Mon compte
    La Chèvre
    note moyenne
    3,7
    15817 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur La Chèvre ?

    312 critiques spectateurs

    5
    108 critiques
    4
    127 critiques
    3
    54 critiques
    2
    18 critiques
    1
    5 critiques
    0
    0 critique
    stebbins
    stebbins

    Suivre son activité 400 abonnés Lire ses 1 747 critiques

    5,0
    Publiée le 13 décembre 2007
    " Je pratique les arts martiaux : judo, aïkido, karaté. La première chose qu'on nous apprend, c'est le contrôle. Un type m'agresse j'le frappe pas : j'le regarde droit dans les yeux et j'm'en vais. Et ben tire-toi alors ! Vous avez d'la chance. Allez prenez c'chariot et filez ! Gros connard. Vous avez d'la chance...Pédé. J'suis arrivé à contrôle total. Pardonnez moi cette démonstration d'force mais j'ai horreur qu'on m'marche sur les pieds ". Une comédie culte qui trouve sa force dans le duo Gérard Depardieu / Pierre Richard. Le scénario de Francis Veber est plus complexe qu'il n'y paraît, et même s'il semble abracadabrant à bien des égards, le charme opère toujours. La musique de Vladimir Cosma est par ailleurs géniale, les situations et le décalage entre les deux héros sont drôlissimes ( Francis Veber reprendra le concept du gros dur et du faiblard dans la majeur partie de ses films, comme le Jaguar ou encore Le Dîner de Cons ). La Chèvre est le premier volet d'une trilogie qui comprend également Les Compères et Les Fugitifs. Un film culte à revoir...
    Chris46
    Chris46

    Suivre son activité 375 abonnés Lire ses 978 critiques

    5,0
    Publiée le 14 juillet 2017
    " La chèvre " comédie culte de Francis Veber .

    C'est l'histoire de campana ( Gérard Depardieu ) un détective privé engager pour retrouver la fille d'un riche industriel qui a mystérieusement disparu en Amérique du Sud . Son enquête étant au point mort Il est alors contraint de faire équipe avec François perrin ( Pierre Richard ) un comptable très malchanceux auquel il arrive que des bricoles . François perrin est aussi malchanceux que la fille qui a disparu et ils espèrent ainsi que sa malchance les conduira jusqu'à elle . les voilà alors partit en Amérique du sud pour retrouver la jeune fille disparu ou Ils vont être embarquer dans des mésaventures hilarantes ...

    Le réalisateur Francis Veber signe avec " la chèvre " une comédie d'aventure drolissime devenu culte . Une référence dans le domaine de la comédie d'aventure à la française , un modèle du genre . Le scénario est originale avec ce détective privé qui va devoir faire équipe avec un comptable très malchanceux pour retrouver une jeune femme disparu au méxique . Forcément au cour de leur aventure pour retrouver la jeune fille la malchance va s'abattre sur ce pauvre comptable au grand désespoir du détective privé et les gags vont alors s'enchaîner pour notre plus grand plaisir . Francis Veber exploite à merveille le thème de la malchance en confrontant un poissard avec un détective privé rationnel et cartésien qui ne croit pas du tout en la malchance . Et bien sûr sa va faire des étincelles pour notre plus grand plaisir nous régalant de passages et répliques hilarantes . Le scénario est bien écrit et très bien construit . Ce ne sont pas q'une succession de gags balancer n'importe comment . Les gags sont incorporer dans une vrai histoire . Chaque scène à son importance car l'on voit au fur et à mesure que les différents pépins qui vont s'abattre sur François Perrin

    spoiler: sera un pas de plus qui va les conduire à la jeune femme disparu comme des pierres qui jalonne un chemin


    . Ce qui rend l'histoire vraiment originale . Le casting est excellent avec un duo d'acteur genialissime à savoir Pierre Richard et Gérard Depardieu qui incarne des personnages que tout oppose . Il y a François Perrin un comptable très malchanceux ( le poissard ultime ) auquel il arrive que des pépins incarner a merveille par Pierre Richard qui va devoir s'associer à un détective privé rationel et cartésien qui ne croit pas du tout en la malchance incarner à merveille par le génial Gérard Depardieu . A cause de sa malchance François Perrin va mener sans le vouloir la vie dur au détective privé et sa va faire des étincelles pour notre plus grand plaisir . Le duo Pierre Richard / Gérard Depardieu fonctionne a merveille. Un duo qui fait des étincelles pour notre plus grand plaisir et qui nous gate de scènes et répliques hilarantes . Qu'est ce qu'on se marre devant la poisse de l'un et de l'agacement de l'autre face à la situation . Un duo devenu culte . Un duo qui a tellement bien fonctionner que Francis Veber le reformera quelques années plus tard dans deux autres de ses films cultes ( " les compères " et " les fugitifs " ) . Un film remplit de scènes très drôles ( Pierre Richard qui s'enfonce dans les sables mouvant , la scène du chariot pour les bagages a l'aéroport ) et de répliques hilarantes .
    le film nous fait voyager pour notre plus grand plaisir en Amérique du Sud ou le dépaysement garantit grâce au superbes paysages d'Amérique du sud .
    Sans oublié la superbe musique de Vladimir Cosma devenu culte également qui colle à merveille à l'ambiance du film.
    Le film connu un très gros succès très mériter a sa sortie en salle ( plus de 7 millions d'entrées ) en s'imposant même devant de très grand films comme " les aventuriers de l'arche perdue " ( le 1er Indiana Jones ) de Steven Spielberg sortie la même année .

    Un film culte devenu un classique de la comédie française .
    JojoBxl
    JojoBxl

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 64 critiques

    5,0
    Publiée le 21 novembre 2010
    Un des meilleurs films de l’histoire du cinéma.
    Superbe comédie, un chef d’œuvre
    Alain D.
    Alain D.

    Suivre son activité 287 abonnés Lire ses 2 712 critiques

    5,0
    Publiée le 29 juillet 2015
    Une très bonne histoire réalisée par l'orfèvre de comédie Francis Veber. Pour cette première association unissant Pierre Richard, toujours aussi excellent, qui interprète le rôle de François Perrin le maladroit malchanceux, et Gérard Depardieu, fidèle à lui-même dans le rôle de Campana. Deux premiers rôles bien secondés par Corynne Charbit (Marie Bens) et Michel Robin (Le PDG Alexandre Bens). La bonne bande musicale de Vladimir Cosma nous distille de délicieuses tonalités mexicaines. Le scénario astucieux est bourré de péripéties, de nombreuses scènes hilarantes, et des gags devenus cultes : spoiler: la scène de la chaise cassée, le piège des sables mouvants, le gag de la guêpe ...

    Le Pitch :Marie Bens est maladroite et malchanceuse, à peine arrivée en vacance au Mexique, elle se fait arracher son sac ; secourue par un chevalier servant qui n'est autre que son kidnappeur. Le PDG Alexandre Bens envoie le détective Campana à sa recherche. Un mois après sa disparition, il perd espoir de retrouver sa fille. François Perrin, comptable dans la société, est lui aussi poursuivi par la malchance. Le PDG, espérant que la poisse commune a son employé et sa fille les réunira, expédie François Perrin au Mexique accompagné de Campana, pas très chaud pour cette aventure. Il a bien raison car les embrouilles ne vont pas manquer, il ne croit pas en la malchance et la il a tord.
    Une comédie émouvante et drôle à ne pas manquer.
    Alexarod
    Alexarod

    Suivre son activité 148 abonnés Lire ses 1 849 critiques

    2,5
    Publiée le 9 décembre 2012
    Bon petit film français, un classique si l'on peut dire de Veber. Cela suppose Veber à la réalisation, Perrin le maladroit, Pierre Richard en l'occurrence, genre de rôle qui lui colle autant à la peau que De Funès le pitre aux grimaces, de la comédie, un rôle plus sérieux alias Depardieu et des facéties qui restent réalistes, sans trop d'effets spéciaux.
    Disons que les années ont passé, je comprend que cela ait pu faire un tabac à l'époque, et que par la suite on ait droit à une "trilogie" sans que cela se suive forcément, tant le duo fonctionne bien (la preuve il a souvent été reprit, les Visiteurs, l'enquête corse...). Néanmoins les gags sont un peu usés, il en manque aussi, certains effets tombent à l'eau, et à force de ne pas se renouveler (au sein même du film comme dans ses "suites") le ressort comique est cassé, donc on ne rit plus et on devine la suite, la fin, un peu tout en somme, dommage.
    Il faut avouer que les acteurs sont bons, ils jouent bien, leurs rôles sont "étoffés" et leurs collent bien à la peau. L'histoire ici reste originale, la trame se démarque un peu, surtout pour un Veber, la mise en scène est simple mais efficace (peu de longueur, nu rythme égal), les décors bien gérés, les dialogues peut être un peu trop niais par moments et la musique de Cosma colle toujours au récit.
    fandecaoch
    fandecaoch

    Suivre son activité 763 abonnés Lire ses 2 232 critiques

    4,0
    Publiée le 12 septembre 2015
    La chèvre : Une comédie poilante et divertissante qui réunit pour la première fois notre tandem de choc : Veber pour la réalisation et Richard et Depardieu pour le duo digne des plus grands. Et des le début, ce duo a super bien fonctionné : complice, amusant, complémentaire : un qui est maladroit et l’autre la grand brute terre a terre, et on les retrouvera dans les compères et fugitifs. Et il faut dire que ce film est bourré de gags et quiproquos du a un scénario qui le veux bien. Car, c’est la fille d’un riche industriel qui est très maladroite et ce fait kidnappé au Mexique, ils n’ont pas réussit à la retrouver en 2 mois, leur seul chance et d’avoir une personne qui a autant de malchance que la fille pour remonté jusqu'à ça trace et c’est bien sur Pierre Richard qui s’y colle et ce rôle lui va a ravit. Donc voila, très bon petit scénario qui privilégie les situations cocasses avec un très bon rythme au début jusqu'à milieu du film, après vers la fin, ça commence a redescendre mais c’est la fin donc tout va bien. Donc voila, une comédie a la française comme on savait les faire a l’époque, c’est du culte.
    ConFucAmuS
    ConFucAmuS

    Suivre son activité 319 abonnés Lire ses 803 critiques

    4,0
    Publiée le 9 septembre 2016
    Première collaboration du trio Veber/ Depardieu/ Richard, La chèvre a connu un immense succès en France, et continue de déclencher des fous rires à chaque rediffusion. Il faut dire que rien n'a été laissé au hasard: qu'il s'agisse de Richard, campant l'emmerdeur, ou Depardieu qui, lui, est dans la peau de l'emmerdé, l'équation est parfaite: les deux sont magistraux. On suit leur enquête somme toute assez simple (retrouver la malchanceuse fille d'un PDG, disparue au Mexique) mais que la poisse insensée du gentil Perrin (Richard), comptable pour ce même PDG, va transformer en épreuve de force. Car il en faudra de la patience au détective privé Campana(Depardieu) pour supporter les catastrophes qu'enquille son acolyte. Ce qui ne fait que davantage rire le spectateur qui, le film fini, en aurait bien redemandé. Le calcul est vite fait: des dialogues aux petits oignons, des situations toujours bien cocasses, des acteurs en état de grâce = le bonheur du public. Une oeuvre tellement appréciée qu'elle sera suivie des Compères, avec la même équipe, pour un même résultat: une réussite totale.
    Davidhem
    Davidhem

    Suivre son activité 73 abonnés Lire ses 336 critiques

    5,0
    Publiée le 5 juillet 2009
    Premier film réunissant Gérard Depardieu, Pierre Richard et le réalisateur reconnu Francis Veber, "La chèvre" est une comédie portée par deux hommes qui ne se ressemblent pas et qui vont pourtant s'associer pour un objectif commun. Pierre Richard ne déroge pas à sa réputation de grand malchanceux à qui il arrive toutes les misères du monde, une image qu'il entretient depuis le début des années 1970 et qui lui a permis de figurer parmi les essentiels des comédies de ces années-là. Gérard Depardieu est lui aussi extraordinaire en grand costaud que personne ne peut ébranler et qui assiste aux malheurs de son compagnon de voyage. Le film relate l'histoire d'une jeune fille malchanceuse qui a disparu et dont la tâche de la retrouver revient à un homme aussi malchanceux qu'elle. On visionne ainsi un long-métrage constitué principalement de gags divers qui se succèdent à une vitesse effrénée, le réalisateur désirant livrer un film au rythme rapide et à une jouissance permanente pour le spectateur. Le pari d'associer les deux grands blonds aux yeux bleus au physique et à la personnalité diamétralement opposés donne naissance à un film jubilatoire, une comédie d'action extraordinaire servie par deux acteurs au sommet de leur art. Evidemment, le cocktail servi aux spectateurs français avait de quoi l'attirer dans les salles obscures, un film qui se veut uniquement divertissant mais comment pourrait-on rester impassible et froid à cette ingéniosité dans le but de pousser le spectateur au fou rire toutes les trente secondes pendant une heure et trente minutes? Françis Veber élabore et signe une oeuvre proprement hilarante, qui ne verse jamais dans le vulgaire contrairement à certaines comédies récentes qui usent et abusent de cette caractéristique. Le trio Veber-Depardieu-Richard se reformera pour deux autres comédies elles aussi réalisées dans les années 1980. Un film tordant qui ne vieillit pas, une preuve que la comédie de ces années possède une immense qualité intrinsèque.
    MaCultureGeek
    MaCultureGeek

    Suivre son activité 942 abonnés Lire ses 1 224 critiques

    4,0
    Publiée le 2 janvier 2017
    Le cinéma français, c'est quelque chose de grand, de très bon, d'artistique. Que l'on stoppe de se concentrer sur les comédies de merde qui sortent ces derniers temps; fut-il une époque, le public avait encore droit aux bons films de Francis Veber. Dans le genre, sa saga des Pignon est une date dans l'histoire. Initiée par Les Compères, elle se voyait déjà pointer le bout de son nez avec ce film ci : La Chèvre, qui marquait la première rencontre entre deux acteurs de grand talent. Duo magique de personnalités contraires, voilà donc le tableau d'une amitié improbable, amitié permise par tous les déboires que vivront les deux personnages. D'un côté, un Richard insupportable, parfait dans son rôle de tête à claque mal chanceuse. La poisse, la vraie, il la connaît sans même savoir la nommer; c'est de l'ordre de l'inconscient, du destin. Une ignorance qui pousse d'ailleurs les ressorts comiques de l'oeuvre à leur paroxysme. Ignorant comme aucun autre, prétentieux car se pensant la tête dure de la mission, le leader de l'équipe, il n'en finira plus de vous taper sur les nerfs; car si Depardieu voudra lui clouer le bec, il en ira de même pour ce pauvre spectateur, impuissant devant son écran, et forcé de le voir se prendre pour ce qu'il n'est pas. Un trait de génie que la personnalité de ce personnage ci, étonnement comique et propice aux plus éclats de rire. Face à lui, un Depardieu tout en rudesse et en charisme; rudesse physique, mais aussi rudesse d'esprit. Il y campe un homme cartésien, un Saint Thomas fini : il réfutera constamment ce qu'il ne voit pas, n'en croyant que l'expérience de la vision. Un homme dur, un homme terre à terre, un homme qui frappe les autres avec la puissance de mille tonnerres. Face à ses poings, même Dieu ne ferait pas le mariole. Pour diriger ces deux personnalités particulières, j'ai demandé Francis Veber, un expert en la matière. Déjà scénariste de deux grands Bebel ( Peur sur la ville et Le Magnifique ) et d'un sacré Ventura ( l'Emmerdeur ), son travail d'écriture est ici remarquable : il nous amène vers des coins que l'on n'aurait jamais soupçonné, nous faisant autant voyager par l'image que par l'humour. Un dépaysement total, un régal pour les yeux et l'humeur. L'antidote parfait contre la morosité. Un humour qui va constant, qui redouble toujours d'intensité jusqu'à atteindre des sommets de finesse et d'hilarité. Très bien dosé, maîtrisé du début à la fin, le comique de l'oeuvre n'est jamais de trop. Il ne tombe jamais dans le lourdingue, ne s'écarte jamais de sa cible; en bref, c'est constant sans écart, c'est bon sans se perdre, c'est drôle sans perdre de vue l'intérêt d'une bonne histoire. Un film qui va chercher bien plus loin que sa simple nature de comédie.
    Gourmetdefilms
    Gourmetdefilms

    Suivre son activité 35 abonnés Lire ses 657 critiques

    4,0
    Publiée le 2 mars 2013
    Difficile d'évaluer un grand classique du cinéma français que l'on a vu une bonne dizaine de fois depuis son enfance. En tous cas, on pourra toujours dire que le rire et la bonne humeur sont bien au rendez vous, avec le grand duo Pierre Richard/Depardieu dirigé par le grand spécialiste Francis Veber. Bref une comédie divertissante aussi amusante que rocambolesque, qui souffre juste de quelques faiblesses dans le scénario.
    Kalie
    Kalie

    Suivre son activité 36 abonnés Lire ses 961 critiques

    3,5
    Publiée le 18 juillet 2017
    Je fais partie des nombreux spectateurs à avoir vu ce film lors de sa sortie en salle. Je viens de le revoir à la TV. Pour moi, c’est le plus drôle des films signés Francis Veber avec le duo Gérard Depardieu/Pierre Richard (« Les compères » et « Les fugitifs »). Le tandem mal assorti à savoir Gérard Depardieu, le costaud, et Pierre Richard, le gaffeur, fonctionne à merveille. Mais le rythme est moins soutenu et l'humour moins présent que dans « La carapate » par exemple, un film du même genre. Sinon, l’idée d’envoyer sur les traces d’une malchanceuse un autre malchanceux notoire en pensant qu’il suivra le même itinéraire est originale. L’aventure s’avère également dépaysante (le Mexique). Cependant, j’ai regretté la fin un peu longue et émaillée d’invraisemblances ( spoiler: le gorille
    dans la jungle). Enfin, ce film a du mal à résister à l’usure du temps comme beaucoup de comédies des années 80.
    Caine78
    Caine78

    Suivre son activité 4 117 abonnés Lire ses 7 395 critiques

    3,0
    Publiée le 30 septembre 2010
    Le genre de comédie française que l'on aimerait voir ne serait-ce qu'un peu plus souvent, bien écrite et (surtout) drôle. En effet, très rapidement le duo Richard-Depardieu se met en place, et cela pour notre plus grand plaisir. Ainsi, alors que le côté tandem mal assorti a priori si cliché pourrait donner d'énièmes situations lassantes et répétitives, on trouve au contraire un certain rythme, une verve vraiment très convaincante. Certaines scènes vont même jusqu'à se faire irrésistible, les deux acteurs se révélant eux particulièrement convaincants dans leurs rôles respectifs. Dommage alors que Francis Veber soit en définitif bien plus un dialoguiste et un scénariste qu'un réalisateur, tant sa mise en scène apparaît sans idées et pour le moins limitée, constat que l'on avait d'ailleurs déjà pu se faire dans la plupart de ses films. Reste que l'oeuvre n'en demeure pas moins très agréable et tout de même assez bien menée dans son ensemble, à l'exception d'une fin nettement plus poussive. Savoureux.
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 7 464 abonnés Lire ses 11 141 critiques

    3,5
    Publiée le 4 septembre 2018
    Avec ses « compères » , Francis Veber et Pierre Richard, "La chèvre" a conduit Gèrard Depardieu jusqu'au Mexique dans ce qui fut le meilleur tandem comique du cinèma français des 80's! On le connait pas coeur et on prend toujours plaisir à voir et revoir à la tèlèvision cette comèdie culte...et N°1 au box-office 1981! Veber voit Depardieu comme le « clown blanc » - une sorte de faire valoir, « a priori limitè » , de Pierre Richard! Pourtant, au fur et à mesure qu'il tourne, le rèalisateur mesure l'ènorme talent de son comèdien! Et paradoxalement, cette excellente comèdie qui sort Depardieu de son univers inhabituel va être l'un de ses plus grands succès populaire avec près de 7 millions de spectateurs en France! Le personnage de Campana (Depardieu), dètective froid et efficace...jusqu'à ce que son chemin croise celui de Perrin (Richard), homme catastrophe qui va l'entraîner de dèsastre en dèsastre, reste toujours aussi drôle à voir! Evidemment Depardieu ne pourra empêcher un gorille d'enlever Pierre Richard! Ok, le gorille dans la jungle sud-amèricaine c'est juste inimaginable à concevoir mais rassurez-vous le gorille en question ètait en fait un homme vêtu d'une peau! Un ponton qui s'ècroule et la musique inoubliable de Vladimir Cosma qui se fait joliment entendre! C'est dèjà la fin! Pas vraiment, le tandem Depardieu-Richard se reformera pour notre plus grande joie dans "Les compères" et se retrouvera même une dernière fois dans "Les fugitifs", deux nouvelles rèussites à ranger sur l’ètagère des films majeurs de Veber! Une « chèvre » à ne manquer sous aucun prètexte...
    TheWaaalkingDead
    TheWaaalkingDead

    Suivre son activité 50 abonnés Lire ses 980 critiques

    2,5
    Publiée le 20 décembre 2013
    Un classique de la comédie française avec un Pierre Richard irrésistible dans l'un de ses rôles les plus emblématiques de sa carrière. Les dialogues grossiers inutiles et récurrents empêchent cependant une adhésion sans réserve.
    Yannickcinéphile
    Yannickcinéphile

    Suivre son activité 1 404 abonnés Lire ses 4 048 critiques

    4,0
    Publiée le 17 août 2016
    En cet été j’ai décidé de me faire une petite rétro Francis Veber, ce qui ne fait pas de mal, et je poursuis dans sa filmographie avec La Chèvre, une de ses comédies les plus connues, tout du moins les plus réputées. Au final, un moment de drôlerie sympathique, porté surtout par des dialogues affutés et un bon duo d’acteurs !
    Pierre Richard et Gérard Depardieu forme indéniablement un des duos les plus intéressants du cinéma français ! Ce n’est pas pour rien si leur association fut un succès marquant, car ils sont parfaitement complémentaires, très talentueux, et ils trouvent des personnages idéaux pour leur style respectif. J’ai trouvé Depardieu spécialement bon ici, sobre et efficace, il n’y a pas grand-chose à redire. Dommage que Corynne Charbit, absolument superbe, ne soit pas un peu plus présente à l’écran, elle aurait apporté un charme fou au film !
    Le scénario n’a rien de spécialement recherché, mais l’efficacité Veber arrive après Le Jouet qui n’en témoignait pas vraiment. Rebondissements nombreux, un caractère rocambolesque affirmé, et des dialogues solides pour un résultat qui sait être divertissant. C’est encore un peu brouillon, mais La Chèvre est un métrage entrainant, punchie, où l’humour fonctionne souvent en dépit de quelques passages inégaux. On sent quand même que les bons points du réalisateur sont là, et c’est bien.
    Le film distille un peu d’exotisme mais sans doute pas assez. Photographie claire et estivale, ambiance décontractée en général, bande son délicate, le film est frais, mais c’est vrai que des décors qui participent plus de l’ambiance n’auraient pas été de refus. A ce niveau on n’atteint pas la qualité des comédies de Gérard Oury par exemple, mais enfin, ce n’est pas un élément déterminant de la qualité de ce film qui, par ailleurs, dispose d’une mise en scène de qualité.
    Franchement La Chèvre dénote une montée en gamme du cinéma de Veber, lequel corrige plusieurs défauts de son précédent film et impose un style à la fois plus personnel et surtout mieux maitrisé. 1 heure 30 agréable. 4
    Les meilleurs films de tous les temps
    Back to Top