Notez des films
Mon AlloCiné
    Somewhere
    Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Somewhere" et de son tournage !

    Lion d'Or

    Somewhere a remporté le Lion d'Or lors de la Mostra de Venise 2010. Une récompense remise à Sofia Coppola par le Président du jury Quentin Tarantino. Cette récompense a d'ailleurs soulevé une vive polémique, certains pointant du doigt la relation passée amoureuse des deux cinéastes, qui aurait pu influencer Quentin Tarantino, qui s'en est évidemment défendu.

    Et de trois!

    Somewhere marque la troisième collaboration entre Sofia Coppola et la monteuse Sarah Flack, après Lost in Translation et Marie-Antoinette.

    Un mot de Roman Coppola

    Roman Coppola, producteur de Somewhere, et accessoirement frère de la cinéaste évoque son implication sur le film: "Notre priorité était de nous délester de tout ce qui peut peser sur un film. Sofia souhaitait traiter ce projet à la manière intimiste du cinéma européen, tout en lui insufflant son style personnel. Une de mes tâches était de promouvoir l'idée que «moins il y en a, mieux c'est»".

    Culture italienne

    Pour que son film gagne en réalisme, Sofia Coppola a fait appel à de véritables personnalités italiennes. Le cinéaste Maurizio Nichetti ou encore la présentatrice Simona Ventura y tiennent par exemple leur propre rôle.

    Tourner en Italie

    Après le Japon (Lost in Translation) et la France (Marie-Antoinette), c'est en Italie que Sofia Coppola pose sa caméra: "Travailler à l'étranger est un défi; les méthodes ne sont pas toujours les mêmes. Mais je préfère tourner dans les vraies conditions plutôt que de recréer Milan à Los Angeles. Tourner avec des faux figurants Italiens à L.A., ça n'aurait pas été la même chose".

    Spontanéité des comédiens

    Une partie des dialogues a été improvisée au moment du tournage. C'est à la demande de Sofia Coppola par exemple que Chris Pontius ne dévoilait pas ses répliques afin d'obtenir d'Elle Fanning de vraies expressions de surprise.

    Le choix des jumelles strip-teaseuses

    Sofia Coppola a auditionné plusieurs jumelles avant de jeter son dévolu sur les sœurs Shannon. La réalisatrice s'est d'ailleurs rendue au manoir Playboy pour les rencontrer et est apparue dans l'émission "The Girls Next Door", condition à remplir pour qu'on lui ouvre les portes du célèbre manoir. Mais le fait de les voir dans leur environnement "naturel" et l'enthousiasme qu'elles avaient ont convaincu Coppola de les engager.

    Le choix des chansons

    Sofia Coppola sur le choix de la chanson Cool de Gwen Stefani lors de la scène de la patinoire: "«Cool» est une jolie chanson et on imagine bien une fille de onze ans patiner dessus. Je suis très contente qu'on ait eu cette chanson parce qu'elle fonctionne parfaitement avec la séquence. L'émotion est sincère". Quant aux musiques qui accompagnent les scènes des strip-teaseuses: "Là encore, je voulais ce que ce soit une musique plausible, de la musique qu'elles puissent choisir, elles, pour leur numéro pas des titres obscurs."

    Préparation du film

    Les comédiens n'ont pas préparé le tournage en répétant comme c'est souvent le cas, mais en se fréquentant, afin de s'habituer à la présence des uns et des autres. Stephen Dorff qui a une petite soeur du même âge qu'Elle Fanning a passé pas mal de temps avec la jeune actrice, allant par exemple la chercher à la fin des cours. Une réelle amitié s'est tissée entre eux, ce qui a énormément facilité par la suite le tournage du film.

    Le choix d'Elle Fanning

    L'idée d'engager la jeune actrice Elle Fanning ne s'est pas imposée immédiatement pour Sofia Coppola. Suggérée à la réalisatrice par le producteur exécutif Fred Roos qui l'avait repérée dans L' Etrange histoire de Benjamin Button, Sofia Coppola n'a pas été vraiment convaincue, au départ du moins. "J'avais peur qu'elle soit une sorte d'enfant-actrice hollywoodienne super pro et qu'elle ne corresponde pas du tout à ce que je cherchais. (...) Et puis on a rencontré Elle et on a été sous le charme".

    Le choix de Stephen Dorff

    Stephen Dorff était l'acteur qu'avait en tête Sofia Coppola dès l'écriture du scénario. "J'ai toujours trouvé qu'il avait du talent. Je le connais depuis un moment et j'avais envie de lui proposer quelque chose qu'il n'avait pas encore fait - un rôle dans lequel le public ne l'attendait pas."

    Un mot sur les personnages

    Somewhere est le premier film de Sofia Coppola dans lequel un homme est le personnage principal. Afin de se documenter le mieux possible pour l'écriture du personnage, la réalisatrice a posé beaucoup de question au comédien Stephen Dorff mais aussi s'est inspirée des personnes qu'elle côtoie au quotidien.

    Un mot sur l'écriture

    Somewhere est le quatrième long-métrage réalisé par Sofia Coppola mais seulement le deuxième qui se base sur un scénario original, Virgin suicides et Marie-Antoinette étant des adaptations. Entre l'écriture d'un sujet original et le travail d'adaptation, Sofia Coppola explique: "C'est à peine moins effrayant que d'écrire un scénario original où on a rien pour s'appuyer au début. Écrire un scénario original peut pousser à créer quelque chose auquel on n'aurait jamais pensé au départ".

    Un film autobiographique?

    Le personnage de Cleo (Elle Fanning) est en partie inspiré des souvenirs d'enfance de Sofia Coppola mais n'est en aucun cas autobiographique. "Ce n'est pas moi, mais j'y ai mis des souvenirs d'enfance. Dans tout ce que je fais - en tant qu'auteur et réalisatrice - il y a une touche personnelle. Ce qu'on crée est toujours influencé par un vécu" explique-t-elle.

    Tourner en 35 mm

    Sofia Coppola sur le format de tournage de Somewhere: "J'ai toujours utilisé de la pellicule. Mon père est à fond dans le numérique et il trouve touchant l'attachement sentimental que mon frère Roman et moi manifestons pour la pellicule. (...) Le jeu d'objectifs que nous avons utilisé pour Somewhere est celui dont mon père s'est servi sur Rusty James (1983).

    Un mot sur Harris Savides

    Le directeur de la photographie Harris Savides a été présenté à Sofia Coppola par sa chef décoratrice Anne Ross. Collaborant au cours du tournage d'une publicité, ils se sont si bien entendus, que la réalisatrice, qui planchait déjà à l'époque sur le scénario de Somewhere, a pensé à lui pour son film. Il a d'ailleurs beaucoup apporté au style minimaliste du film, qui a accordé à l'équipe une grande liberté mais aussi une rapidité d'exécution des installations non négligeable.

    Le Château Marmont

    Une partie du film a été tourné dans le Château Marmont, un lieu mythique, situé sur le Sunset Boulevard qui a été lié à de nombreux évènements liés aux stars du cinéma. James Dean y a par exemple auditionné pour La Fureur de vivre, et John Belushi y meurt d'une overdose le 5 mars 1982.

    Retour aux sources

    Somewhere marque le retour de Sofia Coppola vers un cinéma intimiste. Son précédent film, Marie-Antoinette, était une entreprise bien plus lourde, avec notamment des costumes, des figurants, d'importantes machineries... Elle retrouve ici l'ambiance de son Lost in Translation.

    Filmer Los Angeles

    Somewhere est le premier film de Sofia Coppola qui se situe, en partie, à Los Angeles.

    Explication du titre par Sofia Coppola

    "C'est drôle, Somewhere devait être un titre provisoire, puis il est resté. Je voulais que ce film soit l'évocation poétique d'un moment dans la vie de cet homme, et le titre reflète la conscience qu'il a de devoir aller "quelque part" sans savoir où exactement."

    Reconversion

    Le comédien Chris Pontius qui incarne Sammy, l'ami de Johnny, est connu comme appartenant à la bande de Jackass. Il a été choisi pour son talent d'improvisation mais aussi parce qu'il est très à l'aise avec les enfants. "Chris a quelque chose d'attachant et drôle. Je me suis dit qu'il serait capable d'improviser avec Elle" confie la réalisatrice.

    "Somewhere" a remporté le Lion d'Or 2010

    La résurrection de Stephen Dorff et la révélation Elle Fanning

    La bande originale signée Phoenix

    La photo de Harris Savides ("The Yards", "Elephant", "Zodiac", ...)

    Les chorégraphies des jumelles danseuses de pole-dance

    Les apparitions clin d'oeil de Benicio Del Toro et Aurélien Wiik

    Vive la famille !

    Quatrième long métrage de Sofia Coppola, Somewhere est produit par le frère de la réalisatrice, Roman Coppola, et leur père, Francis Ford Coppola. Quant à la musique, elle est signée du groupe Phoenix, dont le leader n'est autre que Thomas Mars, le compagnon de Sofia Coppola à la ville.

    Cameos d'acteurs

    Parmi les comédiens (dans leur propre rôle ?) qui apparaissent dans le film, on reconnaît Benicio Del Toro, le Français Aurélien Wiik et Alden Ehrenreich, le héros de Tetro de... Francis Ford Coppola.

    Clin d'oeil à "Twilight"

    Quand Cleo (Elle Fanning) et son père parlent littérature, la jeune fille évoque un roman où une mortelle tombe amoureuse d'un vampire... On y reconnaît une allusion à Twilight, dont l'adaptation cinéma est notamment portée, entre autres, par Dakota Fanning, la grande soeur de Elle Fanning à la ville.Stephen Dorff n'est pas étranger non plus à l'univers des vampires puisqu'il avait été opposé à Wesley Snipes dans Blade, tandis que Sofia Coppola avait été approchée pour réaliser le quatrième épisode de Twilight, et a déclaré qu'elle aurait été intéressée par le premier.
    Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • 30 jours max (2019)
    • Antoinette dans les Cévennes (2020)
    • Les Apparences (2019)
    • Les Choses qu’on dit, les choses qu’on fait (2020)
    • Tenet (2020)
    • Parents d'élèves (2020)
    • Adieu Les Cons (2020)
    • Mon Cousin (2019)
    • Drunk (2020)
    • Peninsula (2020)
    • Un pays qui se tient sage (2020)
    • Blackbird (2020)
    • Josep (2020)
    • Poly (2019)
    • La Daronne (2020)
    • Boutchou (2019)
    • The Good criminal (2020)
    • Le Bonheur des uns... (2020)
    • Les Trolls 2 - Tournée mondiale (2020)
    • Mon grand-père et moi (2020)
    Back to Top