Notez des films
Mon AlloCiné
    Malavita sur Chérie 25 : Luc Besson voulait Robert De Niro pour Léon
    Par Laurent Schenck — 22 oct. 2020 à 18:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    "Malavita", de Luc Besson, est diffusé ce soir sur Chérie 25. L'occasion de revenir sur le rendez-vous manqué entre le réalisateur et Robert De Niro pour "Léon", sorti en 1994.

    Inspiré du livre de Tonino BenacquistaMalavita est une comédie signée Luc BessonRobert De Niro incarne Fred Blake alias Giovanni Manzoni, repenti de la mafia new-yorkaise sous protection du FBI installé avec sa famille dans un petit village de Normandie. Malgré d’incontestables efforts d'intégration, les bonnes vieilles habitudes vont vite reprendre le dessus…

    En 1992, l'agent de Robert De Niro appelle Luc Besson pour lui dire qu'il a lu le script de Léon et souhaite le rencontrer. Le réalisateur prend immédiatement l'avion pour se rendre à New York où l'acteur l'invite à dîner. Ce dernier lui dit alors... Qu'il ne veut pas jouer dans le film ! La raison ? Il a l'impression d'avoir déjà abordé les différentes facettes de ce tueur à gages dans les longs métrages de Martin Scorsese.

    Malavita
    Malavita
    Sortie le 12 mars 2013 | 1h 52min
    De Luc Besson
    Avec Robert De Niro, Michelle Pfeiffer, Tommy Lee Jones, Dianna Agron, John D'Leo
    Presse
    2,3
    Spectateurs
    2,9
    louer ou acheter

    De Niro souhaite toutefois rester en contact avec Luc Besson en vue d'une future collaboration... Pour Léon, le metteur en scène décide donc de faire appel à quelqu'un qu'il connaît bien pour se glisser dans la peau du rôle-titre : Jean Reno, avec qui il a collaboré sur L'Avant dernier (1981), Le Dernier combat (1983), Subway (1985), Le Grand Bleu (1988) et Nikita (1990).

    Pour l'anecdote, De Niro et Reno partageront le haut de l'affiche de Ronin, thriller de John Frankenheimer sorti en 1998. Le premier retrouvera également Besson pour Arthur et les Minimoys (2006), dans lequel il double un personnage !

    Stallone / De Niro : l'incroyable histoire de leur film avorté avec Olivier Assayas

    Début des années 2010, Besson imagine rapidement De Niro dans le rôle principal de Malavita. "Je n’en ai pas parlé à Tonino Benacquista. Je lui ai demandé qui il verrait dans le rôle de Fred. Et il m’a répondu qu’il rêverait de le proposer à Robert De Niro. On l’a donc appelé, on lui a envoyé le livre", raconte le cinéaste. Le héros de Taxi Driver ayant aimé le livre et le scénario, il s'embarque dans l'aventure.

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    • Mon grand-père et moi : l'idée du film vient d'un ado de 11 ans
    Commentaires
    • Cooper1992
      Le Pianiste alias l'indignation tire larmes sur les pauvres petites victimes juives ? The Ghost Writer, ce truc aseptisé que personne ne cite comme référence 10 ans après sa sortie?
    • Abe
      Ouais mais vu que t'y connais que dalle.. Cette otarie de Besson doit transpirer devant des films comme Le pianiste.
    • Cooper1992
      il parle de chef-d'œuvre, moi de bons films
    • Abe
      C'est bien connu de 60/70 à 2020 ça fait 30 ans...
    • Cooper1992
      dans les années 60 70 heinJ'accuse un chef-d'oeuvre? Non, un téléfilm à 25M€
    • Baby Groot
      Polanski fait des chef d œuvres. Besson des bouses, ne compares pas.
    • Cooper1992
      je défend Besson en défonçant la moitié de sa filmo et que son dernier véritable excellent film date (pour moi) de Léon? Je déclare juste qu'en prenant sa retraite comme prévu après Arthur, malgré les déceptions Jeanne d'Arc, Angel-A et le premier Arthur, sa filmo est très respectable entre Nikita, Le Grand Bleu, Léon, Subway, Le Dernier Combat mais qu'en enchainant par la suite, il nivelle par le bas sa réputation.Sa relation avec Maiwen est totalement légal juridiquement, zéro rapport, même si je vais pas défendre Besson pour ses possibles faits d'agressions.Concernant Polanski, ah oui je confirme fièrement : rien de bon depuis 30 ans en plus d'être particulièrement dégoutant, bien plus que Besson qui jusqu'à preuve du contraire, ne viole pas une gamine de 13 ans en la droguant.
    • Abe
      Donc du coup toi tu fais du Polanski bashing à sortir des conneries du genre il n'a pas fait un film potable depuis les années 70Mais par contre tu viens défendre Besson qui n'a jamais fait un seul vraiment bon film, qui s'est marié à une Maïwen de 15 ans en 90 alors que lui en avait 32/33, et qui a fait un film carrément pédophile dans la foulée (Léon)
    • Cooper1992
      Un bien triste film.Besson enchaine les films depuis 10 ans (8 films ! Même Spielberg tourne moins sur la même période) mais des films totalement insipides...Les suites d'Arthur, son adaptation d'Adèle Blanc-Sec (qui confirme les propos de Spielberg d'ailleurs, concernant le passage au live pour les BD...), son biopic The Lady déjà très pompeux en 2011 mais aujourd'hui totalement périmé vu la désacralisation de Aung San Suu Kyi, ce Malavita donc, puis l'inénarrable Lucy et surtout l'énorme douche froide Valérian (l'un des pires scripts et casting de la décennie 2010)...Je sauve Anna, sorte de version bourrine de Red Sparrow, totalement improbable mais assez rigolo par moment (la baston dans le resto).Et dire que dans sa longue interview pour Première en 2006 (pour Angel-A), il déclare prendre sa retraite après Arthur et les Minimoys...Dommage car du Dernier Combat jusqu'au premier Arthur, sa filmo est vraiment très respectable.
    Voir les commentaires
    Back to Top