Notez des films
Mon AlloCiné
    Harakiri
    note moyenne
    4,3
    561 notes dont 59 critiques
    répartition des 59 critiques par note
    24 critiques
    24 critiques
    6 critiques
    2 critiques
    3 critiques
    0 critique
    Votre avis sur Harakiri ?

    59 critiques spectateurs

    Le Clown Dansant
    Le Clown Dansant

    Suivre son activité 40 abonnés Lire ses 293 critiques

    1,5
    Publiée le 26 octobre 2019
    Je ne fais sans doute pas me faire que des amis en allant à contre-courant de la majorité des critiques, qu'elles soient de la presse ou des spectateurs, ce film a le statut de chef d'oeuvre. Sans vouloir dénaturer un film avec un telle renommée, j'estime que s'il a bouleversé tant de gens c'est qu'il a des qualités indéniables et il en a, en effet. Le film est doté d'une belle photographie, avec des prises de vues d'ensemble assez lointaine et des gros plans sur les acteurs afin d'intensifier l'aspect suffoquant liée à la trame dramatique du scénario. Les acteurs principaux sont très bons (Tatsuya Nakadai : Le ronin, et Kageyu Saito : L'intendant ) bien que caricaturaux mais c'est fidèles aux réalisations théâtrales asiatiques du genre. Bien que je ne connaisse pas spécialement cette partie de l'histoire du Japon, mais qui vaut le coup de s'y intéresser, le film mets en évidence les conditions de vies difficile de l'époque, et notamment des Rodins, enclins à la misère malgré une période de trêve. Si cet aspect la est intéressant, que le scénario se tient, le film m'est très rapidement paru comme d'un ennui mortel. [spoiler] Jusqu'au Harakiri de Chijiwa, j'arrivais encore à être tenu en haleine, malgré la lenteur du film, pensant que c'était la, une mise en route en douceur subtilement souhaitait. [spoiler] Mais non ... le film traînera en longueur jusqu'à la fin avec des scènes redondantes. Disons le clairement, je n'ai pas aimé ce film, aussi culte soit-il. En guise de bouquet final, un combat Kill Billien dans le giron du château du Clan Li. Pour certains c'est du grand art pour moi c'est à la limite du risible désormais. Le film a près de 60 ans, et les scènes de combats de l'époque sont moins professionnels que ce que l'ont fait désormais, et attention, je ne parle pas la d'effets spéciaux, mais bien de l'argent qui sert à utiliser des doublures, des plan de cadrage plus dynamiques, également à permettre aux acteurs de réaliser des heures et des heures de combats chorégraphiés avec les plus grands cascadeur et épéistes du monde . Alors oui, on me dirait de remettre les choses dans le contexte, que "pour l'époque c'est pas mal", et que de toute façon, cette scène n'est que subsidiaire voire futile par rapport à l'oeuvre dans sa globalité. En effet, mais c'est quand même censé être (avec le Harakiri de Chijiwa), la scène phare du film et j'y n'y ait pas cru un instant. Couplé au fait que le film en lui même ne m'a pas absorbé, je lui attribue cette note qui peut paraître sévère mais qui rentre en adéquation avec mes critères de vote, le plaisir du spectateur que je suis, avant tout le reste
    CineJoss
    CineJoss

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 3 critiques

    4,5
    Publiée le 23 août 2015
    C'est un grand film. Majestueux ! Incontestablement (que l'on ai apprécié ou non) on ne peut le nier. L'expression, le regard du personnage principal pendant tout le film, notamment quand il raconte son histoire jusqu'à ce qu'elle rejoigne l'instant présent, impose le respect. Un homme qui n'a plus rien à perdre, et qui a tout perdu sauf son honneur et son talent de bretteur ! Certes le film est lent, j'ai moi-même décroché pendant quelques scènes un peu moins intéressantes, car l'action de ce film ne se situe pas à travers ses combats armés mais plutôt dans les paroles de Tsugumo. Paroles extrêmement sensées remettants à sa juste place l'intendant et le "code d'honneur" de son clan. On assiste à tout ce qu'un homme à le courage de dire et la force de faire au seuil de l'au-delà. Dans ce film les plans sont tout aussi importants, notamment celui qui nous montre Tsugumo racontant son histoire, ce plan fixe où l'on voit cet homme seul au milieu de ce clan de samouraïs, racontant, racontant, racontant... Les zooms (qui ne se feraient plus à notre époque) sont aussi très prisés par le réalisateur, accompagnés d'un son strident, ils montrent une stupéfaction, un étonnement ou encore la peur. La musique, en revanche, n'est pas bien présente, choix très intelligent car elle n'est là que pour renforcer un sentiment, une émotion. Le jeu des acteurs est époustouflant, leurs émotions sont gravées sur leurs visages et elles réussissent à nous atteindre. C'est une histoire d'hommes, avec des hommes, à travers le regard d'un homme, sur la nature humaine. Bref, un film beau et puissant à la fois. 9/10 !
    anonyme
    Un visiteur
    4,5
    Publiée le 13 décembre 2015
    Franchement je ne m'attendais pas à une telle surprise. Généralement quand tout le monde vante un film, et surtout un vieux classique, je suis déçu. Ici ça n'a pas été le cas : dés le départ l'ambiance est prenante, glauque et viscérale, la mise en scène est vraiment très léchée, les acteurs sont tous très convaincants et c'est surtout vachement impressionnant (je pense à deux scènes : spoiler: le terrible Hara-Kiri au poignard en bois ainsi que le duel dans les herbes avec le vent, qui est sublime
    ). Je trouve que le flashback est un peu moins fort que le reste du film (car il est assez prévisible), mais franchement je chipotte, car ce Haraliri est à la fois pessimiste, épique, violent, intelligent et sombre. A voir !
    betty63
    betty63

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 428 critiques

    5,0
    Publiée le 6 novembre 2011
    Excellent film où l'on apprend véritablement ce qu'est l'honneur du samouraï et si l'on a la chance de voir les suppléments du dvd c'est un pur bonheur de s'immerger dans cette période des guerriers et de leur code. Arigato gosaimasu !
    Rebecca Cahuète
    Rebecca Cahuète

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 21 critiques

    5,0
    Publiée le 23 avril 2013
    Un des rares films de samuraï qui remet en cause le bushido (le code d'honneur) et nous montre bien comment ses codes sont bidons, simplement de la distinction, des artifices permettant de maintenir la caste des samuraïs dominante !
    gimliamideselfes
    gimliamideselfes

    Suivre son activité 1822 abonnés Lire ses 3 786 critiques

    3,5
    Publiée le 10 octobre 2013
    On m'avait vanté les mérites de ce film. Bon j’appréhendais un peu quand même. Les films japonais sans nichons… c'est pas forcément palpitant. Je dois dire que j'ai aimé beaucoup de choses dans ce film mais que beaucoup de choses m'ont laissées indifférent. On commence avec ce magnifique flash back, ces cadrages de folie, cette tension immédiate, cette violence, c'est vraiment du grand cinéma et assez sensationnel. Mais du coup je me demandais comment allait faire le filme pour parvenir à continuer à être aussi bon. La réponse est simple, il n'y arrive pas. Certes la mise en scène sera toujours aussi bien léchée, un peu moins viscérale peut-être, surtout dans les autres flash back. Mais ce qui m'emmerde profondément c'est lorsque le type raconte sa vie. J'ai tout de suite vu où il voulait en venir, du coup il raconte tout ça pour rien, ça ne m'émeut pas, je n'éprouve aucune empathie pour eux. Mais bon Kobayashi évite le mélo en ne surlignant pas tout avec de la musique. Musique qui est sublime dans le film. Cette musique au générique, c'est assez prenant, on est tout de suite dans l'ambiance. Ces quelques notes. Ouais c'est excellent. (pour une fois que j'aime la musique d'un film). Après le film reprend de plus belle sur la fin, lorsqu'il a fini de raconter sa vie et on a ce fameux duel dans les herbes qui est splendide. Finalement ça valait le coup d'attendre. Seulement les enjeux du duel ne me parlent pas, ne m'intéressent pas forcément vu que je me fiche un peu du personnage. J'ai bien aimé le fait que le héros ne soit pas un surhomme qui parvient à repousser 40 mecs en même temps, il parvient à être impressionnant et réaliste. Bref c'est bien, je suppose que si on entre pleinement dans l'histoire on peut adorer, mais bon il y a quand même une bonne heure au milieu où je baille gentiment.
    Peichan2
    Peichan2

    Suivre son activité 29 abonnés Lire ses 1 431 critiques

    1,0
    Publiée le 10 novembre 2008
    Oulà ! Je ne vois pas l'interet de ce film l'intrigue, soit il n'y en a pas soit je n'ai pas compris (ça doit etre surement ça) mais je ne le regarderais pas une deuxième fois ! Il est d'un ennui !!! Seul la scène du combat était bien entre le maitre d'armes et le héros. Les trucquages sont aussi très bien fait pour l'époque et puis bien sur, l'interet historique, les décors. Sans ça, ce film en noir et blanc est à jeter.
    Kloden
    Kloden

    Suivre son activité 76 abonnés Lire ses 997 critiques

    3,5
    Publiée le 15 novembre 2016
    Ce chanbara plutôt méconnu a de quoi surprendre, tant il se distancie froidement d'un sujet généralement regardé avec une vénération fascinée plus qu'avec une réelle interrogation. Ce film de Kobayashi, réalisateur dont j'ignore tout mais dont il est à déplorer que la carrière fut si courte, au vu de son talent pour découper l'espace et contenir la puissance du temps, regarde avec recul et méfiance le code d'honneur des samouraï. Tant parce qu'il est si compliqué à suivre qu'il en devient une façade que parce qu'il peut devenir l'outil d'une tyrannie de maîtres incapables de l'appliquer réellement, et seulement soucieux d'en préserver l'apparence (l'armure ancienne remise à sa place après avoir été jetée à terre par Tsugumo dans un dernier baroud d'honneur) pour maintenir leur propre statut en place. Harakiri s'intéresse petit à petit à l'humain, ébranlant son austérité formelle par une contamination des lieux collectifs (et donc voués au cérémonial) par des flash-backs sur la famille de son héros. Ce faisant, il met en contradiction des principes exigeants à l'extrême avec la nature d'être humains pourtant souvent courageux et soucieux de leur devoir. Mais à l'honneur sauvé dans la mort, se heurte un désir de se battre pour la vie, pas nécessairement la sienne, qui rend incertain et chancelant un code moral réputé inflexible, preuve de l'ultime hésitation des hommes devant la manière idoine d'embrasser leur destin, et la forme du geste à adopter pour tracer leur propre existence. S'il y a une dernière petite chose à signaler à propos de Harakiri, c'est l'intensité démentielle avec lequel il est joué par tous ses acteurs, savamment étudiés par une caméra à laquelle ils rendent bien l'attention qu'elle leur porte par un engagement et une présence totales. Film investi, picturalement superbe et profond.
    Plume231
    Plume231

    Suivre son activité 1957 abonnés Lire ses 4 639 critiques

    4,0
    Publiée le 18 novembre 2012
    J'avais adoré mes deux premiers passages chez Masaki Kobayashi, après la fresque "La Condition de l'homme" qui constitue certainement les 10 heures les plus férocement antimilitaristes du cinéma et le très tendu et puissant "Rébellion", donc je ne vois pas de raison pour ne pas faire "jamais deux sans trois" ; et en plus c'est 3000ème critique donc un excellent choix pour la fêter. Bon si déjà un cinéaste comme Akira Kurosawa n'a pas été d'une grande tendresse avec les codes et l'honneur du samouraï, Kobayashi lui y va encore moins de main morte ; il y va même au bulldozer pour ça, préférant définitivement l'humain à un quelconque règlement de toute façon fantoche. Pour faire passer son message qui a aussi une résonance contemporaine, on prend le schéma, qui fera aussi la grande réussite de "Rébellion", quatre cinquièmes de confrontations psychologiques hyper-tendues et le dernier cinquième pour lâcher totalement la vapeur avec des séquences de bagarres incroyables. Cadres au millimètre, noir et blanc superbe, mouvements de caméra élégants, décors parfaits et Tatsuya Nakadai, acteur fétiche du cinéaste, toujours aussi immense. On ne dit pas aussi "jamais trois sans quatre" ???
    cylon86
    cylon86

    Suivre son activité 1401 abonnés Lire ses 4 430 critiques

    3,0
    Publiée le 27 janvier 2011
    Il fallait le faire passer autant de temps juste pour un hara-kiri ! Et le réalisateur parvient à nous captiver avec le récit de ce rônin qui ne bougera quasiment pas de tout le film. Il y a parfois quelques longueurs mais le résultat est fascinant avec une très belle mise en scène.
    Quentin E. V.
    Quentin E. V.

    Suivre son activité 118 abonnés Lire ses 1 067 critiques

    5,0
    Publiée le 14 février 2018
    Seppuku est une merveille sur la philosophie de vie des samouraïs, sur leur état d'esprit, leur mode de vie, leur discipline et leur mental d'acier à accepter la mort en se faisant Harakiri. Harakiri pour leur honneur ou justement pour se laver d'une humiliation. Tout est l'enjeu d'ailleurs de cette réalisation, le coeur même du problème. Tout est magistral, les dialogues, le jeu d'acteur, la musique, le bruit du vent même, tout ! Un pur chef d'oeuvre qui retourne les boyaux, c'est le cas de le dire ! Incroyable !
    Benjamin A
    Benjamin A

    Suivre son activité 487 abonnés Lire ses 1 901 critiques

    4,5
    Publiée le 16 décembre 2014
    Japon : XVIIème siècle. Tsugumo, un samouraï, vient se présenter au château du seigneur Kageyu Saito pour se faire Hara-kiri. Alors qu'il explique vouloir aller au bout de son geste, il souhaite juste que l'on lui donne l'occasion de raconter son histoire... Quelle maîtrise de la part de Masaki Kobayashi ! Il alterne entre présent et passé à travers des flash-back bien amenés et, dès le début, il éveille notre intérêt qui sera tout le long présent. Il met en place une atmosphère d'abord ambiguë puis de plus en plus sombre et éprouvante à travers un récit brillamment construit. La grande réussite du film vient de son histoire et de la manière dont elle est contée. Il détourne les codes du samouraï et n'offre que peu de scènes de combat pour se concentrer sur l'histoire de ce rônin mal rasé qui va défier, idéologiquement d'abord, le maître d'un riche clan. Il fait ressortir toute la tragédie et la cruauté des personnages qui sont eux très bien travaillés et étudiés, notamment lors du deuxième flash-back, le plus important. Lorsque les combats apparaissent (ils sont finalement peu présents mais prennent tous leur sens lorsque l'on y arrive), ils sont extrêmement bien réalisés et par moment très violents. Les scènes marquantes ne manquent pas et "Hara Kiri" bénéficie d'excellentes interprétations, à commencer par Tatsuya Nakadai. À travers cette histoire de samouraï, il dresse une peinture malheureusement et terriblement réaliste de la misère ainsi que de ses conséquences. Il met en scène les différentes façons dont l'homme va essayer de s'en sortir et pose des questions sur les conditions de l'humain lorsqu'il en arrive à ce stade. Mais c'est aussi une critique du code d'honneur et de la hiérarchie en triangle dans un pays où ces deux cas sont très importants et présents. Tant sur le fond que sur la forme, "Harakiri" s'impose comme une leçon de cinéma. Kobayashi maîtrise son récit d'une main de maître, alternant entre présent et passé et faisant ressortir toute la cruauté, la tragédie et la noirceur des personnages.
    Nico591
    Nico591

    Suivre son activité 32 abonnés Lire ses 800 critiques

    3,5
    Publiée le 23 avril 2013
    Vieux film de samouraï dans la plus pure tradition japonaise. Au travers de l'histoire de ce ronin voulant se faire " harakiri ", ce sont tous les rites et traditions qui sont développés mais aussi critiqués. La réalisation est sobre et la narration très fluide. Très bon film donc et intéressant à voir pour comprendre la mentalité et l'esprit de ces samouraïs qui sont très différents par rapport à notre propre culture.
    AMCHI
    AMCHI

    Suivre son activité 2448 abonnés Lire ses 5 732 critiques

    2,0
    Publiée le 14 février 2020
    Ca fait un petit moment que j'étais curieux de découvrir ce fameux Harakiri possédant une réputation d'excellence je vous dis de suite ce film m'a ennuyé certes la réalisation est impeccable et les acteurs bons, les rares combats bien chorégraphiés d'ailleurs dommage qu'il en ait pas plus mais apparemment Harakiri privilège la psychologie. Le problème contrairement à ceux que j'ai lu dans d'autres critiques je n'ai ressenti aucune tension dans les affrontements verbaux de ce film qui m'a semblé bavard et trop calme.
    weihnachtsmann
    weihnachtsmann

    Suivre son activité 307 abonnés Lire ses 3 718 critiques

    4,5
    Publiée le 22 août 2018
    Un récit douloureux et d’une épure formelle magnifique. L’histoire est bouleversante, entre honneur et vengeance, et montre une dure réalité du Japon de l’époque. C’est vraiment magnifique de voir une aussi belle symbiose de la forme et du fond. Superbe avec ce final tel une danse de la mort.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top