Notez des films
Mon AlloCiné
    Henri Verneuil
    facebookTweet
    Métiers Réalisateur, Scénariste, Producteur plus
    Nom de naissance

    Achod Malakian

    Nationalité Français
    Naissance 15 octobre 1920 (Rodosto - Turquie)
    Décès 11 janvier 2002 à l'age de 81 ans (Paris - France)
    43
    ans de carrière
    43
    films et séries tournés
    1
    prix

    Biographie

    D'origine arménienne, Achod Malakian de son vrai nom est contraint de fuir avec sa famille le génocide qui a lieu dans son pays d'origine. Ayant trouvé refuge à Marseille, il entre à l'École Navale des Arts et Métiers d'Aix-en-Provence dont il sort en 1943 avec un diplôme d'ingénieur. Il se laisse alors tenter par le journalisme, devient rédacteur en chef du magazine Horizon (1944-1946), puis critique de cinéma à la radio marseillaise. Peu après, il monte à Paris et devient l'assistant-réalisateur de Robert Vernay en 1949.Auteur d'une vingtaine de courts métrages entre 1947 et 1950, il fait une rencontre déterminante en la personne de Fernandel, qui accepte de jouer dans son premier long métrage, La Table aux crevés, en 1951. De cette fructueuse collaboration naîtront quelques films à succès (Le Fruit défendu, Le Mouton à cinq pattes, Le Grand chef...), dont le ...
    Lire plus

    Filmographie

    588, rue Paradis
    588, rue Paradis
    15 janvier 1992
    Mayrig
    Mayrig
    15 janvier 1992
    Les morfalous
    Les morfalous
    28 mars 1984
    Mille milliards de dollars
    Mille milliards de dollars
    10 février 1982
    I... comme Icare
    I... comme Icare
    19 décembre 1979
    Le corps de mon ennemi
    Le corps de mon ennemi
    13 octobre 1976
    Peur sur la ville
    Peur sur la ville
    9 avril 1975
    Le Serpent
    Le Serpent
    7 avril 1973
    Toute sa filmographie Ses meilleurs films / séries

    Vidéos bonus

    Photos

    13 Photos

    News

    Décès du réalisateur José Giovanni
    NEWS - Stars
    dimanche 25 avril 2004
    Décès du comédien Daniel Ceccaldi
    NEWS - Stars
    jeudi 27 mars 2003
    Le comédien de cinéma et de télévision Daniel Ceccaldi, qui avait notamment travaillé avec François Truffaut, s'est éteint...
    Décès d'Henri Verneuil
    NEWS - Stars
    vendredi 11 janvier 2002
    Le cinéaste français Henri Verneuil est décédé ce 11 janvier à l'âge de 81 ans dans un hôpital parisien.
    Commentaires
    • demencia
      C' est ce que je te dis sur un autre com , la différence de génération fait apparaître le cinéma autrement ,un film autrement , et surtout , la vision de certains acteurs( actrices ) est bien différente .
    • Max Rss
      Un singe en hiver, pour moi, c'est son plus beau rôle.À part Delon, aucun autre jeune acteur n'a tenu une telle dragée haute à Gabin.Dans les rôles dramatiques tenus par Bébel, rajoutons Le voleur, Pierrot le fou, Léon Morin prêtre, Le doulos et La Sirène du Mississipi.Sans oublier ceux des années 70.Mais, pour bien voir ce que valait Bébel, c'est ses films des années 60 qui sont le plus parlant.Très vrai ce que tu dis au sujet des comiques.Mieux encore, ils se payaient souvent le luxe d'en jouer plusieurs.Pour Fernandel, en plus de ceux dans les films de Verneuil, il y a aussi les Pagnol, Meurtres ?, Sous le ciel de provence, L'homme à l'imperméable, L'auberge rouge, Le voyage du père, Heureux qui comme Ulysse.Et aussi L'armoire volante.Un rôle bien complexe qu'il n'y paraît.
    • demencia
      Belmondo a su jouer nombre de rôles dramatiques dans les 60' .et beaucoup de cinéphiles sur ce site ont sûrement connu Bebel seulement à travers justement ses films aux ' gros bras ', peu l'ont vu dans un singe en hiver ou les mauvais chemins .. les films avec Fernandel sont....gentils , sans plus, attention, je ne dis pas qu'ils sont de mauvaise qualité , mais j'ai pu constater ( toujours perso ) que les acteurs comiques trouvent leur plus grand rôle dans les dramatiques ! ( ce qui n'est plus vrai aujourd'hui , vu les prestations des soit-disant comiques )
    • Max Rss
      Le Président et I comme Icare, je n'ai pas l'impression que ce soit des films oubliés. Moins diffusés que d'autres, c'est vrai, mais pas aux oubliettes.Par contre, La 25ème heure et Des gens sans importance eux oui, ça ne parle plus à grand monde.De tous les films qu'il a faits avec Fernandel et quelque soit le registre, beaucoup sont de bonne qualité.Je pense au Fruit défendu, Le mouton à cinq pattes, Le grand chef ou La vache et le prisonnier.Quant à Bébel, je trouve que Le casse et Peur sur la ville fonctionnent encore très bien. Le corps de mon ennemi, est aussi un très bon film.Verneuil, c'est l'un des rares cinéastes qui a compris que Bébel, c'était autre chose que les cascades et les bourre-pifs.
    • demencia
      Si on regarde bien sa carrière de réal , c'est vrai ( avis perso ) qu'il a beaucoup fait en majorité de films relativement commerciaux , sans pour cela avoir fait effectivement de mauvais films , c'est vrai , mais ses meilleurs films ont été un peu oubliés : le président , I comme icare , la vingt-cinquième heure , des gens sans importance ...Au profit des Fernandel et de tous les 'Bebel au gros bras !
    • Max Rss
      Un grand cinéaste qui a pourtant été sévèrement critiqué en son temps car accusé de faire du cinéma commercial.Et alors ? Depuis quand commercial est-il automatiquement synonyme de mauvais ?Et puis, quand on parle de Verneuil, on parle quand même d'un gars qui a bossé avec Belmondo, Gabin, Ventura, Delon, Dewaere, Montand, Frankeur, Flon, Brynner, Bogarde, Shariff, Fonda, Bronson, Quinn, Fernandel, Noiret, Bouquet et j'en passe...Respect total !
    • Danny Wilde
      c'est clair
    • dino Velvet.
      des films très efficaces et qu'on revoit sans cesse avec plaisir….yen a plus des géants de sa trempe
    • Danny Wilde
      ce que j'appréciais chez Verneuil, c'est son côté méticuleux voire maniaque, surtout quand il travaillait avec Belmondo où il n'était jamais rassuré par ses cascades, mais il veillait à tout et s'inquiétait du moindre détail, c'était aussi un technicien hors pair...il a été vilipendé honteusement par les critiques intellos qui détestaient ses films jugés trop commerciaux, mais c'est le public qui fait le succès d'un film, pas la critique, et le public le lui a bien rendu
    • ennis delmar
      un grand réalisateur tout simplement........aujourd'hui aucun lui arrive à la cheville à part Annaud, Leconte...........
    • MGM-ranger
      Merci à Fernandel d'avoir révélé un aussi grand artiste.
    • AMCHI
      [img]http://www.photos-films.com/fl...[/img]Du polar solide comme savait le faire le cinéma français a une certaine époque, un beau duo entre le jeune Delon et l'ancien Gabin. Tout ceci est bien mené et mise à part une ou deux longueurs inutiles la mise en scène de Verneuil s'avère toujours efficace et la dernière demi-heure relève un vrai suspense notamment la séquence de la piscine. 3.5 *[img]http://image.toutlecine.com/ph...[/img]
    Voir les commentaires
    Back to Top