Mon compte
    La Sicilienne
    Bande-annonce La Sicilienne
    13 mai 2009 en salle | 1h 53min | Policier, Drame
    De Marco Amenta
    |
    Par Marco Amenta, Sergio Donati
    Avec Gérard Jugnot, Veronica D'Agostino, Francesco Casisa
    Titre original La Siciliana ribelle
    Presse
    2,8 17 critiques
    Spectateurs
    2,7 121 notes, 42 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis

    Le 5 novembre 1991, Rita, une jeune sicilienne de 17 ans se présente devant le juge anti mafia pour venger le meurtre de son père et de son frère, tous deux membres de la Cosa Nostra. Pour la première fois, une jeune femme issue d'une famille mafieuse rompt la loi du silence. A partir de cette date, ses jours sont comptés...

    Bande-annonce

    La Sicilienne Bande-annonce VO 1:36
    La Sicilienne Bande-annonce VO
    64 701 vues

    Dernières news

    Gérard Jugnot infiltre la mafia
    News - Tournages
    Gérard Jugnot donnera prochainement la réplique à la jeune actrice Jasmine Trinca dans "Il était une fois en Sicile", un…
    mercredi 14 février 2007

    Acteurs et actrices

    Gérard Jugnot
    Rôle : Le procureur
    Veronica D'Agostino
    Rôle : Rita Mancuso
    Francesco Casisa
    Rôle : Vito
    Marcello Mazzarella
    Rôle : Don Vito Mancuso

    Critiques Presse

    • Brazil
    • Studio Ciné Live
    • Télé 7 Jours
    • L'Express
    • La Croix
    • Le Figaroscope
    • Metro
    • Ouest France
    • Paris Match
    • Télérama
    • Charlie Hebdo
    • Dvdrama
    • Le Monde
    • Les Inrockuptibles
    • Libération
    • Première
    • TéléCinéObs

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    Critiques Spectateurs : ils ont aimé

    Meilleures critiques les plus utiles
    velocio
    velocio

    1 218 abonnés 3 058 critiques Suivre son activité

    5,0
    Publiée le 3 novembre 2009
    Après "Gomorra" et la mafia napolitaine, c'est la mafia sicilienne qu'on retrouve dans ... "la sicilienne". Il s'agit là du 2ème long métrage de Marco Amenta qui avait déjà abordédans le documentaire "une fille contre la mafia" cette histoire vraie de jeune sicilienne, fille d'un parrain de la mafia assassiné par un autre clan, en arrivant à témoigner contre la mafia . Face au côté très brouillon de "Gomorra", j'avoue avoir une ...
    Lire plus
    Thierry M
    Thierry M

    141 abonnés 2 435 critiques Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 19 mai 2009
    Exelent film,certainement un des meilleur sur cette epoque.
    tixou0
    tixou0

    656 abonnés 1 978 critiques Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 7 août 2019
    "Je voulais me venger, maintenant je veux la justice" dit à peu près Rita au début du procès dont elle est le témoin-clé de l'accusation. Ayant compris cela, elle remet au tribunal une dernière preuve matérielle qui va la crédibiliser définitivement, mais qui constitue d'abord ses père et frère défunts assassins, au même titre que les mafieux du box (blindé) des accusés, dont elle assure ainsi le lourd avenir carcéral. Cette ...
    Lire plus
    kevinsolstice
    kevinsolstice

    54 abonnés 1 931 critiques Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 18 août 2010
    un film fort et réaliste sur la mafia sicilienne et en plus inspiré d'une histoire vraie.

    Photos

    Secrets de tournage

    Cinéaste engagé et reconnu

    Auteur d'un documentaire sur les atrocités de la guerre en Bosnie et d'un autre sur les difficultés d'un jeune cubain après la révolution de Castro, Marco Amenta aime le cinéma engagé et a continué à le promouvoir à travers ses oeuvres, à chaque fois reconnues par la critique et le public. La Sicilienne, qui est son premier long métrage de fiction, a été sélectionné au Festival de Rome 2008.

    Documentaire/Fiction

    Avant de s'inspirer de son histoire dans La Sicilienne, Marco Amenta avait déjà consacré un documentaire à Rita Atria en 1997. A la recherche d'une histoire forte, loin des stéréotypes américains, il a commencé par en parler objectivement via ce genre, avant de passer à une illustration plus "intime" grâce à la fiction: "Le documentaire, c'est le règne de la parole, on s'adresse à la tête, pas au coeur des gens" déclare t-il, tandis que la fictio Lire plus

    Une histoire à vocation universelle

    Selon Marco Amenta, si la rébellion contre l'oppression se fait ici contre la mafia, elle aurait pu tout aussi bien se faire contre le nazisme ou la dictature sud-américaine. Comparant le destin de Rita à celui d'Antigone, qui place tout comme elle la morale au-dessus des règles sociales, le cinéaste a choisi de ne pas garder les noms des véritables protagonistes de son histoire afin d'être plus libre dans leur incarnation et dans le récit en gén Lire plus

    Infos techniques

    Nationalités France, Italie
    Distributeur Rezo Films
    Année de production 2007
    Date de sortie DVD -
    Date de sortie Blu-ray -
    Date de sortie VOD -
    Type de film Long métrage
    Secrets de tournage 7 anecdotes
    Box Office France 25 359 entrées
    Budget -
    Langues Italien
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa -

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Pour découvrir d'autres films : Meilleurs films de l'année 2007, Meilleurs films Policier, Meilleurs films Policier en 2007.

    Commentaires

    • Nelly M.
      Toujours périlleux de dénoncer ses proches, aussi malfrats soient-ils... Ce film projeté au cycle Univerciné italien nantais de 2010, serait inspiré d'une réalité sicilienne des années quatre vingt dix, exemple typique de la fameuse "loi du silence"... Malgré un doute sur un viol commis dans le village, l'attention est captivée par l'enfant en parfaite osmose avec son père (jolie scène des deux à moto jusqu'à ce règlement de compte sur la Place). La petite protégée se change soudain en jeune fille de 17 ans, acier trempé et timbre rauque (puissante Veronica d'Agostino !), prête à tout pour "racheter le sang de son père puis de son frère", supprimés successivement, dans la logique mafieuse (juste un peu dommage que l'enfant et l'ado se ressemblent aussi peu physiquement)... Ce film agité décrit ces familles entières engluées, sur des générations, pour l'intérêt d'une frange d'autoproclamés, qui s'entredévorent On ne sait plus qui est faux de qui est sincère (à part Rita Atria incarnée ici, et peut-être aussi ce petit juge, sous les traits bienvenus de Gérard Jugnot à l'italien impeccable)... Des lois claniques, celles-là même que nombre d'adolescents exècrent tant qu'ils croient encore leurs idoles sans défaut... Mère déshonorée, cet aspect est on ne peut plus clair en revanche, elle avoue le renoncement à sa progéniture avant sa naissance !... Le petit ami de retour éclaircit un instant l'horizon de l'assignée à résidence, attention à la dernière carte encore possible. On retient son souffle à suivre Rita, la femme forte...
    Back to Top