Mon AlloCiné
Il était temps
note moyenne
4,2
5476 notes dont 518 critiques
18% (93 critiques)
43% (222 critiques)
25% (132 critiques)
9% (48 critiques)
3% (14 critiques)
2% (9 critiques)
Votre avis sur Il était temps ?

518 critiques spectateurs

jcguerrero

Suivre son activité 69 abonnés Lire ses 62 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 06/11/2013

Vous allez vivre un délicieux moment durant la projection de ce film et ce moment, tout à la fois pétillant, nostalgique et heureux, va se prolonger longtemps après que les lumières se soient rallumées. Vous regarderez alors celui ou celle que vous aimez, assis(e) à côté de vous, d'une manière encore plus douce qu'à l'accoutumée et nul doute que vous lui prendrez la main quand vous vous retrouverez dehors. Oh oui bien sûr, il y a de fortes chances que ce film fasse hurler les critiques de Télérama, Inrocks et Libération réunis… qui vont le décortiquer, l'écarteler, le disséquer, le trouver trop "Noël", trop plein de "bons sentiments"… et que sais-je encore… Haussez les épaules et continuez résolument votre chemin vers une bonne salle de cinéma projetant "Il était temps" ! Dans ce film, vous le savez sans doute déjà, le héros a un truc : il peut à sa guise remonter dans le temps ! Bien sûr que c'est invraisemblable… Et alors ?! A partir du moment où son (génial) scénariste et réalisateur, Richard Curtis, arrive à nous embarquer dans sa folie, à nous faire jubiler, à nous faire croire à l'incroyable, à nous émouvoir, à nous faire rire et, par-dessus le marché, à nous inciter à voir les choses de la vie, "côté soleil" plutôt que "côté ténèbres"… et bien c'est tout bon !. D'autant que ce cinéma fait pour divertir sait, en plus, être absolument intelligent et novateur. La scène dans le noir, celle du mariage dans la tempête, celle avec les musiciens dans le métro avec la vie qui passe le temps d'une chanson… et bien d'autres… sont autant de "jamais vus comme ça" ! Par ailleurs, rares sont les films où est montré un bel amour (non étouffant) et une sincère admiration d'un père pour son fils et réciproquement. En général c'est à la mère que ce rôle est dévolu. Le père et le fils devant le plus souvent s'affronter pour faire monter la tension… Revoyez vos classiques ! Ici, c'est tout le contraire, la complicité qui règne entre le père et le fils est bourrée d'humour et empreinte d'une émotion simple qui irradie tout le long du film et alimente la force du récit. Enfin à aucun moment ce film n'utilise le "pouvoir divin" de son héros pour se permettre la moindre facilité. Il l'emploie pour "contrecarrer le temps", ce qui lui insuffle déjà un rythme cinématographique euphorisant, et il nous donne en plus, à nous "pauvres humains de spectateurs", à (re)réfléchir et à goûter chaque instant de la vie qui passe, le plus intensément possible. Nous faisons rarement mention de la carrière du réalisateur pour souligner la joie qu'a pu nous procurer son dernier film. Là nous allons quand même faire une exception car Richard Curtis est le scénariste-réalisateur-producteur de pas moins de SIX Films Bonheur : "Quatre mariage et un enterrement", "Bean", "Coup de foudre à Notting Hill", "Love actually", "Good Morning England" et… aujourd'hui, "Il était temps" ! Car bien évidemment, réunissant émotion, humour, inattendu, rythme plus une formidable dose d'humanité, "Il était temps" a été élu Film Bonheur haut la main !

benoitG80

Suivre son activité 917 abonnés Lire ses 1 308 critiques

4,0Très bien
Publiée le 09/11/2013

"Il était temps"... Et oui il était temps que ça commence mais après un début mièvre et longuet, cette comédie se révèle une véritable ode au bonheur ordinaire... Car quoi de plus extraordinaire au fond que les plaisirs d'une vie toute ordinaire ! Ce qui pourrait être la devise de ce film qui sous une apparence légère et presque futile cache sur le fond une philosophie pas aussi facile et loin d'être stupide ! Il se dégage à partir des réflexions du héros, beaucoup de sensibilité, d'émotion à travers les liens tissés avec son père, sa fiancée, sa sœur et ses amis... Et ainsi, beaucoup de moments sont très bien vus et résonnent très justement au fond de nous. Le procédé scénaristique qui consiste à revenir dans le passé pour remettre à l'endroit ce qui était mal parti est souvent assez amusant et prête quelquefois à réfléchir sur les bonnes décisions et résolutions à prendre pour positiver son quotidien... Les acteurs sont tous très touchants dans leur genre et nous invitent à être de bonne humeur, ce qui est d'ailleurs très caractéristique de l'esprit de ce film ! Au bout du compte, cette romance du début tourne à un film bien plus intense qu'on ne le pensait et qui devrait nous amener à goûter davantage l'instant présent plutôt que de grimacer et de se plaindre pour un oui ou pour un non, comme trop s'y complaisent à longueur de temps !

Yves G.

Suivre son activité 218 abonnés Lire ses 1 420 critiques

3,5Bien
Publiée le 07/11/2013

J'ose : Love actually (2003) est l'un de mes films préférés que je revoie chaque fois que j'en ai l'occasion et qui me fait systématiquement rire et pleurer. Voilà ! C'est dit ! Mon coming out est fait ! Alors je ne pouvais pas rater le jour de sa sortie "About Time", le dernier film de Richard Curtis son réalisateur. Il y est question de voyage dans le temps Mais on est loin de la science fiction. Et plus proche de la comédie romantique version "Groundhog day". Dans la famille de Tim, les mâles ont le pouvoir de remonter dans le temps. Ils n'utilisent pas ce pouvoir fantastique pour tuer Hitler ou se taper Hélène de Troie (quoique ...) mais pour atteindre le seul objectif qui anime le cinéma de Richard Curtis : trouver l'amour. Tim y réussit à merveille qui, après bien des mésaventures, aussi drôles qu'attachantes, rencontre Mary et s'en fait aimer. Mais la vie le rattrape et lui apprend que la possession d'un pouvoir magique ne constitue pas la panacée. Les pisse-vinaigres ricaneront face à ce moralisme tire-larmes et étriqué Moi qui suis bon public applaudis à ce divertissement sympathique pimenté de répliques hilarantes et agrémenté de la pétillance de Rachel Mac Adams et de la présence de Bill Nighy.

Chuck Carrey

Suivre son activité 183 abonnés Lire ses 563 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 10/02/2014

Qui n'a jamais rêvé de pouvoir remonter le temps, revenir en arrière simplement en fermant les yeux ? Cela permet de corriger certaines erreurs où d'améliorer certaines situations. Les possibilités sont hyper intéressantes, vous ne trouvez pas ? C'est sur ce principe que commence ce film : "Il était temps". Un jeune homme, Tim (Domhnall Gleeson), apprend à ses 21 ans, par son père (Bill Nighy), que tous les hommes de sa famille sont capables de remonter le temps, revivre ou modifier des passages de leur vie. A partir de là, la vie de Tim va être bouleversée à jamais. Et en bon garçon célibataire, il va d'abord profiter de ce don afin de trouver une petite copine, mais le film ne montre pas que cette recherche de l'âme sœur, rassurez-vous. Il explore de nombreuses occasions dans lesquelles Tim va user et abuser de ce pouvoir. On assiste alors à des situations variées qui peuvent nous faire rire ou pleurer. Car ce film a beau être une comédie, il n'en est pas moins qu'on y trouve de très belles scènes émouvantes. "Il était temps" ne se limite donc pas à nous faire rire, il transmet également des messages de vie. On ressort de ce film avec la folle envie d'être heureux, de profiter de la vie et de tout ce qu'elle nous apporte. Il en sort tellement peu de films dans ce genre que lorsque l'on en trouve un : on le savoure ! Et ce partage de la bonne humeur à travers le film n'aurait pas pu être possible sans le talent de Domhnall Gleeson, Rachel McAdams et Bill Nighy. Ils sont tous les trois fabuleux. Sans oublier Richard Curtis qui raconte cette histoire de la plus belle des manières. "Il était temps" est un magnifique film sur et pour la vie, qui vous donnera envie de profiter de chaque petits moment que nous offre celle-ci. Et ça, n'est-ce pas le plus beau message que puisse transmettre un film ?

Zoé B.

Suivre son activité 407 abonnés Lire ses 118 critiques

3,5Bien
Publiée le 11/11/2013

Créateur de Black Adder (la vipère noire) et de Mr Bean, les 2 personnages emblématiques de Rowan Atkinson, scénariste de "Quatre mariages et un enterrement" et de "Coup de foudre à Notting Hill", Richard Curtis a confirmé, en passant à la mise-en-scène, qu’il était bien le maitre british de la comédie romantique ("Love Actually") et du feel-good movie ("Good Morning England"). "About Time" (Il était temps), sa 3ème réalisation, réussit à être les 2 à la fois : La romcom promise (portée par le charme de la craquante Rachel McAdams) et un film qui fait du bien, beaucoup de bien. D’accord, c’est un cinéma assez inoffensif, pétri de bons sentiments, de personnages hauts en couleurs et jamais dérangeants. Mais le scénario est virtuose. Curtis profite de son argument initial (un jeune homme reçoit de son père la révélation du don qui touche tous les hommes de la famille : il peut voyager dans le temps) pour tricoter une histoire qui va bien au delà du développement annoncé (la conquête de la femme aimée). Tom, le héros, va découvrir les bienfaits de son étrange faculté comme ses délicats effets collatéraux. Car si ce don est une chance, c’est aussi une grande responsabilité. Le film explore ainsi avec un mélange d’alacrité et de gravité assez rare les relations père-fils et frère-sœur, autant que celles, plus attendues, du couple qui se forme sous nos yeux. On pleure un peu, on rit énormément. Le film est bourré de gags, de répliques qui tuent. La verve comique, comme toujours chez Curtis, est porté par les personnages secondaires : le misanthrope (savoureux Tom Hollander), l’ahuri de service (l’oncle ultra distrait), l’incorrigible gaffeur… Figures familières et irrésistibles. Et les dialogues, impeccablement ciselés, distillent comme d’hab leur charme so-british. Nous sortons comblés. Nous avons eu notre compte de rires et de larmes. Et nous emportons dehors cette illusion formidable : notre vie même est un film, il ne tient qu’à nous de la réussir ! Quelques esprits chagrins déplorent quand même que « About Time » vienne après « Un jour sans fin ». Curtis s’inspirerait sans vergogne du film d’Harold Ramis. Mais c’est un mauvais procès. L’histoire n’a rien à voir. Le personnage de Bill Murray se trouvait coincé malgré lui. Il n’avait pas le choix, condamné à vivre et revivre encore la même journée, ce fameux jour de la marmotte. Jusqu’à ce qu’il comprenne enfin et s’emploie à conquérir la femme qu’un destin malicieux avait mise sur son chemin. Tom, le héros de "Il était temps", a le choix, lui. La faculté d’aller où il veut et quand il veut dans son passé. Pour réparer une erreur, ou prolonger une émotion. Il a aussi le choix de ne rien faire et de vivre sa vie comme elle vient. Rien à voir donc. Ceci dit, je suis sûre que Richard Curtis a vu "Un jour sans fin". Le film était une telle claque pour tous les scénaristes. Il me semble d’ailleurs qu’il y a répondu dès l’année suivante en imaginant l’histoire d’un type qui doit s’y reprendre à 5 fois (4 mariages et 1 enterrement) pour conquérir celle qu’il aime. Détail savoureux : la fille était incarnée par la même comédienne, Andie MacDowell. Curtis est grand, la Comédie Sentimentale est son royaume !

lhomme-grenouille

Suivre son activité 891 abonnés Lire ses 3 018 critiques

4,0Très bien
Publiée le 27/11/2013

Titre pourri, pitch qui ne m’avait pas emballé plus que ça et surtout des retours d’amis qui me disaient « oui, y’a de bonnes idées mais il manque quelques chose... » Finalement c’est presque au dernier moment que je me suis risqué à donner une chance au sympathique Richard Curtis, et j’aurais eu bien tort de ne pas le faire. Parce oui – c’est vrai – il est loin d’être parfait ce film : beaucoup de pistes non explorées m’ont frustré, beaucoup de guimauve m’a parfois un peu sorti du film et surtout, bien des fois j’ai trouvé que le film se contredisait lui-même avec son concept, se prenait les pieds dans le tapis, et ne faisait pas forcément accomplir à ses personnages les choix les plus logiques... Mais bon, moi, en toute honnêteté, je m’en fous. Je passe au-dessus de tout ça parce que, à côté de toutes ces petites « imperfections » il y a aussi de l’audace, de la sympathie, et aussi et surtout de remarquables pistes ouvertes. Le film aurait pu se limiter à la simple bluette dotée d'un concept certes original mais à la tonalité finalement bien classique et pourtant non : il pousse son concept plus loin ; il le transpose au rapport au proche, à l’ami, à la sœur, au père, à ceux qui ne sont pas encore là mais qui feront aussi partie de la vie... Pour moi, la dernière demi-heure donne vraiment tout son sens à la démarche d'ensemble. D’une simple astuce scénaristique pour pimenter une romance classique, Curtis parvient à en faire un outil narratif brillant qui – à mon sens – remplit parfaitement la mission difficile qui lui a été confiée : savoir offrir une vision extraordinaire d'événements pourtant ordinaires. Au final le propos est simple mais il est puissamment sincère, et c’est ça qui a fait qu’il m’a touché profondément... Spoiler: (Personnellement : le moment de la dernière partie de ping-pong ou de la petite balade finale parmi les petits moments joyeux de la vie m'ont refilé les larmes aux yeux). Et moi j’aime ça quand un gars arrive comme ça, sans te prendre de haut, sans vouloir en faire trop et de te livre un film certes pas révolutionnaire mais limpide dans son intention et généreux dans sa sincérité. Après on peut trouver ça trop mielleux, trop gentil, trop bisounours... Moi-même, à force de le voir, je commence vraiment à être gonflé par ce comportement "la norme qu'est-ce que c'est cool ! Il n'y a vraiment que du bonheur et des rayons de soleil dans la vie d'un couple et dans l'éducation d'un enfant !" D'ailleurs, à bien y penser, c'est vraiment le seul défaut que je n'arrive pas à pardonner au film tant il me crispe à chaque fois que j'y suis confronté. Parce que pour le reste, ça passe. Et ça passe tout simplement parce que je trouve ce film VRAI. Non pas vrai dans sa manière de présenter la vie, l'amour, la relation, mais vrai dans sa démarche, dans son propos. Le pire, c’est que plus j’y réfléchis, plus je me dis qu’entre les mains de milliers d’autres réalisateurs, ce discours glorifiant le moment ordinaire et la vie normale m’aurait fait gerber ; sortir du film... Mais entre les mains de Richard Curtis, je me rends compte à quel point ce que raconte une histoire est superflue et que tout ce qui compte en définitive, c'est la manière dont elle est racontée...

tony-76

Suivre son activité 563 abonnés Lire ses 1 361 critiques

3,5Bien
Publiée le 04/01/2014

On aurait pu s'attendre à voir ce film au début février, à la veille de la St-Valentin. L'affiche, la bande-annonce, Rachel McAdams et le réalisateur, Richard Curtis, laissent tous cette impression de bluette romantique où l'amour impossible finit par triompher. Certes, Il était temps aborde cette histoire d'amour qu'il promet dans sa compagne de promotion, mais il ne s'en contente pas. Et c'est pour le mieux. La leçon, « savourer chaque jour », n'étonnera personne par son originalité. La plupart des péripéties sont mineures, anecdotiques. Mais Curtis en tire le maximum, malgré un contexte difficile à croire. Plutôt la « chronique d'une vie » que la « chronique d'un amour », About Time est en fait un film de famille, où les drames sont évidemment exacerbés. Mais le traitement dynamique permet d'éviter les effusions mélodramatiques de bons sentiments. Les personnages sont attachants. Domhnall Gleeson et Rachel McAdams sont charmants et leur jeu délicat malgré le burlesque de certaines situations rend d'autant plus agréable le long métrage, qui n'est toutefois pas sans longueurs. Les personnages secondaires sont tous défendus avec talent et bonne humeur, ce qui fait d'About Time un film léger malgré les quelques tragédies qu'il présente. Les dialogues vifs, quelques bons moments humoristiques bien trouvés et bien rendus et le charme général et inoffensif du film contribuent aussi à son succès. La musique, les décors enchanteurs, la bonne humeur générale malgré les quelques drames... on a vraiment l'impression d'être en face d'une recette. Mais parce que l'auteur s'assure de maintenir une cohérence interne, c'est-à-dire qu'il triche assez peu une fois qu'il a établi les paramètres de son voyage dans le temps, on accepte sans trop de difficultés les prémisses d'un récit dont la simplicité est la plus grande force. Il était temps est un film qui fait très bien ce qu'il fait, et auquel il serait très malhonnête de demander davantage. Ne proposant pas cette histoire d'amour quétaine habituelle, il parvient même à faire oublier qu'il est construit sur une proposition absurde de voyage dans le temps. Parce que je ne crois pas qu'on puisse voyager dans le passé en serrant les poings dans un placard ...

Akamaru

Suivre son activité 517 abonnés Lire ses 4 332 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 09/03/2014

Richard Curtis est le maître incontesté de la rom-com british. Il est quand même l'auteur des scripts de "4 mariages et un enterrement" et de "Coup de foudre à Notting Hill",le réalisateur aussi des très réussis "Love Actually" et "Good Morning England". Rompu à son genre de prédilection,il lui donne une connotation plus mélancolique à travers le thème des voyages dans le temps. Un jeune juriste,trop gentil pour plaire aux filles,hérité par son père du don de pouvoir changer le cour de ses propres événements. On ferme les yeux dans un placard,et hop on peut éliminer ses faux-pas et regrets dans les moindres détails! Curtis abuse de ce gimmick qui n'est pas toujours heureux,et cohérent à suivre. Cette touche de fantastique lui permet surtout de développer une fable moderne sur la recherche du bonheur à tout prix,sur la protection illusoire de ses proches. "Il était temps" passe subtilement de la comédie de situation à la chronique nostalgique. Donmhall Gleeson,timide et prévenant est instantanément attachant face à une Rachel McAdams toujours craquante quoi qu'elle fasse! Bill Nighy est très touchant en père transmetteur,alors que Margot Robbie mangeait déjà l'écran en premier amour idéal. Des maladresses,mais un cœur réchauffé.

Nivea02

Suivre son activité 15 abonnés Lire sa critique

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 09/11/2013

Au début je voulais y aller pour voir un film gentillet, me changer les idées. Je ne m'attendais pas du tout à un film exceptionnel mais plutôt à une comédie romantique qui se laisse regarder. Mais PAS DU TOUT. Ce film est un chef d'oeuvre, un vrai petit bijou. Et je pèse mes mots. C'est le film le plus merveilleux que j'ai pu voir cette année. Il est terriblement juste, beau, touchant, drôle souvent, triste parfois. Mais en un mot : il est juste. Un savant mélange de subtilités et d'émotions. C'est le genre de film qui chamboule, qui fait cogiter à la sortie et c'est ce que j'attends d'un film quand je vais au cinéma : qu'il me fasse ressentir quelque chose. Je ne peux pas résumer ce film, il faut vraiment le voir pour comprendre. Même si cette histoire de remonter le temps paraît un peu absurde au premier abord, tout s'explique au fur et à mesure du film. Alors juste un conseil : j'ai l'impression que la promo de ce film en France a été mal faite, que la bande annonce pour le coup n'annonce absolument rien et ne donne pas envie, ce n'est pas du tout le film qu'on imagine en la regardant je trouve. Alors allez le voir vraiment. Il vaut le coup.

Arno DeVicci

Suivre son activité 1 abonné Lire sa critique

4,0Très bien
Publiée le 16/10/2013

Richard Curtis réussit là un film à sa manière, fait de bons sentiments, de bonne morale, de bon humour, de bon romantisme, de belles images, de bonne fantaisie... Des ingrédients bons et doux qu'il concocte cette fois-ci à la mode surnaturelle. Mais juste un peu. Alors, si on aime ça, se laisser prendre si agréablement dans un goût déjà apprécié par le passé ("Love Actually"...), si on dépasse sa crainte d'un scénario qui pourrait vite tourner court sous l'emprise de son argument, alors les saveurs de ces rencontres vont vous emporter. Une succession de personnages so british ! atypiques et vrais, caricaturaux mais juste ce qu'il faut pour être tous (ou presque !) attachants. Ce film a certes quelque-chose d'une pub pour l'art de vivre (hum... c'est clair) mais les comédiens y sont inspirés et subtils, l'histoire se révèle belle et touchante... Et peut-être dans votre salle aussi les spectateurs mettront-ils beaucoup de temps à se décider à se lever pour en ressortir émus mais souriants, légers et profonds, encore dans ce joli monde qu'il faut quitter en se disant qu'il faudrait le faire nôtre. Une dernière chose ! À partager en couple ou... en famille ! ;)

Marc T.

Suivre son activité 77 abonnés Lire ses 376 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 20/11/2016

Pour faire court : pas mal mais sans plus. Pour faire un peu plus long : idée originale de mêler voyage temporelle avec comédie romantique, ça donne quelques scènes coquasses. Très bon casting, des acteurs touchants, mais voila, le soufflet retombe dans lors d'une deuxième partie trop sirupeuse, limite gnangnan, où l'on oublie pas d'ajouter une touche mélodramatique. Un format plus court aurait aidé à passer outre ce sentiment je pense.

Virginie N

Suivre son activité 375 abonnés Lire ses 1 074 critiques

4,5Excellent
Publiée le 01/02/2014

Une comédie romantique britannique sensible et légère, mais loin d’être futile. Un film touchant et singulier, drôle et tendre, à l’émotion parfaite, qui apporte une déferlante de fraîcheur. Un conte des temps modernes, au scénario habile et au casting convaincant, qui fait d’une histoire banale une merveilleuse aventure. A la fois bien écrite et soignée, l'intrigue surprend avec sa touche fantastique. Entre relation sentimentale, amour familial et leçon de vie, Richard Curtis, le réalisateur de "Love Actually", nous délivre une oeuvre intelligente et réjouissante !

DanielOceanAndCo

Suivre son activité 282 abonnés Lire ses 3 474 critiques

2,0Pas terrible
Publiée le 20/11/2013

Moi, j'aime bien les films romantiques et le cinéma anglais, donc je me disais quand même que je pourrais passer un bon moment devant "Il était temps" et si la première heure m'a convaincu dans mon idée, la seconde heure m'a quand même pas mal ennuyé ce qui fait qu'au final, je trouve quelques qualités mais trop de défauts à ce petit film dans l'ambition, parfois drôle (Bill Nighy!!), porté par deux comédiens très charmants, Domhnall Gleeson et Rachel McAdams, parfois émouvant, mais beaucoup trop larmoyant dans sa seconde partie!!

Alain D.

Suivre son activité 67 abonnés Lire ses 1 526 critiques

4,0Très bien
Publiée le 17/08/2015

Cette comédie rafraichissante mise en scène par Richard Curtis nous offre de belles images. Le scénario, également de Richard Curtis, est une histoire fantastique, une fiction emplie d'humour (Anglais) et de sensibilité. Les dialogues sont intéressants ; quant aux acteurs, ils sont très talentueux : Rachel McAdams est belle et véritablement craquante dans le rôle se Mary et Domhnall Gleeson excellent dans le double personnage de Tim, tout d'abord gaffeur et timoré, puis entreprenant et plus adroit lors du remake. Excellents rôles également avec Lydia Wilson qui joue Kit Kat, la sœur de Tim et Bill Nighy son père (qui lui aussi a le don). Ce film nous gratifie aussi d'une bonne bande musicale avec le chanteur australien Nick Cave (Into My Arms), Dolly Parton, Amy Winehouse et Jimmy Fontana (Il Mondo) ... Le pitch : Tim Lake est un jeune homme timide et maladroit. Un soir, son père lui révèle un secret : les hommes de la famille ont la capacité de voyager dans le temps (dans le passé uniquement). Il essaye immédiatement et cela marche : Spoiler: il revit la soirée de nouvel an, qu'il venait de rater, et l'arrange quelque peu. Il décide d'utiliser son don pour trouver une petite amie. C'est alors qu'il rencontre Mary (plusieurs fois).

Zbrah

Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 364 critiques

4,5Excellent
Publiée le 28/05/2014

Et un film qui rend heureux, un ! Si vous voulez passer un bon moment devant une comédie british, je vous conseille fortement de vous attarder sur « Il était temps » de Richard Curtis. Le bonhomme a réalisé peu de films avant celui-là mais il peut toujours se vanter d’avoir écrit les scénarios d’un bon nombre de projets sympathiques et d’avoir déjà été derrière la caméra de « Love actually » et du parfait « Good morning England ». En écrivant et réalisant « About time » de son titre original, l’anglais présente une histoire simplette mais universelle. Oui il est question de voyage dans le temps, mais il y est aussi question de vie, de mort, de famille et d’amour. Une histoire d’amour forcément atypique puisque le héros Tim dispose comme son père et le père de son père avant lui du talent de voyager dans le temps. Pas pour revivre les grands évènements historiques, simplement sa propre vie. Le film a alors plus des allures de comédie romantique que d’un pur film de science-fiction, puisque le voyage dans le temps n’est qu’un prétexte dans cette ode à la vie et à l’amour. Il en ressort une œuvre simple et intimiste. C’est frais et c’est drôle. Les héros sont imparfaits, maladroits, plein de faiblesses. Cela les rend encore plus attachants. Domhnall Gleeson est la révélation de ce film. Le couple qu’il forme avec Rachel McAdams rayonne de bonheur et de naturel. Le reste du casting est également remarquable : le très grand Bill Nighty, l’excellent et très drôle Tom Hollander, ou même Richard Griffiths dans l’un de ses derniers rôles. Ce qui m’a surtout plu dans « Il était temps », c’est que rien n’est parfait comme dans la plupart des comédies romantiques, et ça c’est bien. La scène du mariage de Tim et de Mary en est l’exemple le plus marquant, et aussi l’une des scènes les plus drôles. En bref, ne ratez surtout pas ce petit bijou anglais qui risque probablement d’ensoleiller votre journée.

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top