Notez des films
Mon AlloCiné
    The Boys In The Band
    Bande-annonce The Boys In The Band
    30 septembre 2020 sur Netflix / 2h 01min / Comédie dramatique, Drame, Comédie
    De Joe Mantello
    Avec Jim Parsons, Zachary Quinto, Matt Bomer
    Nationalité américain
    Bande-annonce
    Spectateurs
    3,1 185 notes dont 17 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis et détails

    Adaptation d'une célèbre comédie musicale de Broadway.

    Dans un appartement de l’Upper East Side, Michael, homosexuel cynique au train de vie princier, organise une fête d’anniversaire pour son ami Harold. Alors que les premiers convives s’amusent et se charrient, Harold tarde à apparaître. Michael doit en outre accepter un invité de dernière minute : son ami de fac Alan, homme marié qu’il soupçonne d’être un " homo refoulé ". Lorsqu’Harold arrive enfin, celui-ci affiche une humeur sarcastique qui alourdit l’atmosphère. Chacun laisse alors éclater ses rancoeurs…
    Distributeur Netflix France
    Voir les infos techniques
    Année de production 2020
    Date de sortie DVD -
    Date de sortie Blu-ray -
    Date de sortie VOD -
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage -
    Budget -
    Langues Anglais
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa -

    Regarder ce film

    En SVOD / Streaming
    • Netflix Abonnement
    Voir toutes les offres de streaming
    The Boys In The Band Bande-annonce VO 2:41
    The Boys In The Band Bande-annonce VO
    5850 vues

    Interview, making-of et extrait

    The Boys in the Band :  le film vu par Jim Parsons, Matt Bomer, Zachary Quinto... 5:25
    The Boys in the Band : le film vu par Jim Parsons, Matt Bomer, Zachary Quinto...
    1827 vues

    Acteurs et actrices

    Jim Parsons
    Rôle : Michael
    Zachary Quinto
    Rôle : Harold
    Matt Bomer
    Rôle : Donald
    Andrew Rannells
    Rôle : Larry
    Casting complet et équipe technique

    Critiques Spectateurs

    Jorik V
    Jorik V

    Suivre son activité 661 abonnés Lire ses 1 273 critiques

    4,0
    Publiée le 5 octobre 2020
    Ryan Murphy est décidément partout sur Netflix. Le voilà qui s’attache à produire une adaptation cinématographique d’une illustre pièce de théâtre de Matt Crowley qui a fait vibrer les planches de nombreuses scènes à travers le monde, notamment à Broadway. Très avant-gardiste et osée pour l’époque, elle mettait en scène une dizaine d’amis gays bavardant le temps d’une soirée. Considérations amoureuses, politiques ou ...
    Lire plus
    Ufuk K
    Ufuk K

    Suivre son activité 211 abonnés Lire ses 907 critiques

    3,0
    Publiée le 1 octobre 2020
    " The Boys In The Band" adapté d'une célèbre pièce de théâtre et diffusé sur Netflix est une franche déception . En effet au vu du synopsis et casting le film me semblait alléchant hélas je me suis ennuyé durant plus d'une heure devant cette histoire très bavarde cumulant les clichés sur la communauté gay et sans intérêt , la seconde partie elle est nettement plus intéressante évoquant de nombreux thèmes comme l'homophobie, le ...
    Lire plus
    Cinéphile à 16 piges
    Cinéphile à 16 piges

    Suivre son activité 41 abonnés Lire ses 684 critiques

    2,5
    Publiée le 4 octobre 2020
    Ce film est beaucoup trop long pour seulement ce qui raconte. Le principe et sympathique, passé une soirée avec ses amis en faisant un jeu (la deuxième partie) mais il y a trop de blabla, ça devient presque ennuyant. Acteurs très bons, on voit nous à l'écran qu'ils sont fier de porter leurs rôles (eh heureusement). Le dénouement m'as énormément déçu. Je déteste ces fins où c'est à nous à imaginer la suite... Décevant.
    gonets
    gonets

    Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 2 critiques

    2,0
    Publiée le 9 octobre 2020
    D'un ennui mortel..... le scénario est inintéressant voir inexistant. Beaucoup de bavardages pour rien. Les personnages sont d'une caricature extrême et à peine crédibles ( on ne sait même pas vraiment ce que vient faire le seul hétéro du groupe a part apporter le débat sur l'homophobie ) Heureusement les acteurs sont tout de même beau et bon, mais cela rattrape peu l'ennui...
    17 Critiques Spectateurs

    Photos

    19 Photos

    Dernières news

    The Boys in the Band sur Netflix : c'est quoi ce film avec Jim Parsons, Matt Bomer et Zachary Quinto ?
    NEWS - Films à la TV
    mardi 29 septembre 2020
    Produit par Ryan Murphy, "The Boys in the Band", disponible sur Netflix dès ce 30 septembre 2020, est l'adaptation de la...
    Netflix : quels sont les films à voir cette semaine (du 25  septembre au 1er octobre) ?
    NEWS - Films à la TV
    samedi 26 septembre 2020
    Découvrez grâce à AlloCiné les films qui sortiront sur Netflix entre le 25 septembre et le 1er octobre.
    4 news sur ce film

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2020, Les meilleurs films Comédie dramatique, Meilleurs films Comédie dramatique en 2020.

    Commentaires

    • Fa F
      6com' (souvent inutiles et avec des fautes, pour le plaisir...) de vous seul : vous êtes co-producteur?
    • Fa F
      Un huit clos avec des personnages maniérés, au jeu excentrique et théâtral et aux nombreux clichés. Passé 1h, aucun enjeu, le film est en roue libre, assourdissant de bavardages. Bien que le film prenne ensuite une tournure un peu plus intimiste voire profonde, cela ne suffit pas à relever l'ensemble : le désintérêt l'aura emporté!
    • James Ford
      Critique : https://fuckingcinephiles.b...Après un Le Diable, Tout le Temps qui en aura sûrement laissé plusieurs de marbre (dommage...), la plateforme met un franc coup d'accélérateur et dégaine le bouillant The Boys in The Band, nouvelle adaptation sur grand écran du hit off-Broadway révolutionnaire de Mart Crowley - décédé en mars dernier -, pile poil cinquante ans après celle de William Friedkin (sans qu'il n'en soit totalement un remake), qui n'a décemment rien perdu de sa superbe même avec un demi-siècle au compteur.Véritable symbole artistique de la lutte pour le droit des homosexuels outre-Atlantique (joué un an avant les émeutes de Stonewall - qui voient naître les premières luttes du mouvement LGBT), échoué à Joe Mantello et porté par un casting de talent juste dément, cette nouvelle adaptation, plus fluide et élégante que les précédentes, dont la pureté d'exécution et la liberté de ton, semble justement tout droit venue des 60's inquiète mais vivante qu'elle dépeint.Avec ses fausses allures de telenovela intense et anxieuse, le film ne se voit pas tant comme les arcanes d'une fête d'anniversaire ou les blagues acérées et les coups de canifs verbaux étaient assenés avec énergie presque pour leur propre bien, mais bien comme une sorte de huis clos mélancolique ou les aveux effilochés de dégoût de soi et une rage aux gants de velours, prennent la forme douloureuse de cris intimes les poussant à affirmer leur identité dans un monde importun et inapte (encore aujourd'hui, au fond) à accepter ce qu'ils sont.Mantello enlaçe ses fêtards à la fois dans l'alliance et l'antagonisme avec un dynamisme surprenant (pas une mince à faire avec un matériau original aussi scénique) mais résolument moins de fureur que Friedkin, pour mieux les faire devenir dans une sorte de réflexion un brin méta, les représentants vibrants et aux personnalités bien distinctes - et dont chaque nuances est joliment approfondie -, d'une communauté confrontée à la gravité de sa marginalité.À ce petit jeu, Jim Parsons domine outrageusement ses camarades de jeu, dans une partition venimeuse mêlant fêlures et sadisme de manière encore plus poussée que pour la récente Hollywood (vagabonder chez Ryan Murphy lui va si bien), maître d'un jeu d'auto-lacération particulièrement triste et sauvage.Entre le rappel (même si le film de Friedkin, comme dit plus haut, n'a pas perdu un iota de sa force) et le constat plus moderne, remuant du bout de la pellicule une réalité toujours aussi rude avec une puissance implacable, The Boys in The Band est un formidable drame, aussi extrêmement drôle que subtilement déchirant, une oeuvre qui a un regard plein de perspicacité sur la condition humaine universelle, et qui démontre qu'il ne faut pas prendre le moindre des petits progrès sur un demi siècle, comme quelque chose d'acquis...4/5
    • James Ford
      Pièce créer en 1968 par Mart Crowley, le spectacle a était un véritable triomphe sur les planches de Broadway. Crowley étant homosexuel a une époque ou la société les rejeter, il a écrit la pièce en s'inspirant de lui ET des personne gay autour de lui qu'il connaissait.Pour parler de beaucoup de chose, mais principalement de la colère qu'il ressentait, mais aussi du dégout que pouvait avoir certains homo vis a vis de sois même. 2 ans plus tard la pièce se transformera en film, réaliser par l'immense William Friedkin (qui n'est plus a présenter, mais au cas ou : French Connection, L'Exorciste, Sorcerer).50 ans plus tard, la pièce a était jouer et refaites au U.S et même en Angleterre (avec Mark Gatiss dans le rôle d'Harold). La pièce a eu de nouveau un grand succès. Surtout pour les plus jeunes génération qui ne connaissait pas la pièce original (et le film de Friedkin, mis étrangement au placard par beaucoup de monde...). Ryan Murphy a décider de faire un appel plus large, et de refaire le film. Dans le même contexte d'époque, mais en modernisant ici et la le long métrage, sans perdre le propos de Mart Crowley.Murphy a donc rappeler l'équipe (U.S), de la pièce de théâtre faite il y'a 2 ans, pour la transposer sur grand écran. Tout les rôles tenu dans la pièce sont donc ici rejouer par les même acteur : Jim Parsons (Michael), Matt Bomer (Donald), Zachary Quinto (Harold), Charlie Carver (le Cowboy), Andrew Rannells (Larry), Robin De Jesus (Emory), Tuc Watkins (Hank), Michael Benjamin Washington (Bernard), et Brian Hutchison (Alan).Diriger par l'excellent Joe Mantello (acteur et réalisateur de talent), qui était en charge de la pièce.Le film arrive a dévoiler tout les perssonage (stéréotype), pour mieux mettre en lumière leur état d'âme. Un huis clos qui devient oppressant quand l'alcool et la colère s'immisce a la fête. Jim Parsons et Zachary Quinto sont divins dans leur rôle respectif. Le film nous rappel un combat de chaque jour.Evidement ce n'est plus le combat d'il y'a 50 ans (ou plus).Mais il est toujours la, présent. Et beaucoup de perssonage de la pièce sont aussi vrais encore aujourd'hui. Surtout que le film prend le temps de les présenter d'abord comme des stéréotype classique de certain gay (encore plus d'époque). Mais en aucun cas, ça ne les définie.Les défaut que je pourrait trouver, sont lier a mon souvenir du film de Friedkin. Qui certes, remonte de trés loin maintenant (pas revu depuis). Mais pour lequel il m'avait profondément touché et marqué par le casting, quelque fois plus en retenue qu'ici, et une noirceur un peux plus présente, jusqu'à sont final. Mais je dois avouez, que les touche de légèreté (ou plutôt d'espoir), ici colle bien plus avec notre époque !Une belle réussite, et un bel hommage a la pièce d'origine du génial Mart Crowley.4,5/5
    • James Ford
      Avant de regarder le film...Rafraichissement de mémoire : https://www.youtube.com/wat...Impatient de le voir.
    • James Ford
      https://twitter.com/Netflix...Superbe pièce, casting de luxe, réa talentueux, production généreuse (et compétente).Exciting !
    • James Ford
      Trailer : https://www.youtube.com/wat...J'adore, trés trés exciter de le voir. Le casting semble superbe, mais pour moi Harold c'est Mark Gatiss (il avait jouer dans la pièce, mais dans la version anglaise).Vite !
    • James Ford
      La pièce de théâtre était génial. Et le cast me plait énormément (même si j'aurai aimé que Joe Mantello joue aussi dedans...Ici il ne fait que réaliser). Impatient de voir le film.
    • Thomas M
      Curieux de voir la réadaptation de ce film pionnier du cinéma gay.
    Voir les commentaires
    Back to Top