Mon AlloCiné
    On a retrouvé la 7ème compagnie
    note moyenne
    3,3
    3079 notes dont 131 critiques
    33% (43 critiques)
    33% (43 critiques)
    16% (21 critiques)
    11% (14 critiques)
    5% (7 critiques)
    2% (3 critiques)
    Votre avis sur On a retrouvé la 7ème compagnie ?

    131 critiques spectateurs

    Chris46
    Chris46

    Suivre son activité 257 abonnés Lire ses 554 critiques

    4,0
    Publiée le 25 juillet 2019
    " On a retrouvé la 7e compagnie " second volet de la trilogie de " La 7e compagnie " . Pitivier , Tassin , Duvauchel et le chef Chaudard ont réussit à libérer la 7e compagnie prisonnier des allemand grâce à la dépanneuse voler . Mais à peine les ont ils libérer que la 7e compagnie se refait capturer aussitôt par les allemands . Pitivier , Chaudard , Duvauchel et Tassin se retrouve de nouveau livré à eux mêmes en plein milieu de la France occuper par les allemands et c'est le début d'un nouvelle série de mésaventures hilarantes ... L’énorme succès de " Mais où est donc passé la 7e compagnie " qui était devenu le 3e plus gros succès de l’année 1973 poussera son réalisateur Robert Lamoureux à poursuivre l’aventure dans une suite deux ans plus tard nommer " On a retrouver la 7e compagnie " . Ce second volet de la trilogie de " La 7e compagnie " est excellent . il est aussi bien que le premier film voir même plus hilarant . Une suite qui connu également un gros succès en salle ( plus de 3,6 millions d'entrées ) . Nos trois compères ( Chaudard , Tassin et Pitivier ) vont donc se retrouver de nouveau livré à eux mêmes en plein milieu d’une france en guerre face aux allemands et sa sera alors le début d'une nouvelles série de mésaventures hilarantes . Pierre Mondy est toujours parfait et drôle dans le rôle du chef Chaudard qui doit de nouveaux gérer ses deux compagnons d’armes Pitivier et Tassin ce duo de bras cassé lors d’une nouvelle série de mésaventures délirantes et qui va de nouveaux s’arracher les cheveux . Pitivier est toujours incarner à merveille par un Jean Lefebvre hilarant dans un ce rôle de pantouflard vraiment pas futé qui lui colle à la peau embarqué bien malgré lui dans des mésaventures pas possible . Il est accompagner par Tassin qui change de visage car incarner cette fois ci par Henry Guybert . Aldo Maccione n'ayant pas voulu reprendre son rôle de Tassin apparemment pour des différents financiers avec les producteurs du film ( apparemment il demandait un salaire trop élever pour jouer dans cette suite ) c’est Henry Guybert qui le remplace . Il le remplace à merveille et il se fond parfaitement dans ce personnage de grand benêt même si l’accent italien et le charisme de Aldo nous manque un peu . Un film remplit de scénes cocasse très drôles spoiler: ( les trois compères coincer dans la roue , l'évasion du château avec la scène des matelas , la scène finale sur le train ... ) et de répliques cultes hilarantes spoiler: ( " Groupir j'ai dit groupir " , " le fil vert sur le bouton vert le fil rouge sur le bouton rouge " , " si je connaissait le con qui a fait sauter le pont " , " mais non l'exemple c'est quand le plus chef donne au moins chef pas le contraire " , " château vieux " .... ) . La reconstitution de la France en guerre de 1940 est toujour très bien reconstituer grâce a de très bons décors et costumes . La musique est toujour très bonne et colle toujours à merveille a l'esprit délirant du film . Pour résumer " On a retrouver la 7e compagnie " est une très bonne suite de " Mais où est donc passé la 7e compagnie " encore plus drôle que le premier volet et qui est devenu comme son aîné un classique de la comédie française des années 70 . Sans hésitation le meilleur épisode de la trilogie .
    Xyrons
    Xyrons

    Suivre son activité 154 abonnés Lire ses 3 359 critiques

    4,0
    Publiée le 10 juin 2010
    On a retrouvé la 7ème compagnie reste dans la même lignée que le premier film et on rigole du début à la fin. La mise en scène de Robert Lamoureux est correcte, mais c’est surtout l’excellente distribution avec notamment Jean Lefebvre, Pierre Mondy et Henri Guybet qui soutiennent littéralement le film. Bref, hilarité assurée…
    landofshit0
    landofshit0

    Suivre son activité 151 abonnés Lire ses 1 353 critiques

    3,5
    Publiée le 23 mai 2013
    Ce deuxième épisode est le retour(Aldo Maccione en moins) d'une équipe qui gagne,enfin qui perds à coup sûr. Robert Lamoureux continu de se moquer des défauts d'une armée totalement inadaptée face à ce qu'elle allait trouver sur son chemin. Ce volet tient toujours son lot de scènes hilarantes.
    Samuel G.
    Samuel G.

    Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 367 critiques

    4,5
    Publiée le 15 janvier 2014
    Deuxième volet de la mythique trilogie de Robert Lamoureux, "On a retrouvé la 7ème Compagnie" possède deux fois plus de péripéties comiques et rocambolesques que le précèdent, le rythme est encore plus soutenu, les répliques cultes aussi nombreuses, les acteurs toujours aussi excellent et l'on se marre puissance X. Qu'il est bon de voir et revoir ces bons vieux films comiques simples, sans violence, sans vulgarité, bien franchouillard, sa détend un max.. De la très bonne comédie française en somme. Le meilleur de "La 7ème Compagnie" pour moi.
    Stephenballade
    Stephenballade

    Suivre son activité 180 abonnés Lire ses 109 critiques

    4,0
    Publiée le 31 août 2016
    Alors comme ça, "On a retrouvé la 7ème compagnie" ? Eh bien tant mieux, pour le plus grand plaisir des spectateurs, friands de comédies légères sans prise de tête. Nous sommes heureux de retrouver nos trublions "en poste avancé" pour "faire la tenaille" dans le cas très hypothétique où les forces allemandes viendraient à battre en retraite. Pour se remettre dans le bain, rien de mieux que de placer un petit résumé des exploits involontaires de notre trio de choc, héros malgré eux. On remarquera que ces quelques scènes de rétrospective ne comportent jamais Tassin à l’écran, puisque Henri Guybet est venu prendre la place d’Aldo Maccione, devenu trop gourmand quant à son cachet. Jamais ? Excepté la dernière, retournée pour l’occasion avec la nouvelle recrue pour reprendre exactement là où le premier épisode nous avait laissés. Sauf que nous avions eu droit à un petit baroud d’honneur puisque l’épilogue se situait au temps du débarquement en Normandie en juin 1944. Nous voilà donc partis pour une "midquel", une "intra-aventure" imprimée dans le même moule que l’entame de la trilogie. Autrement dit, on prend les mêmes (ou presque) et on recommence, avec en prime la présence de l’inimitable Jackie Sardou, interprétant la mère Crouzy spoiler: qualifiée de bien pire que la guerre. Et il est vrai qu’elle ne laisse aucune équivoque… Le fait est que la continuité ne nous fait pas perdre le fil, avec un Robert Lamoureux toujours aux commandes, muni cette fois de sa solitude, d’une bonne paire de chaussures, et d’une mission : faire sauter des ponts. Et c’est ce qui va entraîner bon nombre de situations truculentes spoiler: (dépannage de la dépanneuse de chars) , et des répliques encore cultes : entre "ce que j’en ai marre !" ou "Si je connaissais l’con qui a fait sauter l’pont !" ou encore "Qu’est-ce qu’y dit ?" et le célèbre "Le fil vert sur le bouton vert, le fil rouge sur le bouton rouge", sans oublier le non moins célèbre "Groupir !". Les gags se multiplient, frisant même parfois le ridicule (les allemands n’étaient pas aussi idiots) comme par exemple lors de ce que j’appelle la scène du ballet des paillasses. Assurément, cette folle équipe a dû bien se marrer pendant le tournage, même si les choses ont été loin d’être simples lors de l’échappée dans la rivière. Esprit léger, dérision, sans aucune vulgarité ni violence, on prend à nouveau du plaisir à suivre cette comédie franchouillarde pour un bon moment de détente. D’autant plus que Henri Guybet nous fait presque oublier Aldo Maccione, en ayant su s'approprier toutes les attitudes, avec toutefois un peu plus de douceur. Alors on pardonnera volontiers cette plus complète improbabilité lors de la séparation du convoi de son matériel moteur. Je vous le dis, c'est IM-PO-SSI-BLE. En tout cas, pas avec le système d’accrochage et de freinage (pneumatique) tel qu’ils sont conçus en France, alors que le convoi roule et que de ce fait, l'attelage est en complète tension. Rassurez-vous, je n'ai pas l'intention de vous faire un cours là-dessus, je préfère plutôt vous laisser profiter de cette bonne petite comédie qui n'a nulle autre prétention que d'amuser et de distraire le spectateur.
    dougray
    dougray

    Suivre son activité 107 abonnés Lire ses 1 619 critiques

    4,5
    Publiée le 26 juillet 2010
    Au vu de l’incontestable réussite du 1er opus, une suite aux aventures de la 7e compagnie s’imposait. Moins engagée sur le plan de la critique du conflit et moins structuré dans sa narration, "On a retrouvé la 7e compagnie" est cependant encore plus drôle que son prédécesseur. Le film partait pourtant avec un sérieux handicap puisque Aldo Maccione n’a pas repris le rôle de Tassin (pour d’obscures raisons financières) et se voit remplacé par Henry Guybet. Et, contre toute attente, ce remplacement s’avère payant, l’alchimie entre les 3 personnages principaux s’en trouvant renforcée. Pierre Mondy enfonce le clou du petit chef pathétique et se réserve les meilleures scènes (le lancer de marteau, son attitude encore plus dédaigneuse en tenue de colonel…) et Jean Lefebvre rempile dans le rôle du soldat naïf (avec un nouveau gimmick "si j’connaissais l’con qui a fait sauter l’pont"). Le reste du casting voit les retours de Pierre Tornade (qui s’offre une amusante partie d’échecs) et Robert Lamoureux (cantonné aux explosions de pont avec une éternelle question sur le branchement des fils) entourés ici du classieux Bernard Dheran et de quelques têtes connues comme Hubert Deschamps, Jackie Sardou, Michel Modo et Robert Dalban. On pourra toujours reprocher à cette suite de se limiter un peu à une succession de gags certes très drôles mais parfois répétitifs (les explosions de pont, les évasions avortées…) et de reprendre parfois des ficelles comiques de boulevard (l’évasion avec les matelas en tête). Il n’empêche que, pour des raisons indéterminées (tenant certainement à la présence du si sympathique Henry Guybet et à la scène culte du "groupir"), j’ai préféré cet opus qui reste pour moi le meilleur de la saga.
    Yannickcinéphile
    Yannickcinéphile

    Suivre son activité 221 abonnés Lire ses 1 413 critiques

    3,5
    Publiée le 8 juillet 2013
    Dans les bons vieux classiques de la comédie française des années 70 voilà donc On a retrouvé la 7ème compagnie. Bon, ce n’est pas un chef d’œuvre, mais malgré le poids des années, ce film reste encore distrayant, et amusant en dépit de gags pas très fins. L’interprétation est d’abord un bon point. Les acteurs en présence ont eu plus de bas que de haut, certes, mais bien dirigés ils ont un réel potentiel comique. Lefebvre est de ceux-là, formant avec Guybet un bon duo, ce-dernier succédant très bien à Aldo Maccione et s’avérant même à mon sens supérieur. A leur coté Pierre Mondy est solide, livrant une prestation qui trouve le bon point d’équilibre entre le comique et le sérieux, suffisamment du moins pour apporter un contraste avec les deux sus-nommés. On notera pour le reste un Pierre Tornade un peu placide mais assez discret en même temps, et quelques seconds rôles de valeur, même si le jeu est parfois assez outré. Coté scénario, c’est un peu faible. L’histoire en elle-même est dynamique, avec des rebondissements, et quelques moments « légendaires » que les ainés connaissent par cœur. Elle est amusante, et réserve quelques moments « films d’aventure » tout à fait honorables, notamment avec le train sur la fin. Maintenant l’ensemble est trop répétitif, manquant réellement de liant entre les différents chapitres du film. On sent un certain affaissement en matière de narration par rapport au premier film. C’est dommage car du coup on a plus l’impression d’une suite de sketch, qu’autre chose. La fin ouvre bien sur sur une suite (laquelle ne sera d’ailleurs pas vraiment dans la continuité), mais elle n’est pas franchement enthousiasmante. Visuellement, On a retrouvé la 7ème compagnie offre les mêmes éléments que le 1. La mise en scène est un peu roide, peinant à donner de l’intensité par moment, surtout en fait dans les passages « action », comme sur le train à la fin. Lamoureux pour le reste arrive à s’en sortir, mais évidemment c’est peu audacieux. La photographie reste tout à fait convenable pour un film de 1975, et elle accompagne des décors de très bonne facture. Ces-derniers donne au film une surprenante allure tout à fait classieuse. Enfin, niveau musique, aucune surprise, le premier film à légué tout son répertoire à cette suite. En clair, On a retrouvé la 7ème compagnie est un film agréable, qui n’a pas énormément vieilli. Certes l’humour ne vole pas très haut, mais les acteurs le font bien passer, et puis il a un coté potache et bon enfant enthousiasmant. Par ailleurs quelques moments sérieux viennent donner au film une réelle dimension « aventure » qui le distingue d’autres comédies militaires de l’époque. Formellement très convenable, il mérite d’être vu.
    Marc L
    Marc L

    Suivre son activité 228 abonnés Lire ses 419 critiques

    5,0
    Publiée le 20 juillet 2014
    Encore plus drôle que le 1er avec des répliques cultes ("le fil vert sur le bouton vert, le fil rouge sur le bouton rouge", "si je connaissez le con qui a fait sauté le pont"...) Chef d'oeuvre ! 20/20
    Le cinéphile
    Le cinéphile

    Suivre son activité 98 abonnés Lire ses 706 critiques

    3,0
    Publiée le 8 juillet 2013
    "On a retrouvé la 7eme compagnie" est évidemment très con mais aussi très drôle et est facilement rapprochable des gendarmes de Saint Tropes!
    Estonius
    Estonius

    Suivre son activité 229 abonnés Lire ses 1 039 critiques

    1,5
    Publiée le 19 décembre 2016
    Le premier opus n'était pas terrible mais néanmoins sympathique, celui-ci c'est un peu pareil sauf qu'en plus il devient lassant. Les gags sont lourds, très lourds, trop lourds.
    selenie
    selenie

    Suivre son activité 460 abonnés Lire ses 3 533 critiques

    2,5
    Publiée le 1 août 2007
    La guerre serait bien jolie si elle se passait comme ça ! La comédie franchouillarde par excellence et moi j'aime ça. Pas prise de tête pour un sou, des acteurs populaires qu'on aime voir et revoir (grand Lebfevre !), quelques répliques cultes font de ce film une bonne comédie sans être un grand chef d'oeuvre. Cependant celui-ci reste sans doute le meilleur de la trilogie.
    Serge Riaboukine
    Serge Riaboukine

    Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 943 critiques

    2,5
    Publiée le 7 août 2009
    Suite très sympathique mais H. Guybet à la place de A. Maccione, ça ne le fait pas ! Non pas qu'il soit mauvais ou moins bon... On garde le même humour mais quelques situations sont un peu juste...
    cylon86
    cylon86

    Suivre son activité 478 abonnés Lire ses 2 991 critiques

    2,5
    Publiée le 11 octobre 2009
    Une suite au même niveau que le premier opus : de bons acteurs, quelques bons gags mais une mise en scène inexistante et des situations un peu poussives.
    reymi586
    reymi586

    Suivre son activité 144 abonnés Lire ses 2 102 critiques

    5,0
    Publiée le 13 janvier 2010
    Une bonne suite de "Mais où est donc passée la septième compagnie ?". L'équipe est encore au complet avec Jean Lefebvre, Pierre Mondy ou Henri Guybet. Un film très drôle pour une des meilleures sagas du cinéma français!
    Karussell
    Karussell

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 249 critiques

    1,0
    Publiée le 24 novembre 2008
    Il n’y a pas dans ce 2ème volet ce qui fait le charme du film précédent. Les acteurs continuent sur le même tempo mais les situations cocasses sont plus rares, le rythme bien moins soutenu et les gags, surexploités, traînent en longueur. A rester sur sa faim, on en regrette presque d’avoir retrouvé la 7ème Compagnie.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top