Notez des films
Mon AlloCiné
    Soldados de Salamina
    Soldados de Salamina
    Date de sortie inconnue / 1h 59min / Drame
    De David Trueba
    Avec Ariadna Gil, Diego Luna, Ramon Fontsere
    Nationalité espagnol
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis et détails

    Une jeune romancière espagnole en mal d'inspiration enquête sur la disparition d'un écrivain franquiste, Rafael Sanchez Mazas. Sa quête de la vérité se transforme peu à peu en quête de soi-même.
    Distributeur -
    Récompenses 3 nominations
    Voir les infos techniques
    Année de production 2003
    Date de sortie DVD -
    Date de sortie Blu-ray -
    Date de sortie VOD -
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage -
    Budget -
    Langues Espagnol
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa -

    Acteurs et actrices

    Ariadna Gil
    Rôle : Lola
    Diego Luna
    Rôle : Gaston
    Ramon Fontsere
    Rôle : Rafael Sanchez Mazas
    Joan Dalmau
    Rôle : Miralles
    Casting complet et équipe technique

    Photos

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2003, Les meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 2003.

    Commentaires

    • Nelly M.
      C'est assez laborieux d'entrer dans ce récit inspiré de la nouvelle de Javier Cercas (Actes Sud). Parce que le fil conducteur qu'est la journaliste alourdit le démarrage. La volonté est bien de rendre accessible, charnel, d'apporter des détails assimilables par la jeunesse qui "zappe" si facilement. N'empêche, la démarche est parfois heurtée, manque de fluidité, de naturel. Le jeu de séduction entre les deux jeunes femmes figure un angle hédoniste marqué de la société contemporaine espagnole, soit. Et la demoiselle reste de marbre face à ses rencontres si légères par rapport à son sujet. Sensibiliser le spectateur le plus récalcitrant afin qu'un fasciste en sale posture puisse l'émouvoir demande certes des gants... Pari tenu ! Sauf qu'on languit d'avoir en son entier la séquence d'une beauté à couper le souffle ! Autre longueur, le périple vers Dijon ! Nul ne saurait reprocher ces à-côtés aidant à accepter les paradoxes gênants de l'histoire, ceux-là même que les enseignants hispaniques ont eu longtemps ordre de taire. Dommage que ça soit truffé de détails à l'image qui fatiguent, il y a trop de choses en dehors des archives et des reconstitutions, avec quelques coupures c'était parfait ! Exceptionnelle chanson sous la pluie en revanche, soldat qui tourne sur lui-même, ces deux regards rivés l'un à l'autre après le summum de l'horreur, merveilleux ralenti, de quoi rêver à moins d'être un monstre.
    Voir les commentaires
    Back to Top