Mon AlloCiné
    Disney+ : que pourra-t-on trouver sur la nouvelle plateforme de streaming ?
    Par Thomas Imbert (@Thomas_Theory) — 5 oct. 2018 à 19:00

    Pour concurrencer Netflix, Amazon, Hulu et les autres, Disney s'apprête à sortir sa propre plateforme de streaming. On fait le point sur ce grand projet, attendu aux États-Unis pour la fin de l'année 2019...

    The Mandalorian
    1. The Mandalorian +
    Une série Star Wars en prises de vues réelles qui suivra les aventures solitaires d'un guerrier dans la lignée de Jango et Boba Fett. Véritable serpent de mer dont on entend ponctuellement parler depuis des années, ce projet rêvé par les fans verra enfin le jour sous la houlette de Jon Favreau. Selon le réalisateur d'Iron Man, du Livre de la Jungle et du Roi Lion, l'action de la série se situera sept ans après la Bataille d'Endor, soit entre les épisodes VI et VII de la saga.
    Lire la suite

    LA priorité de 2019.

    C'est en ces termes que Bob Iger, le patron de la Walt Disney Company a récemment défini ce qu'il a appelé le Disney+, un tout nouveau service de streaming censé concurrencer Netflix, Amazon et les autres géants de la vidéo à la demande. Alors que du côté du grand écran, le line-up de la firme s'annonce plus gargantuesque que jamais l'année prochaine, Mickey compte donc également faire main basse sur le marché télévisuel.

    Mais en a-t-il seulement les moyens ? Et quelle est concrètement la proposition qu'il compte faire à ses clients pour les ravir à la concurrence ? Même si pour le moment, assez peu d'informations ont été officialisées sur le projet, on fait le point sur le fameux "Disney+"...

    DISNEY+, C'EST OÙ, C'EST QUAND ET C'EST COMBIEN ?

    Premièrement, il convient de le préciser avant d'aller plus loin, les spectateurs français ne sont pas encore concernés, puisque seul un vague "2019" a pour le moment été communiqué au public américain. En attendant davantage d'informations, qui selon toute vraisemblance ne devraient plus trop tarder à nous parvenir, on peut donc actuellement spéculer sur un lancement en fin d'année aux Etats-Unis... et forcément plus tard dans le reste du monde.

    Quant au prix de l'abonnement au service, même si aucune somme précise n'a encore été annoncée, les dirigeants de Disney ont assuré qu'ils cherchaient à proposer un tarif inférieur à celui de Netflix, dont l'offre américaine oscille actuellement entre 8 et 14 dollars (entre 7 et 12 euros). On peut donc raisonnablement tabler sur un prix de départ aux alentours de 7 dollars (6 euros) pour Disney+. 

    Lucasfilm Ltd.

    UN CATALOGUE DE CLASSIQUES

    Si vous faites partie de ces usagers qui ont vu tous les classiques Disney disparaître du catalogue Netflix en un claquement de doigts en 2017, vous savez désormais pourquoi.

    Lorsqu'il avait annoncé le lancement de Disney+ il y a maintenant un peu plus d'un an, Bob Iger avait en effet déclaré que le service de streaming mettrait à la disposition de ses clients toutes les productions de ses studios, en animation ou en prises de vues réelles.

    A ce coffre-fort géant, on peut d'ores et déjà ajouter les Pixar, les Marvel et les Star Wars, mais seulement à partir du Réveil de la Force. En effet, les droits des 6 premiers volets de la saga sont actuellement en possession des multiples chaînes de télévision qui en ont fait l'acquisition, et ce jusqu'en 2024, où ils pourront alors prétendre rejoindre le catalogue Disney. 

    Quant aux nouvelles productions Lucasfilm et aux longs métrages du Marvel Cinematic Universe, encore dans le giron de Netflix jusqu'en 2020, ils débarqueront vraisemblablement eux aussi sur Disney+ peu après le lancement de la plateforme. Restent les séries Daredevil, The Punisher, Luke Cage, Jessica JonesIron Fist et The Defenders qui, jusqu'à nouvel ordre, demeurent des exclusivités Netflix. 

    En tout, Bob Iger a annoncé une base de 500 films et de 7000 épisodes de séries, auxquels il faudra ajouter les futures sorties cinéma du studio, qui bénéficieront probablement d'une exclusivité sur Disney+. Le cru 2019 comportera notamment Avengers 4, Le Roi Lion, Aladdin, Toy Story 4La Reine des neiges 2 et Star Wars IX

    Disney / LucasFilm

    STAR WARS, HIGH SCHOOL MUSICAL, LOKI... DES SÉRIES INÉDITES

    En plus de ses titres déjà existants, Disney a lancé la production de plusieurs nouveautés, dont la sortie est censée se faire en exclusivité sur la plateforme. Là encore, les informations officielles sont plutôt rares, mais on peut déjà compter sur les projets suivants : 

    • The Mandalorian : une série Star Wars en prises de vues réelles qui suivra les aventures solitaires d'un guerrier dans la lignée de Jango et Boba Fett. Véritable serpent de mer dont on entend ponctuellement parler depuis des années, ce projet rêvé par les fans verra enfin le jour sous la houlette de Jon Favreau. Selon le réalisateur d'Iron Man, du Livre de la Jungle et du Roi Lion, l'action de la série se situera sept ans après la Bataille d'Endor, soit entre les épisodes VI et VII de la saga. 
    • Une série prequel à Rogue One centrée sur le personnage de Cassian Andor, incarné par Diego Luna.
    • Deux miniséries (entre 6 et 8 épisodes par saison) centrées sur Loki et Scarlet Witch de l'écurie Marvel. Chapeautés par Kevin Feige, qui gère déjà le MCU au cinéma, ces deux projets pourraient voir le retour de Tom Hiddleston et d'Elizabeth Olsen côté casting. 
    • Une série High School Musical composée de 10 épisodes. Décorrélée de l'intrigue des téléfilms originaux (à ceci près qu'elle se déroulera toujours au lycée East High) et filmée dans un style documentaire, elle devrait comporter deux chansons par épisode (une reprise de l'ancien répertoire et un morceau original). Elle racontera les aventures musicales de Ricky et de Nini, deux jeunes lycéens dont la romance se fera en chanson. 
    • Une série animée Monstres et Cie, adaptée du troisième long métrage des studios Pixar. Pour le moment, aucune précision n'a été apportée à ce projet.
    • Le retour de Clone Wars pour une 7ème saison. Absents des écrans depuis 2013, Anakin, Ahsoka et les autres reviendront le temps de 12 épisodes. 

    Walt Disney Pictures

    DES FILMS INÉDITS

    Côté longs métrages, les projets ne manquent pas non plus pour enrichir le catalogue de Disney+. Évoqués (souvent brièvement) au cours des années précédentes, de nombreux films qu'on imaginait destinés au grand écran devraient également devenir des exclusivités de la nouvelle plateforme.

    • Noelle : initialement prévue pour une sortie en salles, cette comédie de Noël portée par Anna Kendrick racontera les aventures de Nicole, la fille du Père Noël, qui doit reprendre le poste de son père lorsque ce dernier décide de partir à la retraite. 
    • La Belle et le Clochard : Signée par le réalisateur de LEGO Ninjago, cette nouvelle adaptation en prises de vues réelles du classique animé de 1955 rassemblera Justin Theroux et Tessa Thompson dans les rôles des deux toutou-rtereaux. 

    En attendant davantage d'informations sur le service de streaming Disney Play, (re)découvrez la bande-annonce de "Jean-Christophe & Winnie", prochaine production du studio en salles le 24 octobre...

    Jean-Christophe & Winnie Bande-annonce VO

     Sources : The New York Times / Digital Trends / The Hollywood Reporter / Syfy

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Christophe L
      Lone Ranger & John Carter de bons films, mdr; ne sors surtout pas de ton troupeau;). Rarement on a autant écrit pour ne rien dire!!!
    • Christophe L
      Enfin 1 com qui sort du troupeau;)
    • Hunnam29
      Oh non, point du tout. No streize.
    • kratostreize
      je n'aime pas Disney..c'est grave docteur ?
    • Bacta142 (bis)
      Encore une fois, ta réponse montre à quel point tu es à côté de la plaque.. (au passage, être nostalgique d'une époque où le cinéma était riche ne veut pas dire que je veux qu'on fasse des reboots de ce cinéma, mais qu'on refasse un cinéma aussi riche et novateur)Si j'ai dit que Disney ne faisait plus rien de neuf depuis John Carter et Lone Ranger, c'est bien que je pensais à ces deux films comme les derniers blockbusters ambitieux à vocation de franchises qu'a sorti Disney. Alors oui, ils ont sorti d'autres films originaux depuis, mais pas de cette ampleur! Faut rappeler que John Carter et Lone Ranger étaient de gros projets vendus massivement, ce qui n'était pas le cas des derniers films originaux distribués chez nous dans un nombre de salles limitées. Et désolé, mais si ces films n'ont pas été des succès, c'est aussi parce qu'ils n'étaient tout simplement pas attrayants et ne méritaient pas de connaître le succès (contrairement à ce que tu avances).Disney met plus en avant leurs reboots live de dessins animés et privilégient leurs franchises-phares que sont Marvel et Star Wars, c'est leur choix. Leurs projets originaux, même s'ils ne sont pas non plus complètement inexistants, sont mineurs par rapport au reste. Et n'ont eu pour l'instant aucune vocation à devenir des franchises. Quant aux projets les plus récents comme Casse-Noisette et Jungle Cruise (qui ne sont pas encore sortis), ce sont des purs films de studio à l'originalité très limitée (Casse-Noisette s'inscrivant dans la mouvance des reboots live de contes de fée type Alice/La Belle et la Bête, quant à Jungle Cruise, ça fait un peu redite pour Dwayne Johnson comme film, en plus d'être un genre d'Indiana Jones du pauvre modernisé).Quoiqu'il en soit, il y a toujours mieux que chez Disney pour voir de nouveaux films de divertissement plus ambitieux et de qualité.
    • Housecoat
      Étant donné que ton premier commentaire sur cet article consistait à dénigrer Disney gratuitement en faisant une généralité grossière sur leurs productions depuis Lone Ranger et John Carter (qui sont au passage de très bons exemples de films que tu qualifies dans ton commentaire suivant comme étant des films de studio bons pour donner envie d'aller à Disneyland [Parce qu'on parle quand même d'une super-production Bruckheimer adapté d'un vieux show radiodiffusé destiné à prendre la relève de Pirates des Caraïbes et d'un space-opéra adapté d'une nouvelle de science-fiction qui devait devenir une autre franchise épique avant que Disney n'achète Lucasfilm]), généralité que j'ai d'ailleurs cassé en te citant la plupart (et pas tous) de leurs productions originales sorties dans la fourchette d'années que tu as donné, permets-moi de faire remarquer que le mépris, tu en es le premier représentant ici. Pas seulement du mépris, mais aussi de l'ignorance.Et bien sûr c'est moi le mouton parce que je ne suis pas d'accord avec toi qui ne se considère pas comme tel. Mais au cas où tu ne l'aurais pas remarqué, pourtant même après que je l'ai pointé du doigt dans mon commentaire précédent, je ne vante aucunement la politique nostalgique actuelle de Disney, je vante leurs films originaux.Tu n'as pas entendu parler de leurs petits films. C'est exactement ce que je critique quand je dis qu'on laisse la promo dicter nos sorties. Que ces films ne possèdent pas une publicité suffisante représente une fausse excuse pour ne pas aller les voir et se dédouaner de toute responsabilité quant à leur échec. Après, tu as peut-être une bonne excuse, peut-être que tu n'as pas la chance de vivre dans une ville qui possède à la fois un gros multiplex qui diffuse de tout et une salle arts & essais qui prend en charge des films plus obscurs (même si je ne me souviens pas avoir vu du Disney dans ce genre de salles). Mais ce que tu ne sembles pas comprendre, probablement car ça te conforte dans une position de consommateur libre de se plaindre d'une société que tu n'aimes pas, c'est qu'en tant que membre du public, tu as toi aussi, comme moi et comme tout le monde, une responsabilité vis à vis de la réception d'un film. Si un film ne possède pas une promotion qu'il est censé mériter, il faut prendre le temps de le voir et d'en parler via des critiques ou des commentaires afin de lui permettre de ne pas sombrer dans l'oubli. Là seulement, on peut se permettre de se plaindre légitimement de son échec car on aura au moins essayé de contribuer à son succès, même si c'est perdu d'avance. Et aussi là on peut réellement se plaindre légitimement de la politique actuelle de Disney.Car ce n'est pas en râlant continuellement sur leur politique de nostalgie qu'ils vont l'abolir du jour au lendemain, il faut voir leurs films et leur faire comprendre, non pas ce que nous ne voulons pas mais ce que nous voulons vraiment. Et le faire avec une véritable conviction, pas juste rester coller sur son ordinateur en commentant sans rien savoir. Il faut se renseigner sur leurs films, les voir et donner le juste propos qu'ils méritent. Tout ce que tu ne fais pas car même si tu n'as pas entendu parler de certains de leurs films, découvrir leur existence et les voir est une chose tout ce qu'il y a de plus simple. Après tout, tu as un outil entre tes mains qui s'appelle Internet qui sert à autre chose qu'à déverser ses ordures dans une poubelle de commentaires.Tu peux toujours dire que tu ne viens pas regarder leurs remakes où leurs projets puants, c'est pas mal mais c'est le minimum syndical, car ça ne demande aucun effort de le faire.Je ferai remarquer encore une fois ton mépris et ton ignorance évidents envers « les contes pour enfants » que tu mets dans le même sac que l'exploitation de licences achetées alors que n'importe quel néophyte s'intéressant à Disney sait que les histoires tout public font partie intégrante de l'ADN du studio. Pareil pour l'ambition, certains de leurs films originaux sont ambitieux, Un raccourci dans le temps en était un, Tomorrowland ainsi que Casse-Noisette et les Quatre Royaumes aussi. Tout comme la plupart de leurs films qui attendent de sortir, Jungle Cruise par exemple.Leurs films d'animation pas aussi riche que dans les années 90 ? Qui se plaint de la nostalgie déjà ?
    • Bacta142 (bis)
      Ben pour le coup ça sera le Disney de Noël en plus du Retour de Mary Poppins.
    • Tonto94
      Est-ce que c'est à cause de toi que je suis en train de regarder le nouveau Jumanji ? XDOui, ça fait redite, mais à mon avis, l'ambiance sera très différente et le film bien plus réussi que Jumanji... (ce n'est qu'une supposition, mais franchement, je pense que ce sera le cas)Casse-Noisette, je sais pas. Perso, j'adore l'ambiance que dégage les bandes-annonces, un poil trop kitsch, mais très chaleureuse et colorée (à l'inverse d'Alice, pour le coup), du coup ça me tente beaucoup, même si je garde certaines craintes que je n'arrive pas à faire taire, j'en conviens. ^^Ce qui me rassure, c'est surtout le fait que Joe Johnston soit venu faire un mois de reshoots. Visiblement, ces derniers concernent de grosses parties du film, en tous cas, suffisamment pour qu'Hallström, le réalisateur officiel du film, ait demandé à ce qu'on crédite Johnston au générique en tant que co-réalisateur. Et surtout, Johnston est LE pro des effets spéciaux (forcément, il a commencé sa carrière avec Star Wars et Indiana Jones), du coup j'ai de bons espoirs pour que le film ait gagné en qualité visuelle par rapport aux premiers trailers, pleins de CGI... A voir, mais en tous cas, perso, je ferai certainement le déplacement en salles (mais bon, de base, j'avoue que j'ai toujours été un fan de Disney, donc c'était un peu obligé ^^).
    • Bacta142 (bis)
      Le truc, c'est que Dwayne Johnson me saoule et que même si ça se passe dans les années 20, ça fait très redite pour lui comme film et comme rôle. Quant à Casse-Noisette, ça s'inscrit dans les films live qu'a pu faire Disney dernièrement, et même si c'est une adaptation originale et pas un reboot, tout dans le décor rappelle Alice. Et même si je n'avais pas détesté Alice, c'est pas le genre de film qui m'attire, d'autant que ça a l'air encore plus niais que ne l'était Alice ou Narnia. Les films de princesses, ça va cinq minutes..
    • Tonto94
      Bah ça fait penser à Alice comme Narnia fait penser à Alice, quoi, le principe de base y ressemble, mais a priori, il va être exploité de manière très différente ici... En tous cas, ça adapte un conte existant (écrit bien avant le livre Alice au pays des merveilles, remettons les choses dans l'ordre ;) que Disney n'a encore jamais adapté à l'écran, donc ça reste un film original, objectivement.Quant à Jungle Cruise, je pense qu'on fait le rapprochement avec Jumanji parce qu'il y a Dwayne Johnson et que ça se passe dans la jungle, mais à mon avis, ce sera très différent, la 1re bande-annonce nous le dira. Ca se passe dans le monde réel et dans les années 1920, donc le rapprochement avec Jumanji tombera assez vite, je pense. Et là aussi, le scénario (qu'on ne connaît pas encore) est tout ce qu'il y a de plus original. Ca s'inspire certes d'une attraction Disney, mais c'est tout (la seule chose qui manque, c'est Verbinski ^^).En termes de franchise, oui, faut attendre un peu, mais on connaît Disney : si Casse-Noisette ou Jungle Cruise fonctionne, on sait qu'ils résisteront pas à la tentation de la suite... xDMais je suis d'accord qu'ils ont pas encore réussi à réitérer leur coup de génie de Pirates des Caraïbes (enfin, je trouve que si, avec Lone Ranger, mais c'est pas devenu une franchise...). Perso, je tablerai assez sur Jungle Cruise, mais j'attends d'en savoir plus pour voir si ça a l'air d'être un sérieux héritier de PdC ou une copie ratée.
    • Bacta142 (bis)
      Originale est un grand mot, Casse-Noisette rappelle sous certains aspects Alice, quant à Jungle Cruise, on dirait un nouveau Jumanji. Bref... Moi je pense en termes de franchise, et faut avouer que Pirates des Caraïbes, même si inspiré d'une de leurs attractions a été leur dernière grande et seule franchise live en 20 ans.
    • Tonto94
      Des films de studio bons pour donner envie d'aller à Disneyland, ça a quand même donné Pirates des Caraïbes, à une époque... ;)Perso, il me semble que Casse-Noisette et Jungle Cruise, s'ils fonctionnent (Casse-Noisette, j'ai un peu peur, mais Jungle Cruise, j'ai bon espoir grâce à Dwayne Johnson et Emily Blunt), pourraient bien donner un nouvel élan à la création originale au niveau des films live de Disney. Mais enfin, c'est peut-être encore un peu tôt pour le dire...
    • Bacta142 (bis)
      Je passerais sur le mépris éhonté dont tu fais preuve envers moi et les spectateurs qui ont de bonnes raisons de critiquer la politique de Disney et Hollywood en général durant cette décennie nostalgique à en donner la nausée (je qualifierais plus de moutons les défenseurs de Disney dans ton genre, pour te retourner le compliment ;). Permets moi de te dire (sans me signaler si possible) que si je n'ai pas entendu parler du dernier film lambda produit par Disney, c'est bien parce que Disney n'a pas communiqué dessus et qu'il est sorti en catimini voire pas du tout chez nous! Et crois bien qu'avec tous les films qui sortent, je ne vais pas être au courant de chaque sortie hebdomadaire, y compris (ou encore moins) des films Disney qui n'ont pas fait parler d'eux (parce que Disney n'est pas encore le centre du monde du cinéma, Dieu nous en garde)! Et si on ne parle pas d'eux comme du dernier film hongrois sorti dans moins de 50 salles en France, c'est peut-être parce qu'il y a une raison?.. Et encore, même le film hongrois pourrait avoir un intérêt cinéphilique s'il a été présenté à Cannes ou aux Oscars par exemple, alors que ton petit film Disney lambda voire mielleux comme Disney en a le secret (comme Un raccourci dans le temps), il n'a aucune chance d'y être.Moi j'attends que Disney tente à nouveau de lancer une nouvelle franchise, pas d'adapter des contes pour enfants et d'exploiter à la chaîne des licences achetées.. Et force est de constater que depuis les fours de John Carter et Lone Ranger, il n'y a plus aucune ambition de ce côté. Quant aux films d'animation (qui sont leur ADN et sont donc à part du reste), on est loin de la richesse des années 90...
    • Housecoat
      Oui...la pub des Disney originaux puisque tu ne l'as visiblement pas remarqué.Même des ignorants savent que Disney a toujours fait comme ça: des films de studio. Il n'y a jamais eu besoin qu'un film soit anti-commercial pour être bon comme tu le sous-entends. Quand bien même ces films inciteraient à venir à Disneyland (même si il n'y a techniquement rien de mal là-dedans d'autant qu'ils ne font pas tous la promo d'une attraction et ne sont pas tous des blockbusters), ce sont les films originaux qui méritent des encouragements contrairement à leurs remakes. Et que tu n'ais pas entendu parler de The Finest Hour, de Queen of Katwe et Wild City (même si ce dernier n'est pas sorti, il est juste sorti des cartons un temps pour tomber entre les mains d'un réalisateur indépendant) prouve bien la tristesse de la mentalité du public que tu représentes et que je viens de citer: ceux qui laissent la promotion d'un film dicter leurs envies de sorties, c'est une mentalité de mouton. Ton discours est exactement le même que n'importe quel paysan qui fait mine d'être anti-corporation pour se donner une crédibilité aux yeux de castes plus larges alors qu'ils ne soutiennent aucunement ce qu'ils louent. C'est du bluff, du vent.J'ajouterai au passage que Tomorrowland est autant un film de Brad Bird qu'un film Disney (qui est une comparaison assez pertinente dans le sens où le cinéma de Brad Bird représente la quintessence du cinéma de l'âge d'or du studio) et que Spielberg, parce qu'il n'avait évidemment pas besoin de Disney pour faire Le Bon Gros Géant (car la production du film avait commencé bien avant leur arrivée), a accepté leur soutien quand ils se sont proposé de le rejoindre, car contrairement à toi, lui sait voir le bon qu'il y a derrière ce studio du moment qu'on est prêt à se donner du mal pour les améliorer. Mais pour ça, il faudrait déjà sortir de sa niche et arrêter de se plaindre pour le plaisir de se plaindre comme si on avait rien de mieux à faire de sa vie.
    • Bacta142 (bis)
      Et puis tu parles d'originalité, si ce ne sont pas des remakes live ou des suites, ça reste des films de studio bons pour donner envie d'aller à Disneyland (Casse-Noisette, Dans l'ombre de Mary, Tomorrowland en tête).. À part The Finest Hours et les deux autres dont je n'ai jamais entendu parler, quant au Bon Gros Géant c'est à moitié du Disney, mais surtout un Spielberg (qui n'a pas besoin de Disney pour faire ses films).
    • Bacta142 (bis)
      Toi en tout cas pour faire la pub de Disney, t'es le premier sur la liste. ;)
    • lolo 3
      pour le catalogue je sais pas. C'est pas pour faire genre, mais 85% de ma dvd/bluray thèque ne se trouve pas sur Netflix. Je trouve que le service propose beaucoup de chose, mais beaucoup de chose qui ne m’intéresse pas (souvent c'est les gros blockbusters, les comédies lourdingues, les films populaires) mais dès que tu veux quelque chose qui sort un temps soit peu des sentier battu tu trouves rien.J'ai voulu me faire une soirée horreur l'autre soir avec un ami : Suspiria, la nuit des mort vivant, dawn of the dead, halloween (le premier), evil dead, le loup garou de londre, hurlement, piranha (l'original) et j'en passe ne s'y trouvai pas. Alors que tout ça je l'ai en blu ray et je le trouve facilement.
    • lolo 3
      perso moi j'ai beaucoup de place donc aucun encombrement. Et quand je passe d'un blu ray a un film en hd/4k sur netlfix je vois tout de suite que l'image est moins bonne. Après je suis a fond sur la qualité de l'image et du sons donc voila.Pour le format définitif je sais pas. Mais disons que je préfère la aussi un objet que je possède plus tôt que quelque chose que j’emprunte à Netflix, mais la encore question de gout
    • Bat Medek
      hâte de voir ces programmes Disney !! en tout cas ils font tout pour attirer leur clientèle !! j'aime bien si le contenu est alléchant pourquoi pas ??
    • Crocmagot
      Les blu ray dvd ect.. ça t'encombre plus qu'autre chose aura t'on un format définitif un jour ? en tous les cas moi j'achète plus depuis des années.
    Voir les commentaires
    Back to Top