Mon compte
    Devil's fire
    Bande-annonce Devil's fire
    28 avril 2004 en salle / 1h 29min / Documentaire, Musical
    Avec Tommy Redmond Hicks, Nathaniel Lee Jr.
    L'extrait
    Presse
    3,1 14 critiques
    Spectateurs
    2,9 23 notes dont 4 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis

    Dans Devil's fire, Charles Burnett explore son propre passé. Enfant, il a vécu entre Los Angeles et le Mississippi et a découvert le blues, adoré de sa mère et déclaré "musique du diable" par sa grand-mère.

    Son film unit la fiction et des images documentaires dans un conte sur la rencontre d'un jeune garçon avec sa famille dans le Mississippi en 1955 et les tensions entre les accords célestes du gospel et les plaintes "diaboliques" du blues.

    Regarder ce film

    En DVD BLU-RAY
    neuf à partir de 4,90 €
    Voir toutes les offres DVD BLU-RAY

    Dernières news

    1ères séances : Angelina Jolie séduit Paris
    NEWS - Box Office
    mercredi 28 avril 2004

    Acteurs et actrices

    Casting complet et équipe technique

    Critiques Presse

    • Aden
    • Brazil
    • Le Monde
    • Le Parisien
    • L'Express
    • L'Humanité
    • Le Figaro
    • Les Inrockuptibles
    • MCinéma.com
    • Première
    • TéléCinéObs
    • Télérama
    • Le Figaroscope
    • aVoir-aLire.com

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    14 articles de presse

    Critiques Spectateurs

    BMWC
    BMWC

    Suivre son activité 54 abonnés Lire ses 736 critiques

    2,5
    Publiée le 11 juin 2008
    Charles Burnett s'attache à deux aspects négligés du blues : le rapport sacré-profane de cette musique et les femmes qui l'ont représenté. Parmi les artistes judicieusement choisi, notons la présence de Sister Rosetta Tharpe qui synthétise ces deux thèmes, traités avec humour et nostalgie.
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 7 mars 2008
    Sans être totalement ininterressant Devil's Fire peut decevoir a cause de son côté plus téléfilm que documentaire mais néanmoins on apprend des choses tout à fait interressante sur la vie dans le Mississipi et ainsi que sur les grand noms du Delta Blues.
    A voir comme le reste de la série de documentaire.
    Cocobusiness
    Cocobusiness

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 382 critiques

    1,0
    Publiée le 2 novembre 2007
    The Devil’s Fire, 2003, de Charles Burnett. Le plus mauvais film que nous ayons vu de cette série initiée par Martin Scorsese (producteur), cad, Piano Blues (Clint Eastwood), Godfathers and Sons (autour du label Chess), et The soul of a man (Wim Wenders, et la vie de Skip James). L’auteur a malheureusement mis au centre de son film, qui veut montrer l’opposition entre le blues et le gospel, un enfant, porteur de la foi, qui suit, avec son ...
    Lire plus
    anonyme
    Un visiteur
    2,5
    Publiée le 29 septembre 2006
    ...Bof !
    un film médiocre, j'aurais préféré un vrai documentaire.
    Un bel hommage aux femmes qui ont fait le Blues,
    je devine l'influence sur le Jazz,
    avec la voix de Billie Holiday (sans la voir!)
    4 Critiques Spectateurs

    Photos

    Secrets de tournage

    La genèse du projet

    Martin Scorsese revient sur les origines de cette série de films sur le blues qu'il a initiée : "Le projet est né alors que Margaret Bodde, productrice chez Cappa productions, et moi travaillions à un documentaire avec Eric Clapton : Nothing but the Blues. Nous faisions un montage parallèle d'Eric interprétant des standards du blues et de métrage d'archives de bluesmen plus anciens. Nous étions tous frappés par la présence et la force primit Lire plus

    Le 4e volume d'une collection

    Devil's fire est le quatrième volet d'une série sur le blues. Il sort en salles quelques semaines après The Soul of a man de Wim Wenders, et La Route de Memphis de Guy Pearce, et Du Mali au Mississippi, de Scorsese. Les films suivants sont Red, white and blues de Mike Figgis, Godfathers and sons de Marc Levin, et enfin Piano blues de Clint Eastwood.

    Les intentions du cinéaste

    "Le son du blues a toujours fait partie de mon environnement. Tandis que les années passaient, cette musique a lentement émergé comme une source essentielle d'images, d'humour, d'ironie et de réflexions sur la condition humaine. J'ai toujours eu envie de raconter une histoire sur le blues qui non seulement reflète sa nature et son contenu, mais qui s'intéresse aussi à sa forme elle-même."
    8 Secrets de tournage

    Infos techniques

    Nationalité USA
    Distributeur Bac Films
    Année de production 2003
    Date de sortie DVD -
    Date de sortie Blu-ray -
    Date de sortie VOD -
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 8 anecdotes
    Budget -
    Langues Anglais
    Format production 35 mm
    Couleur Couleur
    Format audio Dolby SRD
    Format de projection 1.85 : 1
    N° de Visa -

    Commentaires

    Voir les commentaires
    Back to Top