Mon AlloCiné
    Minuit dans le jardin du bien et du mal
    note moyenne
    3,4
    2245 notes dont 124 critiques
    11% (14 critiques)
    35% (43 critiques)
    19% (24 critiques)
    21% (26 critiques)
    12% (15 critiques)
    2% (2 critiques)
    Votre avis sur Minuit dans le jardin du bien et du mal ?

    124 critiques spectateurs

    Benjamin A
    Benjamin A

    Suivre son activité 346 abonnés Lire ses 1 055 critiques

    4,0
    Publiée le 1 mars 2014
    Vingtième long-métrage de Clint Eastwood mais seulement le troisième où il ne se donne pas de rôle, "Minuit dans le jardin du bien et du mal" s'avère une excellente surprise et un très bon film. L'histoire est intéressante et plutôt bien écrite et construite, mais la réussite du film tient avant tout de la galerie passionnante et parfois mystérieuse de personnages qu’Eastwood met en scène. Que ce soit le journaliste John Kelso qui semble parfois bien perdu, le riche collectionneur d'art John Williams, un transsexuelle ou encore le gigolo Billy Hanson, ils sont tous fascinant, complexe, bien écrit et étudié. L'atmosphère mystérieuse, insolite et planante est impeccable et prenante, c'est un film long mais jamais ennuyeux, le récit est assez dense. Clint rajoute quelques doses d'humour et (beaucoup) de cynisme qui sont le bienvenue et à travers son étude de mœurs se cache une légère critique sur celle des Américains. La bande-originale jazzy est excellente et est adéquat au récit. Si la galerie de personnages est aussi intéressante, c'est aussi car elle est bien interprété et notamment le toujours excellent Kevin Spacey. Décidément j'ai du mal à comprendre la réputation d’Eastwood mineur que traine ce film, c'est une réussite, un film captivant, intelligent et envoutant.
    Estonius
    Estonius

    Suivre son activité 229 abonnés Lire ses 1 053 critiques

    5,0
    Publiée le 22 mai 2016
    Un bijou ! A travers les tribulations d'un journaliste témoin involontaire d'une dispute préalable à un meurtre, Eastwood nous dresse le portrait d'une galerie de personnages surprenants dont la transsexuelle Lady Chablis qui nous fait une prestation fabuleuse toujours à la limite de l'outrance mais sans la dépasser. La direction d'acteurs est exceptionnelle, le propos est généreux, l'histoire intéressante. Alors bien sûr, il y a cette facilité de scénario à la morgue, mais on est au cinéma, n'est-ce pas ?
    SuperMadara
    SuperMadara

    Suivre son activité 55 abonnés Lire ses 934 critiques

    4,0
    Publiée le 27 octobre 2010
    Un très bon polar , a la limite du fantastique a certains moments . La ville de Savannah se révèle être un lieu très étrange et empli de personnages hauts en couleurs , un excellent terrain de jeu pour Eastwood . L'ambiance parfaite de l'Amérique des années 70 nous emporte dans cette enquête trouble et fascinante , mené par cet excellent personnage qu'est John Kelso (John Cusack , très bon acteur malheureusement méconnu du grand public) . Kevin Spacey est aussi bon et dans un registre différent de son habitude , et la Lady Chablis (Je sais pas comment ca s'écrit) amène , par son excentricité , une touche de légèreté bien utilisé . La BO très Jazz rajoute une touche de douceur et parfum des nuits d'été au film . Une réussite d'Eastwood , et une vrai réflexion sur ce qu'est le bien et le mal .
    NusaDua
    NusaDua

    Suivre son activité 35 abonnés Lire ses 1 103 critiques

    4,0
    Publiée le 16 août 2012
    Film assez lent mais captivant. John Cusack est très à son aise dans cette ambiance étrange et mystérieuse, et Kevin Spacey est égal à lui-même. Une foule de personnages secondaires extravagants donnent de la profondeur au film, et la scène du procès est géniale. Une belle réussite.
    Vladimir.Potsch
    Vladimir.Potsch

    Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 389 critiques

    4,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Après l’autodérision d’Impitoyable, la complicité affective d’Un monde parfait, et la sentimentalité de Sur la route de Madison, Eastwood, que l’on a trop longtemps assimilé aux héros sans états d’âme qui ont fait sa réputation d’acteur, continue dans le registre tendre et respectueux des faiblesses humaines. Cette vocation nouvelle lui permet de réussir des scènes aussi inutiles du point de vue de l’intrigue qu’indispensable à l’équilibre du film, comme l’apparition de la drag’queen dans un bal de la haute bourgeoisie noire. Cette sincérité se retrouve aussi dans la façon dont Eastwood dirige ses interprètes : pas l’ombre d’un cabotinage n’est à relever dans cette galerie de personnages pourtant très typés. A ce titre, Kevin Spacey est un nouvel exemple d’ « understatement », tant il arrive à exprimer sa situation, qui passe sans arrêt du chaud au froid, sans que l’expression de son visage ne change vraiment. Il réussit ainsi à créer un personnage à la fois innocent et monstrueux. Et la mise en scène ? C’est un aspect capital de la réussite de Minuit dans le jardin du bien et du mal. Elle imprime un rythme serein, parfois même lent, à un scénario que d’autres auraient sans doute traité avec plus de nervosité. Les angles des prises de vue, très travaillés, ont leur importance dans l’interprétation qu’a le spectateur de chaque scène. Eastwood reste à une certaine distance de ses personnages en multipliant les plans généraux : il est le conteur d’un fait divers dont il donne un point de vue personnel en utilisant au mieux les pouvoirs de la mise en scène.
    rayonvert
    rayonvert

    Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 253 critiques

    4,0
    Publiée le 25 avril 2009
    Le sud des Etats-Unis se prête bien au thriller. cela amène une moiteur, un poids du passé, une profondeur à l'histoire. Le dernier film de Tavernier rends très bien tout cela, et c'est le cas également avec le Eastwood. Un bon scénario, de bons acteurs et une mise en scène très classe font de ce film, un très bon thriller qui se permet de ne pas tout expliciter. Ce qui devient de plus en plus rare.
    romario85
    romario85

    Suivre son activité Lire ses 168 critiques

    5,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Un concentré de talent, feu vert pour fondre dessus comme la petite vérole sur le peuple. Top moumoute !
    ame_agaru
    ame_agaru

    Suivre son activité Lire ses 2 critiques

    5,0
    Publiée le 9 janvier 2007
    Un film a la hauteur des realisations de Clint Eastwood, c'est-a-dire fabuleux, voir meme son meilleur film. Une intrigue de base assez classique avec un meutre et un mystere a elucider, mais qui n'est qu'un pretexte a un traitement unique qui retransmet parfaitement ce fabuleux fantasme du laisser-vivre et du fantasque du sud des Etats-Units: du non-sens hilarant, de l'alcool a flot, du style a la cool comme on les aime. Les personnages sont haut en couleur (coup de chapeau special au transexuel), le scenario est bien mene, la realisation est excellente, que dois-je ajouter pour que vous vous decidiez a regarder ce film!! Une perle rare a mettre au rang des chefs d'oeuvres du cinema americain. Merci Clint Eastwood.
    fandecaoch
    fandecaoch

    Suivre son activité 440 abonnés Lire ses 1 507 critiques

    4,0
    Publiée le 14 janvier 2014
    Minuit dans le jardin du bien et du mal : Même si ce n’est pas le film de référence de Clint Eastwood. Je trouve que ce film est fort divertissant car il a un petit quelque chose en plus que les autres films d’enquête (procès…) n’ont pas : l’humour. Car ce film est remplit d’humour grâce aux personnages aux en couleurs. Ils sont tous très marrants et certains sortes du lot : Lady Chablis qui est juste hilarante. Et il faut dire que le casting est de qualité et les acteurs sont tous très bons : John Cusack, Kevin Spacey, Jude Law… Pour en revenir au scénario, on a le droit a un enquête/procès avec un déroulement plutôt classique donc peut être peut original. Mais, il est agrémenté comme je disais de petites notes de délire et d’humour bien placé, donc ça passe mieux. Ensuite, réalisation signé Clint Eastwood est toujours aussi soigné et bien cadré : franchement, il a rien à dire, c’est du Clint Eastwood. Et pour finir, je n’ai pas signalé de musique, elles sont peut être trop discrète mais bon. Donc voila, un très bon divertissement qui change des autres films de Clint Eastwood : on passe un bon petit moment.
    cylon86
    cylon86

    Suivre son activité 481 abonnés Lire ses 2 991 critiques

    4,0
    Publiée le 25 février 2015
    Voilà un film bien singulier que réalise ici Clint Eastwood dont on a du mal à reconnaître le style, du moins dans le sujet traité. La mise en scène du cinéaste est toujours aussi soignée et correspond ici très bien au charme d'une ville du Sud des États-Unis, une ville où le vaudou côtoie des personnages hauts en couleurs (notamment Lady Chablis, irrésistible). Soit l'histoire de John Kelso, journaliste invité à une soirée organisée par John Williams, antiquaire et collectionneur d'art très riche. Devant repartir juste après la soirée, Kelso décide de rester alors que Williams est accusé d'avoir tué son amant, un jeune homme de mauvaise réputation. Il plane sur ce film un certain parfum de mystère qui est tout à fait appréciable, le film ne dévoilant jamais vraiment la vérité sur les événements, préférant laisser la laisser devenir une question de point de vue. Il en résulte une œuvre fascinante qui prouve l'éclectisme de son réalisateur qui s'empare ici d'un sujet auquel il ne nous a pas habitué. Mais il s'en sort très bien, offrant à Kevin Spacey un rôle particulièrement savoureux et distillant une atmosphère qu'il serait dommage de louper.
    selenie
    selenie

    Suivre son activité 469 abonnés Lire ses 3 538 critiques

    3,0
    Publiée le 19 octobre 2013
    Adapté d'un roman éponyme de John Berendt qui est lui-même inspiré d'un fait réel survenu à Savannah (Géorgie) en 1980, ce film est sans nul doute un des films les plus atypiques de Eastwood, sans doute encouragé par le succès de son chef d'oeuvre "Sur la route de Madison" (1995). On suit donc un journaliste, Kelso, envoyé par son patron pour couvrir une fête de Noël chez le riche Jim Williams. Le premier commence à être subjugué par le second, une attirance qui ne faiblira pas avec le drame, celui d'un meurtre dont est accusé Williams... Outre John Cusack c'est Kevin Spacey (alors tout juste sortit de l'ombre par les succès successif de "Seven" et "Usual Suspects") qui porte le film. On n epeut que penser à "Gatsby le magnifique" ... Williams en Gatsby dans son univers clinquant et rétro de nouveau riche... On ne se croirait pas en 1980. Derrière le semblant d'académisme Eastwood réalise pourtant un superbe film, dans la forme surtout et grâce aux acteurs. En effet le thème (les moeurs choquantes pour la bonne société hypocrite) est presque anachronique (1980) dans la façon de le traiter, le bien et le mal reste une chimère dans le récit tel qu'il est, mais surtout le mysticisme vaudou ajoute un côté suranné que le film, déjà rétro dans l'ensemble, n'avait nul besoin... Où du moins pas de cette façon. Ce film reste à part dans la filmo de Eastwood réalisateur, sans être exceptionnel ce film est assez bien maitrisé pour ne pas souffrir des 2h35.... Mais sera malgré tout annonciateur de son seul véritable passage à vide (entre 1997 et 2002).
    oranous
    oranous

    Suivre son activité 93 abonnés Lire ses 1 097 critiques

    4,0
    Publiée le 7 décembre 2008
    Un policier classique mais traité de sorte que le spectateur ne ressente pas d’ennui. Cependant Eastwood y ajoute des personnages « hors-normes », marginaux. Le film est passionnant. Un grand film policier mais aussi de tribunal. Le seul bémol que je puisse faire revient a John Cusack qui m’a insupporté avec sa bouche toujours ouverte. Je ne l’ai pas trouvé très bon (comparé a d’autres de ses prestations). Le scénario quand a lui est excellent et montre a quel point la justice n’est pas parfaite. « Minuit dans le jardin du bien ou du mal » est une enquête passionnante de 2h30 dans laquelle aucune longueur ne se fait sentir. Envoutant.
    Raw Moon Show
    Raw Moon Show

    Suivre son activité 85 abonnés Lire ses 536 critiques

    4,5
    Publiée le 23 mai 2014
    Envoûtant, vénéneux et surtout ambigu... La Louisiane est le lieu rêvé pour faire s'affronter le cynisme et le pragmatisme des mondains du cru d'un côté (ces gens qui se croiient nécessairement tout puissants, éternels) face au mysticisme et aux croyances irrationnelles de l'autre (ce mystère baignant les marécages alentours qui pour le coup ont quelque chose d'immanent, d'éternel), Le tout sous l'oeil amusé, goguenard d'un journaliste qui comme le spectateur dévore avec appêtit et curiosité ce nouvel univers qui s'est imposé à lui. Minuit dans le jardin du bien et du mal est un savoureux mélange de classicisme (l'oeuvre, le sujet, son ampleur) et de radicalité de l'intrigue, de la mise en scène d'un film où le plus important est toujours invisible pour les yeux. Comme le curieux destin du personnage divinement incarné par Kevin Spacey, qu'on ne voit pas venir... Denrée rare au cinéma
    Xavi_de_Paris
    Xavi_de_Paris

    Suivre son activité 47 abonnés Lire ses 1 682 critiques

    4,5
    Publiée le 26 octobre 2013
    Un grand Eastwood, où le cinéaste dévoile tout son talent de metteur en scène. La fluidité du récit fait la grande force du film, qui se suit avec plaisir. Le scénario est solide, sans faille, et l'interprétation largement à la hauteur. Bref, un classique à ne pas manquer.
    keating
    keating

    Suivre son activité 40 abonnés Lire ses 497 critiques

    3,5
    Publiée le 7 mai 2013
    A priori, "minuit dans le jardin du bien et du mal" n'est pas un Eastwood habituel : une enquête sur un meutre commis par un riche aristo, sur fond d'homosexualité, le tout entouré de personnages tous plus bizarres les uns que les autres. Au fur et à mesure que le film avance, les liens se font et l'attention se fait de plus en plus grande. Kevin Spacey interprète brillamment cet homme mystérieux dont personne ne comprend les motivations. Rien que pour ça le film est un plaisir. On suit l'enquête, le procès, essayant de le comprendre. Il y a aussi beaucoup de légèreté avec les personnages secondaires farfelus. Pour éviter de perdre le spectateur, on évolue à travers les yeux du journaliste interprété par John Cusak, perdu au milieu de tous ces êtres étranges de la ville de Savanah. Selon moi, Eastwood renouvelle ici sa recherche de l'identité américaine, en essayant comme souvent de remonter aux origines d'une culture (le cimetière vaudou, le dialogue entre morts et vivants, le passé qui revient hanter les individus). Il confronte ce passé à la modernité (droit des homos, travestis, ...) avec pas mal d'humour. Surtout, cet humour lui permet de mieux montrer le malheur d'une société qui vit caché derrière ses apparences, en faisant semblant que tout va bien. La fête de noël en est le meilleur exemple, et la réplique célèbre de Spacey "la vérité, comme l'art, réside dans le regard du spectateur. Croyez ce que vous voulez, moi je crois ce que je sais." Avec le recul je repense quelque peu aussi au Liberty Valence de John Ford qui serait relu par Eastwood, avec la confrontation entre la loi et l'ordre, de la légende et de l'histoire entre la vision idéaliste (John Cusak essayant de marcher sur les traces de James Stewart - inutile de dire qu'il n'arrive pas à sa cheville) et la vision réaliste (Kevin Spacey serait le bandit de l'histoire). L'intrigue de base n'est pas toujours passionante (le coup de théâtre dans le procès, par exemple, me semble un petit peu médiocre), mais Eastwood a créé tout un univers autour, et finalement avec le recul je suis encore à Savanah quelques jours après la vision du film !
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top