Mon compte
    La Cité des enfants perdus
    note moyenne
    3,8
    10806 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur La Cité des enfants perdus ?

    205 critiques spectateurs

    5
    73 critiques
    4
    64 critiques
    3
    21 critiques
    2
    29 critiques
    1
    7 critiques
    0
    11 critiques
    kingbee49
    kingbee49

    Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 494 critiques

    5,0
    Publiée le 5 août 2022
    "La cité des enfants perdus" est un énorme magasin de jouets ou Caro et Jeunet s'en donne à coeur joie pendant presque deux heures. Bénéficiant de plus de moyens que sur Delicatessen, ils concoctent une sorte de délire baroque ou ils malaxent idéalement Jules Verne, les contes pour enfants et leur propres folies visuelles. Même si au bout de 20 minutes, on fini par oublier complétement le scénario, on sait qu'on est dans un truc immersif, avec une idée par plan, de l'humour noir, un défilé de gueules pas possibles... Et rien que le taf sur la lumière, les décors ou les effets spéciaux force le respect. Et puis, ça et là, on se demande si certaines trouvailles n'ont pas inspirés les américains (la séquence des rêves avec l'appareillage sur la tête renvoyant à...Matrix). Donc voila, on peut pinailler sur le côté outrancier de certains moments ou l'aspect "autiste" du personnage de Ron Perlman, on voit bien qu'on est face à une des grandes réussites formelles du cinéma fantastique français, qui, sorti l'année des cent ans du cinéma, peut aussi se voir comme un hommage détourné à Méliès.
    Sosa
    Sosa

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 241 critiques

    2,0
    Publiée le 9 mai 2022
    Oui c'est beau visuellement, enfin parfois.
    Du mal à Comprendre cette univers insalubre.
    heureusement que Ron Perlman tient le film.
    Artriste
    Artriste

    Suivre son activité 41 abonnés Lire ses 1 322 critiques

    3,5
    Publiée le 15 mars 2022
    Réalisé par Jean-Pierre Jeunet et Marc Caro, La Cité Des Enfants Perdus est une œuvre marquante. L'histoire nous plonge dans un univers mêlant aventure, science-fiction et fantastique pour un résultat exceptionnel dans sa forme mais plus discutable dans son fond. En effet ce scénario est tellement barré et alambiqué qu'il est risqué de vouloir le résumer, mais ce récit n'est pas la plus grande qualité de ce long-métrage. C'est assez inégal pendant ces près de deux heures durant lesquels un faux rythme s'installe. Pour autant, la direction artistique nous embarque dans ce conte lugubre, rempli d'une galerie de personnages hauts en couleur. Tous ces protagonistes plus étranges les uns que les autres sont parfaitement interprétés par des acteurs qui s'en donnent à cœur joie. Hélas, le ton singulier et les répliques peu percutantes ne permettent pas de créer des relations touchantes entre tous ces individus, ce qui fait que malgré son aspect onirique, le film ne parvient pas à être touchant. Si dans l'écriture beaucoup de choses sont perfectibles comme notamment les sujets traités, le film se rattrape très largement par son visuel tout simplement remarquable. L'univers inventé est d'une grande richesse, les décors sont grandioses et dégagent une atmosphère poisseuse. Le jeu de couleur particulier mélangeant le sombre et le coloré ainsi que l'étalonnage sont exquis. La réalisation offre des mouvements et des angles de caméras recherchés. Visuellement chaque plan est finement travaillé pour nous délivrer une esthétique somptueusement soignée. Que c'est beau ! On sent le travail, on sent le perfectionnisme et le résultat est tout simplement respectable tant c'est une leçon de cinéma sur la forme. De plus, la b.o. entièrement composée par Angelo Badalamenti fini définitivement par accentuer l'atmosphère se dégageant de ces sublimes images. Reste une fin plutôt sympathique venant mettre un terme à La Cité Des Enfants Perdus, qui en dépit de son histoire imparfaite, ne peut qu'imposer l'admiration devant tant de créativité, en faisant une œuvre à regarder pour tous ceux sensibles à la poésie visuelle.
    pylush ..
    pylush ..

    Suivre son activité Lire sa critique

    5,0
    Publiée le 7 mars 2022
    Juste le meilleur film du monde. Aussi poétique que magnifique. Intelligent et somptueux. Un véritable chef d'oeuvre.
    YaPasPhoto
    YaPasPhoto

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 167 critiques

    5,0
    Publiée le 27 février 2022
    Caro et Jeunet nous présente ce conte noire. Les décors sont splendide, l'histoire est brillante et les acteurs juste.
    Un ovni cinématographique. SI vous aimé un autre cinéma original et indémodable. Film culte
    Loïc LAFFITE Studio's
    Loïc LAFFITE Studio's

    Suivre son activité Lire ses 15 critiques

    4,0
    Publiée le 7 juillet 2021
    Mon Jean-Pierre Jeunet favori !
    Un univers maritime exceptionnel, des personnages magiques tous droits sortis de l'imagination débordante de Jean-Pierre Jeunet et les musiques d'Angelo Badalamenti (compositeur des musiques des films de David Lynch) qui sont magnifiques.
    Même si il reste un film incroyable, il peut malheureusement être un peu perturbant pour certains enfants à cause du côté assez sombre du film retranscrit dans certaines scènes. Seuls les courageux pourront le regarder !
    Diabloxrt
    Diabloxrt

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 886 critiques

    3,5
    Publiée le 14 juin 2021
    Si Jean-Pierre Jeunet a marqué tout le monde en 2001 avec "Le Fabuleux destin d'Amélie Poulain", il a gagné une place plutôt importante dans le cœur des cinéphiles français avec ce film. "La cité des enfants perdus" est un long-métrage dont on m'a toujours parlé de façon très positive et qui a, je dois le reconnaitre, de grosses qualités. Malgré tout, c'est loin d'être un film que je vais m'empresser de revoir. Tout simplement car j'ai beaucoup de mal avec le type de rythme que va emprunter le film. Il est, à mon gout, beaucoup trop inégal et m'a empêché d'apprécier à fond le projet, le tout oscillant entre moment trop rapide et trop lent. Mais je n'oublie évidemment pas, comme je l'ai dit tout à l'heure, les qualités de celui-ci ! Visuellement surtout, c'est là où le film est le plus propre. Jean-Pierre Jeunet sait très bien travailler sa mise en scène comme toujours, et offre un film vraiment impressionnant pour le budget qui lui a été allouer (même si 13 millions d'euros restent plutôt propres pour un film français de cette époque). Mais de ce point de vue-là, on peut aussi remercier toute l'équipe créative du film car d'un point de vue décors notamment, c'est vraiment d'une grande qualité avec un mélange de décors très fantastiques mais aussi très industriels. Et c'est vraiment louable de voir ce genre de film en France ! Plus que visuellement, au niveau du scénario aussi, avec une réelle ambition pour raconter et proposer quelque chose d'aussi créatif. Rien que pour cela, le film mérite d'être visionné ne serait-ce qu'une fois. Le long-métrage ne m'aura pas marqué et il n'est, objectivement, pas parfait mais il est suffisamment réussi pour proposer quelque chose d'intéressant. Pour conclure, une nouvelle bonne œuvre de Jean-Pierre Jeunet.
    nnooee
    nnooee

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 7 critiques

    0,5
    Publiée le 28 décembre 2020
    Ce film est décidément un grand ramassis de n'importe quoi ! Je l'est vu plusieurs fois pour essayer de comprendre mais le scénario est terriblement nul. Avec un film français de SF, il faut faire attention mais il n'en a pas eu ne serait-ce qu'un gramme. Ce brouillions n'est même pas qualifiable de film ni même de science fiction.
    Du jeunet tout craché !
    Florent A
    Florent A

    Suivre son activité Lire ses 52 critiques

    3,5
    Publiée le 15 décembre 2020
    Film sympa de Jean Pierre Jeunet. On sent bien la pâte à la Delicatessen, le côté apocalyptique cyberpunk intemporel avec les personnages loufoques, le côté poétique de voler les rêves des enfants, les longues focales en gros plan, les "bricolages" low tech des personnages (ici le fabuleux piège des enfants pour prendre une clé grâce à une souris appâté du gruyère un aimant et un chat..). C'est frais notamment la relation entre la petite fille et la brute au cœur tendre, ça fait réfléchir et rêver, bref du beau cinéma qui ose!
    Le scénario par contre m'a paru décousu et finalement la trame pour retrouver la denrée n'est pas très intéressante ce qui fait que l'on s'ennuie un peu parfois j'ai trouvé.
    Ykarpathakis157
    Ykarpathakis157

    Suivre son activité 791 abonnés Lire ses 16 717 critiques

    5,0
    Publiée le 17 juin 2020
    Qu'est-ce qui fait un bon film ? Mieux encore qu'est-ce qui fait un grand film ? À mon avis, un grand film devrait comprendre un jeu d'acteurs presque parfait, une intrigue finement tissée et captivante, une musique à la fois belle et appropriée et une excellente direction. L'intrigue de La Cité des enfants perdus est complètement originale et ne laisse jamais votre esprit s'éloigner vers d'autres endroits. La performance de Ron Perlman en tant qu'homme fort du cirque est magnifiquement jouée. M. Perlman doit être salué car c'est un acteur américain et c'est un film français. Dominique Pinon est merveilleux en tant que sept frères identiques à surface caoutchouteuse. J'ai particulièrement aimé les effets spéciaux de La Cité des enfants perdus car ils sont très subtils. Une dernière chose que j'ai aimé dans ce film ce sont ses décors. Les rues gorgées d'eau de la ville humide et moisie aux gadgets spectaculaires des laboratoires de Krank tout était magnifique. L'intrigue était-elle géniale ? Oui. Comment était le jeu des acteurs ? Exceptionnel. La direction a-t-elle été bien faite ? Absolument. Comment les visuels sont-ils apparus ? Ils étaient magnifiquement présentés. Même si cette histoire ne vous plais pas elle est toujours magnifiquement réalisée...
    Peter Franckson
    Peter Franckson

    Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 867 critiques

    3,0
    Publiée le 8 mars 2020
    L’histoire se déroule dans un monde ressemblant au XIXe s où un vieil homme, Krank (Daniel EMILFORK) qui vit sur une plate-forme marine, entourée de mines, vole les rêves des enfants pour ne pas trop vite vieillir. Les réalisateurs ont su créer un monde imaginaire original d’une grande richesse esthétique : la photographie est de Darius KHONDJI (déjà présent sur le tournage de « Delicatessen »), les costumes de Jean-Paul GAULTIER et les décors de Jean RABASSE (César en 1996 et également complice pour « Delicatessen »). Malheureusement, on a du mal à s’intéresser à l’histoire où la forme l’emporte sur le fond, où les personnages secondaires, certes sortant de l’ordinaire, sont trop nombreux (Rufus, les sœurs siamoises, Jean-Claude DREYFUS et ses puces, les Cyclopes) et n’apportent pas grand-chose à l’intrigue qui manque de rythme, d’autant que certaines scènes sont mêmes soporifiques. Une déception !
    Hotinhere
    Hotinhere

    Suivre son activité 186 abonnés Lire ses 3 802 critiques

    4,5
    Publiée le 19 janvier 2020
    L'odieux Krank ne rêve plus, alors il fait enlever des enfants pour leur voler leurs rêves.
    Un conte de fées fantastique, noir et poétique à l'imagination folle et aux décors somptueux de ville mortifère. Un bijou.
    Max Rss
    Max Rss

    Suivre son activité 124 abonnés Lire ses 1 675 critiques

    0,5
    Publiée le 13 juin 2019
    C'est Jean-Pierre Jeunet et Marc Caro qui ont fait ce truc-là ? Ouais ben j'ai envie de penser qu'ils n'étaient pas dans leur état normal. Comment les auteurs du remarqué et réussi "Delicatessen" ont pu accoucher d'un immondice pareil ? Parce que moin je ne vois rien qui plaide en la faveur de cette "Cité des enfants perdus". Son histoire de vol de rêves, alléchante sur le papier, est complètement incompréhensible à l'écran. Ça n'a ni queue, ni tête. C'est carrément super chiant à suivre. Quant à l'atmosphère, je n'en parle même pas. Tout était là pour donner un climat unique, quelque chose de fort. Encore une fois, c'est un échec. Rien ne ressort de ces décors sinistres et brumeux. Jeunet et Caro n'exploitent rien du tout. Le mec qui a bossé sur les décors a du avoir bien la rage, car clairement, il a bossé pour rien. Quant aux couleurs très vives, on sait très bien que c'est le style de la maison. Seulement, si dans "Delicatessen", ça marchait bien, là, c'est juste écoeurant. A côté de ça, le "Querelle" de Fassbinder (comparaison exercée à cause de la couleur orange) passerait pour un noir et blanc de chez Bergman. Quant aux effets spéciaux, ils sont carrément dépassés et mal torchés. On se croirait dans un film bis des années 80. Et, s'il y en a qui sont perdus, ce sont bien les acteurs... Rufus, Dreyfus, Perlman,Emilfork, pour ne citer qu'eux sont d'un ridicule absolu. Même Dominique Pinon est mauvais, c'est dire. Ce qui aux yeux de beaucoup de personnes passe pour une référence de notre cinéma, est aux miens un gros navet. Un gros navet de luxe, de par les moyens déployés, mais un gros navet quand même.
    Le cinéphile
    Le cinéphile

    Suivre son activité 356 abonnés Lire ses 2 588 critiques

    3,5
    Publiée le 7 novembre 2018
    Porté par un jeune Ron Perlman, La cité des enfants perdus permet à JP Jeunet de d’envenimer son univers graphique hors du commun. On pourrait presque le considérer comme le Tim Burton français tant son imaginaire est remplie de créatures humaines en tout genre : des clones, des droïdes, qui évoluent dans un devis crasseux presque apocalyptique.

    https://www.facebook.com/la7emecritique/
    anonyme
    Un visiteur
    3,5
    Publiée le 1 novembre 2018
    Une belle œuvre artistique avant tout à l’effet visuel venue d’une autre époque, le 19eme siècle de l’industrie, de l’inspiration des romans de Jules Verne dont « Vingt mille lieux sous les mers ». Le film ne contient pas d’histoire propre, des personnages bizarres, ne cherchant pas à comprendre. Le grotesque est à l’honneur, il y a un air poétique par delà les photographies, le changement inversé des âges et du temps.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Meilleurs films
    • Meilleurs films selon la presse
    Back to Top