Notez des films
Mon AlloCiné
    Mort de Charles Aznavour, mythique chanteur et acteur pour François Truffaut
    Par La Rédaction — 1 oct. 2018 à 14:07
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Le chanteur Charles Aznavour est décédé ce lundi 1er octobre, à l'âge de 94 ans, vient d'annoncer l'AFP. Avec plus de 50 films à son actif dont le célèbre "Tirez sur le pianiste" ou encore "Un taxi pour Tobrouk" (1960).

    Dans "Tirez sur le pianiste" (1960)
    1. Dans "Tirez sur le pianiste" (1960) +

    Chanteur au succès international, Charles Aznavour a également été comédien dans plus de 50 longs métrages. Sur scène, pour certaines chansons, Aznavour instillera du jeu d'acteur dans ses prestations, rappelant sans cesse sa longue carrière sur le grand écran en parallèle de sa carrière musicale. En 1997, il avait reçu un César d'honneur venant saluer entre autres son jeu chez Truffaut ou Henri Verneuil.

    Chansons et premières figurations

    Né à Paris de parents arméniens, Charles Aznavour commence, dès 9 ans, à arpenter les auditions et entre au Théâtre du Petit Monde. Il joue alors les rôles d'enfants au théâtre pendant les années 30. Il fait également de la figuration dans divers films. Parallèlement, il entame sa carrière de chanteur, rencontrant successivement le parolier Pierre Roche et Edith Piaf qui lui offre son premier voyage aux Etats-Unis.

    Tirez sur le pianiste !

    Devenu un chanteur reconnu sur les scènes parisiennes telles que l'Olympia et l'Alhambra, Charles Aznavour fait ses véritables débuts au cinéma, en 1958, dans La Tete contre les murs de Georges Franju et rencontre Jean-Pierre Mocky avec qui il tournera l'année suivante, Les Dragueurs et Les Vierges en 1963. En 1960, il trouve un de ses plus beaux rôles dans Tirez sur le pianiste sous la direction de François Truffaut. Le succès du film aux Etats-Unis lui ouvre alors les portes du célèbre Carnegie Hall à New York.

    Acteur international

    Au milieu des années 60, il est véritablement reconnu comme un artiste complet capable à la fois de jouer la comédie, chanter et de se produire sur scène. Il est adulé sur les scènes du monde entier et, en 1968, il tourne son premier film en anglais : Candy de Christian Marquand avec Marlon Brando, Richard Burton et James Coburn.

    Au cours des années 70, il tourne d'ailleurs majoritairement dans des productions anglo-saxonnes avec notamment Les Aventuriers et Intervention Delta. Il participe également à la première adaptation des Dix petits nègres en couleurs, aux côtés notamment d'Orson Welles et Gert Fröbe. En 1979, il joue également en allemand, dans Le Tambour de Volker Schlöndorff qui obtient l'Oscar du meilleur film étranger. Héros dramatique, il tourne également sous la direction de Claude Chabrol en 1982, Les Fantômes du chapelier dans le rôle d'un homme écrasé et réservé.

    Une voix mythique

    En 1986, après avoir composé de nombreuses musiques pour ses films depuis le milieu des années 50 et écrit les dialogues de Les Intrus de Sergio Gobbi en 1972, il écrit le scénario de la comédie de Paul Boujenah, Yiddish Connection. Dans les années 90, il se fait plus discret au cinéma, tournant principalement des téléfilms.

    En 2002, il tient le rôle principal de son film le plus personnel : Ararat d'Atom Egoyan sur le génocide arménien, avant d'interprèter son propre rôle dans Emmenez-moi (2005), comédie chantée qui rend un bel hommage au chanteur. Un an auparavant, il avait incarné le Père Goriot pour la télévision. Sa dernière participation à un long métrage date du film Pixar Là-haut, dans lequel il prête sa voix au personnage principal dans les versions françaises et québecoises du film.

    "Tirez sur le pianiste" de François Truffaut, avec en premier rôle Charles Aznavour :

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    • MickDenfer
      Je n'ai vu aucun film avec lui.
    • Cévenole30
      Charles Aznavour, le Little big man, le grand petit homme de la chanson française, qui a enrichi le patrimoine musical français des plus belles chansons qui soient, nous a quittés et c'est vraiment triste, nous regrettons infiniment, la perte de cet homme irremplaçable. Comme il serait bien que de tels êtres soient éternels et nous accompagnent, tels de bons anges, tout au long de notre vie, pour nous consoler - en chanson - de tous nos chagrins, toutes nos déceptions et se réjouir avec nous de nos bonheurs. Reposez en paix, Charles, je vous le souhaite vraiment du fond du cœur.
    • SooSophie
      Un grand monsieur...
    • PUNISHER
      RIP Respect monsieur !
    • Star_Pingu
      j'ai découvert ces meilleures chansons après avoir vu le film ocean's 8... Apparemment cet homme était apprécié de l'autre côté de l'atlantique. Eminem peut en témoigner.
    • MickDenfer
      une bonne droite, c'est le bruit et l'odeur.
    • MickDenfer
      Je n'aimais pas l'homme mais certaines chansons sont inoubliables.
    • Rashô22
      Un grand monsieur est parti. Voilà l'exemple même de l'immigré qui a sût aimer la France comme elle le mérite : Je suis devenu français d'abord, dans ma tête, dans mon coeur, dans ma manière d'être, dans ma langue...J'ai abandonné une grande parti de mon arménité pour être français. Il faut le faire. Ou il faut partir. Une leçon de vie que certains gauchistes cosmopolites intolérants devraient prendre en compte.
    • kevsly
      Johnny l'année dernière, Aznavour aujourd'hui, et Renaud dans pas longtemps, peut-on croire (enfin, si seulement Dieu ferait en sorte que je me trompe)... Cela fait déjà pas mal de dinosaures de la chanson françaises qui tirent leur révérence depuis 1 an, je parle surtout de ceux dont je collectionne les albums studios, comme ces derniers... Il était le dernier des géants, je pensais qu'il deviendrait centenaire, ben non, mais Dieu sait qu'il laissera plus qu'un sacré souvenir. C'est triste, car j'avais l'impression qu'il pétait encore le feu dernièrement, et j'apprends sa mort tout à l'heure en allumant l'ordinateur. Bien sûr, j'ai eu un choc. Qu'il repose en paix, ce chanteur légendaire (la plus grosse carrière de France avec Johnny) qui était aussi un excellent acteur. Je reste fan pour toujours.
    • Nicolas Ribis
      L’un des plus grands voir le plus grand des artistes qu’on avait. De base, je n’écoutais pas ses chansons mais quand il passait à la radio où même à la télé je me surprenais à ne pas changer . Il avait ce côté gentil et bienveillant( pas comme Sardou ) qui faisait de lui un homme bon, cultivé qui ne se prenait pas la tête. On a perdu un immense poète, un grand parolier. R.I.P le comédien, R.I.P l’artiste, R.I.P l’homme. On ne t’oubliera pas.
    • jimbowie
      Il s'en est allé. Il n'a pas pris un taxi pour Tobrouk. Et pourtant, il est parti. Que c'est triste Venise, que c'est triste Paris aujourd'hui. Ce n'est pas for me formidable. Les comédiens, les chanteurs, tout le monde est orphelin. La mama pleure. Hier encore, il était d'attaque pour une nouvelle tournée.Non je n'ai rien oublié de ses chansons.Monsieur Aznavour, Emmenez-moi encore dans votre univers éternel.
    • Alexandre N.
      RIP Monsieur Aznavour...
    • Joaquim Fleck
      La valse des RIP...
    • Geek_Attitude
      RIP
    • Housecoat
      Je me souviens de lui dans Un Taxi pour Tobrouk et Le Tambour. Mais pour beaucoup plus de mondes, il était la voix Française de Carl Fredricksen et pour tous, il était un immense chanteur.R.I.P.
    • jimbowie
      Côté ciné je retiendrais surtout Un taxi pour Tobrouk.Un homme intemporel qui a su traverser le temps en se mettant souvent en danger en abordant des thèmes tabous à l'époque où il les a abordés, par exemple l'homosexualité dans comme ils disent.RIP
    • Shaigan
      Qu'il repose en paix. Encore une superbe voix qui va rejoindre la chorale du Paradis.
    • Tommy Shelby
      Il était encore dans C'est à vous il y a à peine quelques jours, il semblait immortel.Merci pour la bohème, monsieur Aznavour
    • The Last Action Zero
      La vache... Il était à la table de C à Vous, il y a à peine trois jours... Salut l'artiste...
    • Might Guy
      RIP. Pas inconditionnel de sa carrière ciné ou musicale, mais il m'avait bien fait rire dans son rôle de faux fakir dont se venge Lino Ventura dans la métamorphose des cloportes. Rôle signé Audiard comme il se doit...
    Voir les commentaires
    Back to Top