Notez des films
Mon AlloCiné
    Les 10 séries policières qu'il faut avoir vues dans sa vie
    Par Léa Bodin, Jérémie Dunand, Raphaëlle Raux-Moreau, Vincent Garnier & Jean-Maxime Renault — 19 août 2016 à 18:30
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Elles n'ont pas toujours bonne réputation les séries policières, mais elles passionnent pourtant les foules à travers le monde. Quelles sont celles qui sortent le plus du lot, qu'il faut vraiment avoir vu même quand on n'est pas fans du genre ?

    New York Police Blues (1993-2005)

    De quoi ça parle ? 

    Les enquêtes et déboires des inspecteurs du commissariat de la 15ème Brigade de New York.

    Pourquoi il faut la (re)voir ?

    Tout au long de ses 12 saisons, New York Police Blues a accumulé une impressionnante collection de trophées, récompenses et distinctions ! Parmi les plus prestigieuses, on peut citer 20 Emmy Awards et 4 Golden Globes (dont celui de la Meilleure Série Dramatique en 1994). C'est on ne peut plus mérité et d'une logique implacable : elle a réinventé la série policière dans les années 90, ce que Steven Bochco, son créateur, avait déjà réussi à faire une décennie plus tôt avec Hill Street Blues. Elle est systématiquement citée parmi les séries américaines les plus importantes toutes époques confondues.

    Lorsque la série démarre dans les années 90, le producteur comprend que le câble américain (HBO notamment) prend de plus en plus de place dans le coeur et les habitudes des téléspectateurs et que les grands networks doivent à tout prix réagir rapidement pour ne pas se faire dépasser. New York Police Blues propose donc un contenu plus sombre, plus cru et plus sexuel que les shows habituels, et fait partie des premiers à donner le rôle du héros à un homme peu respectable, Sipowicz (joué par Dennis Franz), bien avant Tony Soprano ou Walter White. On y voit des paires de fesses, des seins, des parties de jambes en l'air, bref des choses inédites à l'époque sur une grande chaîne, au point de déclencher une véritable polémique. 

    Dans New York Police Blues, l'enquête propre n'a que peu d'importance. Ce sont les personnages qui font avancer le récit, c'est leur ressenti, leurs actes, leurs choix qui importent; et à travers eux, c'est le métier de flic et l'importance de leur rôle dans la société américaine qui est questionné et exploré 12 saisons durant.

    Le saviez-vous ?
    Steven Bochco en veut un peu à Sherry Stringfield (Laura Michaels). En 1994, à l'issue de la première saison, l'actrice demande aux producteurs à être libérée de son contrat, prétextant qu'elle se sent malheureuse sur le petit écran et qu'elle souhaite retourner à New York. Les producteurs ne s'y opposent pas et Sherry Stringfield est libérée de ses obligations. Une semaine après, l'actrice est engagée pour Urgences...

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    • Les 10 séries médicales qu'il faut avoir vues dans sa vie
    • Les 10 séries ado qu'il faut avoir vues dans sa vie
    • Les 10 séries fantastiques qu'il faut avoir vues dans sa vie
    Commentaires
    • pici733
      Les Experts en 3ème place ??? Putain c'est une blague ??
    Voir les commentaires
    Back to Top