Notez des films
Mon AlloCiné
    Walker, Texas Ranger
    Critiques spectateurs
    Critiques presse
    note moyenne
    1,4
    12944 notes dont 260 critiques
    répartition des 260 critiques par note
    46 critiques
    18 critiques
    8 critiques
    28 critiques
    63 critiques
    97 critiques
    Votre avis sur Walker, Texas Ranger ?
    Takemetovalhalla
    Takemetovalhalla

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 29 critiques

    Critique de la série
    5,0
    Publiée le 3 novembre 2011
    Bon, il falait parler de Welker Texas Ranger, la Grand'messe du dimanche après midi depuis que je suis tout gamin. Je constate avec désarroi que la majorité n'aime pas Walker... mais bon, on ne peut être indifférent à Walker, qui avec la classe qui le caractérise, botte des fesses de trafiquants de drogues et autres macs mexicains à chaque épisode, et rétablit la justice là où règne l'injuste, à grands coups de pieds retournés dans la gueule et autres high kicks sautés. Assisté de Trivette, qui lui aussi n'est pas en reste quand il s'agit de distribuer des coups de poings rustiques avec de l'élan, Chuck fait règner la loi dans le Texas. On aimera aussi les grandes descentes dans des bars avec Gage et Sidney qui castagent à coup de bouteille de bière ou de queue de billard, les épisodes KKK ou néonazis contre église d'Afro-américains, les épisodes à tendance cherokee où Chuck s'en réfère à Aigle Blanc, Ace Cooper, les épisodes où des enfants sont sauvés miraculeusement à grand renfort de bonne étoile, la morale outrageusement guillemauve mais tellement reposante le dimanche après midi , le bison qui pleure... Sans parler du générique... Cause the eyes of a ranger are upon you... avec Chuck en long manteau jaune et Benelli à la main: qui n'a jamais rêvé d'être Walker, franchement... En bref, je resterai fidèle à Walker jusqu'au bout, en dépit de tout et de tous.
    gunbuster
    gunbuster

    Suivre son activité 246 abonnés Lire ses 1 451 critiques

    Critique de la série
    0,5
    Publiée le 20 avril 2007
    Nous voici immergé dans le monde de George W. Bush : De gentils blancs patriotique et très croyant, armé de fusil à pompe et adepte d'art martiaux (car on sait tous que faire des art martiaux apporte la sagesse, c'est comme le poisson, ça rend intelligent...), qui vont botter le cul et faire des prises de kung fu carradinienne aux vilains méchants. Ca me rappelle la pub d'Orangina : " Pourquoi est-il si méchant" - "Parce que !". Certainement l'une des plus mauvaises séries jamais mises au monde. Il y a de quoi se pendre devant tant de stupidité.
    Don Salluste
    Don Salluste

    Suivre son activité Lire sa critique

    Critique de la série
    5,0
    Publiée le 13 janvier 2015
    Difficile de faire une critique sur cette série tant elle aura marqué le petit écran français car, oui, on peut affirmer sans pouvoir se faire contredire, qu'il y a eu un avant et un après Walker Texas Ranger en France. Si les coutumes ancestrales de notre pays reposaient sur la messe du dimanche matin, de 1995 à 2012, cette grand-messe se déroulait toujours le dimanche, certes, mais en début d'après-midi. Rarement une série télévisée n'aura été aussi audacieuse tant sur le plan scénaristique qu'idéologique car oui, Walker Texas Ranger nous prodiguait un message universel basé sur le respect des vraies valeurs (travail, famille, patrie, flingues...) et sur le patriotisme participatif : chacun de nous était un Walker qui s'ignorait. De plus, rarement une série n'aura autant joué avec les sentiments du téléspectateur. Moments d'action anthologiques (Chuck Norris est un Dieu, tout simplement), mais également bonnes tranches de rigolade (ah, les brèves de comptoir chez CD !) et surtout moments de grande émotion. Qui ou plutôt quel être doté d'un cœur n'a pas versé une larme lorsque, par exemple, le bison pleurait ou bien lorsqu'une femme porto-ricaine accoucha dans une masure placée sous l'étoile du Berger qui, étrangement, scintillait plus que d'habitude le soir-là ? Par ailleurs, cette série nous faisait voyager, nous transportait tant dans les grands espaces sauvages que dans les espaces urbains, berceaux des self-made men qui sommeillent en nous. Et puis ça fleurait bon l'Amérique, la vraie ! 4X4 américains (qui n'a pas rêvé d'avoir le fameux Dodge Ram série 1500 gris métallisé avec les phares sur le toit), Stetson vissés sur la tête, jeans Lee Cooper, blousons à franges, ceintures imposantes et apparentes, santiags, l'apparition des Cherokee... le tout créait une ambiance singulière qu'aucune série n'a pu ne serait-ce qu'effleurer. Il faut préciser d'ailleurs que la chaîne de restaurants Buffalo Grill s'en est outrageusement inspiré... Ces éléments réunis, il fallait un casting qui tienne la route. Et le choix s'est naturellement porté sur l'inénarrable, l'inébranlable, l'incorruptible et non versatile Chuck Norris. Là où des Bruce Willis, Sylvester Stallone ou encore Brad Pitt auraient lamentablement échoué, le Grand Chuck a rempli sa mission haut la main : nous transmettre le goût des valeurs républicaines, démocratiques et surtout l'amour des arts martiaux. Quel acteur pourrait encore aujourd'hui se targuer d'aligner les scènes de combat sans pour autant perdre sa perruque ? Des acteurs comme Bruce Willis ou encore Jason Statham n'en ont même pas le courage et se rasent vulgairement le crâne. Que c'était jouissif de voir Monsieur Norris transmettre ses vœux aux brigands, aux macs sans scrupules et aux canailles en tous genres ! Et ses acolytes n'étaient pas en reste ! Pour le rôle de Trivette, les scénaristes ont eu le courage de poser leurs attributs sur la table en enrôlant un acteur de l'envergure de Clarence Gilyard qui a joué, rappelons-le, à la perfection l'informaticien machiavélique de Hans Gruber dans Piège de Cristal, excusez du peu. Et quel mâle viril qui se respecte n'a pas fantasmé au moins une fois devant la grâce et l'élégance de Nia Peeples ? Quand une série met autant de moyens dans son casting et dans ses effets spéciaux et cascades, forcément on a devant les yeux un spectacle tout à fait époustouflant. Tout cela sans oublier que la série s'est permis d'inviter des monuments du 7e art comme par exemple l'époustouflant Hulk Hogan, parfait dans le rôle de Boomer. Et puis il y avait les épisodes portés sur les origines de Walker. Rien que de repenser à Aigle-Blanc, j'en ai des frissons. Là où tous les programmes écologistes ont échoué, et bien avant Nicolas Hulot ou Georges Pernoud, Walker Texas Ranger savait nous émouvoir et nous interpeller sur la nécessité de protéger Dame Nature. Quant au générique de la série, que dire ? Chuck Norris, homme touche-à-tout extrêmement talentueux, s'est permis modestement de pousser la chansonnette. Et le résultat est époustouflant tant le générique marqua les générations et sonnait comme les cloches de l’Église après les repas gargantuesques du dimanche midi après le journal soporifique de Jacques Legros. Un générique entré dans les mémoires collectives, autant dire que cette série était un miracle pour les yeux mais également pour les oreilles (faut-il rappeler le réalisme saisissant des scènes de bagarre). Personnellement, je me suis acheté l'intégrale de la série en blu-ray et j'y ai laissé une oreille. En conclusion, Walker Texas Ranger est ce genre d'OVNI du petit écran qu'on ne risque pas de revoir de sitôt, alliant panache et audace. En tout cas, j'ai la fierté de pouvoir dire : je l'ai vu de mes propres yeux ! Et cela vaut tout l'or du monde. On peut même dire, sans l'ombre d'un doute, que Chuck Norris était en fait le (grand-)père bienveillant qu'on a tous rêvé d'avoir. Et c'est bien dommage de voir que cette série n'est plus diffusée car elle avait le mérite d'inculquer des valeurs fondamentales pour le jeune public. Il ne faut pas s'étonner si on constate actuellement une recrudescence de la violence et du manque de respect dû à la non-diffusion de la série. Pour tout cela, je dirai juste « merci » à Monsieur Norris et ses acolytes d'avoir apporté de la lumière dans l'obscurantisme télévisuel et ce n'est pas les pâles séries que sont Breaking Bad ou True Detective (copie soporifique de WTR) qui viendront remettre en cause la suprématie totale de Walker Texas Ranger dans l'imaginaire collectif.
    Alex*56*
    Alex*56*

    Suivre son activité 226 abonnés Lire ses 314 critiques

    Critique de la série
    2,0
    Publiée le 2 mars 2014
    Beaucoup de dimanche après-midi soporifique grâce à cette série . Merci ! Et ne parlons même pas des scènes de bagarres avec ces bruitages de série B à mourir de rire , en plus les scènes d'action ne font même pas réalistes .
    Alexarod
    Alexarod

    Suivre son activité 81 abonnés Lire ses 1 709 critiques

    Critique de la série
    1,0
    Publiée le 17 mars 2013
    Désolé pour les fans (enfin s'il en existe réellement), mais je ne peux aller plus haut qu'une étoile. Tant qu'on pouvait penser que cette nullité était voulue (genre Expendables) 2 étoiles aurait été possible, mais depuis la prise de position de Norris en politique on se rend compte qu'il est vraiment barré dans son trip. Passons donc la mentalité arriérée du héros, enfin non puisqu'on la retrouve entière dans la série, dans son perso, dans ses aides... Bon passons plutôt le côté bouseux bien profond des USA, du coup il reste plus grand chose. Ah si : des valeurs républicaines, une morale de catho à 2 balles (enfin la morale qui les arrange dirons nous), une mièvrerie à faire adorer les films Barbies, des méchants énormissimes (un ours par exemple, il les coince dans un chalet pendant 2 épisodes, même Derrick avait pas osé), des intrigues qu'on se doute pas de comment que ça finira, ah oui pas d'arme car Chuck il parle avec ses pieds (dans la gueule hein ?), enfin pas d'arme... dans la série hein ? A part ça ? Cela fait déjà beaucoup mais disons que : c'est lourd, c'est long, c'est chiant, répétitif à souhait, sans suspens, ça a mal vieilli pour les 1ers épisodes, au fur et à mesure que ça avance Chuck prend de l'âge donc en fait de moins en moins, bref c'est dynamique comme un fils de Derrick et Kojack, quand aux dialogues j'ai jamais rien entendu d'aussi consternant. On garde le meilleur pour la fin : le jeu d'acteur, évidemment il n'y en a pas, mais tout le monde semble se persuader du contraire, la seule fois où le visage de Chuck change c'est devant la bannière étoilée ou quand il nous sert sa morale finale, consternant... Ce n'est même pas nanardesque (contrairement à certains de ses films) car aucune sympathie ne ressort de cette série, bref je ne comprends pas comment ça a pu sortir des USA, pourquoi c'est toujours diffusé et comment Chuck a pu devenir célèbre avec ça, ça en dit long sur les capacités intellectuelles de nos contemporains.
    Stringer
    Stringer

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 18 critiques

    Critique de la série
    0,5
    Publiée le 17 août 2008
    C'est une bonne série, avec de bons acteurs, de bons effets spéciaux, des scénarios fouillés et une réalisation dense. Non je déconne, c'est une merde.
    J.Dredd59
    J.Dredd59

    Suivre son activité 34 abonnés Lire ses 675 critiques

    Critique de la série
    4,0
    Publiée le 15 mars 2016
    Presque parfait, si Chuck nous avait sorti des répliques cultes ce serait un must inoubliable. Déjà là il nous fait le héros des forêts, pas mal, il s'en sort toujours malgré des situations très compliquées hein ? Genre un ours qui encercle la maison (ouais il est vachement gros, acharné aussi), quelques voyous qui viennent.. euh bruler des arbres pour le fun ? Non mais le mec il continue pendant des saisons comme ça, faut les trouver les sujets. Bon ok c'est très ricain, et ricain du Texas surtout c'est bien différent (oui c'est plouc aussi), humour beauf quand il y en a, et c'est tellement pourri qu'1 étoile serait déjà trop, mais pour le maître de Yoda, pour le mec qui a enfermé le génie dans la lampe, pour celui qui a apprit la politesse à Dieu, et pour pas me prendre ses pieds dans la tronche, je suis obligé de surnoter.
    Miamsolo
    Miamsolo

    Suivre son activité 149 abonnés Lire ses 1 467 critiques

    Critique de la série
    0,5
    Publiée le 5 octobre 2009
    (Tout d’abord, je tiens à préciser que Chuck Norris est derrière moi et qu’il me tuerait si je disais du mal de cette série). Alors, que dire de Walker Texas Ranger si ce n’est que c’est une des meilleures séries de tous les temps, pour ne pas dire la meilleure. Et c’est grâce à la présence de Chuck Norris dans le rôle principal. Un rôle qui lui va très bien. Il arbore le look de ranger à la perfection. On à l’impression que ce rôle a été écrit rien que pour lui. Le générique d’ouverture est aussi exceptionnel que le spectacle visuel que nous offre Walker Texas Ranger. On savait déjà que Chuck Norris était un excellent acteur, il n’en est pas moins un fabuleux chanteur. Chuck Norris n’a peur de rien, il casse même la gueule à un ours dans la forêt dans un épisode extraordinaire et rempli de suspense. Cette série n’aurait jamais du s’arrêter. D’après Chuck, pardon, je veux dire Mr. Norris, la série a du être annulée car personne ne voulait jouer les méchants face à Chuck Norris. Et au passage, Mr. Norris vient de me dire que dans le générique de fin, tous les noms appartiennent aux gens tués lors du tournage de l’épisode. Ce ne sont donc pas des techniciens ni figurants. Merci, Mr. Norris.
    NammJones
    NammJones

    Suivre son activité 48 abonnés Lire ses 1 552 critiques

    Critique de la série
    1,0
    Publiée le 10 janvier 2008
    C'est une série qui ne présente aucun intérêt. Les scénarios sont loufoques & inconsistants. L'histoire est toujours la même. De plus, quand on sait le taux de racisme qu'il y a au Texas, c'est assez fantasmagorique d'y mettre un noir avec un chapeau de cowboy qui fait la loi !!!
    Real C
    Real C

    Suivre son activité 71 abonnés Lire ses 930 critiques

    Critique de la série
    2,5
    Publiée le 22 septembre 2013
    Vu, revu, re-revu. 1,2,3 voir 5 fois ok mais au delà c'est l'overdose. J'aimais bien au début mais au bout d'un moment j'ai dit stop. Mis à par ça elle est très bonne;
    dougray
    dougray

    Suivre son activité 142 abonnés Lire ses 1 904 critiques

    Critique de la série
    1,0
    Publiée le 11 décembre 2011
    La série texane de base à prendre au 27e degré et à réserver aux fans de Chuck Norris ! Au début, la série était pas trop mal avec des personnages sympatoches (Trivette en tête) et un générique assez bon (chanté par Chuck lui-même). Mais rapidement, les stéréotypes marrants (comme les p'tits malins qui provoquent Walker et s'en prennent plein la gueule) sont devenus des caricatures pénibles (les délires sur les Indiens assez lourdingues). Et que dire du message véhiculé par la série, véritable ode aux Républicains purs et durs ? Dommage que la série ne se soit pas renouvellée davantage (ou arretée plus tôt)...
    GodMonsters
    GodMonsters

    Suivre son activité 953 abonnés Lire ses 2 645 critiques

    Critique de la série
    3,0
    Publiée le 2 mai 2011
    C'est c** mais ça fait trop rire !! On aime ou on aime pas, mais c'est à voir pour passer un bon petit moment !
    Elthib7
    Elthib7

    Suivre son activité 37 abonnés Lire ses 1 277 critiques

    Critique de la série
    2,0
    Publiée le 3 juin 2013
    Kitch mais marrant à regarder avec le grand Chuck Norris, roi de la baston ! 2/5
    Peichan2
    Peichan2

    Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 1 431 critiques

    Critique de la série
    4,0
    Publiée le 17 février 2008
    Moi j'aime bien cette série, avec de la baston, une petite enquete policière, des meurtres, je trouve ça sympa, même si parfois ça peut etre un peu cul cul.
    Vagelios
    Vagelios

    Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 975 critiques

    Critique de la série
    1,0
    Publiée le 12 novembre 2008
    Série pas terrible, répétitive et qui n'a aucun attrait en particulier.
    Back to Top