Dans la maison
  • Séances
  • Bandes-annonces
  • Casting
  • Critiques
    • Critiques Presse
    • Critiques Spectateurs
  • Photos
  • VOD, DVD
  • Musique
  • Le saviez-vous ?
Note moyenne :   3,8 pour 4 785 notes dont 828 critiques  | 
  • 100 critiques     12%
  • 338 critiques     41%
  • 221 critiques     27%
  • 119 critiques     14%
  • 33 critiques     4%
  • 17 critiques     2%

828 critiques spectateurs

Trier par 
Les plus récentes
  • Critiques les plus utiles
  • Les membres ayant fait le plus de critiques
  • Membres ayant le plus d'abonnés
Alexandre L.

3 abonnés | Lire ses 3 critiques |

   4.5 - Excellent

Ce film qui manie habilement réel et imaginaire nous capture du début à la fin dans un voyeurisme à la limite du malsain. La curiosité nous pousse à nous plonger de plus en plus loin dans ce flou littéraire alimenté par les désirs d'un gamin de 16 ans et notre propre envie d'écrire.

Yolanda L.

0 abonné | Lire sa critique |

   4.5 - Excellent

J'aime le film "dans la maison" tres bien. Il me rappelle le moment ou mes professeurs nous demandaient ce que nous avons fait dans le week-end. Dans ce film, le response de Claude est parfaitement elegant. En plus, l'action des acteurs m'attire. Et apres, l'histoire est tres originale. Le professeur de lettre decouvre le talent de Claude, et l'encourage a entrer dans le maison de son camarade pour ameliorer le creation. Bref, c'est le film fantastique!


ptiverat

0 abonné | Lire ses 80 critiques |

   4.5 - Excellent

Avec une économie de moyens et quelques trouvailles habiles(non sans rappeler Woody Allen parfois) le scénario est béton et les briques de la maison sont solides. Les deux jeunes sont des poutres ancrées sur les fondations Luchini et Seigner sans oublier la Scott Thomas en tenancière de galerie d'art désespérée. La trouvaille de la lecture du devoir de l'élève Claude ( Ernst Umhauer) pour pénétrer dans la maison et suivre ses désirs réels ou imaginaires est riche en possibilités et exploitée de façon habile. Ladite trouvaille cimente ce scénario de façon admirable. Pas de vices cachés, pas fumée sans feu dans l'âtre de cette demeure de banlieue où le père,Raphaël (Denis Ménochet) superbe de beauté (en passant) enseigne à son fils Raphaël (Bastien Ughetto)le basketball d'une façon virile, alors que celui-ci se voit donner des cours de maths par Claude;Claude qu'il désire ardamment. La fin étonnante et qu'on a pas vu venir s'éloigne du charme coquet des refuges scénaristiques entendus et nous propulse vers une autre maison qui sera bientôt hantée par notre écrivain en herbe qui n'a pas fini de visiter les pelouses de la classe moyenne et de leurs femmes aux parfums ensorcellants!

Cineteen

17 abonnés | Lire ses 170 critiques |

   3.5 - Bien

Narration originale et diablement efficace. Le spectateur se retrouve tour à tour observateur, témoin, complice et enfin voyeur de ce qui se passe dans cette maison. Le film dérange autant qu'il fascine, on termine troublé mais pas dégoûté de ce que l'on vient de voir pour autant.

DanielOceanAndCo

176 abonnés | Lire ses 2688 critiques |

   1 - Très mauvais

Le hasard veut que j'ai découvert "Dans la maison" quelques jours après avoir vécu ce gros malaise provoqué par la nullité d'"Une nouvelle amie" et force est de constater que François Ozon me plait de moins en moins. Ici, il réalise un thriller du quotidien qui aurait pu être un excellent film grâce aux rapports ambigus entre les personnages si un metteur en scène de la trempe d'Hitchcock avait été aux commandes mais Ozon en fait des tonnes qui enlèvent toute subtilité au film que ce soit au niveau du scénario ou des dialogues, sans parler du jeune Claude que j'ai trouvé vraiment antipathique. Bref, un film qui se croit meilleur qu'il ne l'est!!

BeatJunky

23 abonnés | Lire ses 1272 critiques |

   4 - Très bien

Super film de François Ozon avec un très bon Lucchini, qui n'en fait pas des tonnes et un Ernst Umhauer vraiment excellent, quel regard! Il m'a scotché autant que Lucchini! Je suis rentré dans son jeu tout comme son prof qui, oubliant ses principes et sa morale, va se faire manipuler sans rien voir venir malgré les avertissements de sa femme, Kristin Scott Thomas, elle aussi bien dans son rôle. Comme le prof, on attend la suite des écrits du jeune homme et cette curiosité est très troublante pour le spectateur voire déstabilisante! J'ai adoré la réaction de Lucchini qui se ment à lui même en interdisant au jeune homme de continuer à jouer ce rôle d'espion tout en l'incitant subtilement à continuer pour assouvir sa curiosité malsaine. La mise en scène est de ce point de vue impeccable, elle contribue à cette impression de voyeurisme qui m'a mis presque mal à l'aise! Un très bon Ozon que je conseille à tous!

Ted17eme

0 abonné | Lire ses 107 critiques |

   4.5 - Excellent

Lucchini fabuleux en professeur malhonnête et en écrivain raté. Il désire vivre sa vie d auteur à travers le talent de son élève qui lui a une tendance à la perversité et à la manipulation. Son sourire machiavélique fait froid dans le dos. La fin est innatendu je trouve et on ne sait pas si certaines scènes sont fictif ou réel.

NicoIS5

1 abonné | Lire ses 38 critiques |

   3.5 - Bien

Ce qui m'a marqué dans ce film, c'est d'abord ce que vivent les personnages : la place que nos passions peuvent prendre dans nos vies, le dynamisme que l'on y puise, l'isolation qui en découle si l'on ne s'en garde pas, et les liens de complicité viscérale que le partage d'une passion peut nouer. Il est évident qu'on a aussi là un film ''intellectuel'' ... il faut déjà le savoir, pour ne pas faire de méprise. Mais ça ne veut pas dire que c'est un film tout réflexif ou contemplatif ; seulement, il y a indéniablement de quoi se secouer les méninges ; il y a des pistes d'interprétation : la vitalité des passions va de pair avec un jeu de miroirs sur l'écriture et la lecture, la force que l'on peut mettre dans ces activités. Malgré la rareté (ou plutôt la raréfaction) de ces passions, l'on ne frôle pas franchement l'élitisme assumé, l'on sent au contraire que M. Germain aimerait communiquer sa passion à ses élèves mais n'y parvient pas, ou ne tente plus que fébrilement, usé : il y a à la source du personnage comme du film une volonté d'ouverture de la littérature et de l'art – jets de force et de donation de sens – que vient émousser la pratique, le choix concret des chemins, des langages et des interlocuteurs que l'on doit choisir. 'Dans la maison' met aussi en images l'importance de la transmission : Claude, adulescent à la plume naissante et voulu à l'esprit perçant, est bien élève. Au départ, l'on voit clairement que pour quelque raison, que l'on peut trouver dans son vécu familial si l'on y tient, il ne tente pas de se sociabiliser, il est isolé, comme peuvent l'être bien des ados de son âge. J'ai d'abord cru qu'il allait être suffisant, qu'il commencerait par se comporter en ado effronté qui sent qu'il a tout compris et pense flotter au-dessus du monde, souffrant. Sa figure est autre : l'écriture est pour lui un moyen d'exacerber sa vie, la vie, et de se lier à M. Germain, qui cherche lui aussi du recul et du feu. L'écriture et la lecture, entité homogène, est le système nerveux que ces deux comédiens se sont tissé ensemble. C'est seulement par Germain que Claude en arrive à aiguiser son oeil à sa plume. Il boit les paroles de son professeur et dévore les livres qu'il lui recommande. Il ne dépasse pas le maître, ne se joue pas de lui : ils jouent ensemble à la vie sous décoctions romanesque, ils deviennent amis, complices. Quitte à risquer ce qui n'est peut-être plus si cher à leurs cœurs animés.

Aldric C.

0 abonné | Lire sa critique |

   4.5 - Excellent

Un thriller dans ce qui aurait pu être un contexte de comédie. Beaucoup de tension et d'émotion. Des acteurs convaincant pour un scénario original, avec des relations ambiguës: Maître-élève, amours impossibles, et amours vieillissant. 4.5/5

MelisandeBM

0 abonné | Lire ses 8 critiques |

   4 - Très bien

Avec son suspens passionnant, Dans la Maison se révèle être un film très original, dans lequel le spectateur est plongé dans les pensées des deux principaux personnages (le professeur, brillamment interprété par Fabrice Luchini, ainsi que son élève). Une ambiance singulière se met en place au fil de l'intrigue, mettant presque le spectateur mal à l'aise. Il veut sans arrêt connaître la suite du récit de l'adolescent (aussi angoissant soit-il), tout comme le professeur. Seule la fin est à mes yeux plutôt décevante. Ce film reste tout de même un des meilleurs que j'ai vus.

Précédente Suivante

Donnez votre avis sur ce film

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Vidéos liées à ce film
Dans la maison Bande-annonce US
3 576 vues
Dans la maison Bande-annonce VF
3 667 113 vues
Playlists
10 vidéos
AlloCiné... Nostalgie !
15 vidéos
Les Avengers font le buzz
14 vidéos
Moins fast, moins furieux : les blockbusters US parodiés !
Toutes les playlists
Tous les meilleurs films au ciné