Mon AlloCiné
Dog Pound
Bandes-annonces
Casting
Critiques spectateurs
Critiques presse
Photos
VOD
Blu-Ray, DVD
Musique
Secrets de tournage
Box Office
Récompenses
Films similaires
News
note moyenne
4,1
5090 notes dont 861 critiques
26% (224 critiques)
44% (376 critiques)
17% (150 critiques)
8% (67 critiques)
3% (22 critiques)
3% (22 critiques)
Votre avis sur Dog Pound ?

861 critiques spectateurs

benoitG80

Suivre son activité 936 abonnés Lire ses 1 156 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 24/06/2010

Dog pound est un film dont on ressort plus que secoué et la tête pleine de questions ! Aussi intéressant et en même temps très différent du récent Le Prophète, cette réalisation ne fait pas dans le faux semblant ! Celui qui a déjà cotoyé ou travaillé avec des jeunes en grande difficulté, se retrouvera complètement dans cette peinture carcérale on ne peut plus vraie ! Les regards, les gestes et les mots sont d'une justesse incroyable et Adam Butcher en est vraiment le reflet... On se demandera quelle attitude avoir dans de telles situations... Comment gérer les conflits, la violence ? Un des moments très intéressant est justement celui où le débat sur l'agressivité va se terminer par les coups ! Instaurer ici une écoute, un échange est forcément nécessaire mais les pièges et les risques sont aussi nombreux ! Un film fort et réussi qui a le mérite de nous ouvrir les yeux !

ChroniqueMécanique

Suivre son activité 217 abonnés Lire ses 214 critiques

4,0Très bien
Publiée le 11/09/2010

En français, « Dog pound » veut dire « Fourrière ». On peut alors logiquement penser que le titre fait référence à l’endroit où sont enfermés les chiens errants, en métaphore avec la prison pour délinquants juvéniles dans laquelle sont cloîtrés les héros de ce film. Que l’emprisonnement n’est certainement pas la solution aux problèmes rencontrés par ces gamins perturbés. C’est sans doute le message subliminal envoyé par le cinéaste franco-thaïlandais Kim Chapiron, qui, pour son deuxième long-métrage, le premier réalisé Outre-atlantique, frappe fort en s’attaquant à un rayon déjà bien peuplé : le film de prison. « Papillon » avec Steve McQueen et Dustin Hoffman, « Midnight express » d’Alan Parker, « Brubaker » avec Robert Redford, « Les évadés » avec Morgan Freeman et Tim Robbins, et plus récemment « Un prophète » de Jacques Audiard, ou encore la série TV « Prison break », la liste des succès et réussites est extrêmement longue dans cette catégorie que les cinéphiles aiment tant... Ici, Chapiron prend pour cadre un objet un peu moins fréquent sur grand écran, le centre de détention pour mineurs. Des adolescents violents, rebelles, paumés, marginaux et complètement immatures pour la grande majorité d’entre eux, sont les acteurs de son histoire, puissante et sans concession. Et pas des gangs, différenciables à leurs couleurs de peau et leurs tatouages, qui se livrent de mini-guerres d’intérêts, sous les yeux d’une institution corrompue qui préfère les fermer. On évite donc par la même occasion tous les clichés inhérents au genre. Et l’on se retrouve plongés de plein fouet dans l’enfer carcéral, en même temps que les trois personnages principaux. Et d’emblée, on sait très bien que personne n’en sortira indemne. Pas même nous. Là où « Sheitan », le précédent opus de Chapiron, pêchait d’un gros manque d’intensité et d’efficacité, et de creux au niveau de son rythme, « Dog pound » tient lui la constante au niveau de la tension oppressante dont jouie le film. On ne connaît pas grand-chose de Butch, Davis et Angel, ainsi que de leurs compagnons d’infortune, et on se retrouve en immersion, enfermés avec eux. Imaginez-vous un instant vous retrouvez au beau milieu d’une immense cour de récré cloisonnée, et peuplée uniquement des plus dangereux gars que vous avez croisés tout au long de votre scolarité, et vous, vous êtes le petit nouveau qui débarque. Multipliez cette sensation par 1000, et c’est à peu près ce à quoi vous pouvez vous attendre dans ce genre d’établissements correctionnels. Humiliations, intimidations, provocations… Tout pour créer une ambiance tendue comme un… enfin tendue quoi ! Même si il est légèrement gros, et un peu tiré par les cheveux parfois, le scénario sent le souffre à plein nez, et, palpable dès les premières minutes, la pression va en augmentant, pour littéralement exploser au final. L’enchaînement de scènes de bagarres et d’élucubrations salaces de ces détenus en pleine puberté pourra peut-être en lasser certains. Mais il est nécessaire pour nous exposer l’ennui, le vide et le désespoir traversés par ces derniers. Les jeunes acteurs, pour la plupart non professionnels et même réellement délinquants, sont tout à fait épatants, si bien qu’on y croit à fond. Tiens, parlons juste de Adam Butcher. Il donne tellement d’amplitude à son personnage qu’il semble complètement habité ! Sa performance est à applaudir, tant l’évolution de son comportement au fil des jours qui passent est remarquable. Chapiron lui, donne au tout une atmosphère asphyxiante et nocive, pari qu’il avait déjà réussi dans « Sheitan ». Sa mise en scène, suivant de près ses personnages, étudiant leurs caractères et réactions, reste très sobre tout en étant très appliquée, beaucoup plus mature que ce qui avait été montré précédemment. Il ne tombe pas dans la facilité, et évite de sombrer dans la complaisance de la violence qu’il dénonce. Filmer avec soin et sans fanfare ou esthétisation à outrance, son « Dog pound » est un gros électrochoc par son propos et son récit. Il n’y avait donc bien pas besoin d’en faire plus. Si vous aimez être secoué lorsque vous regardez un film, si vous aimez que ça vous prenne aux tripes et ne vous lâche pas jusqu’à arrêt complet du véhicule, si vous aimez les histoires brûlantes comme des charbons ardents, pleines de troubles et d’émotions fortes, ne cherchez pas plus loin, laissez vous tenter par l'expérience « Dog pound ». D'autres articles sur des films divers et variés, avec critiques, photos et anecdotes, sur mon blog http://soldatguignol.blogs.allocine.fr/ Merci, à bientôt !!

puce6386

Suivre son activité 343 abonnés Lire ses 1 074 critiques

4,5Excellent
Publiée le 24/09/2010

Une très belle réalisation, qui nous emmène dans les coulisses d'un centre pénitencier pour mineurs. Le scénario est parfaitement maitrisé et la mise en scène appliquée. Les acteurs sont très justes. Un formidable film à l'intensité dramatique, et dans lequel persiste du début à la fin une profonde tension et violence. Une agréable surprise, qui évite l'écueil des clichés.

conrad7893

Suivre son activité 100 abonnés Lire ses 1 372 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 17/05/2011

magnifique film se passant dans une prison pour mineurs aux USA, 3 nouveaux jeunes arrivent dans cette prison. violences morales, physiques,le quotidien des prisons. Les acteurs sont criants de vérité . film très violent et fort mention spéciale à l'acteur qui joue le rôle de butch mérite d'être vu

mr. edward

Suivre son activité 118 abonnés Lire ses 495 critiques

4,5Excellent
Publiée le 24/06/2012

Dog Pound est comme une grosse claque dans la tronche, un film très dur et surtout terriblement anxiogène. On ne ressort pas avec le sourire au contraire. Kim Chapiron maîtrise son sujet et nous emmène là où il veut que l'on aille. Nous sommes coincés avec ces "jeunes" pendant toute la durée du film. Et une fin aussi brutale et violente qu'un claquement de porte sur les doigts. A voir.

Emilio Ramirez

Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 4 critiques

4,5Excellent
Publiée le 30/10/2011

tres bon film en tous point bande son comprise...!!

Caine78

Suivre son activité 669 abonnés Lire ses 6 705 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 19/11/2010

Il a beau ne jamais atteindre les sommets que l'on aurait pu attendre d'un tel sujet, il n'en demeure pas moins très intéressant à bien des égards, ce « Dog Pound ». Bien réalisé (comme quoi, il ne faut jamais désespérer de personne, même du réalisateur de l'affligeant « Sheitan »), bien écrit et en définitive assez intelligent, c'est finalement avec un étonnant « plaisir » que l'on se plonge dans le quotidien des trois personnages principaux, évitant en définitive la caricature d'assez belle manière. De plus, Chapiron a la bonne idée de ne pas idéaliser tout ce petit monde, tous ces adolescents n'ayant en définitive rien de bien sympathique. Pourtant, et c'est sans doute là l'une des grandes qualités du film, il nous est quasiment impossible de ne pas voir en eux les victimes d'une société aliénisante et brutale, société dont ils sont, certes, coupables, mais pas plus que les gardiens de prison se permettant le luxe d'aller parfois bien trop loin, sans que là encore nous tombions dans une quelconque forme de facilité ou de lourdeur... Bref, c'est du bon cinéma, intense et sans fioritures : et si Kim Chapiron était finalement un réalisateur à suivre?

Papagubida

Suivre son activité 43 abonnés Lire ses 171 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 10/05/2013

De tous les films que j'ai pu voir sur l'univers carcéral, celui-ci est sans doute le meilleur.. Ce film, quand je l'ai vu, est longtemps resté mon film préféré, ma référence, mon film numéro 1.. Il est maintenant le numéro 2 ahah. Toujours est-il que ça fait plaisir de parler d'un tel chef-d'oeuvre. "Dog Pound" est de ces films auxquels j'ai énormément de mal à trouver des défauts, à tel point qu'en réalité à ce jour je ne lui en ai pas encore trouvé un seul.. Si la perfection n'existe pas, ce film la frôle de très près, soyez-en sûrs. Un excellent drame, construit par un scénario profond (lui-même construit par des personnages qui, et c'est de plus en plus rare, ne sont pas du tout dans le cliché des jeunes délinquants, ils ont leurs particularités, mais aussi construit par de bons petits rebondissements) et original (c'est assez rare d'avoir un film sur l'univers carcéral chez les mineurs), une sensation de huis-clos maîtrisée (certes tout ne se passe pas dans la même pièce, mais le fait d'avoir très peu de scènes "hors-prison" nous donne un peu l'impression d'être nous aussi enfermés avec le héros et les autres détenus), des acteurs impressionnants qui mériteraient d'être plus connus dans le monde du cinéma (mais ils sont encore jeunes, attendons et laissons le talent agir.. Mention spéciale à Adam Butcher), une réalisation au top d'un Kim Chapiron qui monte en puissance et qui deviendra certainement un jour un très grand réalisateur si il continue sur sa lancée.. Au final, Chapiron arrive à nous faire sympathiser avec un jeune délinquant. C'est fort quand même.. Le jeune homme est dans une prison pour mineurs, si il y est ce n'est pas pour rien, et on est quand même avec lui, on veut que tout se passe bien pour lui. Il nous montre qu'en réalité, même les jeunes délinquants, avec un peu de jugeote, peuvent comprendre ce qui est bien et ce qui est mal.. Même si on ne peut pas changer un homme (et là je ne citerai pas de scène précise pour ne pas spoiler), on peut l'aider à se construire tant qu'il est encore temps. Mais surtout, ce qui fait la force de ce film, c'est son côté un peu dénonciateur. J'ai bien dit un peu.. C'est justement ça sa force : il dénonce, sans totalement en mettre plein la tronche au système carcéral américain (et pas qu'américain).. Il montre sa violence, l'enfer de la vie dans ces lieux, et ça sous-entend que ce n'est pas une bonne chose.. Cela montre un petit côté dénonciateur, mais en même temps Chapiron ne se mouille pas et ne dit pas clairement haut et fort que ce système est horrible et qu'il faut le revoir. Il le sous-entend.. C'est un peu ce que j'appellerais une "dénonciation discrète", sur un fond de drame parfaitement maîtrisé. Et puis, c'est vraiment bon de voir un film qui sait tout doser à la perfection : de la violence (pour montrer la violence de ces prisons) mais pas trop, du dramatique (pour nous émouvoir et nous convaincre que c'est atroce) mais pas trop, du suspens mais pas trop.. Tout est bien équilibré. Et puis c'est aussi très bon de voir un film qui arrive à nous surprendre avec ses rebondissements jusqu'à la dernière seconde.. Bref, l'un des meilleurs films de ce début de siècle, ça c'est certain. Je suis curieux de voir dans l'avenir si ce film n'était qu'un simple coup de génie de Kim Chapiron ou si il est capable de nous en pondre d'autres comme celui-là.

Loskof

Suivre son activité 227 abonnés Lire ses 688 critiques

4,5Excellent
Publiée le 27/06/2010

Le film du moi de juin 2010 sans conteste! J'attendais impatiemment ce film qui s'annonçait excellent au vu de la bande-annonce, et bien dog pound tient toutes ses promesses. La réalisation est grandiose, avec de très bonnes trouvailles malgré le manque de moyen. Les acteurs sont très bons, et on les retrouvera surement dans quelques années dans d'autres bons films. Le scénario est très bon, montrant toute la violence des établissements pour délinquants juvéniles, sans pour autant tomber dans la gratuité et la simplicité. De plus, énorme point positif, le réalisateur n'impose aucun message au spectateur. Pas de pseudo-morale à la fin du film donc, juste un enchainement de scènes de vie dans l'établissement. Gros coup de coeur!

Truman.

Suivre son activité 125 abonnés Lire ses 1 348 critiques

4,0Très bien
Publiée le 27/01/2014

Remake du film "Scum" d'Alan Clarke ( 1979 ), Kim Chapiron le petit Frenchy trash ( Sheitan ) arrive a offrir un vrai remake, pas le remake copié collé qui n'est là que pour le fric . Non le vrai remake qui offre un vrai changement, un vrai point de vu modernisé, mis au gout du jour et parfois remodelé . Bien que Scum fut deja en avance sur son temps dans sa vision de l'univers carcéral pour mineurs Chapiron offre une modernité bien plus en rapport avec notre société sur certains points . Globalement je n'ai trouvé que deux scènes inférieurs a l'original ( le viol et le suicide ) mais qu'importe l'ensemble du film ne pâlit pas pour autant . On se retrouve enfermé dans une prison ou l'ambiance froide et oppressante règne, la violence omniprésente, la drogue, la discipline et un effet de d'enfermement total sans le moindre répit . L'univers carcéral ou l'on approfondie une jeunesse perdue dans la violence, la drogue et le désire continuel de vengeance ou de domination . Un film percutant jusque dans son plan final qui ne nous laisse aucune issue de secours, un film qui retrace a merveille l'univers carcéral pour mineurs et la jeunesse perdu.

Hreidmarr

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 10 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 02/06/2013

Quelle claque ce film de Kim Chapiron, en 90 minutes, on en prend pour notre grade si tentez que l'on soit adepte de ce genre de film. Le milieu carcéral montrait sous un aspect que rarement exploité ; à savoir sur les jeunes mineurs délinquants. Et ce qui frappe d'entrée c'est le réalisme saisissant , on se croirait presque dans un documentaire, et on se sent vite submerger par les émotions tant ce qui sépare le spectateur de l'acteur est bien mince. Les jeunes acteurs sont prodigieux pour ne pas dire plein de talent, chacun sous son aspect plus sombre parvient tout de même à nous accrocher, à nous faire prendre part à finalement des moments plus tendres voir drôles. Mais chacun sait que rien est acquis et que quoiqu'il arrive, la nature revient souvent au galop. Teinté d'une violence inouïe, parfois crue , Kim Chapiron nous fait partager le quotidien de ces trois jeunes qui prendront conscience que trop tard de leur faits passés, que finalement la violence engendre la violence. On en ressort lessivé, tant l'intensité du film ne baisse jamais jusqu'à un final un brin expédié. Rares sont les films à dégager une telle intensité, une telle puissance, Dog pound possède tout ça, ce qui en fait à n'en pas douter un grand film, à la fois violent et bouleversant.

Ryknow

Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 22 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 15/05/2013

J'ai toujours eu un faible pour les films détaillant le milieu carcéral, sans doute pour leur intention de dresser un portrait réaliste et donc dur d'un monde qui demeure inconnu pour ceux n'y ayant jamais séjourné, mais qui malgré cela fascine et terrifie l'homme par sa simple existence et la promesse de l'y inviter si jamais il fait un trop gros pet de travers. Il n'est pas simplement question de montrer à l'écran un enfer pur et simple, mais tout un système, une société de l'ombre séparée de l'humanité par des murs épais, avec ses propres règles, et bien sûr son injustice (si on peut employer ce mot ici) et sa violence omniprésente. Dog Pound suit logiquement ce schéma. Nous sommes témoins des mésaventures de trois jeunes garçons de 15 à 17 ans, Butch, Angel et Davis, qui se retrouvent compagnons d'infortune dans le centre de détention pour mineurs d'Enola Vale, accusés de crimes divers selon l'individu, mais bien réels. La principale force du film est donc de nous représenter toute une jeunesse livrée à elle-même dans une fourrière aux règles impitoyables. Rien n'est laissé au hasard, le centre de détention est construit brique par brique pour les besoins du film, nombre de personnages secondaires et de figurants sont joués par des jeunes amateurs issus de la délinquance et certains sont d'ailleurs réellement connaisseurs du rôle de détenu, d'après certaines anecdotes l'acteur principal Adam Butcher (Butch) était d'ailleurs sacrément irascible et se retrouvait à plusieurs reprises en garde à vue pendant le tournage... De quoi convaincre sur l'authenticité du jeu d'acteur. Adam Butcher est la véritable révélation du film, adolescent au regard fou, il semble habité par le rôle. Les autres ne sont pas en reste, tous de jeunes acteurs talentueux qui ne portent pourtant pas la mention "professionnels", en particulier ses deux acolytes Shane Kippel (Davis) et Mateo Morales (Angel). Les décors sont factices mais pourtant on ne doute pas une seule seconde d'être plongés avec eux au sein d'Enola Vale. On peut d'ailleurs saluer le travail photo qui met parfaitement l'accent sur de jolis jeux de couleurs, à la dominante bleue, ce qui allie habillement froideur et immersion. La bande sonore va également dans ce sens, avec de jolies balades dans un style un peu country, douces et mélancoliques. En opposition, Dog Pound n'y va pas avec le dos de la cuillère question violence, lors de scènes particulièrement infernales qui en rebuteront plus d'un. Mais bon, il faut bien s'attendre à cela dans un film de ce genre, et sans jamais tomber dans la violence gratuite, Kim Chapiron filme avec justesse le parcours chaotique de personnages qui tentent, chacun à sa manière, de gagner sa place à Enola Vale, et surtout être un meneur et non une victime. Dog Pound est donc très bien rythmé, raconté de manière on-ne-peut-plus réaliste, construit autour d'archétypes mais non de clichés (rien de bien dérangeant en tout cas). Kim Chapiron (un frenchie, yeah!) est visiblement un réalisateur à suivre, son chef-d'œuvre ne trompe pas sur la marchandise, un film poignant, viscéral, beau et puissant, un film coup de poing jusqu'à la dernière image.

http://filmreeleater.blogspot.fr/2011/02/dog-pound.html

Gaulois88

Suivre son activité 0 abonné Lire ses 44 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 19/03/2013

Film coup de poing on en prend plein la tronche ce film reflète avec un réalisme saisissant le monde carcéral même si cette histoire se passe dans une maison de correction pour ados mais les règles sont les mêmes que dans une prison !!! J’avais déjà apprécié ce film a sa sortie je viens de le revoir en DVD franchement achetez il est très bon vous ne le regretterez pas !!!

Bastman69

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 15 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 11/12/2012

La claque ! 90 minutes captivantes d'une descente aux enfers de 3 adolescents dans une prison pour délinquants juvéniles. Certaines scènes sont d'une violence crue, et le tout est orchestré dans une tension presque palpable. Un film coup de poing !

willydemon

Suivre son activité 38 abonnés Lire ses 1 523 critiques

4,0Très bien
Publiée le 19/12/2010

Très bon film US de Kim Chapiron, prenant, très bien joué (notamment Butch) Un film sur l'évolution de 3 jeunes délinquants en prison, assez choquant (comme d'habitude avec Kim). Excellent de bout en bout avec une fin dantesque.

Les meilleurs films de tous les temps
Back to Top