Mon AlloCiné
    Le Monde ne suffit pas
    note moyenne
    2,8
    9007 notes dont 274 critiques
    7% (20 critiques)
    21% (58 critiques)
    26% (70 critiques)
    30% (81 critiques)
    13% (35 critiques)
    4% (10 critiques)
    Votre avis sur Le Monde ne suffit pas ?

    274 critiques spectateurs

    Chris46
    Chris46

    Suivre son activité 254 abonnés Lire ses 553 critiques

    3,5
    Publiée le 4 mai 2019
    " Le monde ne suffit pas " 19ème volet de la saga culte " 007James Bond " . Suite a la mort de Robert King un grand magnat du pétrole assassiner par des terroriste James Bond ( Pierre Brosnan ) part rejoindre sa fille Electra king ( Sophie Marceau ) qui pourrait être la prochaine cible des terroristes ... Ce 19e volet de la saga culte " 007 James Bond " est bien et divertissant . Le scénario de ce 19e opus est efficace avec James Bond qui va donc tenter de protéger la fille d’un grand magnat du pétrole qui est la cible d’une bande de terroristes ce qui va l’embarquer dans une nouvelle aventure remplit d’action , de suspense , d’aventure , dhumour et de rebondissements innatendu . Le film allie toujour bien humour spoiler: ( James Bond qui conduit un bateau sur la route et qui se fait courser par les flics en voiture ) , suspense , aventure , rebondissements innatendu spoiler: ( Sophie Marceau qui est en réalité la grande méchante de l’histoire ) et très belles scénes d'actions spectaculaire comme la superbe scène d'ouverture spoiler: avec une magnifique course poursuite en bateau sur la Tamise . Le reste de l'action s'avère assez classique ( poursuite à ski etc ... ) mais très efficace , spectaculaire et divertissant avec aussi quelques séquences originales bien spectaculaires et prenante spoiler: ( les Hélicoptères équipé de Scie qui découpent l’usine de caviar de Zukovsky en pièce ) . Juste un bémol sur la scène final dans spoiler: le sous marin que je trouve un peu décevante et qui aurait mériter d'être plus prenante et spectaculaire . C’est pas l’affrontement final le plus jouissif et mémorable des " James Bond " avec Pierce Brosnan . Pierce Brosnan incarne toujour bien James Bond . Il devra affronter " Renard " un terroriste qui ne ressent pas la douleur ( dommage que cette idée originale n’est pas été beaucoup plus exploiter nottament pendant les affrontements . Sa aurait pu donner un méchant vraiment invincible ce que je n’est pas vraiment ressentit nottament lors de ses confrontations avec James Bond . ) . Le méchant " Renard " est incarné par l’acteur Robert Carlyle ( " The Full Monty " , " Trainspotting " , " Once Upon a Time " ... ) qui assez bon et crédible dans le rôle du méchant qui est bien décider à anéantir l'empire pétrolier de Electra King incarner par la charmante Sophie Marceau qui fait une bonne James Bond Girl que James Bond va tenter de protéger mais spoiler: qui est en réalité comme je l’est dit précédemment la véritable méchante de l’histoire . C’est une énorme manipulatrice qui se joue de James Bond et de tout le monde et qui tire les ficelles dans l’ombre pour un projet bien machiavélique comme on les aimes dans les " James Bond " . J’ai bien aimer ce rebondissements inattendu et ce retournement de situation au milieu du film . Le méchant qui tire toutes les ficelles n’est pas celui qu’on croit . Pendant sa mission James Bond va rencontré d’autres James Bond Girl comme la magnifique Denise Richard dans le rôle d'une scientifique . Bon on va pas se mentir Denise Richard dans le rôle d’une scientifique c'est pas très crédible surtout quand elle est dans son petit shorty moulant même si sa plastique est agréable a regarder . Mais bon elle fait quand même une James Bond Girl agréable et sympathique . James Bond a toujour pour l’aider dans sa mission de sympathiques gadgets dont une BMW remplit de gadgets intéressant , un bateau également remplit de gadget cool et des lunettes bien spécial concocter par notre chère Q qui vont faire bien plaisir à notre chère Bond . En parlant de Q le personnage a décidé de tiré sa révérence avec ce film en décidant de trouver un remplaçant interpréter par l’acteur John Cleese qui joue donc son remplaçant nommer R . Il faut dire que l’acteur qui incarne Q ( " Desmond Llewelyn " ) commençait à être vraiment âgée ( il avait plus de 85 ans ) . L’acteur est d’ailleurs décédé peu de temps après la sortie du film en 1999 . Il va vraiment nous manquer car il était vraiment parfait dans ce rôle et on c’est vraiment attacher à lui au fil des films malgré le fait qu’il n’avait pas énormément de présence à l’écran . C’est d’ailleurs l’acteur de la saga qui est rester le plus longtemps beaucoup plus que tout les acteurs qui ont interpréter James Bond . Le film est très dépaysant grâce aux nombreuses escales de James Bond pendant sa mission nottament en Azerbaidjan , au Kazakhstan et en Turquie à Istanbul qui contiennent de beaux paysages . Les décors sont également très réussit et grandiose que se soit les décors des spoiler: Raffineries pétrolières et des pipe-line de l’empire pétrolier de Electra King , du sous marin pétrolier de " Renard " , du bunker au Kazakhstan ou encore de l’usine de caviar de Zukovsky . Le fait d’avoir envoyer le personnage de James Bond dans l’univers du pétrole donne un ton assez originale à ce " James Bond " . Le générique d’ouverture est très sympa avec un beau graphisme ( les femmes recouverte de pétroles qui est bien dans le thème du film ) et une chanson très sympa . . Pour résumer ce 19e opus de la saga " 007 James Bond " est très sympa et bien divertissant malgré quelques points négatifs et connu comme les précédents un gros succès en salle ( plus de 3,6 millions d'entrées ) .
    Akamaru
    Akamaru

    Suivre son activité 557 abonnés Lire ses 4 294 critiques

    3,0
    Publiée le 21 juillet 2010
    "The world is not enough"(1999).Le 19ème opus est aussi le plus mauvais de toute la saga,je suis formel.Bond perd la plupart de ses charmes,surtout lorsqu'il se balade avec 2 mitraillettes à la main.L'opposition faiblarde,ne convaint pas.Sophie Marceau,pourtant très bonne actrice,se perd ici en mimiques vénéneuses.Et Robert Carlyle en Renard n'existe pas.Denise Richards est la pire de toutes.Une cruche à la profession improbable(chimiste).Un casting contre-nature donc,qui ne doit pas occulter la mise en valeur de M et surtout un pré-générique long de 14 minutes.Un véritable morceau de bravoure tourné sur la Tamise.Bond est en mission,dans une affaire qui concerne les oléoducs asiatiques:"l'or noir".En défiant quiconque se met sur sa route,Bond se met dans des situations périlleuses.En témoigne sa descente dans un chariot explosif ou son immobilité sur un engin de torture.Brosnan y croit toujours,et nous avec.Son environnement aurait du en faire autant.Bond reste Bond malgré tout.
    Alexarod
    Alexarod

    Suivre son activité 50 abonnés Lire ses 1 082 critiques

    2,0
    Publiée le 24 avril 2018
    Après la purge de Meurs un autre jour je persiste dans les Bond par Brosnan. Je m’en rappelais comme de moyenne facture, et là on rajoutait la Frenchie Sophie Marceau ainsi que Robert « Full Monty » Carlyle, ça pouvait le faire. Bon au moins ça rattrape l’opus qui suivra. Si la trame est très banale (habituel pour un Bond, on attend ça même) et qu’elle commence à s’user, ça passe encore grâce à l’histoire. Cette dernière n’est pas fameuse, notamment avec ce petit jeu du « j’ai monté la jument le 1er », mais l’agrémenter d’une erreur de M et du syndrome de Stockholm c’est pas mal, tout autant pour le méchant qui ne sent pas la douleur et qui « dirige » plus ou moins son ancienne captive. Par contre, si le casting est plus que convenable, le jeu n’y est pas : Pierce cabotine, Carlyle en fait trop, Marceau est fade et sans convictions et Denise Richards est clairement là pour sa plastique, alors la mettre en scientifique… Ce qui est étrange c’est que la scène d’intro est top, elle bouge, on a déjà des gadgets et des engins sympas, les cascades sont nombreuses et innovantes, si le film était resté à ce niveau ça aurait cartonné. Malheureusement le rythme ne se tient pas durant les 2h08, trop nébuleux et trop de longueurs, plus de simplicité aurait délié l’ensemble et amélioré grandement le déroulement du récit. Si on ajoute que les dialogues sont mauvais et plats (la VF étant particulièrement pas convaincante car clairement pas convaincue d’entrée), que l’humour est pratiquement absent ou passe inaperçu, un peu comme la musique (médiocre au demeurant) qui n’inclut pas le thème principal, celle du générique étant moisie au possible on oublie vite le tout. Enfin, en dehors de la mauvaise mise en scène avec des passages coupés bizarrement et des moments inutiles, des FX moyens et dépassés, de l’invraisemblance de certaines scènes (surtout d’action), j’ai remarqué pas mal de décors moches, en studio en plus, et pas de foisonnement à ce niveau, bref des ratés un peu à tous les étages. Sans être exceptionnel rien n’est franchement loupé, du bon et du bien moins bon, on a tous les ingrédients ou presque mais pas de surprises pour relever le tout, rien de supra innovant mais c’est juste, trop. Du coup la note est moyenne car ça s’équilibre et en plus il ne me plait pas plus que ça mais ça reste assez médiocre.
    anonyme
    Un visiteur
    3,0
    Publiée le 14 juin 2015
    Bon, pour lister les points positifs de ce James Bond : y a Brosnan toujours excellent, certaines scènes d'action sont très bonnes et le tout se suit avec plaisir. Mais bon sang que ce film a énormément de défauts ! Il essaye légèrement d'être original en faisant en sorte de mettre en valeur la méchante : Elektra. Là j'avoue que j'aurais pu être content, pour une fois qu'un James Bond n'a pas un grand méchant mais une méchante. Sauf que non, Elektra est une subordonnée de Renard, le grand méchant du film. Le gros point négatif du film, c'est qu'on sent dès le début qu'Elektra est méchante et ça ne laisse pas de place au suspens. Quand à Renard, je serais tenter de dire aux producteurs que quand on a dans son film un acteur de la trempe de Robert Carlyle (le mec a joué Begbie dans Trainspotting, donc niveau personnages détestables il s'y connait), eh bien on le met un petit peu plus en valeur. Là ce qui est problématique, c'est que ni Renard ni Elektra ne prend le dessus, on a l'impression qu'ils sont chacun subalterne de l'autre, et du coup aucun des deux n'est marquant comme antagoniste. Pour finir Denise Richards n'est absolument pas crédible dans le rôle d'une chimiste, la fille a plus le physique d'une pom-pom girl. Un James Bond divertissant, mais de gros défauts tout de même !
    Marc L
    Marc L

    Suivre son activité 225 abonnés Lire ses 419 critiques

    4,5
    Publiée le 17 mai 2014
    Troisième aventure de James Bond toujours sous les traits de Pierce Brosnan. Qui est toujours excellent, mais le plus excellent pour reste l'arrivé de R (John Cleese) qui à un sacrée humour !! En effet Q se prépare à laisser la place à R mais l’humour un brin caustique est toujours là pour distribuer gadgets et nouvelle voiture. Et pour finir les James Bond Girl : Soit Denise Richards en mini short, Sophie Marceau, qui incarne la femme fatal Elektra King qui pourrait très bien nous faire perdre la tête. Et puis, pour finir, le super méchant incarné de manière excellente par Robert Carlyle. Du coup, il n’a plus qu’à suivre la rythmique classique entre moments d’explication et scènes d’action explosive jusqu’au combat final… Classique mais efficace.
    Xyrons
    Xyrons

    Suivre son activité 154 abonnés Lire ses 3 359 critiques

    2,5
    Publiée le 10 novembre 2008
    J’ai trouvé le film plutôt moyen, scénario assez pauvre et qui n’a rien de bien original par rapport aux autres films de James Bond. Le casting est excellent et les personnages sont bien développés. Un peu d’humour, beaucoup d’action avec de belles cascades et bien évidemment quelques scènes sentimentales. Je trouve que malgré tout le film est très fidèle à l’univers des James Bond et que ça reste un film agréable à regarder pour passer un bon moment. Je vais lui donner un peu plus de la moyenne, 11 / 20.
    Benjamin A
    Benjamin A

    Suivre son activité 340 abonnés Lire ses 1 055 critiques

    2,5
    Publiée le 8 décembre 2014
    Dix-neuvième mission pour l'agent Bond qui ici doit protéger la fille d'un magnat du pétrole récemment assassiné. Il est donc envoyé en Azerbaïdjan et entrera en contact avec le monde du pétrole. Une petite déception pour cette nouvelle mission et la troisième où Pierce Brosman endosse le costume de l'agent 007. Maintenant entré dans une ère assez spectaculaire où le réalisme n'est plus vraiment une priorité, "Le monde ne suffit pas'" pèche par un gros défaut d'écriture, que ce soit au niveau des dialogues qui sont parfois même ridicules, du scénario qui perd un peu de son intérêt dans la seconde partie du film ou des personnages dont certains sont assez caricaturaux ou d'autres, à l'image de la scientifique en physique nucléaire, qui sont franchement inutiles voire même médiocres. C'est bien dommage car à côté de ça, le film est plutôt bien rythmé et reste un minimum efficace. Brosman campe un très bon James Bond même si on peut regretter que le personnage n'évolue pas alors que son environnement lui évolue, Judie Dench est toujours géniale en M et Sophie Marceau est une méchante plutôt convaincante contrairement à son sbire. De plus, "Le monde ne suffit pas" réserve tout de même quelques moments de bravoures et plutôt bien foutu, même si c'est rarement transcendant et que l'ensemble manque de tensions. À noter aussi la dernière apparition de Desmond Llewelyn dans le rôle de Q, le pourvoyeur de gadgets de James Bond, qui était présent depuis "Bons Baisers de Russie" et n'en loupa aucun à l'exception de "Vivre et laisser mourir". Bref, un opus pas désagréable mais qui laisse clairement sur la faim de par ses défauts d'écritures et une certaine surenchère qui finit un peu par lasser.
    Malevolent Reviews
    Malevolent Reviews

    Suivre son activité 293 abonnés Lire ses 2 958 critiques

    3,0
    Publiée le 27 avril 2013
    Pour sa troisième aventure sous les traits du plus que convaincant Pierce Brosnan, James Bond va malheureusement retomber dans l'archétype-même de la franchise à travers un 19e film simple mais efficace où le scénario n'est ici pas seulement folichon mais surtout tout simplement raté. La faute à des scénaristes de plus en plus en manque d'idées neuves qui tentent tant bien que mal de booster la franchise après le plutôt sobre Demain ne meurt jamais. Aussi vont-ils nous rabâcher cette énième histoire de mégalomanes destructeurs bien dérangés du ciboulot qui veulent détruire le monde pour s'autosatisfaire. Et si l'idée n'est pas neuve, on appréciera cependant le rôle de M ici bien étoffé, liée de près à l'intrigue. Hélas, c'est face à un casting pas très reluisant que nous faisons face, en témoigne la présence de notre délicieuse Sophie Marceau nationale, vénéneuse au possible, avec à ses côtés le pourtant génial Robert Carlyle au rôle malheureusement sous-exploité et surtout fortement ringard, le bad guy du film étant ici un freak improbable qui, après avoir pris une balle dans la tête, se retrouve insensible à toute forme de douleur. On a vu pire mais tout de même, ce genre d'extravagances auraient pu être délaissées. Pour la James Bond Girl de choc, c'est l'improbable bimbo Denise Richards qui peine à nous faire croire qu'elle campe une experte en armement nucléaire... en mini-short über-sexy, bien entendu. On regrettera donc une interprétation presque caricaturale et des jeux de mots de plus en plus incessants balancés par un 007 plus blagueur, dans la même veine que Roger Moore (sans toutefois aller jusqu'au burlesque exécrable de jadis). Pour le reste, Michael Apted (Cœur de Tonnerre, Mesure d'urgence...) nous livre une mise en scène exemplaire, dosant convenablement ses scènes d'action, comme cette mémorable course-poursuite sur la Tamise ou celle, dantesque, sur les pistes enneigées d'Azerbaïdjan. Bref, Le Monde ne suffit pas reste un James Bond bourré de défauts mais un bon divertissement tout au plus sympathique qui marque notamment la dernière apparition du regretté Desmond Llewelyn dans le rôle de Q, laissant ainsi sa place au comique anglais John Cleese.
    RENGER
    RENGER

    Suivre son activité 352 abonnés Lire ses 5 435 critiques

    2,5
    Publiée le 31 octobre 2008
    Dix neuvième chapitre de la franchise James Bond, mais aussi dernier opus du XXème siècle ! ! ! S’il devait y avoir un mauvais James Bond (ou assez décevant), la tâche ne serait pas facile pour en trouver un. Mais avec Le Monde ne suffit pas (1999) nous avons trouvé notre « vilain petit canard », un thriller d’espionnage où les acteurs semblent ailleurs, ne parvenant pas à convaincre, on se demande toujours et encore qui s’est chargé du casting ! Si l’on retrouve une fois de plus Pierce Brosnan dans le rôle titre, on s’étonnera de trouver à ses côtés Sophie Marceau (qui en fait la cinquième James Bond Girl française de la franchise !) & Robert Carlyle, un duo qui n’a pas sa place au sein du film, loin d’être crédible, les méchants sont pour une fois très loin d’être effrayants ! Même Denise Richards ne convainc pas malgré la faiblesse de son rôle, elle ne sert qu’a embellir l’image du film (uniquement grâce à ses formes généreuses et non ses qualités artistiques ! !). Réalisé par Michael Apted, un inconnu en France, si son film parvient à attirer notre attention au début du film, le pire ne fera que s’accentuer au fil des minutes par la suite. La faute ? A un scénario trop simpliste et quelques exagérations qui auraient pu être évités ! En clair, autant se limiter au pré-générique avec la poursuite sur la Tamise (avec le final où Bond se retrouve accroché à une montgolfière) ou pour les plus nostalgique, ce film mérite le coup d’œil car c’est le tout dernier Bond dans lequel joue Desmond Llewelyn (l’agent Q, le célèbre inventeur de gadgets), après dix sept opus il était devenu le vétéran de la franchise, le seul et l’unique acteur à avoir joué avec tous les acteurs ayant interprété James Bond. Hélas, il nous tire sa révérence (il mourut dans un accident de voiture peu après la sortie du film), il nous fait même les présentations avec celui qui le remplacera au sein de la franchise : l’agent R : John Cleese. Ce James Bond est loin d'être original !
    Incertitudes
    Incertitudes

    Suivre son activité 46 abonnés Lire ses 689 critiques

    3,0
    Publiée le 7 juin 2014
    Avec Demain ne meurt jamais, James Bond part dans une direction que je n'aime pas trop et qui va continuer avec Le Monde ne suffit pas et Meurs un autre jour. Celui d'un blockbuster efficace certes où le spectateur n'a pas le temps de reprendre son souffle, avec toujours plus d'action, de jolies filles et de gadgets mais réalisé sans âme. D'ailleurs, les scènes d'action, je les ai trouvées très conventionnelles et même redondantes à force. En revanche, les scènes de parlotte sont beaucoup mieux. La personnalité de M est un (petit) peu plus développée et les relations entre Elektra King et Renard sont intéressantes. En parlant d'Elektra King, Sophie Marceau lui donne toute sa sensualité. Avec Carole Bouquet, ce sont les deux James Bond girls incontestablement les plus jolies en plus d'être les meilleures actrices. Donc il y a du bon côté casting féminin...et du moins bon. Et là, ça m'amène à parler de Denise Richards déjà très fade dans Starship Troopers. Bien que Starship Troopers soit une vaste farce avec des personnages volontairement ridicules, si Verhoeven n'a pas su en tirer quelque chose, ce n'est pas Apted qui allait le faire. Rien à dire sur sa plastique. C'est sans doute uniquement sur cette dernière qu'elle a été choisie car son personnage n'est pas d'une folle utilité. Enfin, je finirai cette critique en signalant que c'est la dernière fois que l'on voit Q. Le vétéran Desmond Llewelyn, présent depuis Bon baisers de Russie, tire sa révérence et mourra dans un accident de voiture peu après la sortie du film. Triste fin. Et triste de voir que Barbara Broccoli n'ait pas plus d'ambition pour James Bond qui mérite plus et mieux que ça.
    selenie
    selenie

    Suivre son activité 453 abonnés Lire ses 3 532 critiques

    2,0
    Publiée le 9 août 2011
    Brosnan est de loin le moins crédible James Bond et en plus il se paie le loisir d'avoir les pires Bond ! Cependant celui-ci n'est pas le plus mauvais. Les cascades et autres action rappelleront à tous d'autres Bond de la franchise. Donc rien de bien neuf, Bond perd de la vitesse, ne se réinvente plus. Sophie Marceau est la seule qui s'en sort avec les honneurs ; elle m'a même surpris ! Robert Carlyle est une bonne surprise également mais employé pour un rôle ridicule d'une caricature. Ca se regarde comme un énième bonbon dont on ne s'occupe même plus du goût.
    fandecaoch
    fandecaoch

    Suivre son activité 434 abonnés Lire ses 1 507 critiques

    5,0
    Publiée le 1 août 2012
    Le Monde ne suffit pas : Dix-neuvième mission pour notre plus célèbre mais aussi pour le moins secret agent secret de sa Majesté, j’ai nommé : Bond, James Bond alias 007. Rien que t’elle que les vacances pour me refaire cette mythique série des James Bond, sa fait longtemps que je les ai pas vu et je vais les critiques selon si on bien vieillie, si la qualité est la, les moins positif, négative… Et cette dix-neuvième mission est dans la pure tradition des James Bond. Il y a tous dans cet épisode pour faire un bon James Bond, un bon divertissement. Mais on commence à voir un peu les mêmes choses et ça s’essouffle un peu mais sa reste un excellent James Bond car il a des point très intéressant qui fait de lui un James Bond unique. Déjà, une française dans le rôle de la James Bond girl, la célèbre et magnifique Sophie Marceau qui est juste somptueuse dans son rôle. Son rôle que je trouve très intéressant : double personnalité, plus méchant que gentil… Enfin son personnage change des autres James Bond girl est ça c’est bien. D’un autre coté, on a la somptueuse et charmante Denise Richards qui elle aussi joue brillamment son rôle de James Bond girl qui est un peu plus conventionnelle (le personnage). Ensuite, on retrouve un Pierce Brosnan très en forme, il assure vraiment le spectacle, ce n’est pas le meilleur épisode de son ère mais il en reste pas moins efficace. Et on dit un grand adieu au célèbre Q qui prend sa retraite amplement mérité (RIP a l’acteur Desmond Llewelyn qui était tout simplement mythique). Grace a un scénario assez recherche, ou on a le droit a des rebondissements, de bon moment de suspense et des scènes d’action classique dans un James bond (Skis, bateau…) mais d’une efficacité redoutable car l’intro est vraiment génial et le final vraiment sympa voir mythique (avec l’instrument de torture…). De plus, la réalisation est vraiment génial, bien filmé. Le générique est classe et stylé et la musique du générique est juste énorme, je l’adore : un de mes préféré. Voila, un James Bond très divertissent qui mérite amplement d’être dans la série mythique du célèbre agent secret 007, j’ai nommé : James Bond.
    LEPELTIER E
    LEPELTIER E

    Suivre son activité 28 abonnés Lire ses 1 142 critiques

    3,5
    Publiée le 1 avril 2013
    Un Bond tout à fait correct avec un scénario qui se tient .
    NeoLain
    NeoLain

    Suivre son activité 179 abonnés Lire ses 4 365 critiques

    4,0
    Publiée le 7 septembre 2008
    Bonderie numéro 19. James Bond au pays de l’or noir… Pour ce dix-neuvième opus officiel, c’est Michael Apted qui hérite de la patate chaude bondienne pour nous concocter un nouveau film de commande sans âme rythmé par des explosions, des poursuites, des coucheries et seulement quelques répliques bien senties (où MoneyPenny veut-elle mettre ce cigare ?!). Une recette qui depuis le temps en viendrait même à écœurer un gérant de McDo et qui pourtant, comme les épisodes précédents, engrangera les millions de dollars pour continuer de remplir les poches des héritiers Broccoli. Côté casting, Pierce Brosnan enfile pour la troisième fois tout ce qui bouge et le costume de 007 sans apporter quoi que ce soit d’un tant soit peu original au personnage, hormis peut-être le meurtre de sang froid désormais passé dans les mœurs. Lui seront opposés un Robert Carlyle bien trop sous-exploité et une Sophie Marceau dans un rôle difficilement crédible à cheval entre le syndrome de Stockholm et la vengeance pure et simple. Mais le pompon revient sans aucun doute à Denise Richards qui campe un superbe physicien nucléaire, mouarf. Les directeurs de casting n’ont vraiment pas froid aux yeux. Côté récit, on a déjà vu tout ça des dizaines de fois et pourtant on continue d’avaler la mixture sans extase mais sans réel dégoût non plus. Le seul fait notable de cet épisode, c’est peut-être de voir M en danger puisque Judi Dench se retrouve séquestrée un petit moment. Pour le reste, sachant que ce volet est pas mal de lacunes, il faut dire qu'a mes yeux,je passe un moment fort bien agréable.
    Chevalier Noir
    Chevalier Noir

    Suivre son activité 174 abonnés Lire ses 254 critiques

    4,0
    Publiée le 6 décembre 2012
    Dix-neuvième mission pour le célèbre agent secret de sa majesté, James Bond, alias 007. Dans cette nouvelle mission Sir Robert King, un magna du pétrole et ami de M est assassiné par une tueuse professionnel au MI6. James Bond est chargé d’enquêter sur ce meurtre et se tourne vers la fille de King, Elektra qui serait recherchée elle aussi par le mystérieux terroriste qui a assassiné son père. Au fur et a mesure de l’enquête Bond va découvrir que les pistes mène au terroriste international, Renard qui est connu pour ne pas ressentir la douleur. Ce dernier à pour projet de voler du plutonium pour accomplir son plan machiavélique et qui pourrait changer la face du monde. Pour ce dix-neuvième film James Bond n’a pas pris une ride. On retrouve les ingrédients traditionnels qui on fait le succès de la série, gadgets, action, scénario qui se tien, sublimes créatures... Le scénario du Monde ne Suffit Pas est très bon et possède une histoire dans le fond assez classique mais elle est mener sans temps mort, comme d’habitude chez un James Bond, et enchaine péripéties, rebondissements et scènes d’action spectaculaire. Les scènes d’action du Monde ne Suffit Pas sont très efficaces et explosives, la course poursuite du début à bateau sur la Tamise est géniale mais un peu irréaliste, ensuite il y a la course poursuite à ski qui est pas très original mais est spectaculaire. Après il y a la fusillade dans l’espèce de mine avec les bombe qui en met plein la vue, il y a la séquence où Bond et le Dr Christmas Jones essaient de désamorcer une bombe dans un tuyau de pipeline qui est géniale et suit l’explosion spectaculaire du tuyau. Ensuite il y a la spectaculaire séquence de course poursuite entre Bond et des hélicoptères avec une scie circulaire qui détruisent entièrement l’usine de caviar de Zukovski, une séquence explosive. Et enfin nous avons l’affrontement finale entre Renard et Bond dans le sous-marin qui est pas trop mal. Maintenant parlons des acteurs, Pierce Brosnan est très bon dans le rôle de 007 et s’est approprié le personnage humour, dragueur et bourrin, les Bond Girls du film sont très bien, Sophie Marceau joue Elektra King et Denise Richards joue le Dr Christmas Jones, elles sont très bien mais Richards est un peu mis à l’écart car l’interprétation de Sophie Marceau est excellente, surtout dans la scène de torture où Bond est assit sur une chaise qui brise des nuques, le méchant du film n’est pas le meilleur de la série, Renard, joué par le bon Robert Carlyle qui est un peu éclipsé par le rôle de Sophie Marceau qui est la vraie méchante du film. Le film possède une bonne chanson The World is not Enough chantée par Garbage. Le Monde ne Suffit Pas constitue un très bon film d’action, peut-être un peu en dessous des autres Bond, mais est explosif et divertissant.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top