Mon compte
    Bande-annonce choc Tout, tout de suite : l'affaire Ilan Halimi vue par Richard Berry
    9 avr. 2016 à 05:30
    Vincent Formica
    Vincent Formica
    -Journaliste cinéma
    Bercé dès son plus jeune âge par le cinéma du Nouvel Hollywood, Vincent découvre très tôt les œuvres de Martin Scorsese, Coppola, De Palma ou Steven Spielberg. Grâce à ces parrains du cinéma, il va apprendre à aimer profondément le 7ème art, se forgeant une cinéphilie éclectique.

    Richard Berry revient sur un fait divers sordide qui a secoué la France, le meurtre d'Ilan Halimi, jeune homme juif séquestré, torturé et laissé pour mort par le gang des barbares dirigé par Youssouf Fofana. Sortie du film prévue pour le 11 mai.

    L'histoire d'Ilan Halimi avait déjà fait l'objet d'un long-métrage sorti en 2014, 24 jours d'Alexandre Arcady. Cette fois, c'est Richard Berry qui met en scène et décide de livrer sa version de ce fait divers atroce survenu en 2006 créant une véritable onde de choc dans l'Hexagone. Si 24 jours s'attardait plus en profondeur sur la famille d'Ilan Halimi, Tout, tout de suite bénéficie d'un traitement complètement différent en se focalisant sur les faits à travers le récit de l'interrogatoire des membres du gang des barbares arrêtés en février 2006.

    Les premières images annoncent un film choc lorgnant du côté du thriller et s'articulant autour de l'enquête de police cherchant à déterminer les raisons qui ont poussé ces petits malfrats à commettre un crime d'une rare cruauté. Richard Berry, qui prête ses traits au père d'Ilan Halimi, semble être le fil rouge reliant chaque petites avancées des investigations. La personnalité de Youssouf Fofana, chef du gang des barbares, sera également scrutée à travers le jeune Steve Achiepo qui campe le tristement célèbre criminel.

    À noter que Berry a préféré travailler avec de jeunes comédiens inconnus pour ce film tiré du livre éponyme de Morgan Sportès, Prix Interallié en 2011. Tout, tout de suite reviendra également sur le fait déclencheur du kidnapping d'Ilan, l'utilisation d'une jolie jeune femme (jouée par Romane Rauss) comme appât pour attirer le jeune homme dans la gueule du loup. Eperdument, de Pierre Godeau, est d'ailleurs librement inspiré de l'histoire de cette personne, interprétée par Adèle Exarchopoulos. Rappelons également que Richard Berry avait joué dans un film au sujet presque similaire, déjà adapté d'un roman de Morgan Sportès, L'appât, de Bertrand Tavernier. Tout, tout de suite sort dans les salles le 11 mai 2016.

    Richard Berry sera également à l'affiche de L'Origine de la violence le 25 mai

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top