisme, les libertés individuelles ou la pauvreté... Les performances des acteurs sont un plus non négligeable, Travolta est un Clinton/Stanton charmeur, Emma Thompson touchante, et Kathy Bates est une conseillère inénarrable. Un bon moment. Site : Selenie
    Redzing
    Redzing

    Suivre son activité 406 abonnés Lire ses 3 511 critiques

    3,0
    Publiée le 3 avril 2020
    Henry, un jeune activiste idéaliste, décide de rejoindre la campagne présidentielle du gouverneur Jack Stanton, charismatique candidat à la nomination du parti démocrate. En pénétrant dans son antre, ses idées naïves seront mises à mal ! Mike Nichols signe là un drame pertinent et intéressant sur les primaires américaines, où coups bas et et manipulations médiatiques sont légions. Par ailleurs, le film se laisse agréablement suivre par des spectateurs européens souvent largués par le complexe système de nomination outre-Atlantique. "Primary Colors" souffre cependant de quelques faiblesses, telles un protagoniste qui n'a finalement pas grande utilité et qui permet surtout au spectateur de s'impliquer dans l'action, et le jeu un peu étrange de John Travolta. Semblant osciller entre premier et second degré, l'acteur rend son personnage de politicien difficile à cerner, car l'on ne sait jamais vraiment quand il est sincère, même avec ses proches. Peut-être était-ce là l'objectif de Mike Nichols, d'autant plus que le film est fortement calqué sur Bill Clinton ! On repérera en revanche Emma Thompson très convaincante en ersatz d'Hillary Clinton, mais c'est surtout Kathy Bates qui vole la vedette dans son rôle d'ancienne activiste devenue détective privée détonante. Signalons que "Primary Colors" fut un échec à sa sortie, avec un budget de plus de 60 millions de dollars. La concomitance entre la sortie du film et la médiatisation de l'affaire Monicas Lewinsky y est sans doute pour quelque chose !
    NeoLain
    NeoLain

    Suivre son activité 1564 abonnés Lire ses 4 729 critiques

    4,0
    Publiée le 23 novembre 2009
    Un casting solide. John Tavolta sous une inspiration Bill Clinton et Emma Thompson pour Hilary Clinton marche à merveille et les prestations sont touchantes. Le scénario est éfficace de la joie, des peines, des inquiétudes, on ne quitte pas ce couple qui se donne corps et âme pour un pays.
    ygor parizel
    ygor parizel

    Suivre son activité 140 abonnés Lire ses 2 503 critiques

    4,0
    Publiée le 27 novembre 2012
    Il ne s'agit pas d'un film historique, ni de quelque chose de très politiser mais bien d'une satire de l'univers politique américain. Le casting aide bien le sujet. Mike Nichols n'y va pas de main morte mais ne force jamais le trait, il essaye de rester sur le ton de la comédie. Une réussite et les 2h20 de durée passe sans problème.
    Eowyn Cwper
    Eowyn Cwper

    Suivre son activité 41 abonnés Lire ses 1 748 critiques

    3,5
    Publiée le 22 février 2021
    Nichols oublie pendant un moment de nous donner les outils pour comprendre son film, mais ce n'est pas grave car il est déjà passé spécialiste du grand spectacle politique. Saisissant directement l'ultracompétence décadente qui rend jouissifs ces films où les États-Unis parlent de leur propre système, il maîtrise tout si bien qu'il ne s'embarrasse pas de transitions d'arrière-plan : on verra des liaisons se construire et du sous-entendu déborder, mais pour lui c'est accessoire. Refusant d'expliciter les sentiments et laissant notre sens d'observation boucher les trous, il pousse son film dans ses retranchements, et ça marche. Sans personnages principaux, Primary Colors fait vivre le frisson des intrigues gouvernementales jusqu'à nous faire poser les mêmes questions que devant un journal : qui se cache derrière le visage des hommes de pouvoir ? Quelques idoles médiatiques en caméos et voilà construit un des décors qui va temporairement faire vibrer l'histoire et transformer tous ces Hommes en pions pour notre plus grand plaisir. Ce genre de décors (ou "chapitres" si l'on préfère), tous motivés par un obstacle à franchir, il y en aura au moins quatre, dont trois sont au minimum bons (le premier étant un brouillon) et dont un est érigé au sommet de l'excellence par Kathy Bates, écrasante de charisme au point d'effacer Travolta, et même (brièvement) Emma Thompson. Tout cela justifiait déjà que je considère Primary Colors comme un bon film, mais il glane un point bonus dans ce que Nichols saura faire également dans La Guerre selon Charlie Wilson : manipuler le spectateur. Car derrière sa quête un peu naïve (menée d'ailleurs par le rôle un peu trop typé "charmant débutant" d'Adrian Lester) d'une politique que les idéaux tiennent encore à cœur, il ne donne pas de réponses définitives. On comprendra que même si l'on croit tout savoir de ces protagonistes qui nous distraient pendant deux heures, la vérité n'éclatera qu'au dernier moment. Alors on hésite à se laisser séduire par tel ou tel beau discours : a-t-il été écrit juste pour faire joli ou bien est-ce un signal qu'il faut changer de camp ? Rien ne reste vrai longtemps chez Nichols, et c'est ce qui rend son cinéma épatant. → https://septiemeartetdemi.com/
    lhomme-grenouille
    lhomme-grenouille

    Suivre son activité 2110 abonnés Lire ses 3 132 critiques

    3,0
    Publiée le 8 juillet 2014
    Je ne suis pas très fan de Travolta, mais je dois bien avouer que malgré ce défaut majeur, le film arrive a développer un propos subtil et intelligent, qui a au moins le mérite de proposer un regard nouveau. C’est ce qui fait toute la différencde entre des films en lien avec l’actualité et qui disparaissent des écrans une fois cette actualité close et des films comme ceux-là, qui survivent justement parce qu’ils ont quelque chose d’intemporel à dire… Certes, je n’y ai rien trouvé de transcendant, mais je dois bien avouer aussi ne pas m’y être ennuyé non plus.
    Prad12
    Prad12

    Suivre son activité 44 abonnés Lire ses 1 084 critiques

    3,0
    Publiée le 15 octobre 2017
    Primary Colors retrace l'histoire d'un couple et de leur relation avec la politique, le sexe et les magouilles en tous genres pour accéder au pouvoir et s'y maintenir....cela ressemble furieusement aux Clinton et l'auteur ne s'en est pas caché à la sortie du livre. John Travolta et Emma Thompson sont bluffants.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top