Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Le Dernier roi d'Ecosse
note moyenne
4,0
10872 notes dont 756 critiques
37% (279 critiques)
41% (311 critiques)
9% (66 critiques)
10% (78 critiques)
2% (18 critiques)
1% (4 critiques)
Votre avis sur Le Dernier roi d'Ecosse ?

756 critiques spectateurs

elbandito
elbandito

Suivre son activité 191 abonnés Lire ses 863 critiques

5,0
Publiée le 19/03/2007
Forest Whitaker était un étonnant Ghost Dog, il confirme son statut du géant du cinéma avec son interprétation hallucinée et hallucinante du dictateur ougandais Idi Amin Dada, personnage tour à tour inquiétant, affectueux, monstrueux puis finalement si fragile. La performance monumentale, à l'image de l'acteur, justifie à elle seule la note du film !
Florian Malnoe
Florian Malnoe

Suivre son activité 50 abonnés Lire ses 530 critiques

4,0
Publiée le 26/05/2016
Revu récemment et c'est bel et bien du Biopic haut de gamme avec en point d'orgue cette prestation exceptionnelle de Forest Withaker qui a sans doute joué là le rôle de sa carrière : charismatique, plein de prestance, intimidant, imposant, complexe, bref un personnage qui fascine. James MCcavoy également plein de talent dans cette relation avec ce président. L'histoire essuie tout de même quelques retombées rythmiques mais on est prit dans ce suspense et dans cette collaboration ambiguë du président ougandais et de son jeune médecjn. Le parti-pris de mise en scène choisit ici de ne pas juger la personne, mais bel et bien de restituer un instant t d'une tranche d'histoire ougandaise et écossaise avec la maturité et la puissance que ça requiert. Un grand film.
Caine78
Caine78

Suivre son activité 727 abonnés Lire ses 7 287 critiques

3,0
Publiée le 09/03/2007
Le thème avait de quoi séduire, et ce n'est pourtant qu'a moitié convaincu que l'on ressort de la salle. Autant le film commence assez fort, autant il subit une forte panne au deux tiers. Peut être cela est du à une mise en scène plutot moyenne, manquant un peu de relief, et n'arrivant pas à rendre le film aussi intense qu'il le devrait. Toutefois, ne boudons pas notre plaisir : le film comporte certains passages littéralement excellents et forts, porté par la prestation puissante de Forest Whitaker, très bien épaulé par le jeune James McAvoy. De plus le thème de l'aveuglement est très bien rendu, et de voir jusqu'ou on peut aller dans la complaisance également. Surtout que dans l'ensemble les personnages sont assez forts. Sans petre totalement convaincant donc, Le Dernier roi d'Ecosse reste un film fort méritant qui mérite tout de même le respect.
Alain D.
Alain D.

Suivre son activité 82 abonnés Lire ses 1 735 critiques

4,0
Publiée le 08/11/2016
Le réalisateur britannique Kevin Macdonald nous fait un portrait à nature humaine du président de l'Ouganda autoproclamé Roi d'Écosse. Avec des scènes très fortes, Il nous plonge dans les arcanes du pouvoir, nous dresse un portrait sans concession du dictateur mégalomane. Le scénario de ce drame, mêlant fiction et faits historiques, nous délivre des séquences parfois violentes, parfois comiques. Il nous dépeint parfaitement ce chef d'État arbitraire : le paradoxe entre son charisme et sa peur récurrente, son autorité, sa phobie de la sécurité. Le jeu d'acteurs des premiers rôles est de tout premier ordre : James McAvoy se révèle excellent dans le rôle du docteur Nicholas Garrigan ; quant à Forest Whitaker il réalise encore une fois une interprétation magistrale.
Shelby77
Shelby77

Suivre son activité 37 abonnés Lire ses 1 073 critiques

3,5
Publiée le 28/05/2018
Forest Whitaker, acteur cantonné dans des rôles mineurs donne ici une interprétation magistrale d'un dictateur sadique et manipulateur épaulé par James Mc Avoy tout aussi intéressant. Le film est dur à certains moments et à d'autres moments on se laisse aussi prendre au charme de ce fou sanguinaire.
Anonymous :)
Anonymous :)

Suivre son activité 36 abonnés Lire ses 531 critiques

4,0
Publiée le 01/08/2015
Trois ans après "La Mort Suspendue", un film-documentaire dans la Cordillère des Andes, le documentaire Kevin Macdonald s'attaque désormais au biopic en retraçant la sombre période qu'a vécu l'Ouganda dans les années 1970 sous la dictature d'Idi Amin Dada. Et il faut tout de suite dire que le résultat est époustouflant. Nicholas Garrigan, un jeune médecin tout juste diplômé débarque en Ouganda en quête d'aventure. Alors qu'il travaille dans un hôpital de brousse, il fait la connaissance d'Idi Amin Dada qui va l'engager en tant que médecin personnel. Il va dès lors devenir, son plus proche confident. En adaptant le roman éponyme de Giles Folden, le réalisateur écossais réalise un véritable tour de force en nous proposant un film historique de taille, percutant et glaçant. L'intrigue relate de façon très réaliste une partie du règne du dictateur en utilisant de façon intelligente un personnage fictif, le médecin. La relation qui va se lier entre ces deux personnages va très vite s'avérer passionnante, avec cette addiction réciproque teintée de rapports ambigus. On y découvre peu à peu la véritable personnalité du dictateur aux humeurs changeantes qui se révèle être totalement pommé à la tête du gouvernement. Personnage au caractère ubuesque, il va terroriser la population en ayant recours à la violence, n'hésitant pas à assassiner le moindre homme en travers de sa route. La situation de crise, le climat de tension et de violence est parfaitement rendu par le traitement réaliste fait par le cinéaste. Aux commandes, Kevin Macdonald dépayse le spectateur avec des prises de vues et des images extraordinaires, une musique entraînante et des décors plus que jamais envoûtants. Forest Whitaker offre une composition remarquable et interprète de façon bluffante ce personnage atypique. Au-delà de la ressemblance physique, il parvient à s'imprimer les gestes et les attitudes du dictateur, montrant ainsi toute l'étendue de son talent. Il sera assisté par un James McAvoy fort sympathique qui lui aussi, s'avère fort convaincant. Ainsi, "Le Dernier roi d'Ecosse" est un excellent film historique, très documenté et réaliste, porté sur les épaules d'un grand Forest Whitaker.
David B.
David B.

Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 438 critiques

4,0
Publiée le 28/02/2015
Un film qui traduit bien la fascination d'un médecin envers un dirigeant africain qui s'avère barbare et sanguinaire. On est immergé dans la prison psychologique dans laquelle le praticien s'enferme. Il comprendra bien tard qu'il ne va pas lui être simple d'échapper à son emprise... Une victime face à son gourou.
Jean J
Jean J

Suivre son activité 163 abonnés Lire ses 348 critiques

4,5
Publiée le 02/09/2013
Film poignant mélangeant faits réels et fictifs avec habilité, Le Dernier roi d’Ecosse de Kevin Macdonald est un excellent film retraçant une partie de la vie du dictateur Idi Amin Dada. Jeune médecin écossais tout juste diplômé, Nicholas Garrigan débarque en Ouganda en quête d’aventure et décidé à venir en aide à la population. Plusieurs jours après son arrivée, il est amené à faire la rencontre du nouveau leader du pays Idi Amin Dada car celui-ci vient d’avoir un accident de voiture. Faisant forte impression avec sa façon de garder son calme et sa franchise, Amin Dada, fasciné par la culture écossaise, propose à Nicholas de devenir son médecin personnel. Séduit par le charisme du chef de l’Etat, le jeune médecin rejoint le cercle présidentiel au sein duquel il mène grand train. Devenu confident du dictateur, piégé au cœur de la mégalomanie meurtrière d’Amin Dada, Garrigan, témoin d’assassinats et d’enlèvements, devient malgré lui peu à peu complice d’un des plus terrifiants régimes africains du XXème siècle. Réalisé par Kevin Macdonald, Le Dernier roi d’Ecosse est le premier film à mettre en scène une partie de la vie du dictateur qui a régné sur l’Ouganda entre 1971 et 1979 : Idi Amin Dada. Le film mélange à la fois réalité et fiction car l’histoire avec le médecin est purement inventée pour les besoins de scénario mais il n’empêche que ce film dénonce tout de même les violences commises pendant ce régime brutal instauré par Idi Amin Dada qui a fait tuer plus de 300 000 personnes en Ouganda que ce soit dans la population ou dans ses proches car se croyant entourer de traitres et était devenu complètement paranoïaque. Dans Le Dernier roi d’Ecosse ce qui par contre nous scotche à notre siège c’est la représentation du dictateur interprété ici par un impressionnant Forest Whitaker qui reçut l’Oscar du Meilleur acteur en 2007 pour sa performance inoubliable dans le rôle d’Amin Dada. Pouvant passer d’un visage sympathique et à la fois drôle à un visage inspirant la terreur et la peur, Whitaker montre un dictateur fou et violent qu’on disait même cannibale à ses heures perdues ! Totalement bluffant en dictateur Whitaker entre dans le cercle des acteurs ayant interprété ces personnages de dictateur de manière réaliste et poignante, je pense par exemple à Bruno Ganz pour son rôle d’Adolf Hitler dans La Chute. Mais n’oublions pas l’autre acteur principal du film, James McAvoy, qui lui aussi est superbe dan son rôle de médecin naïf entraîner dans la folie meurtrière d’Amin Dada. Film à la fois émouvant, violent, quelques scènes sont vraiment insoutenables, réaliste et intéressant sur les situations politiques et sociales que vivent ces pays sous des régimes de terreur comme celui-ci, Le Dernier roi d’Ecosse est un excellent film historique sur une partie de la vie d’Amin Dada.
soniadidierkmurgia
soniadidierkmurgia

Suivre son activité 194 abonnés Lire ses 3 145 critiques

4,5
Publiée le 16/03/2013
On disait le plus grand bien de ce film pour lequel Forrest Withaker avait décroché l’oscar en 2007. Je dois dire qu’il ne l’a pas volé, nous offrant une prestation pour le moins habitée. Un jeune médecin écossais en rupture avec son milieu familial ultra conservateur décide de partir en mission au hasard après avoir posé son doigt sur la mappemonde. Il atterrit donc en Ouganda au moment où Amin Dada réussit son coup d’Etat, largement aidé par l’ancienne puissance coloniale qu’était l’Angleterre. Par hasard il se trouvera sur la route du dictateur qui en fera son médecin et confident personnel. Si le personnage possède un charisme vénéneux l’envers de la médaille est verni d’une paranoïa devenue vite incontrôlable qui l’amène à perpétrer des massacres à travers tout le pays. Comme pour accroître la pression qui pèse sur lui, le jeune homme soulève la plus jeune des femmes du dictateur et la met enceinte. Après un avortement sanglant, il ne lui reste plus que la fuite pour échapper à la folie meurtrière de son protecteur. Le film grâce à une mise en scène nerveuse mais maîtrisée nous montre très bien la fièvre qui s’empare des pays africains pendant ces coups d’état devenus monnaie courante dans cette région du monde. Mais ce qui retient notre attention c’est la relation entre les deux hommes. On comprend très bien ce qui a pu fasciner le jeune homme dans ce grand frère africain qui sait appuyer là où il faut pour utiliser la vanité de son protégé. Cette vanité lui fait progressivement perdre son sens moral et plus grave encore renier le serment d’Hippocrate. Le retour à la lucidité se fera dans la douleur au prix de plusieurs morts. Chaque scène avec Forest Whitaker nous cloue à notre siège, l’acteur oscarisé déployant tout son talent pour faire revivre sous nos yeux ce général venu de nulle part chez qui l’exercice du pouvoir a fait rapidement basculer une raison déjà fragile. Fascinant et captivant de bout en bout à la manière des meilleurs thrillers
legend13
legend13

Suivre son activité 83 abonnés Lire ses 857 critiques

4,5
Publiée le 07/01/2009
Un excellent film qui retrace un fait plutôt méconnu de l'Afrique. Forest Whitaker est tout simplement énorme ( et terrifiant) dans le rôle de ce dictateur fou.
Stephenballade
Stephenballade

Suivre son activité 161 abonnés Lire ses 1 148 critiques

4,5
Publiée le 04/04/2014
Oscar 2007 du meilleur acteur pour Forest Whitaker véritablement bluffant dans ce rôle et qui nous montre toute l’étendue de son immense talent. James McAvoy ne démérite pas non plus, excellent dans son rôle de jeune insouciant sûr de lui qui croit que rien ne peut lui arriver. De plus, ce film est inspiré de faits historiques et de personnages réels, et basé sur le roman éponyme de Giles Foden. De plus le film a été véritablement tourné en Ouganda avec l’accord du Président décidément coopératif puisqu’il a mis à disposition l’armée et ses ministres. Le dépaysement est total et nous apprend bien des choses sur une période bien sombre de l’Ouganda que bon nombre de personnes ignore, mis à part peut-être les Ougandais eux-mêmes, voire les habitants des pays voisins. D’ailleurs on ne voit absolument pas passer les deux heures de film alors asseyez-vous et savourez…
wesleybodin
wesleybodin

Suivre son activité 197 abonnés Lire ses 3 860 critiques

5,0
Publiée le 17/06/2012
Suffocant biopic dans lequel chaque centimètre carré de la pellicule procurera son lot d'émotions.
mr. edward
mr. edward

Suivre son activité 124 abonnés Lire ses 495 critiques

4,0
Publiée le 24/11/2010
Très bon film avec la prestation monstrueuse de Forest Whitaker et un récit qui nous tient en haleine du début à la fin.
Eric C.
Eric C.

Suivre son activité 37 abonnés Lire ses 1 958 critiques

4,0
Publiée le 10/03/2018
Décidément James McAvoy transforme tout ce qu'il touche en or ou alors est réellement expert, chanceux et devin dans le choix de ses films. Quel film, quelle claque, on en oublierait carrément qu'il s'agit d'un biopic, certes très scènarisé, tant les personnages, le rythme, la tension, l'intrigue nous emportent et nous tiennent en haleine. Il faut dire que Forest Withaker est juste énorme en Amine Dada, tyran dictateur ambivalent, passant du père de sa nation et de son peuple à bourreau sanguinaire, barbare et assassin complètement fou, personnage bipolaire qui passe du rire aux larmes, de l'empathie à la violence extrême. Ajoutons Kerry Washington pour bonifier encore le standing et le talent et on a là un film passionnant, qui va à 100 à l'heure, en tension permanente du moment que ce jeune médecin écossais pose le pied en Ouganda jusqu'au dénouement qui nous rappelle alors par des textes défilant la réalité de l'histoire et de l'horreur que fut le règne d'Amine Dada, horreur ressentie et visible à l'écran mais qui hélas n'est pas oeuvre de fiction mais la réalité. Au delà de l'excellence de ce film et des performances remarquables des acteurs, ce film pose également le sujet et la question de la place des rituels, coutumes, pratiques souvent barbares des tribus et clans africains qui se heurtent avec notre vision de la civilisation, du progrès, de la démocratie, de l'humanité. Des pratiques culturelles ancestrales face au progrès et à l'humanisme, difficile de dire qu'elle en est l'importance et la place, le film lui prend le parti de les mettre en images et en mots et c'est assez effrayant.
Estonius
Estonius

Suivre son activité 209 abonnés Lire ses 3 141 critiques

3,5
Publiée le 20/11/2017
Soyons clair, il ne s'agit pas d'un biopic mais d'un film de fiction prenant en toile de fond des personnages réels (Idi Amin Dada) et incorporant des événements réels (Entebbe). La démonstration est double, montrer un personnage égocentriste et sanguinaire sans tomber dans la caricature, et ici la démonstration de Forest Whitaker est magistrale, l'autre plus forte, est de montrer jusqu'où peuvent aller la compromission et l'aveuglement face à l'abomination, et là aussi c'est très bon grâce à l'interprétation de James McAvoy. Pourquoi alors la fin du filmspoiler: sombre-t-elle dans les pires ficelles hollywoodienne avec ce sauvetage qui ne tient pas debout, tout cela pour assurer un improbable happy-end. Quel dommage !
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top