Notez des films
Mon AlloCiné
    The Poughkeepsie Tapes
    Bande-annonce The Poughkeepsie Tapes
    Date de sortie inconnue / 1h 26min / Epouvante-horreur
    De John Erick Dowdle
    Avec Stacy Chbosky, Ben Messmer, Samantha Robson
    Bande-annonce
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis et détails

    Des centaines de vidéos sont découvertes dans une maison abandonnée. En les visionnant, on s'apperçoit qu'il s'agit des preuves laissés par un serial killer ayant filmé tous ses crimes, du simple meurtre à la pire des séances de torture...
    The Poughkeepsie Tapes Bande-annonce VO 1:44
    The Poughkeepsie Tapes Bande-annonce VO
    72607 vues

    Acteurs et actrices

    Stacy Chbosky
    Rôle : Cheryl Dempsey
    Ben Messmer
    Rôle : Ed
    Samantha Robson
    Rôle : Samantha
    Ivar Brogger
    Rôle : Leonard Schway
    Casting complet et équipe technique

    Photos

    Secret de tournage

    Les liens du sang

    Stacy Chbosky, l'héroïne du film, est aussi la femme du réalisateur, John Erick Dowdle...

    Festival de violence

    Le film a été présenté au Tribeca Film Festival, à New-York, en avril 2007. Le festival de Tribeca, créé par Robert De Niro, a pour but de célébrer la ville de New-York, ici théâtre des évènements.

    Le tueur de Poughkeepsie

    La ville de Poughkeepsie, dans l'état de New-Yok, a connu un vrai serial Killer, Kendall François, dans les années 90. Entre 1997 et 1998, l'homme a tué huit prostituées avant d'être arrêté par la police. Plaidant coupable, il purge aujourd'hui une peine d'emprisonnement à perpétuité.

    Infos techniques

    Nationalité américain
    Distributeur -
    Année de production 2007
    Date de sortie DVD -
    Date de sortie Blu-ray -
    Date de sortie VOD -
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 6 anecdotes
    Budget -
    Langues Anglais
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa -

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2007, Les meilleurs films Epouvante-horreur, Meilleurs films Epouvante-horreur en 2007.

    Commentaires

    • Jean-Francois tralala
      Ca fait 2 fois que je le vois, en VO car pas trouvé sur le net en VF, bref, j'avais gardé aucun souvenir la 1re fois.. les vidéos sont pourraves, on voit rien, images déformées et j'en passe, je comprends pas pourquoi ce film a été censuré alors qu'il est chiant au final. Les critiques flatteuses sont faites par des bisounours !
    • No Identity
      Le concept est cool, l'ambiance est ultra glauque, mais difficilement accroché à ce film. La qualité médiocre des vidéos gâchent l'ambiance malsaine installée.2/5
    • Effy Stonem
      Terriblement mauvais
    • Benjamin L
      A trop vouloir ressembler à un documentaire, ça ressemble vraiment trop à un documentaire. Le rythme est monocorde pendant tout le film, pas vraiment de montée en tension, et un jeu d'acteur parfois limite font de ce film une déception pour ma part.. 2/5
    • Aymeric Defosse
      Toujours pas de sortie prévue sur support Blu-ray/DVD en France? 😣
    • Dr. Von Frosch
      Merci ! ;-)Perso, je trouve A Serbian Movie bien pire. Et en dépit des immondices que j'ai pu voir sur un écran, c'est le film le plus glauque que j'ai jamais vu ! Pas tant visuellement que dans le propos (encore que...) !
    • Travelling
      Superbe analyse de ce faux documentaire. et entièrement d'accord sur deux points. 1. Film culte. 2. Un tel film ne doit ABSOLUMENT PAS se retrouver entre des mains sensibles et/ou influençables. Tout comme A Serbian Movie. Bref beau travail d'écriture.
    • Dr. Von Frosch
      Le problème des found footages réside bien souvent dans la paresse des scénaristes qui se contentent de présenter un bête montage bout-à-bout d'extraits de vidéos prétendument retrouver dans la nature. Problème que les frères Dowdle ont habilement contourné poussant tout simplement le concept au bout de son principe (une de leurs habitudes).Le fait de réaliser un faux documentaire à l'américaine comme on peut en voir sur certaines chaines de la TNT pour assurer une véritable narration des faits et insuffler plus de suspens à l'ensemble, et ce dès le début de la mode des found footages (le film date de 2006...) prouve à quel point ces réalisateurs sont visionnaires et savent parfaitement analyser les faiblesses pour mieux les contourner ou les utiliser à leur avantages (voir le reste de leur filmo).Ainsi, la montée en tension est progressive et permet-elle à un sentiment de malaise de plus en plus intense de prendre le spectateur à la gorge. On suit les différents intervenant, on frémis devant les soudaines explosions de violence, on compatit pour les victimes, leur famille, bref, on vit l'enquête et d'autant plus l'on passe du statut de spectateur à celui d'acteur dès que le tueur se filme. Et c'est le grand coup de génie de ce film : rendre les spectateur esclave malgré lui du tueur grâce à la vue subjective. Une relation analogue au sado-masochisme, renvoyant logiquement au fil rouge du long métrage qu'est l’otage/esclave/soumise du tueur.Sans le vouloir, on participe, on l'incarne. Sans le vouloir, on est complice, on en redemande. Sans le vouloir, on est dégouté, on est fasciné. Le type de sensation même qui conditionne les relations SM...Le travail effectué sur ce film, tant sur le fond que sur la forme, est tout simplement fascinant et explique tout à fait pourquoi il fut interdit de diffusion durant une dizaine d'année. Car si la violence à l'écran est très relative, l'ambiance et la violence psychologique, elles, sont extrêmes. Il est évident qu'un tel film ne doit ABSOLUMENT PAS se retrouver entre des mains sensibles et/ou influençables, et à ce titre, son interdiction et sa diffusion limitée actuelle me semble tout à fait justifiés.Il me fait le même effet que lorsque j'ai découvert Le Silence des Agneaux, il y a 20 ans (trop petit avant cela XP) avec un rapport à la chair exacerbé, les relations psychologiques subtiles, intenses et malsaines, le rapport entre brutalité psychique et physique et le plaisir qu'on y éprouve, le sadomasochisme latent... Le propos, le média et le traitement sont, bien entendu, différents (question d'époque, il y 25 ans d'écart entre les deux) mais les thématiques, les sensations sont identiques.Une réalisation qui mérite sont statut de film culte, sur tous les points, mais qui ne s'adresse qu'à un public restreint. 5/5
    • behexen
      Exactement ce que je penssait de ce commentaire... :)
    • HellMouTh
      Film intéressant, tourné dans une optique minimaliste tout en se voulant réaliste. Le format documentaire est un gros plus ainsi que, selon moi, les dialogues qui sont cohérents. Les témoignages des différents interviewés sont toujours justes sans tomber dans le surplus typique du cinéma. Le seul bémol est la fin qui n'en est pas vraiment une. On ne s'attend pas à découvrir qui et pourquoi, mais on s'attend malgré tout à avoir un semblant d'indice pour nous aiguiller histoire de comprendre comment le tueur a pu procéder avec autant de génie durant tout ses années. C'est frustrant !
    • 3615Ultra
      Il vient de sortir en DVD aujourd’hui nous sommes le 22/10/2017
    • john d.
      Ca me paraît évident, pour tout cinéphile averti, que ca ne prétend pas être un vrai documentaire (ca se voit et se sent quand même)....Franchement agréablement surpris par ce film, pourtant je suis difficile dans le genre found footage et thriller/horreur. Original, malsain, et avec une fin marquante. Je le recommande vivement si vous recherchez un film dérangeant et maitrisé dans son domaine. Âmes sensibles s'abstenir. Un bon 4/5 !
    • Alice r.
      je suis assez d'accord avec toi sur la maitrise de la mise en scène mais bon je pense qu'ils exagèrent un poil sur l'intelligence du tueur en série qui arrive à faire accuser un flic en récupérant on ne sait comment son sperme et ses empreintes digitales...J'ai été aiguillée sur ce film par Imdb (film similaire) en regardant la fiche de Megan Is Missing, film qui m'a beaucoup plus choquée puisque tiré de faits réels avec de vrais images d'archive, la dernière heure retracant le calvaire d'une adolescente victime d'un cybercriminel + 2 photos de sa copine enlevée avant elle,sont insoutenables! Et pourtant suis habituée aux films trash comme Philosophy Of A Knife ,A serbian film, Hate Crime...J'ai vu aussi dans films similaires The Collingswood Story que je m'apprête à tenter de voir en VO puiqu'il n'existe pas encore de vostfr ni de Vosteng, j'en ai fait la demande sur un site spécialisé ;) mais mon anglais est pas trop mal, on verra...
    • Alice r.
      sur libert y land en ddl ou en torrent t 4 11 :)
    • Chucky34
      Ou peut-on trouver ce film sur le net svp ?
    • zvock083
      Un film parfois troublant présenté comme un documentaire ou même comme certaines émissions du genre "Faites entrer l'accusé" ou "les enquêtes impossibles" la 1ere partie ne m'a pas du tout accroché avec l'enchainement des "tapes" et l'avis des gens j'ai pas trouvé ça très intéressant par contre la 2e (dernière demi heure) à partir de la 1ere arrestation j'ai trouvé ça très bien fait et vraiment prenant, il y a même des moments ou je me suis pas demandé si c'était vrai... 2,5/5
    • nafissatou N.
      Nul. A fuir.
    • Terreurvision
      Pénible parfois, sordide souvent, dressant le portrait d'un tueur vicelard et disjoncté, The Poughkeepsie Tapes est à réserver à un public très averti. On en sort davantage retourné et épuisé par une certaine terreur psychologique que par ses quelques débordements graphiques. Lire notre critique complète sur le site Terreurvision !
    • Toutou to you
      The Poughkeepsie Tapes est un documenteur c'est à dire un film qui se veut un vrai-faux documentaire. Il narre avec un soin méticuleux, une attention presqu'obsessionnelle, l'enquête concernant la découverte de vidéos cassettes, à Poughkeepsie, et qui mettent en scène les actions meurtrières d'un serial killer. Un film culte qui par son parti pris esthétique peu rebuter ou comme pour moi, éveiller et un sentiment de malaise et l'idée ancrée, qu'on est face à une oeuvre aussi singulière que superbe. Non content de rivaliser avec les meilleurs reportages ayant été faits sur le sujet, ce film se concentre sur le portrait psychologique du tueur en série avec une telle acuité, avec un travail de fond tellement net, que le film trouble, son réalisme cru n'étant pas atténué par une image au grain granuleux, austère et sentant la véracité. Le métrage, de plus, jouit d'une interprétation très impliquée lui donnant sa caution réaliste; Dowdle semble connaître le métier, et articule son oeuvre autour d'axes étourdissants. The Poughkeepsie Tapes n'est pas une abomination, c'est un grand film de genre, parfois nerveux, souvent violent voire dérangeant. Une oeuvre singulière, cathartique, qui à le mérite d'appuyer très fort sur une évidence oubliée : les Usa sont le pays des serial killers et comme il est dit au-début du métrage, un grand nombre d'entre eux sévissent encore. Il y a même une scène -fausse mais qui renforce la force de la démonstration- avec Ted Bundy. Marquant. 5/5
    • Szerelem
      Plutôt original à première vue, j'espère juste qu'il ne vire pas dans l'ultra gore/viol/porno etc... J'attends de voir.
    Voir les commentaires
    Back to Top