Notez des films
Mon AlloCiné
    Robert Wise

    État civil

    Métiers Réalisateur, Monteur, Producteur plus
    Nationalité Américain
    Naissance 10 septembre 1914 (Winchester, Indiana, Etats-Unis)
    Décès 14 septembre 2005 à l'age de 91 ans (Los Angeles, Californie, Etats-Unis)

    Biographie

    Robert Wise débute sa carrière cinématographique dans les années 30 comme monteur pour les studios RKO. Il officie sur Quasimodo (1939) Mon épouse favorite (1940), mais c'est en montant le Citizen Kane d'Orson Welles, en 1941, qu'il se fait véritablement remarquer, obtenant pour l'occasion une nomination à l'Oscar. Après avoir à nouveau été monteur pour Welles sur La Splendeur des Amberson, Robert Wise passe à la réalisation grâce à l'appui du producteur de films d'horreurs Val Lewton. En 1944, il met ainsi en scène La Malédiction des hommes-chats (la suite de La Féline).

    De plus en plus influent au sein des studios RKO, Robert Wise se distingue en réalisant le western Ciel rouge (1948) et surtout le film-noir Nous avons gagné ce soir (1949). Dans les années 50, le cinéaste prouve sa capacité à aborder tous les genres avec une même aisance, de la science-fiction (Le Jour où la terre s'arrêta, 1951) au soap-opera (Mon grand, 1953), en passant par un drame de facture plus classique (La Tour des ambitieux, 1954). Très actif, il dirige un jeune Paul Newman dans Marqué par la haine, 1956), est nommé à l'Oscar du Meilleur réalisateur pour Je veux vivre ou revient au film-noir avec Le Coup de l'escalier.

    La consécration intervient au début des années 60 lorsque Robert Wise, avec West Side Story, porte à l'écran une des plus célèbres comédies musicales de l'époque, aidé en cela par le chorégraphe Jerome Robbins. Le long-métrage, énorme succès public et critique, est couronné de onze Oscars. Après s'être illustré dans le cinéma d'épouvante en signant La Maison du diable, il effectue une nouvelle fois le prestigieux doublé Oscar du Meilleur réalisateur et du Meilleur film en 1965, avec La Mélodie du bonheur, une nouvelle comédie musicale à succès. Il s'illustre également dans le film de guerre avec La Canonnière du Yang-Tse (1966).

    Dans les années 70, Robert Wise se fait plus discret mais démontre toujours une étonnante capacité à se diversifier, signant tout à la fois le personnel Brève rencontre à Paris (1973) et le film de science-fiction culte Star Trek: le film (1979). En 1989, il signe son ultime long-métrage, la comédie musicale Rooftops.

    Ses premiers pas à l'écran

    Un Ange en Tournée
    Un Ange en Tournée
    1939
    Quasimodo
    Quasimodo
    1939
    Mademoiselle et son bébé
    Mademoiselle et son bébé
    1939
    La Fille de la cinquième avenue
    La Fille de la cinquième avenue
    1939

    Ses meilleurs films et séries

    La Mélodie du bonheur
    La Mélodie du bonheur
    1965
    West Side Story
    West Side Story
    1961
    Nous avons gagné ce soir
    Nous avons gagné ce soir
    1949
    Marqué par la haine
    Marqué par la haine
    1956

    Sa carrière en chiffres

    66
    Années de carrière
    4
    Récompenses
    56
    Films
    1
    Série
    13
    Nominations
    32 M
    Entrées ciné

    Genres de prédilection

    Drame : 54 %
    Guerre : 19 %
    Comédie : 14 %
    Comédie dramatique : 14 %

    Ses stats sur AlloCiné

    0
    Vidéo
    51
    Photos
    5
    News
    42
    Fans

    A tourné le plus avec

    Patricia Neal
    Patricia Neal
    3 films
    Something for the Birds (1952), Le Jour où la Terre s'arrêta (1951), Secrets de femmes (1950)
    Commentaires
    • DuckRetro
      Superbe réalisateur ! C'est étonnant que personne ne parle de lui.. et pourtant ces films sont connus.
    Voir les commentaires
    Back to Top