Mon compte
    Le Cinquième pouvoir
    note moyenne
    2,9
    993 notes dont 110 critiques En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    répartition des 110 critiques par note
    8 critiques
    16 critiques
    39 critiques
    32 critiques
    6 critiques
    9 critiques
    Votre avis sur Le Cinquième pouvoir ?

    110 critiques spectateurs

    Charlotte A.
    Charlotte A.

    Suivre son activité 31 abonnés Lire ses 43 critiques

    3,5
    Publiée le 8 décembre 2013
    Un seul clique peut tout faire basculer... Ce bio pic est vraiment intéressant même s'il est difficile à suivre par moment (il m'a manqué la télécommande pour faire pause et retour sur images...). Le montage du film est particulier mais nous conditionne bien à cette folie de 5eme pouvoir... Cette machine incontrôlable ou contrôlable par un seul homme qui peut si vite changer la phase du monde, la vie de milliers de gens... On aurait pu rester des heures à débattre sur ce film tellement il soulève des questions importantes. A quel prix devons nous révéler toute la vérité ? Tout savoir nous rendra t il plus libre ?
    elbandito
    elbandito

    Suivre son activité 257 abonnés Lire ses 902 critiques

    3,0
    Publiée le 10 décembre 2013
    Si le côté nécessaire de sortir ce film est très discutable, le quatrième pouvoir ayant déjà largement examiné et relaté l’affaire Wikileaks ces dernières années, il faut admettre que l’interprétation ambiguë de Benedict Cumberbatch vaut à elle seule le détour. L’acteur britannique campe à merveille le controversé et mystérieux Julian Assange. Il est secondé par l’impeccable Daniel Brühl, parfait en disciple geek, élément crucial dans le moteur de l’histoire dont le début répétitif et bruyant peine à convaincre. Néanmoins l’intrigue se révèle passionnante dans sa seconde moitié, lorsqu’un terrible dilemme met à rude épreuve ces deux personnages. Faut-il informer à tout prix ? Pour autant, le réalisateur ne parvient jamais à emporter une totale adhésion tant la réalisation reste conventionnelle et le parti pris relativement douteux.
    selenie
    selenie

    Suivre son activité 2801 abonnés Lire ses 5 271 critiques

    2,0
    Publiée le 6 décembre 2013
    Après "Le Quatrième pouvoir" (2013) de Dennis Gansel, thriller allemand sur le pouvoir des médias voici donc "Le Cinquième pouvoir" (2013) de Bill Condon sur le contre-pouvoir qu'est Internet que représente Wikileaks et son apôtre Julian Assange... A noter qu'on retrouver aux castings de ces deux films l'acteurs allemands Moritz Bleibtreu... Très vite on remarque une chose c'est que le film est d'un manichéïsme trop net pour ne pas trouver le point de vue un peu louche. Pas étonnant puisque le film est adapté de deux livres, "Wikileaks : inside Julian Assange's war on secrecy" des journalistes anglais David Leigh et Luke Harding et surtout "Wikileaks : my time with Julian Assange et The World's dangerous website" de Daniel Domscheit-Berg !... Ce dernier, joué par l'acteur Daniel Brühl, a été le co-fondateur et le brasd roit de Assange avant qu'il y ait de l'eau dans le gaz... Bref, loin d'avoir une vision neutre le film est donne une vision unilatérale, l'un est un homme de bien et vertueux, l'autre (Assange donc) est un hacker psycho-maniaque, narcissique et pas loin d'être tout simplement cinglé. Pour la crédibilité zéro, la différence de traitement est trop flagrante. Dans les faits, après quelques recherches wikipedia, il semble que les origines du sites soient beaucoup plus nébuleuses et que tout ne repose pas sur Julian Assange ; le film semble faire des raccourcis faciles et rapides. Ensuite trop d'ellipses parsèment le récit notamment l'histoire des bénévoles et les attaques pour viol. Trop de trous béants, trop de facilités et surtout un angle beaucoup trop à sens unique pour donner à crédit à toute l'histoire. Les acteurs sont bons on peut regretter de voir des seconds rôles tenus par des acteurs talenteux pour des personnages mal ou sous-exploités comme les charmantes Carice Van Houten et Alicia Vikander. Mixte entre "Le Quatrième pouvoir" cité plus haut et "The Social Network" de David Fincher mais sans les qualités de l'un ou de l'autre. Un film qui sent trop la propagande anti-Assange pour convaincre (même si tout n'est certainement pas faux). Bill Condon, coupables des derniers "Twilight", s'en sort pas mal, outre un bon rythme on note de bonnes idées de mise en scène. Au final le film est un bide au box-office, assez étonnant au vu de l'actualité mais ne mérite pas d'être vu plus que ça.
    reymi586
    reymi586

    Suivre son activité 286 abonnés Lire ses 2 443 critiques

    3,0
    Publiée le 13 décembre 2013
    J'ai lu parmi les critiques négatives par des personnes bien plus informés que moi sur l'affaire Wikileaks que le film était un tissu de mensonges et clairement anti-Assange. Je ne connais pas assez bien cette histoire pour critiquer cela même si Julien Assange commence à être diabolisé sur la fin. En revanche, la dernière scène du film est utile et Bill Condon met en avant le fait que c'est dur d'être fidèle à une histoire et que chacun à sa propre version. Bref, en ce qui concerne le film, je ne me suis pas ennuyé même s'il manque un peu de rythme. Le scénario ne permet pas non plus de montrer l'importance qu'a eu cette histoire sur le monde. Le gros point fort du film est le casting avec Daniel Brühl et surtout Benedict Cumberbatch, stupéfiant en Julien Assange, qui prouve qu'il est un des plus grands espoirs du cinéma pour les années à venir.
    Akamaru
    Akamaru

    Suivre son activité 1904 abonnés Lire ses 4 339 critiques

    2,0
    Publiée le 31 mars 2014
    Fondateur de Wikileaks,site de partage d'informations ultra-confidentielles sur le gouvernement,les guerres,les banques;Julian Assange est quelqu'un de bien mystérieux. Une sorte de génie autiste,dont le portrait est à rapprocher de celui d'un Mark Zuckerberg. Seulement,"Le Cinquième Pouvoir" ne possède absolument pas le brio du film de Fincher. Il se rend à la fois compliqué pour les non-initiés et clairement inabouti pour ceux qui en savent plus. De plus,ce faux-biopic épouse plus volontiers le point de vue de son "associé" Daniel Schmidt,ainsi que leurs relations ambigües,entre manipulation égotiste d'un côté,et admiration forcée de l'autre. Benedict Cumberbatch est forcément bon en révolutionnaire 2.0 albinos,dévoré par ses ambitions de justicier narcissique(rôle proche de celui qu'il tient dans la série "Sherlock").Plus effacé,Daniel Bruhl,est doué en suiveur terre à terre et bosseur. Les deux problèmes principaux du film de Bill Condon sont aisés à identifier: une absence de point de vue sur la justification ou non des méthodes de Wikileaks,et une réalisation tape à l'œil et clippesque qui semble brasser le vide.
    ISAO12
    ISAO12

    Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 1 015 critiques

    2,5
    Publiée le 11 décembre 2013
    Trop confu pour des non initiés ce film est pourtant ultra intéressant sur le pouvoir du net informations et désinformation de masse .
    Michael H. Raman.
    Michael H. Raman.

    Suivre son activité 21 abonnés Lire ses 61 critiques

    1,5
    Publiée le 10 décembre 2013
    e fut extrêmement déçu de ce film... J'en attendais pourtant le plus grand bien. Ces deux stars montantes d'Hollywood réunis sur un même film, qui plus est basé sur des livres, pensés et écrites sur la base de faits réels. En effet, l'histoire tourne autour de la fuite des informations compromettantes liées au gouvernement américain, par le site d'information Wikileaks. On a donc affaire ici à un Thriller allant à 200 à l'heure, ne laissant le temps à personne de souffler et de comprendre les tenants et aboutissants du propos. Les deux protagonistes principaux sont pourtant excellents dans leurs rôles respectifs. Mais le scénario est à mon sens très (trop ?) mal maitrisé, et a aucun moment le sujet évoqué n'épouse une quelconque forme de crédibilité... Quel dommage !
    GenveurSquame
    GenveurSquame

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 29 critiques

    0,5
    Publiée le 4 décembre 2013
    Stop, il faut arrêter ! Tout de suite !
    Il faut arrêter immédiatement ces effets de mode sur lesquels surfent les plus opportunistes pour amasser le maximum de flouz, quitte à détourner la réalité ! J'ai moi même participé à Wikileaks et cette tournure qu'emprunte Bill Condon est tout simplement abominable. Comment peut-on autant déformer la réalité et faire vomir à ses acteurs des dialogues aussi dénués de sens ?
    Je devrais presque porter plainte contre cette immondice dont le budget communication dépasse celui de la campagne de Noël de Coca Cola. C'est une honte qu'on ait laissé un réalisateur si imbus de lui même relater une histoire pourtant capitale dans l'ère actuelle de la géopolitique.
    J'espère que Assange élèvera sa voix et boycottera un maximum ce déchet filmographique.
    Honte à tous ceux qui ont liké 5 étoiles et qui ont vu là un scénario magnifiquement raconté !!
    Dirgan
    Dirgan

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 22 critiques

    0,5
    Publiée le 5 décembre 2013
    Ce film pouvait partir sur un bon principe : raconter l'histoire de wikileaks (bien évidement de façon romancé). Cependant c'est un film produit par des américains cherchant incontestablement à dénigrer Julian Assange.
    Hollywood encore utilisé pour discréditer une personne, alors que celle ci a ouvert les yeux sur le monde a beaucoup de gens. Pathétique.
    anonyme
    Un visiteur
    1,5
    Publiée le 8 décembre 2013
    Globalement très déçu par ce bio pic qui semble n'avoir été fait que pour des "initiés". En fait, je ne suis pas sûr d'y avoir compris grand chose : malgré une grande lenteur d'ensemble et un manque de rythme caractérisé, on se perd dans des trucs qui m'ont paru hyper compliqués et ésotériques. Et, effectivement, comme le fait remarquer quelqu'un, il faudrait avoir en main une télécommande pour pouvoir revenir de temps en temps en arrière. Quant à l'histoire elle-même, qu'en dire ? Info ou intox ? Je n'ai aucun moyen objectif d'en juger, à part qu'une bande de "hackers" ou assimilés ont réussi, je pense, à mettre une belle pagaille dans les coulisses (diplomatiques et autres) de pas mal de pays, en ce probablement compris le nôtre. Je n'ai guère de recul pour porter un avis sur tout cela, mais il est clair qu'un peu de transparence au plus haut niveau ne serait pas du luxe... On peut rêver ?
    anonyme
    Un visiteur
    2,5
    Publiée le 3 janvier 2014
    Un film très moyen parfois difficile à suivre. De plus, comment réussir à décrire correctement l'oeuvre et le caractère d'une personnalité aussi controversée, sans déformer la réalité ? Le 5e pouvoir laissait entendre, dans sa bande-annonce, une histoire héroïque. On s'aperçoit que c'est loin d'être le cas.
    lhomme-grenouille
    lhomme-grenouille

    Suivre son activité 2351 abonnés Lire ses 3 158 critiques

    0,5
    Publiée le 10 février 2015
    Alors là, non, ce n’est pas possible DU TOUT. Quand j’ai vu ce « Cinquième pouvoir », dès les premières minutes, je n’ai pas pu m’empêcher de voir dans ce film la volonté de surfer sur la lignée du « Social Network » de Fincher ; c’est-à-dire prendre une figure d’actualité et la traiter à vif afin de fournir un regard arrêté et pertinent sur un phénomène incroyable dont on n’avait pas encore vraiment pris conscience de l’ampleur. Pour « Social Network » ça passe car Fincher sait mettre l’artifice au service de notre regard sur le réel. Dans ce « Cinquième pouvoir », il n’est même plus question de réel. Il s’agit de construire le produit le plus « in » possible, avec le plus de musiques électro, le montage le plus vif possible, jusqu’aux synthés les plus flashies du monde. Ça pulse, ça étincelle, ça trace… Mais ça ne dit rien du monde dans lequel on vit. Chaque personnage est ici transformé en archétype bizarroïde absolument pas crédible (le personnage d’Assange en tête), le tout étant intégré à une intrigue qui accorde bien plus de place aux artifices habituels (opposition entre cause et vie de couple ; l’amitié à l’épreuve des valeurs contradictoires, le système prêt à broyer le héros solitaire) qu'au sujet qui était quand même sensé être le cœur du film : WikiLeaks. Il faut vraiment attendre la toute fin du film pour qu’enfin ce « Cinquième pouvoir » se questionne sur ce qu’est ce fameux cinquième pouvoir, et sur ce qu’il implique vraiment pour notre société ! Bref, on est bien loin d’un film révélateur sur notre temps. Au contraire, on a ici clairement affaire à un énième polar de série filmé sous extazy et qui s’est juste contenté de greffer rapidement un sujet d’actualité dessus. C’est navrant.
    MC4815162342
    MC4815162342

    Suivre son activité 317 abonnés Lire ses 1 489 critiques

    5,0
    Publiée le 15 janvier 2014
    Je m'attendais à un bon film mais pas à autant, les critiques et le bide du film laisser évidement penser qu'il n'est pas terrible mais p*tain que je comprendrais jamais ce monde, ce film est juste passionnant, une fois entré dedans il est impossible de lâcher, de plus la performance du duo Cumberbatch/Brühl est époustouflante, un foutu bordel de p*tain de travail, le reste du casting n'est pas à dénigrer car il reste lui aussi totalement incroyable.
    La réalisation.... bah j'adore, je n'ai jamais vu de film de Bill Condon avant et quand je vois qu'il a réalisé les 2 derniers Twilight et qu'il nous sort le fabuleux Cinquième pouvoir juste après je me dis forcement: "Pourquoi tu te fait chier à nous sortir des merdes de Twilight alors que tu es capable de nous livrer des bombes ?!"
    Ouais une réal mouvementé, rapide, présente, avec des textes sur l'image, j'adore ça, la bande son propose elle aussi du très bon, les décors sont splendides, le scénario est fabuleux, passionnant et attirant, personnellement je ne connaissais pas l'histoire de ce Julian Assange et woaw qu'elle histoire, ce gars est juste grandiose quoi, on peut y voir un salop ou un héro, chacun sa vision du personnages, en tout cas il est absolument fascinant.

    Bon en bref, une foutu surprise, juste GRANDIOSE !!!
    Caine78
    Caine78

    Suivre son activité 3795 abonnés Lire ses 7 372 critiques

    2,0
    Publiée le 25 janvier 2014
    Attendu comme le potentiel « Social Network » de 2013, autant dire que l'espoir est vite retombé. Critiques faiblardes, bide public... Tout le monde est passé à côté et cela se comprend. Je dois même avouer que j'ai songé à quitter un temps la salle tant la première demi-heure est une véritable bouillie de cinéma, l'un des trucs les plus laids, informes et tape-à-l'œil vus ces dernières années. Heureusement, une fois cet hommage à la génération YouTube passé, les choses s'améliorent un peu. Cela reste aussi plat que poussif, mais au moins a t-on moins mal à la tête, ce qui est toujours ça de pris. Je dois même reconnaître que pendant un moment, le film trouve son rythme, un ton nettement plus adapté au propos et même un certain suspense, ce qui ne dure toutefois qu'un temps. Reste le sujet, d'un intérêt réel, mais le propos est si souvent confus, lourdaud qu'on a du mal à se passionner pour une œuvre que j'aurais pourtant aimé aimer. Notons également une interprétation qui, sans être remarquable, tient la route, même si la représentation ultra-caricaturale de Julian Assange lors du dénouement vient mettre à mal le talent de Benedict Cumberbatch... Bref, hormis une jolie mise en abyme dans les dernières minutes, je ne retiendrais absolument rien de ce « Cinquième pouvoir », pour lequel Bill « Twilight » Condon n'était manifestement pas l'homme de la situation.
    Julien D
    Julien D

    Suivre son activité 827 abonnés Lire ses 3 461 critiques

    2,0
    Publiée le 8 décembre 2013
    Rien d’étonnant que Julian Assange n’est pas approuvé qu’un film soit réalisé sur son parcours puisque le film en question est directement adapté des mémoires de Daniel Domscheit-Berg, son ancien associé avec qui il s’est gravement querellé au point de lui avoir intenté un procès lors de la publication de son autobiographie. Le point de vue de Berg fait s’axer le scénario sur le fonctionnement interne de Wikileaks, de ses débuts difficiles à la polémique d’ampleur mondiale provoquée par l’affaire Manning, mais aussi sur la relation ambiguë entre les deux hackers. Ce thriller politico-informatique ambitieux profite d’une mise en scène pleine de bonnes idées mais ne peut pas s’empêcher de poser plus de questions morales qu’elle n’apporte de réponses satisfaisantes. C’est particulièrement le cas dans le dernier quart du film, qui revient sur la divulgation des dossiers secrets du Pentagone en se plaçant du coté de Berg, et donc par extension du gouvernement américain, allant jusqu’à faire passer Julian Assange pour un véritable sociopathe manipulateur. Plus qu’une œuvre sur la révolution des moyens d’informations ou sur les limites de la transparence, Le cinquième pouvoir est surtout l’histoire de la déception d’un jeune homme idéaliste qui s’est se rend compte qu'il s'est fait endoctriné par un étrange informaticien lunatique et aveuglé par ses convictions. C’est bien ainsi qu’apparait le fondateur de Wikileaks, que l’interprétation par Benedict Cumberbatch rend charismatique mais aussi froid et impénétrable, et dont les motifs douteux de l’arrestation ne sont qu’évoqués.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top