Mon compte
    Deadwood
    Critiques spectateurs
    Critiques presse
    Note moyenne
    3,3
    3827 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur Deadwood ?

    122 critiques spectateurs

    5
    61 critiques
    4
    33 critiques
    3
    11 critiques
    2
    9 critiques
    1
    3 critiques
    0
    5 critiques
    Trier par :
    Les plus utiles Les plus récentes Membres avec le plus de critiques Membres avec le plus d'abonnés
    Agnes L.
    Agnes L.

    129 abonnés 1 483 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    3,5
    Publiée le 6 janvier 2024
    Les personnages de l'Ouest américain se retrouvent dans ce lieu où vivent les chercheurs d'or. Une certaine truculence dans le langage des putains et cowboys sans oublier le langage châtié des bourgeoises respectables qui suivent leurs maris. Dommage que les 36 épisodes se déroulent quasiment dans la même rue.
    Benjamin Martinez
    Benjamin Martinez

    7 abonnés 179 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    5,0
    Publiée le 30 juillet 2021
    excellente série, les personnages , l'histoire , les décors , on attend toujours la suite impatiemment
    Akamaru
    Akamaru

    2 833 abonnés 4 339 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    3,5
    Publiée le 27 décembre 2013
    L'Ouest américain n'a jamais été autant crasseux et demystifié. Une règle d'or chez HBO que de montrer des univers réalistes et aboutis,où le sang et le sexe sont choses communes,sans être édulcorées. A l'époque des pionniers(1876),un campement anarchique nommé Deadwood attire les propriétaires de saloons crapuleux,les prospecteurs impitoyables et les marchands en quête d'une vie sédentaire. Mais une communauté sans lois,ni hommes de lois ne peut qu'aller a sa perte. Fascinant renversement des codes du western traditionnel,et soin étonnant apporté à l'évolution de la vingtaine de personnages principaux. Une série chorale donc,qui épouse différents points de vues,tout en étant par la figure d'Al Swearengen,ultime manipulateur et cynique,qui sur faire fructifier ses intérêts sans comprendre l'évolution des moeurs(Ian McShane,incroyablement bon). Les dialogues sont spirituels,toutefois bien pourvus en insultes fleuries! Le défaut majeur concerne la platitude de l'ensemble,dû à la quasi-absence de musique et d'une mise en scène linéaire,abusant trop du tournage en intérieur. Mais sur la durée,c'est tout de même un régal prenant et intelligent.
    Peer
    Peer

    1 abonné 45 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    4,5
    Publiée le 17 février 2022
    On l'imagine comme cela la conquête de l'ouest sur un territoire tellement immense que c'est d'abord le non droit qui y régnait. De grands acteurs qui nous reproduisent bellement la vie de l'époque. Une grande série passée hélas inaperçue
    Pascal B
    Pascal B

    9 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    0,5
    Publiée le 24 mai 2022
    Voilà encore une série où il est demandé beaucoup de patience et de bonne volonté pour la regarder jusqu'au bout. Pour tout dire je n'y suis pas parvenu. Je lâche l'affaire à la saison deux, je suis las de cette succession d'épisodes sans véritable scénario, si ce n'est qu'une succession de scènes d'ambiance ou de personnages qui s'insultent histoires de faire authentiques. Rien d'intéressant absolument rien dans cette série. Il est vraiment cruel de demander aux acteurs quels que soient leurs talents, d'endosser des personnages aussi grotesques et caricaturaux avec des dialogues aussi minables dans une histoire inexistante. Je les plains, j'espère qu'on les paye bien, quand à moi le téléspectateur on ne me paye pas pour regarder cette série, j'arrête donc immédiatement cette corvée.
    BLOGALLO
    BLOGALLO

    45 abonnés 398 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    5,0
    Publiée le 28 décembre 2012
    La meilleure série télé western que l'on ai vu temps du temps du farwest ;) ! A+ sur www.blogallo.com
    Didier M
    Didier M

    4 abonnés 157 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    5,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Je viens de voir les 2 premiers épisodes de Deadwood qui sont excellents.
    Je suis impatient de connaître la suite si Canal+
    veut bien continuer la diffusion même tardive.
    anonyme
    Un visiteur
    Critique de la série
    5,0
    Publiée le 15 janvier 2012
    Deadwood est une très bonne série avec une très bonne ambiance
    SpiderBaby
    SpiderBaby

    41 abonnés 619 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    4,5
    Publiée le 10 mars 2012
    A des années lumières des western spaghettis magnifiés par Leone, Deadwood est sordide, poisseux, salace, glauque, poussièreux. S'y conjuguent, de manière détonnante, la langue léchée de quelques lettrés avec les "cocksuckers" à répétition de la faune. Des personnages -dont certains mythiques- charismatiques et fouillés, la palme revenant à Al Swearengen, véritable ordure qui vole la vedette au bon Bullock. Bref, encore une pépite de HBO.
    this is my movies
    this is my movies

    632 abonnés 3 087 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    4,0
    Publiée le 7 décembre 2017
    Série western HBO nantie d'un imposant budget, ce qui a permis à l'équipe du film de reconstituée en dur une vraie ville du Far West, pleine de boue et de bois. Ce décorum sert un propos plus nébuleux en apparence, sorte de relecture de l'Ouest fondateur, loin de tout sentimentalisme et glorification des héros. D'ailleurs, les noms connus de la légende de l'Ouest sont parfois convoqués pour être aussitôt malmenés. Une démarche guère novatrice certes mais qui permet d'envisager les légendes sous un autre angle. Mais à part ça, que vaut la série ? Les interprètes déjà sont fabuleux. Le casting est royal, avec pour chacun des rôles bien campés, tangibles et humains. Le souci pour moi vient plutôt de sa narration et plus particulièrement des intrigues au coeur de la série. Milch et son équipe de scénaristes sont de brillants dialoguistes, utilisant un vocabulaire et des formules de phrases particulièrement retors, souvent savoureuses. Non, en fait, mes réserves viennent d'une narration incroyablement lente, qui peine parfois à aller vers un but bien identifiable, se perdant dans des discussions infinies autour de petites histoires de luttes de pouvoir qui se répètent jusqu'à plus soif, sans oublier certains personnages dont on peine à mesurer la pertinence (Calamity Jane se soûle, vomit, éructe, se resoule, revomit, digresse sans jamais faire avancer l'intrigue). Surtout, si on sent bien la volonté de montrer aux américains la naissance de leur pays, en montrant déjà les ravages de la corruption, en démythifiant certaines figures, en montrant des êtres cruels mais humains, on assiste bel et bien à la construction d'une nation dans la boue, le sang, la haine parfois et plein d'autres détails mais la série ne connaissant pas de vraie fin spoiler: (se concluant sur les bases d'un affrontement qui s'annonçait dantesque)
    , on peut regretter deux premières saisons un peu lentes, trop dispersées et peinant à captiver sur la durée (d'où des mauvaises audiences qui aboutiront à son annulation alors que l'histoire prenait forme). De plus, les dialogues comptent bien trop de vulgarités gratuites (presque 3 000 fuck et ses dérivés en 36 épisodes, sans oublier d'autres propos orduriers) et on se retrouve face à une série certes intéressante mais qui m'a laissé un peu circonspect. Mais vivement le film de conclusion, dans les tuyaux depuis l'arrêt de la série.
    Gouchou
    Gouchou

    20 abonnés 304 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    4,0
    Publiée le 19 avril 2017
    Quand HBO attaque la conquête de l'Ouest et la chasse à l'or, ça donne l'extraordinaire série Deadwood. Un petit bijou comme seul HBO sait en produire. Hélas, la chaîne câblée américaine a déprogrammé ce programme au bout de 3 saisons. Une décision qui est aujourd'hui regrettée par plusieurs grands pontes d'HBO. Deadwood contient tout ce qui fait le succès des séries de la chaîne. Un casting incroyable, des intrigues à tout va, des dialogues crus, drôles et percutants. Deadwood nous donne envie d'enfiler des éperons, et de sortir les colts.

    Cette série aborde de nombreuses thématiques : la construction des Etats Unis et tout le processus qui accompagne le rattachement d'un nouvel Etat au pays, la ruée vers l'or qui s'empara du pays après la découverte des premières mines d'or, la question des travailleurs immigrés et notamment de la rivalité entre les travailleurs chinois et irlandais, la question de la corruption chez les fonctionnaires de Washington. Bref, les thématiques sont nombreuses et c'est pourquoi il y a tant d'intrigues au sein de Deadwood.

    Cette série ne nous propose pas de suivre une seule histoire mais plutôt un enchevêtrement de plusieurs vies. Celle de Seth Bullock, un ancien Marshall qui est venu ouvrir une quincaillerie avec son meilleur ami et installer sa femme et son fils adoptif, mais aussi celle de la grande star de la série Al Swearengen, un patron de saloon et qui contrôle toute la ville, avec ses dialogues fleuris et ses complots Al est l'âme de la série. Nous avons également Trixie, une prostituée qui travaille pour Al mais qui est très impliquée dans les complots de son employeur. Autre personnage féminin majeur, Alma Garret une veuve qui devient propriétaire d'une énorme mine d'or et qui fait tourner la tête de Seth Bullock. Beaucoup d'autres personnages viennent s'ajouter à cette galerie déjà haute en couleurs.

    Au cours des trois saisons de Deadwood on sent l'addiction se faire de plus en plus présente. Cette série est une véritable réussite, les personnages sont attachants et les alliances qui se font et se défont rendent ce show particulièrement intéressant. Deadwood est en tout point une réussite qui mériterait bien une reprise !!!
    Vareche
    Vareche

    35 abonnés 191 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    5,0
    Publiée le 21 octobre 2008
    Malheureusement Deadwood à les même défauts que Rome, c'est à dire cette continuelle violence sur représentée qui à elle seule semble être la motivation, la ligne de force d'une intrigue absolument complexe qui sans la fausse pudeur simplificatrice de Rome, se passerai aussi volontiers de sa complaisance. Toutefois ce point noir important ou hbo confond créativité, liberté de ton et gore macabre, se justifie encore un peu dans la série. La composition shakespearienne (tout est ici de l'acabit de Macbeth), le cadre travaillé à l'extrême, la série se fait à l'image exacte, comme une parfaite reproduction, du verbe, à la fois cru et d'une stupéfiante beauté, de la vague littéraire qui de Pynchon à Omac revisite la jonction entre réalisme et beauté formelle. Deadwood est la modernité même, dans sa forme thuriféraire, faîtes les meilleures soupes dans de vieux pots, ceux du récit classique, de son encrage dans l'histoire pragmatique, couvrez le tout de prétention ethnologique qui camoufle mal une attirance béate pour les taches de sang, et vous obtenez un quasi chef d'oeuvre crépusculaire. En corolaire Deadwood signe la fin de l'âge d'or de HBO (1Six Feet2Oz3Deadwood4Sopranos), de la série américaine, et du western traditionnels(voir les dépassés Ed Harris et James Mangold). La série est pourtant loin d'être totalement réussie sur le fond, il y a la une nécessité pour les créateurs de s'engouffrer dans les limites que s'est fixées la série (la déréalisation tragique et sa théâtralité), mais Deadwood à pour longtemps redistribué les cartes. Tv et cinéma compris.
    Julien B
    Julien B

    6 abonnés 4 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    4,5
    Publiée le 12 novembre 2012
    pas mal fait, bien filmé dommage qu'il est arrêté. Les personnage de bullock et Al j'adore !!!!
    gunbuster
    gunbuster

    362 abonnés 1 608 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    0,5
    Publiée le 16 mai 2008
    Prenez quelques seconds couteaux, des acteurs oubliés, des fonds de tiroirs, des types dont on ne savait plus quoi faire,
    Ressortez un script abandonné il y a plus de 20 ans sur une histoire bateau de conquête de l'Ouest,
    Engagez une bonne douzaine de réalisateurs à la petite semaine, pour vous faire une dizaine d'épisodes, et vous obtenez Deadwood.
    C'est marrant à quel point des acteurs sans charisme sont méconnaissables avec la moustache ou la barbe et l'habit de cow-boy.
    Sinon, l'absence d'intrigue et le fait que les types passent leur temps au bar ou à se regarder le blanc des yeux lasse plus qu'autre chose...
    On regrettera aussi un langage qui ne peut se faire sans un "fuck", c'était compréhensible dans les Sopranos, mais là, c'est hors de propos.
    Inutile de s'attarder dans les bois mornes de l'imagination décrépie de quelques producteurs télé peu scrupuleux.
    anonyme
    Un visiteur
    Critique de la série
    0,5
    Publiée le 1 octobre 2013
    La première saison est pleine de promesses, il y a un peu d'action, une impression de construction d'une histoire, de bons personnages bien carrés, d'excellents acteurs, une très bonne photo, mention spéciale pour les belles femmes non-siliconées et le visage exempt des massacres de la chirurgie esthétique dont le spectateur est assailli ces derniers temps.

    Hélàs... cela change radicalement au bout d'un moment - grosso modo à partir de la 2ème saison. Plus du tout d'action, le caractère des personnages change d'un épisode à l'autre, les scénarios des épisodes tiennent sur des feuilles de PQ - doivent être écrits à la volée aux chiottes le matin du tournage (en oubliant le stylo) -, la série se limite à une longue succession de dialogues, ponctués de scènes sexuelles complètement inutiles et constitués à 50% de langage ordurier tout aussi hors de propos. Sans compter les femmes qui se transforment toutes en prostituées lolitas. Et sans oublier le remaquillage en douce de l'acteur qui jouait Jack McCall en homme de main du méchant dans la saison 2. Sérieusement WTF... ils sont à court d'acteurs chez HBO ? Bref après 3 épisodes de la s2 passés en avance rapide j'ai jeté l'éponge. Je n'aime pas perdre mon temps et j'aime encore moins me faire escroquer. Série à éviter.
    Back to Top