Batman, le défi
  • Séances
  • Bandes-annonces
  • Casting
  • Critiques
    • Critiques Presse
    • Critiques Spectateurs
  • Photos
  • VOD, DVD
  • Musique
  • Le saviez-vous ?
Note moyenne :   3,8 pour 18 088 notes dont 759 critiques  | 
  • 343 critiques     45%
  • 228 critiques     30%
  • 92 critiques     12%
  • 57 critiques     8%
  • 30 critiques     4%
  • 7 critiques     1%

759 critiques spectateurs

Trier par 
Les plus récentes
  • Critiques les plus utiles
  • Les membres ayant fait le plus de critiques
  • Membres ayant le plus d'abonnés
Shawn777

2 abonnés | Lire ses 278 critiques |

   4 - Très bien

Cette suite de "Batman" toujours réalisée, pour notre plus grand plaisir par Tim Burton est aussi bonne que le premier mais avec un petit truc en plus qui fait que cette suite est quand même meilleure. On a toujours l'univers sombre mais à la fois drôle par certains moments qui était déjà au rendez vous dans le premier, mais ici, il est encore plus marqué, pour le scénario on remarque un peu plus d'originalité que dans le premier et c'est génial et au niveau des acteurs, on a encore un casting excellent et ils jouent tous extrêmement bien et correspondent parfaitement à leur rôles. Que dire de plus ? Rien car ce film n'a finalement pas beaucoup de défauts mis à part quelques longueurs par ci, par là mais ça ne choque pas du tout et on ne s'ennuie pas durant tout le film. En résumé, "Batman, le défi" est une très bonne suite qui est à voir absolument surtout si on a aimé le premier !

DeruskiVLC

1 abonné | Lire ses 319 critiques |

   3.5 - Bien

"Batman, le défi", suite direct de "Batman", toujours avec Michael Keaton et Tim Burton aux commandes, est tout aussi bon que le précédent. D'abord, la mise en scène a progressé, Tim Burton a gagné en expérience et le film possède des plans somptueux. Le scénario est plus développé, avec quelques questionnements bienvenus. Cependant, Michael Keaton et Batman sont toujours des problèmes pour le film, le personnage n'est pas très développé et l'interprétation ne convainc pas. Danny DeVito remplace Jack Nicholson en méchant emblématique. Il est parfait pour le rôle, il apporte beaucoup, tout comme Michelle Pfeiffer et Chrispher Walken. Bref, un second opus qui remplit son rôle.


Eselce

7 abonnés | Lire ses 1306 critiques |

   5 - Chef d'oeuvre

Aussi bon que le premier ! Les acteurs sont formidables, surtout Catwoman et le Pingouin totalement dans leurs rôles. On les voit devenir eux-même et sont bien représentés avec leurs accessoires (Fouet pour Cat et parapluies pour Pingouin). Toujours cette atmosphère sombre avec un passage par les égouts de Gotham. Cette hideuse cité marche à la baguette !

keria

3 abonnés | Lire ses 51 critiques |

   5 - Chef d'oeuvre

Pour moi, le meilleur des Batmans (de Burton ou de ceux de Nolan)! Je l'ai préféré à la dernière trilogie. Pourquoi? D'abord pour son ambiance des plus abouties. Burton nous plonge dans un univers sombre avec un tableau nocturne de Gotham city (la ville est littéralement plongée dans la nuit) et de nombreuses scènes en milieu souterrain (les égouts et la grotte). Il y ajoute une dimension poétique bienvenue avec une esthétique gothique imposante et la présence mélancolique de la neige. Autant d'ingrédients qui font de ce film une toile vivante des plus envoûtantes. Quant aux rapports de force, il sont vraiment sous tension.. Batman est plus que jamais seul contre tous : il doit faire face à plusieurs ennemis (un industriel véreux, le pingouin et face, en partie, à Catwoman) avec pour unique soutien, l'incontournable Alfred. Il apparaît toujours aussi grave et sérieux quand ses ennemis, pardonnez-moi l'expression, se déchaînent. Différence de style qui était, certes encore plus marquée avec le joker (ce fameux clown délirant et criminel), mais qui là, est bien respectée. Quant à l'histoire, quoique complexe, elle est cohérente et bien articulée. L'accent est mis sur le parcours et la psychologie de 2 personnages pour le moins surprenants : le Pingouin et Catwoman. Le Pingouin, un être difforme, qui abandonné à la naissance, va être élevé par des pingouins dans les égouts. Parcours insolite et triste qui va le transformer sous l'influence d'un autre (l'industriel véreux) en criminel. Même chose pour Catwoman qui de femme effacée, soumise et maltraitée par les hommes va se transformer en une créature sensuelle et provocante qui entend bien, imposer son autorité au sexe fort. Et pour cela, elle agira sur le même terrain qu'eux, le combat physique, où elle suppléera le manque de force par une agilité et une vivacité redoutables. Sauf que bien, malgré elle, Batman ne la laisse pas insensible tout comme lui, d'ailleurs, qui est sous le charme...mais ce n'est pas le sujet premier de l'histoire et l'ambiguïté de leur rapport persiste. Bref, à travers eux, c'est tout une réflexion sur le thème du monstre qui est, ici, suggérée et qui est un sujet cher à Tim Burton. Quant à l'industriel véreux, meurtrier de Sélina (la future Catwoman), ami opportuniste du Pingouin et homme des plus puissants de Gotham, il manipule son monde pour asseoir ses ambitions...s'enrichir et diriger la ville. Le type même de l'homme d'affaire avide qui étend sa sphère en politique pour son seul profit au détriment du reste (c'est un industriel qui pollue et encore pollue). Ca ne vous rappelle pas quelque chose ? Peut-être, un avant-goût de ce qui se passe aujourd'hui. Enfin, les scènes d'action sont impressionnantes avec un Batman qui, grâce à ses inventions (bat mobile et autres armes) nous en met plein la vue et une Catwoman tout en acrobaties, prête à " fouetter" ses adversaires. Couse-poursuite, affrontements musclés et pièges par surprises étaient déjà là bien avant que Nolan ne reprenne la recette et ne l'applique puissance V. Bref, une réussite, à tout points de vue. Seule chose que l'on peut regretter : Batman paraît bien fade face à ses ennemis (tant il semble effacé) mais ça, et c'est à mon avis son seul point fort, Nolan y suppléera en lui donnant une forte psychologie (surtout Batman Begins qui retrace son parcours). Un film que j'ai vu et revu sans me lasser...

Der Metzgermeister

9 abonnés | Lire ses 218 critiques |

   4.5 - Excellent

3 ans après le premier Batman et une foule de défauts à ne pas reproduire, Tim Burton martèle à grands coups à la porte de la réussite et boucle une suite presque parfaite. En effet, Le Défi est, grâce aux avancés techniques, plus beau et plus inventif. Burton retranscrit son style presque gothique qu'il avait déjà utilisé pour Edward aux Mains d'Argent et apporte de cette manière une forme plus poétique à sa nouvelle oeuvre. Recrutant Michelle Pfeiffer et l'excellent Danny DeVito, Burton voit nettement plus grand et ose opposer dans le même film le Batman, Catwoman et le Pingouin. Le Défi était donc de taille. On peut observer quelques changements ou différence avec le premier, en effet, Batman returns est nettement plus sanglant ( J'ai presque été choquer quand Catwoman entaille sérieusement un malfrat avec ses griffes ) Je choisis de dire que je préfère nettement Pfeiffer à Hathaway car elle nettement plus tordu et excentrique. Tout pareil pour DeVito dont la prestation est à apprécier en version originale tellement celui-ci se donne cœur et âme pour donner de la crédibilité à son perso. La bande originale n'a quand à elle pas changer, hormis un accord en quatre note à la guitare qui collent parfaitement avec le style de Burton. Autre innovation : Burton n'a pas besoin d'utiliser d'hideuses maquettes pour parvenir à ses fins quand il s'agit de filmer des explosions. AH ! Le mauvais point ! Batman tue ! Mais bon après il y a la version de Burton, celle Nolan donc à chacun son choix quand il s'agit de maîtriser le mal. Autre mauvais point : la population de Gotham, abrutie comme jamais. Déjà vanter les louanges du Joker dans le premier alors que celui-ci avait tuer à maintes reprises et se précipiter vers son cortège quand celui-ci balance son pognon dans les rues était d'une rare stupidité. Mais vénérer un homme laid comme pas deux, qui vivait dans les égouts, crachant du diabolo menthe à chaque fois qu'il ouvre cette bouche hérissée de dents brisés, il y a de quoi se prendre la tête entre les mains... Ou peut être que le message de Burton était de dénoncer la manipulation des masses ? J'en sais rien et je m'en fou un peu. Un nouveau Batman décentré mais charmant à regarder.

johncaffee

13 abonnés | Lire ses 48 critiques |

   3.5 - Bien

J'adore Burton, d'où la note. Cependant, il y a trop de choses peu crédibles dans ce film. Histoire intéressante sommes toutes.

Bilsens

0 abonné | Lire ses 4 critiques |

   5 - Chef d'oeuvre

LE meilleur film BATMAN et de loin, réalisé par Tim BURTON que l'on ne présente plus (Big Fish, Mars Attack, Sleepy Hollow, Charlie et la chocolaterie, Edouard aux mains d'argents...). Ce dernier collabore une fois de plus avec le très talentueux Danny ELFMANN et quand ces 2 monstres du 4ème et 7ème art sont réunis, ils font des merveilles. Les studios WB ont donné carte blanche à Tim BURTON pour réaliser la suite de Batman. Dès les premières images et l’apparition du logo, on est tout de suite plongé dans l’univers gothique, sombre et triste de Burton : il neige à Gotham City. Un clin d’œil à Edward aux mains d’Argent peut-être ? La musique originale de Danny Elfman est incroyable. Le thème du premier film est repris mais transcendé : plus sombre, plus violent, plus déstructuré, les chœurs qui avaient magnifiés Edward aux Mains d’Argent se font de nouveau omniprésents et le résultat est phénoménal. Le Pingouin hérite d'une marche funèbre, Catwoman est accompagnée de bouleversants miaulements de violons, les scènes d'action sont dynamitées par une musique de cirque. La musique est donc merveilleuse et d'une puissance incroyable. Chaque personnage est unique, à sa propre histoire, sa profondeur et sa noirceur. Michael Keaton reprend le rôle de Bruce Wayne/Batman. Dès sa première apparition, dans les ténèbres de son manoir, Bruce est plongé dans ses pensées, le bleu et le noir sont les couleurs dominantes, l’univers du personnage est lancé. Batman n'est pas un super-héros bondissant, il est un monstre du bon côté de la force. Il n'a aucun super pouvoir. Michael Keaton est impeccable pour donner à Wayne des allures d'être humain fasciné par le mal, dépassé par le monde extérieur et qui essaie tant bien que mal d'afficher une certaine confiance. Le Pingouin abandonné par ses parents ne rêve que de reconnaissance et de normalité, manipulé et trahit il n'accomplit que la vengeance si longtemps contenue. Selina Kyle, victime de naïveté ne cherche qu'à se venger, par delà la mort, de son assassin. Même Max Shreck qui est le méchant le plus méchant du film possède une véritable part d'humanité (voir la façon dont il prend la place de son fils face au Pingouin). En prenant du recul et en analysant chaque personnage, l’on se rend compte que Bruce/Batman est le symbole des 3 méchants du film : Max Shrek pour son côté businessman, riche homme d’affaire – Le Pingouin est un orphelin tout comme Bruce Wayne – Catwoman pour le côté sombre, ambiguë, schizophrène et félin du héros : Tim Burton maniant à la perfection le jeu du chat (Catwoman) et de la souris (Batman)...2 tempérament différents mais qui, l’un sans l’autre, ne sont rien. Pas de happy end, et même pire que cela. Auto-justice, suicide, morts extrêmement violentes et graphiques, solitudes, rarement film aura réservé une conclusion aussi pessimiste. Une folie totale. Je n'avais jamais vu cela et je ne l'ai jamais revu. Aujourd'hui encore (après un nombre incalculable de visions) la fin de Batman Returns me coupe toujours littéralement le souffle. Un tel impact est bien sûr la somme de très nombreux facteurs. La musique de Danny Elfman n'a jamais été aussi puissante, l'ambiance du film est proche de l'apocalypse avant de sombrer au plus profond des ténèbres et de la mélancolie, les acteurs semblent véritablement perdre les pédales, la violence est incroyable Spoiler : (l'électrocution en gros plan, le pingouin bavant un sang vert), la tension est inhumaine teintée de charge émotionnelle. Batman Returns est l'apothéose du cinéma de Tim Burton, son œuvre la plus sombre, la plus cruelle, la plus dépressive, la plus puissante, une œuvre qui doit s’analyser en profondeur, une merveille dont on ne peut jamais se lasser : l'univers très personnel d'un auteur.

Kloden

29 abonnés | Lire ses 763 critiques |

   3 - Pas mal

Si je n'avais pas vraiment goûté au premier Batman de Tim Burton, c'est sans doute en bonne partie par un certain manque d'ouverture, ne laissant pas vraiment sa chance au style du réalisateur d'imprégner l'univers du Dark Knight. Batman returns, quant à lui, me prouve avec netteté mon erreur, illustrant tout à fait combien les comics regorgent de possibilités pour développer son imaginaire gothique, à la limite de l'expressionnisme. Il suffit d'ailleurs de se pencher sur la direction d'acteurs de Burton, en particulier sur le rôle attribué à Keaton, pour comprendre que ce long-métrage est un Burton avant d'être un Batman. L'acteur, à mon goût, n'a pas la carrure, l'aura pour devenir le justicier badass que Nolan a préféré développer, mais Burton préfère plutôt encourager chez lui une certaine excentricité qui s'intègre très bien à la dynamique de son film. Cette dynamique, comme je l'ai dit plus haut, est également entretenue par les possibilités de déclinaison de l'univers des comics, surtout les personnages de Catwoman et du Pingouin, figures torturées et déformées sorties d'un imaginaire de conte, parfaitement à leur place dans la recherche onirique du célèbre réalisateur qui vient à nouveau chercher la part enfantine qui nous reste, habilement caché derrière un sérieux consommé. Pas effrayant pour un sous, le film semble pourtant sorti tout droit d'un cauchemar, et pourrait encore être ultra-poétique si l'image n'avait pas tant vieilli (22 ans, quand même). Le problème du récit demeure, en dépit des prestations fantastiques de Pfeiffer (féline, sexy, complexe - elle ridiculise Hathaway) et DeVito (barré et animal), un manque gênant d'intensité que j'ai clairement ressenti sans vraiment pouvoir l'expliquer. Tout un symbole, c'est le grand Christopher Walken, dont la présence est d'ordinaire hypnotique, qui symbolise le mieux ce petit et relatif (au regard de ses standards ultra-élevés) manque de force. Malgré tout, Batman returns est une oeuvre de qualité, et d'un intérêt certain. Même si bien sûr, elle ne plaira pas à tous les puristes, de par l'utilisation particulière qu'elle fait de l'univers du chevalier noir.

Vivien Taupas

10 abonnés | Lire ses 31 critiques |

   2.5 - Moyen

Un film esthétiquement réussie, mais long, vraiment trop long. On endors par le manque de dialogues en allant vers la fin.

jessica N

0 abonné | Lire ses 6 critiques |

   4 - Très bien

Ce film est l'un des meilleurs Batman pour moi les acteurs, la musique, les décors... sont juste fantastique ! Danny DeVito et Michelle Pfeiffer sont juste splendide dans leur rôle, je dis merci Tim Burton pour c'est 2 heures de pur bonheur :)

Précédente Suivante

Donnez votre avis sur ce film

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Vidéos liées à ce film
Batman, le défi Bande-annonce VO
4 926 vues
Batman, le défi Bande-annonce VF
16 197 vues
Danny Elfman's Music from the Films of Tim Burton - Paris 2015
1 618 vues
4 vidéos liées à ce film
Playlists
15 vidéos
Les Avengers font le buzz
14 vidéos
Moins fast, moins furieux : les blockbusters US parodiés !
7 vidéos
Quand les gros durs écrasent une larmichette...
Toutes les playlists
Tous les meilleurs films au ciné