Notez des films
Mon AlloCiné
    Hôtel Transylvanie 3 : Des vacances monstrueuses
    note moyenne
    3,5
    2021 notes dont 139 critiques
    répartition des 139 critiques par note
    10 critiques
    27 critiques
    53 critiques
    32 critiques
    9 critiques
    8 critiques
    Votre avis sur Hôtel Transylvanie 3 : Des vacances monstrueuses ?

    139 critiques spectateurs

    dominique P.
    dominique P.

    Suivre son activité 622 abonnés Lire ses 2 027 critiques

    3,5
    Publiée le 25 juillet 2018
    J'ai vu ce dessin animé en avant première dimanche dernier. C'est la suite des deux précédents volets. C'est bien mais j'ai mieux aimé les deux autres. Ce qui est certain, c'est que c'est très coloré, très rythmé, bien amusant, un peu trop même par moments, on a peu de moments calmes et de répit, ce qui peut être agaçant. Toutefois, cela reste un bon dessin animé sympa.
    nessim2010
    nessim2010

    Suivre son activité 28 abonnés Lire ses 184 critiques

    3,5
    Publiée le 25 juillet 2018
    Après avoir beaucoup aimé hôtel Transylvanie et après avoir trouvé très drôle hôtel Transylvanie 2 (l’histoire était un peu banale), j’étais convaincu qu’hôtel Transylvanie 3 allait être un deception. Déjà le fait que Sony animation a souvent de bonnes idées mais arrive toujours à les gâcher (les schtroumpfs, le film emoji...). De plus, un troisième volet en général, ça fait beaucoup, il risque d’y avoir des blagues répétitif, ou une situation pas intéressante. Et enfin la bande annonce qui ne m’avait pas fait marrer, à peine quelques sourires. Mais bon, je voulais pas juger trop vite, et j’ai plutôt bien fait de le voir. Le film dure environ une heure et demie, et la première demi-heure est assez ennuyeuse. Certes on rit quelques fois mais on sent comme une répétition. Lorsque la compagnie des monstres arrive sur le bateau et que Dracula dit : “c’est comme un hôtel qui flotte�, ça peut se traduire par : “on a fait la même chose que le premier volet mais c’est sur l’eau�. Et c’est complètement le cas. Certes, il y a des nouveautés (un méchant, c’est cool, il a fallut trois volets pour qu’un vrai méchant apparaisse mais bon je suis pas déçu; quelques nouveaux personnages et bien évidemment des nouveaux décors (magnifiques)). Mais à partir du moment où on a compris que c’est plus ou moins la même chose que le premier, on sait ce qui nous attends (les péripéties, l’élément perturbateur, le caractère des personnages) et plein d’autres choses. On sait très bien dès le debut que la méchante va devenir gentille parce que Dracula est amoureux d’elle des le début et on sait très bien que va finir sur un happy end. Et j’étais partagé (j’aurais bien une fin différente et originale, même triste pourquoi pas, et d’un autre côté la fin ne m’a pas déplut et il y a même un tout petit peu de morale, mieux vaut un peu que rien du tout). À part ça,contrairement à la bande annonce, le film est très drôle. J’ai eu un peu de mal à la première demi heure mais j’ai ris tout au long du film. Certains blagues ont déjà été faites un million de fois mais bon, c’est le troisième volet et comme je l’ai dis tout à l’heure, c’est difficile de faire rire au bout de la troisième fois. Il y avait beaucoup d’enfants dans la salle et ça leurs a beaucoup plu, ils ont beaucoup rit. Et les parents aussi (un peu moins mais quand même). Hôtel Transylvanie 3 est un bon film, un peu en dessous du premier volet et à peine au dessus du second. J’ai passé un bon moment malgré les quelques défauts de cette suite. À voir en famille.
    bryan d
    bryan d

    Suivre son activité 2 abonnés Lire sa critique

    5,0
    Publiée le 26 juillet 2018
    Une comédie monstrueusement drôle. Les musiques au top. Une saga à vrai dire simplement au top. À voir je n’ai pas été déçu, au contraire j’ai zingué !
    Elodie J
    Elodie J

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 12 critiques

    5,0
    Publiée le 4 septembre 2018
    super ! cette trilogie est juste de mieux en mieux en espérant une suite !! personnages très attachant
    L'Info Tout Court
    L'Info Tout Court

    Suivre son activité 308 abonnés Lire ses 1 025 critiques

    3,0
    Publiée le 25 juillet 2018
    malgré le changement de décor, tout ça sent le déjà-vu. On se prend de plein fouet le manque d’inspiration des scénaristes avec des situations qui se répètent, tels les passages sur le dancefloor ou l’énième message de tolérance, des personnages devenus inutiles – le couple Mavis / Johnny en tête -, et des vannes trop peu inspirées qui n’amusent plus vraiment.
    sebd59
    sebd59

    Suivre son activité 33 abonnés Lire ses 504 critiques

    2,0
    Publiée le 31 juillet 2018
    Finalement, le troisième volet d’Hôtel Transylvanie souffre de la malédiction du troisième volet. En comparaison avec les deux premiers volets, on constate qu’il y a beaucoup de perte au niveau de l’écriture. Le scénario s’est simplifié au maximum et l’on retrouve les mêmes gags que dans les deux premiers volets et quand on a un peu de nouveauté, c’est de l’humour pipi-caca. Un troisième volet qui souffre de beaucoup de problèmes et qui ne se limitera qu’aux plus jeunes.
    Chevtchenko2
    Chevtchenko2

    Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 810 critiques

    1,5
    Publiée le 23 juin 2019
    Indiscutablement le plus mauvais épisode. Le second m'avait plu alors que le premier m'avait laissé assez indifférent. Ici, on essaye clairement de profiter du succès de la franchise pour tirer sur la corde alors que l'on a absolument rien à nous proposer de neuf. Du coup, on nous pond une histoire sans intérêt et on sacrifie tous les personnages pour se concentrer sur Dracula. On enchaîne des scènes sensées êtres drôles mais qui ne le sont pas (ou déjà vu dans les épisodes précédents). Bref, un grand vide qui devrait encore s'accentuer avec un quatrième opus en chantier.
    Benito G
    Benito G

    Suivre son activité 285 abonnés Lire ses 2 826 critiques

    4,0
    Publiée le 8 août 2018
    Réalisateur des deux précédents, il réitère le coup on nous offrant une autre histoire qui reste dans le même esprit que les autres. Même personnage caricaturaux pour certains, de l'humour… Et une durée qui permets aux spectateurs de ne pas s'ennuyer. Je dois dire que l'ayant vu en AVP par hasard ; j'était septique vis à vis de la redondance des choses (la BA n'en montrant que très peu). L'histoire va jusqu'à mettre en scène Dracula et un amour impossible^^. L'intrigue reste un peu et véhicule un message assez insistant. Mais si l'on a apprécié les deux autres épisodes. C'est avec un malin plaisir que l'on retrouve toute la troupe toujours aussi chaleureuse et pleine d'humour et de répliques cinglantes (touchant à la fois parent et enfant). On ne demande pas au film d'être plié de rire comme certains se base là dessus pour dire si un film est comique. Mais non, ici l'ensemble se veut comique par ses divers comique de situation, des gags qui tapent dans le mille… Et ceux sans jamais en faire des caisses. C'est de l'humour qui fera sans doute esquisser quelques sourires mais sans être hilarant à se rouler par terre. Ce qui aurait rendu le film too much. Bref, pour un troisième épisodes ; là ou souvent cela sonne doucement la descente vers la fin des sagas qui ont fonctionné au début. Ici ce n'est pas le cas et on se retrouve parfois même surpris ; que cela en devient comique (sans vouloir spoilers...^^). Pour le final, agréable surprise qui donne la pêche à tout le monde et ou l'on a pas le temps de s'ennuyer. Un des films d'animations de l'été à voir.
    Eponaa
    Eponaa

    Suivre son activité 62 abonnés Lire ses 801 critiques

    2,5
    Publiée le 18 juillet 2018
    Je n'ai adhéré que fort modérément à ce ramassis de monstres. Quelques bonnes trouvailles au niveau du monde des croisières mais le fil de l'histoire reste trop linéaire à mon goût.
    L'Otaku Sensei
    L'Otaku Sensei

    Suivre son activité 216 abonnés Lire ses 226 critiques

    4,0
    Publiée le 29 juillet 2018
    Cela remonte déjà à 2012 ^^, septembre 2012 pour être plus précis. Alors que les studios Sony Picture Animation patinent dans la semoule à sortir des films n'arrivant pas à installer la moindre notoriété sur le marché de l'animation, ni financièrement, ni dans les esprits ("Les Rois de la Glisse", "Tempête de boulettes géantes", "Les Schtroumpfs" live en 2011), sorti de nulle part, le réalisateur américain d'origine russe Genndy Tartakovsky qui n'était nulle autre que le papa de plusieurs séries de renom de la chaîne télé Cartoon Networks tels "Le Laboratoire de Dexter" (1996-2003), "Samouraï Jack" (2001-2004) et "Star Wars: Clone Wars" (2003-2005), nous livra un bien curieux film : "Hôtel Transylvanie". Si "Shrek" coté Dreamworks parodiait bien grassement les Contes de fées Disneyiens, si "Moi Moche et Méchant" côté Illumination s'amusait à parodier les films d'espionnage avec son anti héros chauve au nez crochu et ses tic tacs jaunes parlants,...eh bien "Hôtel Transylvanie" avait ce même sang parodique dans ses veines, lui avec les monstres des films d'Horreur ! Véritable épisode à rallonge des Looney tunes en animation 3D, parodiant les monstres phares des films d'épouvantes des Whale, Browing ect de la Warner des années 30, Dracula, Frankenstein, le Loup Garou, l'Homme invisible, la Momie et d'autres, doté d'une pluie de gags et de comiques de situations sans fin monstrueusement drôle, le film créa la surprise en remportant un franc succès à la fois critique et commercial avec 358 millions de $ rapportés pour un budget de 80 millions. Pour la première fois, Sony Picture avait réussi à créer un film qui demeurait dans les esprits, qui avait gagné la sympathie du public et surtout qui permit au studio d'émerger un peu de l'ombre pour devenir un concurrent des Dreamworks et Blue Sky. Succès à la suite duquel, la mise en chantier d'un "Hôtel Transylvanie 2" fut imminente. Et trois ans plus tard à l'automne 2015, Sony frappa fort une nouvelle fois au box office avec l'opus 2 qui rapporta cette fois pas moins de 473 millions de $ !! Avec le temps, la saga "Hôtel Transylvanie" était donc devenue une importante source sûre pour les studios Sony Picture Animation, la saga avait réussi à donner une véritable épaisseur au studio, à tel point que la saga d'animation parodico-horrifico-cartoonesque de Tartakovsky pouvait même être considérée comme une relève des "Shrek", "L'Âge de Glace", "Madagascar" dans les années 2000 ! Après "Hôtel Transylvanie 2" en 2015, je ne m'attendais à vrai dire pas à un 3ème volet, pensant que la saga avait tout de même un potentiel plus limité qu'une saga comme "Shrek" et que ce potentiel avait déjà été épuisé. Mais pas question pour Sony de laisser partir leur source de revenue première ! Finalement encore une fois le proverbe s'applique: jamais 2 sans 3, et un "Hôtel Transylvanie 3" fut très rapidement annoncé sur le tas pour une sortie en 2018 ! L'exercice est dur, délicat et casse figure ! Les troisièmes volets, généralement, ça passe ou ça casse ! En général, les gens sont ouvert aux numéros 2 car l'univers est a étendre, il y a la curiosité et le désir d'en voir plus, de revoir les personnages qu'on a aimé à l'écran. Hors les numéro 3 c'est un assez gros risque, l'univers a déjà été bien exploré, les rouages des mécaniques scénaristiques commencent à apparaître aux yeux du spectateur qui commence à bien saisir la logique derrière le divertissement. Pour "Hôtel Transylvanie 3", il y avait pourtant de quoi avoir peur à l'annonce de sa mise en chantier; en effet, peu de temps après l'annonce, Tartakovsky avait déclaré, certifié qu'il ne serait pas aux commandes de ce nouveau volet des aventures de Drac & cie. Et là les exemples sont flagrants ! C'était la pire des mauvaises nouvelles ! Il n'y a jamais de pire mauvais présage dans une saga que lorsque le réalisateur original délaisse son poste. Je pense directement à la saga "Shrek", les deux premiers en 2001 et 2004 avait été excellents sous la réalisation d'Andrew Adamson....mais lorsque ce dernier a quitté son poste pour le troisième....ce dernier a enregistré une méchante baisse de qualité. Pareil pour la saga "Terminator" qui, après le départ de James Cameron, s'est complètement égarée à partir du "Soulèvement des machines" en 2003 O_O. Quel "OUF" de soulagement on a poussé lorsque quelques mois plus tard l'on a apprit que Tartakovsky avait finalement eu "une bonne idée" et qu'il resterait à la barre de la saga ! C'est bon, la saga était sauvée, elle n'allait pas connaître le même naufrage, le même destin funeste que "Shrek" en 2007. Ainsi donc, revoilà Sony Picture animation avec sa modeste poule aux oeufs d'or, après avoir enregistré un nouveau carton surprise dernièrement: celui de l'adaptation de "Pierre Lapin" avec 350 millions de $ pour un budget de 50 millions. Bon, "Hôtel Transylvanie 3: Des Vacances Monstrueuses", troisième volet de la saga HT débutée en 2012, toujours réalisé par Genndy Tartakovsky, nous raconte la suite des aventures de Dracula, Mavis, Johnathan, Franck, Wayne, Griffin et les autres. Voyant Dracula, son père, fatigué par la gestion de son hôtel, Mavis décide de lui faire une surprise en emmenant toute la famille et leurs amis en vacances, profiter d'une croisière de luxe sur un paquebot. Au programme : plongée sous marine, bronzage au clair de lune, volley-ball dans la piscine et plein d'autres activités son au programme des réjouissance ! Lorsque apparaît la belle Ericka, capitaine du navire, Drac' a instantanément le coup de foudre pour elle. Cependant, le seigneur vampire est bien mal tombé car ce qu'il ignore, c'est que la femme pour laquelle il a "zingué" n'est autre qu'une descendante de Van Hellsing, impitoyable chasseur de monstres qui, maintes fois par le passé, a traqué inlassablement les monstres ! Drac' et sa famille ne sont pas aux bout de leurs surprises et la paisible croisière nocturne pourrait leur réserver bien des aventures imprévisibles ! Drac' arrivera-t-il a gagner le coeur de cette énigmatique beauté ? Quelles sont les véritables plans d'Ericka ? Et si cette croisière en paquebot cachait en fait un plan machiavélique ?? Voilà pour le pitch global. Verdict : Encore un réel plaisir de retrouver Dracula et toute sa bande de monstres déjantés !!! Avec Genndy a la réalisation et au scénario encore une fois, la saga garde le cap sans faire naufrage ! "Hôtel Transylvanie 3" est une nouvelle suite, toujours aussi drôle et inventive. Tartakovsky a sauvegardé l'ADN des deux premiers volets, tout en (de façon comique) s'inspirant de son propre vécu puisque cette fameuse "bonne idée" qu'il a eu pour ce troisième opus est de transposer ses vacances qu'il a passé en famille après avoir réalisé le 2ème HT en 2015. "Des vacances monstrueuses" est donc une suite maligne, avec laquelle Tartakovsky montre son désire de ne pas se reposer sur ses acquits en changeant le cadre de l'action. L'histoire en sois est simple mais très bien trouvée, l'idée des vacances en famille offrant un éventail de nouvelles possibilités et un nouveau potentiel pour les gags et le ton comique-cartoonesque qui fait la crème de la saga depuis son commencement. Tartakovsky réussi habillement à contourner la contrainte du lieu unique de l'intrigue qu'était l'hôtel jusqu'alors pour nous emmener sur le Titanic XD et offrir un peu un second souffle à la saga pour ne pas tomber dans la redondance pour le spectateur. On partage avec les personnages ces vacances rocambolesques pour le moins....mouvementées ^^. On va mettre les choses au clair, très vite on le comprend, très vite Genndy nous met en garde, ça crève les yeux, "Hôtel Transylvanie 3: Des Vacances Monstrueuses", encore plus que les opus précédents laisse son histoire complètement de côté pour TOUT miser sur un enchaînement de péripéties gagesques non stop ! La carte du cartoonesque à la Tex Avery est ici jouée à 1000%, très vite le bateau devient un véritable théâtre, un coffre au trésor plein de gags tous plus barrés les uns que les autres ! Nous assistons à un véritable épisode à rallonge des Luney Toons, Dracula, Frankenstein, l'Homme Invisible, la Momie, le Loup Garou prennent la place de Titi, Grosminet, Daffy Duck, Bugs Bunny, Bibip & Coyote dans des chutes, des courses poursuites, des objets insolites dans la figure; la rencontre entre "Qui veut la peau de Roger Rabbit" (1988), "The Mask" (1994), "Atlantide: l'Empire perdu" de Disney (2001) et "Madagascar 2" (2008). On reconnaît bien la le créateur de "Dexter", élevé au cartoon, style dans lequel le réalisateur n'a plus rien à apprendre ! Dans ce 3ème film, Tartakovsky ne sort pas du registre qu'il maîtrise le mieux, on reste dans les standards déjà établit par les 2 "Hôtel Transylvanie" précédents...mais quelque part, si le dit registre en question n'a plus de secret pour Genndy, c'est pourtant malheureusement parfois un petit sentiment de tourner en rond qui émerge en nous. Je sais pas, il y a quand même quelque chose qui dérange un peu, quelque chose qui manque par rapport aux deux autres. En fait.....le film se renouvelle mais....sans se renouveler. Le scénario, même si l'intérêt n'est pas dans son écriture, demeure dans une extrême prévisibilité globalement, de plus les personnages commencent à être trop nombreux et certains ne parviennent plus à trouver une place vraiment utile (Mavis, Johnathan et Denis en premier mais également aussi Wayne le loup garou et sa femme que le scénario expédie carrément), le nouveau personnage phare: Ericka Van Hellsing, va donner du file à retordre à notre Drac' . Niveau humour par contre, le film m'a complètement mit KO, j'en pouvais mais tellement plus tellement le scénario y va à fond dans son délire. spoiler: La palme d'or va à la séquence finale et son ultime pétard mouillé ou l'arme de destruction massive de monstres de Van Hellsing se révèle être une partition de musique électro-metal pour contrôler le Kraken et que Johnny et Drac' vont vaincre avec le pouvoir de la Macarena XDD ! Des barres et des fous rires à n'en plus finir, encore une fois avec "Hôtel Transylvanie 3: Des Vacances Monstrueuses", Genndy Tartakovsky montre qu'il est un génie dans l'art du cartoon à la Tex Avery ! Un 3ème opus dans les règles, de qualité équivalente à celle des deux opus précédents mais Attention quand même car des signes d'essoufflement finissent par apparaître. Pas l'épisode de trop comme on a pu le sentir avec "L'Âge de Glace 5: les lois de l'univers" en 2016 mais la saga montre ses limites. Sony, ne risquez pas de faire un 4ème volet qui serait clairement de trop, une trilogie suffit.
    Cinéphile à 16 piges
    Cinéphile à 16 piges

    Suivre son activité 41 abonnés Lire ses 688 critiques

    3,5
    Publiée le 10 août 2019
    Un beau dessin animé avec de bonnes musiques et de belles couleurs ! Ce troisième volet restera mon préféré parmi les trois car ça m'a plu que le scénariste ait changé d'hôtel, les deux premiers étaient dans l'hôtel " transylvanie" et la tous les monstres embarquent dans un notre hôtel, le bateau. J'ai trouvé ça cool qu'il y est eu cette idée de changer d'hôtel. Et puis l'histoire est bien plus intéressante que les précédents.
    Émilien Bartoli
    Émilien Bartoli

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 213 critiques

    2,0
    Publiée le 8 juin 2019
    Il vaut mieux parfois ne pas connaître les deux premiers volets d'une trilogie pour apprécier la dernière pièce ajoutée à l'édifice. Aussi, les vacances maritimes de cette famille de monstres peut être reçu comme un tout cohérent. Une histoire simple, limpide, sans grande originalité certes, mais qui a le mérite de nous amener en douceur d'un point A à un point C. Qu'importe si le point B, élément perturbateur du récit, soit si léger en la personne d'Ericka, la capitaine de bord au double visage facilement discernable. Quand des scénaristes sont en panne d'inspiration, il reste à s'appuyer sur l'empathie générée par les personnages, et sur ce point-là c'est carton plein ! Le décalage entre identité et personnalité fonctionne toujours aussi bien : Drac, vampire sanguinaire et pourtant timide dans ses approches amoureuses, le couple de loups débordé par une progéniture indisciplinée, des monstres effrayants affairés à des activités sportives et ludiques etc. Saluons tout particulièrement une bataille finale épique rythmée par deux DJ déchaînés et enrichie de références populaires. À l'heure des Disney de plus en plus élaborés, ce dessin animé fait figure de petite distraction anecdotique. Toujours ça de pris.
    Audrey A
    Audrey A

    Suivre son activité Lire ses 6 critiques

    5,0
    Publiée le 30 juillet 2018
    Drôleries, musique de malade, à tel point que dans le cinéma tout le monde s 'est mis à lever les bras, et voir les étoiles dans les yeux de nos enfants, une seule chose à dire : MERCI !
    Vanessa L
    Vanessa L

    Suivre son activité 202 abonnés Lire ses 759 critiques

    2,5
    Publiée le 18 septembre 2018
    Hôtel Transylvanie n’a jamais été la franchise sur laquelle j’ai le plus flashée. J’avoue ne pas avoir adoré les précédents mais ça reste assez drôle quand même par moment sans être trop lourd. C’est surtout le concept qui est assez génial de voir les monstres tous ensembles et le comte Dracula aussi. C’est d’ailleurs assez drôle de les voir tous partir en croisière pour des vacances ! Même si au final les vacances ne sont pas si reposantes que prévues et surtout on y voit le retour d’un vieil ennemi ! L’animation a toujours son propre style, il faut vraiment aimé c’est assez particulier au niveau des visages surtout. Du comique de situation, des monstres qui ne font pas peur, des gags à la pelle qui s’enchaînent et surtout le loufoque surtout à la fin où là on dépasse des sommets, ce tout n’arrive pas à convaincre et on sent sérieusement que ça s’essouffle ! Et cette quoi cette macarena à la fin sortie des tiroirs ? En résumé, Hôtel Transylvanie 3 n’est pas le meilleur des trois, certains passages sont vraiment drôles mais le scénario n’est pas très prenant et on arrive à s’ennuyer par moment. Il reste quand même un bon film d’animation pour les jeunes et mon fils s’est éclaté devant c’est le principal !
    Jorik V
    Jorik V

    Suivre son activité 663 abonnés Lire ses 1 276 critiques

    3,0
    Publiée le 26 juillet 2018
    On l’aime cette saga d’animation sortie de nulle part il y a bientôt cinq ans maintenant. L’idée de faire de tout ce que l’imaginaire collectif et les diverses cultures à travers le monde ont pu créer de monstres et de créatures, les héros d’un dessin animé familial est en soit excellente. Et, surtout, les deux premiers opus ont prouvé que c’était certainement avec cette saga que l’on se gondolait le plus dans le rayon animation, à égalité avec certains épisodes de « L’Age de glace », série à laquelle « Hôtel Transylvanie » emprunte son irrésistible côté cartoon. A ce niveau, le troisième volet ne déroge pas à la règle avec toujours autant de gags, de références et de situations complètement loufoques à se mettre sous la dent. Et l’idée de sortir les personnages du château roumain pour leur faire prendre des vacances sur un énorme bateau du type « La Croisière s’amuse » est une excellente chose pour ne pas lasser le public. On assiste donc à un choc contextuel et visuel qui regorge de bonnes idées entre les activités balnéaires proposées et cette bande de personnages gentiment monstrueux et azimutés. Enfin, le scénario pioche un peu partout dans les légendes fantastiques connues, du triangle des Bermudes à la Cité d’Atlantide, avec malice. Et nous amène de nouveaux personnages issus desdites histoires… Un peu trop peut-être d’ailleurs. En effet, à force d’accumuler le nombre de personnages au fur et à mesure des épisodes, certains passent à la trappe pour notre plus grand malheur. Ceux que l’on pourrait appeler les seconds rôles (souvent les plus drôles) ont tous droit à une ou deux scènes maximum et réglementaires pour ensuite ne plus faire que tapisserie. Par exemple, le père de Dracula et les trois sorcières présentes sur le bateau passent à la trappe alors qu’il y avait matière à beaucoup de gags. Même chose pour ce qui reste le personnage le plus drôle de la saga, le Blob. Et dans cette précipitation de péripéties et cet amoncellement de personnages, le film ne se pose pas et fait beaucoup moins rire que les deux précédents qui avaient certes mis la barre très haut. On a tout de même droit à l’arrivée d’une compagnie aérienne tenue par des Gremlins dont on se souviendra et à l’équipage du bateau représenté par des poissons à mourir de rire. On apprécie aussi le duel final entre deejays qui stigmatise l’EDM et remet au goût du jour des classiques musicaux (mais qui finit tout de même par asseoir la Macarena sur le trône !). « Hôtel Transylvanie 3 » est donc le moins bon épisode mais se regarde tout de même avec plaisir en espérant qu’un quatrième voit le jour et se recentre sur les meilleurs personnages avec un cadre tout aussi original (un tour d’Europe par exemple?). Plus de critiques cinéma sur ma page Facebook Ciné Ma Passion.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top