Notez des films
Mon AlloCiné
    Flash, Titans, Gotham... Les séries DC Comics de la pire à la meilleure
    Par Maximilien Pierrette (@maxp26) — 18 janv. 2019 à 18:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    "Arrow" est-elle meilleure que "Flash" ? Où se situe "Gotham" ? Quelle place pour "iZombie" et "Preacher". Découvrez notre classement des séries live adaptées de DC Comics et produites depuis 2012.

    13 - PREACHER (depuis 2016)
    1. 13 - PREACHER (depuis 2016) +
    Oui, ça nous fait mal aussi, vu la qualité du comic book dont elle s'inspire. Mais notre indulgence au début, lorsque Preacher se mettait en place lentement, a laissé place à de l'ennui lorsque l'on s'est rendus compte que l'ensemble ne décollerait jamais vraiment. Malgré le casting (Dominic Cooper et Joseph Gilgun en tête) et quelques moments hauts en couleur. Pas assez cependant...
    Lire la suite

    Après Marvel, place à DC Comics : comme pour la Maison des Idées, nous avons établi notre classement des séries live produites par l'éditeur de Batman et Superman depuis Arrow en 2012. C'est en effet cette année-là que la machine s'est relancée, et il est plus facile d'établir un comparatif entre les shows qui ont vu le jour depuis, puisque reposant sur les mêmes codes et des critères qui les rendent plus proches les uns des autres qu'ils ne peuvent l'être du Flash des années 90 ou de Loïs et Clark. Découvrez donc notre classement, forcément subjectif, et n'hésitez pas à nous donner le vôtre dans les commentaires.

    Si l'on se fie aux notes des (télé)spectateurs, votre podium est composé de : Gotham, Flash et Lucifer. De notre côté, c'est un peu différent.

    13 - PREACHER (depuis 2016)

    Oui, ça nous fait mal aussi, vu la qualité du comic book dont elle s'inspire. Mais notre indulgence au début, lorsque Preacher se mettait en place lentement, a laissé place à de l'ennui lorsque l'on s'est rendus compte que l'ensemble ne décollerait jamais vraiment. Malgré le casting (Dominic Cooper et Joseph Gilgun en tête) et quelques moments hauts en couleur. Pas assez cependant...

    Preacher - saison 3 Teaser VF
    12 - POWERLESS (2017)

    Une série de bureau à la The Office dans un monde de super-héros ? Sur le papier, une belle idée. Dans l'exécution, moins. Si le talent du casting n'est pas à remettre en cause et que certains gags font mouche, la série a toujours donné l'impression de chercher son ton (le changement de showrunner pendant la production y est sans doute pour quelque chose) et qu'une super comédie se cachait derrière ce gentil divertissement qui n'a pas su prendre la mesure de ses pouvoirs, ni faire intervenir des personnages iconiques de la galaxie DC Comics.

    11 - CONSTANTINE (2014 - 2015)

    On espérait une série aussi badass et imprévisible que son héros, et il faut avouer que Matt Ryan fait le job dans l'imper de John Constantine. L'ambiance est glauque à souhait mais la série se révèle trop bavarde et met longtemps à installer sa propre mythologie. Il faut d'ailleurs attendre le final de la saison pour avoir envie de voir la suite... qui n'a jamais vu le jour. Heureusement, le personnage a fait un saut chez les autres (Arrow et Legends of Tomorrow).

    10 - GOTHAM (2014 - 2019)

    Prequel des aventures de Batman qui se focalise également sur la montée en puissance de ses futurs adversaires, Gotham lorgne aussi bien sur l'esthétique de film noir des Burton que le réalisme de Nolan, avec un soupçon d'outrance dans le jeu que Joel Schumacher n'aurait pas reniée. En tordant souvent le bras de la mythologie de l'Homme Chauve-Souris. D'abord brouillonne, la série s'est rattrapée avec sa saison 2, avant de retomber par moments dans ses travers dans la 3, inégale, et de faire un baroud d'honneur dans la 4 en grillant ses dernières cartouches restantes. Avant d'être renouvelée pour un dernier tour de piste.

    9 - SUPERGIRL (depuis 2015)

    Née sur CBS, la cousine de Superman a failli ne pas aller au-delà de la saison 1. Trop chère et pas assez rentable, en plus de souffrir d'intrigues molles et d'un problème de ton, la série a heureusement été sauvée par la CW, maison d'Arrow et Flash, qui lui a fait profiter du savoir-faire de ses scénaristes. Ça va beaucoup mieux depuis, et elle se permet d'aborder de vraies problématiques sociales (le racisme, la xénophobie, l'homosexualité), mais il manque encore un petit quelque chose pour que Supergirl aille plus haut. Peut-être des saisons moins longues.

    8 - KRYPTON (depuis 2018)

    Comme GothamKrypton est un prequel des aventures de Superman. Sauf que ce dernier n'est pas là car la série se focalise sur son grand-père. Une idée bancale sur le papier, mais qui surprend à l'image, par la qualité de ses effets spéciaux notamment, ou les différents clins-d'oeil à l'univers créé par Jerry Siegel et Joe Shuster. Sans oublier les premières apparitions live de personnages aussi iconiques que Brainiac (saison 1) et Lobo (attendu dans la saison 2), qui compensent quelques tunnels de dialogue et des intrigues à l'intérêt variable.

    7 - LEGENDS OF TOMORROW (depuis 2016)

    Le tonton rigolo des show DC de la CW, c'est lui : Legends of Tomorrow. Ou l'alliance de plusieurs des personnages de l'éditeur sur fond de voyages dans le temps. Après une première saison où elle cherche un peu trop à se prendre au sérieux, la série exploite son potentiel déconnant à fond (à grands renforts de personnages historiques), et fonctionne de mieux en mieux. Surtout depuis que les scénaristes et réalisateurs ont compris que Dominic Purcell n'était pas le meilleur des acteurs et insistent sur son côté (in)volontairement comique, en lui mettant toujours une bière à la main.

    6 - ARROW (depuis 2012)

    Celle par qui tout a commencé... et qui nous a fait un peu peur. Après un début encourageant et une saison 2 très solide, Arrow s'est émoussée dans la 3 et la 4, en faisant intervenir le surnaturel dans ses récits. La série s'est pourtant bien reprise depuis, en revenant à quelque chose de plus terre-à-terre et sec, avec des combats clairement inspirés sur ceux de Daredevil, en matière de fluidité et de longueur des plans. S'il y a moins de surprises, l'embellie continue dans la saison 7, avec des flashforwards qui teasent de gros changements à venir.

    5 - LUCIFER (depuis 2016)

    Imaginez Castle, mais avec un héros issu des enfers. Avec son côté procédural mêlé au fantastique, Lucifer ressemble plus à Sleepy Hollow (diffusée, elle aussi, sur FOX), que Constantine, car les enquêtes prennent le pas sur l'épouvante et l'horreur. Reposant beaucoup sur le charme diabolique de Tom Ellis, la série a su s'améliorer au fil des années, avec une arche narrative beaucoup plus suivie en saison 3 et portée par l'ex-Superman Tom Welling. Assez pour faire grandir le nombre de ses fans, dont la mobilisation a interpelé Netflix, qui a décidé de la sauver après son annulation par sa chaîne d'origine. Ou plutôt de la ressusciter, pour rester dans le thème.

    4 - BLACK LIGHTNING (depuis 2018)

    Peut-être l'une des plus grosses surprises. Une série dont on n'attendait pas grand-chose, que l'on redoutait même, et qui ressemblait au candidat tout désigné pour payer les pots cassés alors que les téléspectateurs approchaient de la saturation super-héroïque. Mais non : combinant le rythme des shows de l'Arrow-verse à des problématiques sociales proches de celles évoquées chez Luke Cage (mais en plus efficace), Black Lightning s'est illustré dans une première saison solide et où l'accent était régulièrement mis sur la famille. Attention toutefois à ce que les pouvoirs dont chacun hérite trop vite ne viennent pas parasiter le tout.

    3 - FLASH (depuis 2014)

    Quand le spin-off d'Arrow fait mieux que son modèle. Plus légère et orientée fantastique, Flash s'est immédiatement révélée séduisante, et a même atteint des sommets dans sa saison 2... pour mieux trébucher dans la suivante, en ratant son adaptation du culte "Flashpoint" où il est question de chronologie chamboulée. La série peine, depuis, a retrouvé son efficacité d'antan, mais parvient encore à faire des étincelles par instants. En cachant l'identité d'un méchant, dévoilant un nouveau concept de vitesse ou entourant la nouvelle venue de la saison 5 de mystère. D'où sa place sur le podium.

    2 - TITANS (depuis 2018)

    Une entrée fracassante. Au figuré comme au propre, vu comme Robin et les siens font craquer les os de leurs ennemis dès qu'ils en ont l'occasion. Dans la lignée de Daredevil pour sa brutalité, Titans s'aventure davantage dans le fantastique, qui se révèle être son talon d'achille, la faute à des effets spéciaux peu convaincants. Feuilletonnante, la première série de la plateforme DC Universe a la bonne idée de privilégier le réalisme et de multiplier les références à l'univers de Batman. Une bonne surprise, à confirmer en saison 2 en corrigeant ses défauts.

    1 - IZOMBIE (2015 - 2019)

    And the winner is... clairement sous-estimé. Après des débuts en douceur, cette adaptation des comic books de Chris Roberson et Michael Allred par Rob Thomas a passé la seconde, créant toute une mythologie autour des enquêtes à résoudre chaque semaine. Drôle, prenante et inventive, iZombie bénéficie de la prestation de Rose McIver en Veronica Mars 2.0, qui change de caractère au gré des cervelles qu'elle ingurgite, nous offrant quelques morceaux de bravoure de sa part. Alors que la série s'achèvera en 2019, il est plus que conseillé de la rattraper.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • franckfarmer
      Mettre Preacher en dernier enlève tout le crédit qu'on pourrait accorder au classement, aux commentaires de chaque série... et à l'auteur. J'ai tout regardé (au moins 1 saison) sauf I-zombie.Mon classement :1- PREACHER, évidemment et de très très loin !2- Gotham, pas mal, même si l'univers Batman n'est pas toujours respecté3- Titans, malgré le manque évident de budget (cf effets spéciaux)Pour les autres, Flash, une série pour ado immatures,Arrow, après une première saison pas trop mal, l'ensemble souffre d'incohérences scénaristiques, j'ai décroché à la 3èmeKrypton, Constantine, Lucifer, inutiles (Lucifer loin devant tout de même dans ce pauvre trio)Black lighting, Legends of Tommorow, Spygirl ... Imbuvables !
    • Benjamin L.
      Mettre Preacher derrière toutes les bouses de la CW c'est à se poser des questions sur la qualité des journalistes qui ont fait cet article
    • Vec T.
      ok classement vraiment pas logique mais en même temps y'en a pas une qui aurait mérité la première place pour moi
    • meiyo
      Pour Izombie, encore faudrait-il que le reste de la série soit diffusé sur France 4 ou Netflix.Mais bon le fantastique a toujours été mal traité en France.
    • meiyo
      Bien que je continue à regarder les séries de CW, je trouve aussi qu'elles s'affaiblissent. Pour se limiter à Flash, je trouve qu'on se moque ouvertement du téléspectateur : des incohérences à la pelle, en particulier sur l'un des thèmes récurrents de la série, c'est-à-dire le voyage dans le temps qui donne lieu à des intrigues alambiquées voire incompréhensibles, la cerise sur le gâteau étant les vestiges temporels.Dans le genre facilité scénaristique et f... age de g ... caractérisé, je n'ai jamais vu pire.
    • meiyo
      Concernant Gotham, il s'agit plutôt de fractures multiples car la fidélité à l'esprit du comic book n'est apparemment pas le souci des scénaristes.
    • Rastan
      Dans cette optique de vouloir absolument aborder les mêmes sujets,qui plus est avec la même approche.On se retrouve ,quelque soit le genre,avec des séries clones qui se ressemblent toutes.Et où les personnages sont quasiment interchangeable.Il n'y a jamais eu autant de série produites que depuis les 10/15 dernières années.Mais au final ,on se retrouve a regarder la même chose constamment.
    • October70
      j'avais envie de mettre un commentaire mais comme je partage entierement ton avis Rastan et que tu as déjà tout dit, je vais m'abstenir pour ne pas faire doublon :)
    • KevVdV
      Et donc, tu veux en venir ou ?
    • KevVdV
      C'est vrai qu'un chat bloqué dans un arbre est une injustice, tout comme une mémé qui traverse toute seul aussi, ...
    • KevVdV
      Tu trouve les effets spéciaux de Titans bien ?
    • KevVdV
      Daredevil violent comme sur Netflix, sur Disney+, je n'y crois pas, mais pas du tout.
    • Flash72000
      Je ne regarde pas toutes les séries et n’en ai pas envie donc dans celles que je regarde mon classement : 1 Legends of Tomorrow 2 Titans3 Krypton4 Supergirl5 Arrow6 The Flash qui baisse vraiment trop en qualité de saison en saison
    • Rastan
      Un Super Héros ,a mon sens...C'est fait pour régler les Super problèmes ,face a des Super Vilains,grâce a leur Super pouvoirs.Et pour répondre au commentaire précédent.C'est ça qui fait rêver les ados.Ensuite ,qu'il y ai une leçon a retenir de l'aventure sur le comportement humain,oui d'accord.Mais ,un Super héros ,ce n'est pas une assistante sociale.Si je veux voir une série abordant,et surtout,s'attardant sur les problématiques sociales.Je regarde Joséphine ange gardien.Ces sujets ,contrairement a ce qu'énonce l'article ,ne doivent pas être des fins en sois.Ou en tout cas ne font pas qu'une série se bonifie parce qu'ils sont abordés.Ces thèmes l'étaient déjà dés les années 60 avec des série comme Star Trek (entres autres).Là ,il s'agit de Supergirl ,pas d'un héros de quartier.
    • Uzralk
      Euh, concrètement, Spiderman a fait ça plus d'une fois et c'est une question qu'il se pose régulièrement depuis toujours.
    • traced2
      La 1ère saison est certe très procédurale et tiens surtout grâce A tom Ellis(en VO);c'est dans la saison 2 que la série prend vraiment son envol avec toute une mythologie divine qui se met en place.
    • Uzralk
      J'ignorais que Gaiman était lié au projet mais ça me donne envie de lui laisser une seconde chance. Mais avec American Gods comme référence, le niveau risque d'être très dur à tenir. J'ai regardé un ou deux épisodes, je n'ai pas accroché aux personnages trop poseurs, frimeurs et pleins d'eux mêmes sans guère d'ironie, En fait je ne vois que des mannequins très américains tentant de faire carrière dans l'audiovisuel plus que de vrais comédiens ou mieux encore que des personnages. N'étant pas croyant, je trouve la question centrale un peu idiote. L'humour ne m'a pas fait sourire et l'aspect procédural m'a achevé avec des enquêtes convenues déjà vues mille fois écrites selon la bonne vieille méthode si peu créative genre NCIS, les Experts et autres... Mais bon Gaiman ? Il faut au moins que je retourne me renseigner sur les bons épisodes juste au cas où. (en attendant Sandman, Good Omens et la prochaine saison d'American Gods)
    • traced2
      L'arrowverse c'est jusqu’à présent 378 épisodes bien entendu,ceux qui détestent ces séries ont vu les 378 episodes en question,tous,sans exception hein,soyons sérieux.Perso,rien vu de Arrow ou Legends,donc je la boucle.
    • Rastan
      Les superhéros servent à réparer les injustices non ?Oui ,c'est vrai.Allez chercher les chats dans les arbres.Aider les mémés a traverser.Et les enfants a faire leurs devoirs...
    • Nostalgiqueuh
      Les superhéros servent à réparer les injustices non ? Le racisme et tout le reste en font partis . Déjà je vois pas comment les super héros peuvent faire rêver les ados tout court 🤷🏽‍♂️
    Voir les commentaires
    Back to Top