Mon compte
    Alexandre le Bienheureux
    note moyenne
    3,7
    3476 notes dont 95 critiques En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    répartition des 95 critiques par note
    21 critiques
    32 critiques
    24 critiques
    15 critiques
    3 critiques
    0 critique
    Votre avis sur Alexandre le Bienheureux ?

    95 critiques spectateurs

    willycopresto
    willycopresto

    Suivre son activité 82 abonnés Lire ses 1 348 critiques

    4,5
    Publiée le 6 juillet 2014
    J'ai vu ce film lors de sa sortie : à l'époque je travaillais en 3x8 (services alternés) et lorsqu'il fallait que je me lève à 4 heures du matin, c'était l'enfer !
    Et voilà que je découvre sur l'écran ce même type besogneux et qui à la mort de sa femme, décide de se mettre complètement en grève et de ne plus rien faire ! Il va faire épidémie dans le village. Quel choc, quelle ode à la paresse !
    Ce film est une alchimie à lui tout seul et réussit tout : un casting époustouflant (ah, le regretté Noiret!), une Marlène Jobert rayonnante, séduisante et superbe, un Carmet toujours aussi naturel (...) bref, tous les comédiens réussissent à merveille dans leur registre ! Même le chien, dressé à faire les provisions pour son maître, est admirable !
    Bien que je connaisse ce film par coeur,il m'amuse toujours autant lorsque j'ai l'occasion de le revoir.
    Marrant, certes, mais aussi touchant à certains moments.
    Pas surprenant qu'il ait fait plus de deux millions d'entrées à une époque pourtant morose : mai/ juin 1968 allaient bientôt éclater, pour ceux qui s'en souviennent.
    Je vais vous faire un aveu : à plusieurs reprises dans ma vie, j'ai imité Alexandre le Bienheureux, avec la même sérénité et sensation de bien être !
    Même Télérama note bien de ce film, c'est dire !...
    willycopresto
    Chris46
    Chris46

    Suivre son activité 356 abonnés Lire ses 978 critiques

    3,5
    Publiée le 11 août 2017
    " Alexandre le bienheureux " sympathique comédie de Yves Robert .

    C'est l'histoire de Alexandre ( Philippe Noiret ) qui un cultivateur un brin flemmard et nonchalant vivant dans une ferme française de la Beauce . Il est tyranniser par son épouse qui le pousse à bout de force en lui imposant chaque jour une liste de travaux démesurée . Jusqu'au jour où sa femme meurt accidentellement . Devenu brutalement veuf , Alexandre se sent libéré et éprouve un grand soulagement . Il décide de s'accorder un repos qu'il juge mérité afin de prendre le temps de savourer la vie . Il va alors s'adonner à une très grande paresse en ne faisant plus rien .Très vite son comportement sème le trouble dans le village entre ceux qui décide de le forcer à reprendre le travail et ceux qui vont suivre son exemple en s'adonnant à la paresse ...

    " Alexandre le bienheureux " est une bonne comédie signé Yves Robert . Yves Robert qui avait signé en 1962 la célébre " guerre des boutons " avec deux bandes de gamins qui se livraient une guerre sans merci dans la France du début des années 60 qui a été un immense succès revient en grande forme en 1968 avec une idée géniale celle d'un cultivateur qui va s'adonner à la paresse . L'histoire est vraiment sympa avec ce cultivateur qui va décider d'arrêter de travailler et de s'adonner à la paresse . Son comportement va alors semer la zizanie dans son village entre ceux qui vont tout tenter pour le refaire travailler non sans mal et ceux qui vont suivre son exemple ce qui va donner lieu à une pléiade de scénes cocasses spoiler: ( le chien qui fait les course d'Alexandre qui refuse de bouger de son lit , l'orchestre qui joue toute la nuit pour tenter de le faire bouger de son lit , les gens qui décident d'apporter le même comportement que Alexandre ... )
    . Franchement on passe un très bon moment devant les déboires de Alexandre dont le comportement va nous faire rire . Le film est porter par un très bon casting avec à sa tête Philippe Noiret qui est juste excellent et drôle dans le rôle de Alexandre ce cultivateur qui va s'adonner à la paresse pour profiter totalement de la vie aprés des années de labeur du à sa veuve de femme qui le faisait trimer au travail . Il va alors se mettre totalement au vers et adopter toute les combines pour ne plus rien faire et sa va être drôle a voir spoiler: ( la scène irrésistible où il est dans son lit et où il c'est installer tout un système pour boire , manger , jouer de la musique sans se déplacer de son lit ... )
    . Franchement il est irrésistible dans ce rôle de flemmard de première qui ne rêve que de profiter de la vie . Phillippe Noiret tient avec le rôle d'Alexandre l'un de ses meilleures rôles . Le rôle d'Alexandre est le premier grand rôle de Phillippe Noiret au cinéma après des années de second rôles . Le joli succès du film en 1968 révélera vraiment Philippe Noiret au grand public et lança véritablement sa carrière sur grand écran . Le reste du casting tiens également bien la route avec une belle brochette d'acteurs qui incarne des personnages truculents qui vont soit apporter leurs soutient à Alexandre soit tenter de le remettre au travail non sans peine . On a entre autre Marlène Joubert dans le rôle d'Agathe une flemmarde de première qui va apporter son soutient à Alexandre , Paul le Person qui joue sanguin un ami de Alexandre qui va tout tenter pour le remettre au boulot et il ne sera pas au bout de ses peines , Jean Carmet qui joue un ami d'Alexandre qui sera plutot de son côté , Tsilla Chelton qui joue l'épicière du village et qui sera atterrer par le comportement d'Alexandre , ou encore Pierre Richard dans le rôle de Colibert un ami d'Alexandre qui va finir par suivre son exemple . Pierre Richard qui fait ici ses début au cinéma ( quelques années avant de devenir une star avec entre autre " le grand blond avec une chaussure noire " également sous la direction d'Yves Robert ) .
    Pour résumer " Alexandre le bienheureux " est une bonne comédie française des années 60 qui connu un joli succès à sa sortie en salle .
    Nicolas H
    Nicolas H

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 309 critiques

    5,0
    Publiée le 27 avril 2011
    Ce film est la bible de tous les fainénants et autres cossards de la terre; Et si la paresse était une religion,"Alexandre le bienheureux" en serait le messie!!!
    Avec truculence et ingéniosité,Y.Robert nous dépeint le quotidien d'un homme qui n'a qu'un seul but dans la vie:En faire le moins possible.Avec roublardise et malice,"Alexandre" joué par P.Noiret imagine et crée ce qu'il y a de plus farfelu pour son bien-être,sous l'oeil complice de son chien.La verve de l'acteur colle parfaitement au personnage et M.Jobert apporte avec sa frimousse une candeur bien venue.Ce film ensoleillé,d'une chaleur réjouissante,en est devenu un....sacerdoce!!!
    soniadidierkmurgia
    soniadidierkmurgia

    Suivre son activité 611 abonnés Lire ses 3 622 critiques

    4,0
    Publiée le 9 février 2014
    "Alexandre le bienheureux" est sans aucun doute avec le diptyque "Un éléphant ça trompe énormément" et "On ira tous au paradis" celui des films d'Yves Robert dont les spectateurs se souviennent le plus. Nous sommes en 1967 quand le film se tourne et les évènements du mai enchanté ne se sont pas encore produits même si divers indices culturels peuvent en constituer les prémices. "Alexandre le bienheureux" vu trop souvent comme un éloge guilleret et inoffensif de la paresse est en réalité beaucoup plus subversif qu'une simple vision au premier degré pourrait le laisser penser. Alexandre, joué par un Philippe Noiret en osmose parfaite avec son personnage, a fort à faire pour s'échapper du chemin qui lui est tracé comme à tous ceux de sa condition. Robert montre de manière comique mais très pointue comment la communauté se ligue pour ramener dans le troupeau les brebis égarées. C'est comme si le metteur en scène pressentant la rébellion à venir adressait à un avertissement à tous ceux qui vont trop vite croire que l'on peut changer la société. Alexandre après avoir failli être rattrapé par le système via une Marlène Jobert fraiche et belle à damner un saint, ne faiblira pas. Il en sera autrement de tous les agitateurs de mai 1968 qui quelques années après leur fait de gloire trusteront les postes de commandement. Mais Yves Robert adepte de la littérature de Marcel Aymé et à l'esprit poétique n'a pas l'humeur à être trop didactique, il habille donc son film d'une drôlerie nostalgique témoin de son amour d'une vie rurale qui est en train de disparaître. Tout le casting porté par un Philippe Noiret qui trouve enfin à 37 ans le rôle qui le fera entrer dans la caste des vedettes du cinéma français, se prête de bon cœur à cette sarabande bucolique. Jean Carmet, Paul Le Person et Pierre Richard sont très à l'aise dans cette campagne d'Eure-et-Loir et secondent parfaitement Noiret et son chien, complice fidèle de la subite flemme d'Alexandre. Il faut au passage relever le rôle castrateur des femmes dans le film d'Yves Robert ne pensant qu'à empêcher le pauvre Alexandre de se réaliser, meilleures complices d'un ordre établi ne supportant pas l'originalité. Cette charge réalisée de nos jours serait vue comme le comble du machisme à combattre. Mais vu la manière dont les comportements masculins sont brocardés dans tous les médias depuis une dizaine d'années on pourrait voir chez Robert avec le décalage temporel comme le début d'une lutte contre l'oppression féminine. It's a joke, of course !
    SuperMadara
    SuperMadara

    Suivre son activité 61 abonnés Lire ses 935 critiques

    4,5
    Publiée le 29 avril 2013
    Une ode a la paresse et a la liberté mélancolique, drôle et surtout porté par un Philippe Noiret exceptionnel. Mélancolique et reposant, le scénario raconte la vie d'Alexandre, un flemmard né qui a du épousé la Grande, une femme tyrannique; mais le jour ou cette dernière meurt dans un accident de voiture, il décide de prendre des vacances bien mérité en ne rien faisant, et cette décision va mettre une grande pagaille dans le village, une intrigue qui parle de liberté et de l'influence de la société sur les décisions, presque comme une dictature, et préfère mettre en avant la beauté de la nature et le fait de profiter de la vie a son maximum... Seul acteur capable de jouer de cette manière, Philippe Noiret impressionne par son détachement et sa paresse magnifique, parfait pour incarner le personnage d'Alexandre, alors que les seconds rôles comme Marlène Jobert, Pierre Richard ou encore Jean Carmet sont tous aussi excellents ! Cinéaste spécialiste de ce détachement et de cet humour léger et absurde, Yves Robert filme cette aventure légère et mélancolique avec une absurdité et une détente qui prend le spectateur au jeu et l'entraine dans cette flemmardise agréable.
    Une ode sublime a la liberté de se détendre et de profiter, un formidable Philippe Noiret et une absurdité aussi amusante que relaxante.
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 6798 abonnés Lire ses 10 841 critiques

    4,5
    Publiée le 24 mai 2021
    Ah, le bienheureux et formidable Philippe Noiret qui prèfère son paddock, son tuba et la compagnie de son chien à celle de Françoise Brion et Marlène Jobert! On la connait par coeur cette comèdie et c'est toujours un plaisir de revoir ce classique d'Yves Robert à la tèlèvision! L'une des originalitès de "Alexandre le Bienheureux" est d'avoir osè traiter, si on peut dire, l'èloge de la paresse sur le mode humoristique bien de chez nous alors qu'on s'approchait à grands pas de Mai 68! Ne luttons pas, le goût de la libertè est le plus fort ici avec les paysages ensoleillès de l'Eure-et-Loir et la cèlèbre musique de Vladimir Cosma qui rappelle de merveilleux souvenirs d'enfance à la campagne! De plus les seconds rôles sont parfaitement campès, Paul Le Person en tête! Le succès - mèritè - fut en tout cas au rendez-vous avec les plus grosses recettes de l'annèe...
    Bruno65
    Bruno65

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 772 critiques

    3,5
    Publiée le 18 avril 2014
    Bucolique joyeuse et légère,une comédie subversive et plaisante à regarder.
    falex
    falex

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 509 critiques

    5,0
    Publiée le 14 octobre 2007
    Un film unique en son genre. Plus qu'une simple comédie, Yves Robert nous offre une phiolosophie de vie, une critique de la société et surtout un hymne à la vie, à la paresse et au bonheur. Le tout servi par un grand Philippe Noiret.
    Chaill
    Chaill

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 389 critiques

    3,5
    Publiée le 22 mai 2014
    une farce très légère. Le meilleur acteur du film est sans conteste le toutou, fidèle compagnon de ce cultivateur, qui après des années de dur labeur à la solde de sa dictatrice d'épouse, retrouve la liberté et la tranquillité au décès de celle-ci. Le film devient alors très long et on se lasse de voir les habitants du village tenter de le faire lever de son lit 2 mois durant. Et on est aussi heureux qu'eux lorsque ce dernier accepte, tant le film était devenu ch... à suivre. un scénario plus étoffé n'aurait pas été un luxe et aurait évité l'ennui! Reste le plaisir de voir cette belle brochette d'acteurs (P Richard, Carmet) dans un film rural comme on n'en voit plus.
    pierrre s.
    pierrre s.

    Suivre son activité 155 abonnés Lire ses 2 837 critiques

    3,5
    Publiée le 20 février 2017
    Sous ses airs de comédie "bouffonne" où Philippe Noiret devient le roi des feignants et contamine au passage une grande partie de son village. Le film d'Yves Robert pose une question existentielle! Notre vie sur terre doit-elle se résumer à une vie de travail? Est-on plus heureux en travaillant 12h/j qu'en allant tranquillement à la pêche et autres activités de loisir? Une œuvre joliment subversive donc.
    Laurent H
    Laurent H

    Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 1 015 critiques

    4,0
    Publiée le 6 décembre 2010
    Le film a un peu vieilli, l'histoire non et encore moins la philosophie de héros.
    halou
    halou

    Suivre son activité 75 abonnés Lire ses 1 530 critiques

    4,0
    Publiée le 28 mai 2007
    Une comédie légère avec toujours un Noiret exceptionnel.
    ER  9395
    ER 9395

    Suivre son activité 49 abonnés Lire ses 1 337 critiques

    3,5
    Publiée le 20 juillet 2013
    Plutôt subversif pour l'époque une excellente comédie avec un très bon Philippe Noiret .
    Serge Riaboukine
    Serge Riaboukine

    Suivre son activité 32 abonnés Lire ses 946 critiques

    4,0
    Publiée le 2 octobre 2009
    Y. Robert est coupable de quelques superbes films, des comédies inoubliables mais jamais sans un peu de cervelle. C'est encore plus le cas ici ! Avec dérision, le réalisateur et acteur regretté nous exprime une idée simple transcendée par un P. Noiret qui a tout compris ! Il faut comprendre "Alexandre le bienheureux" ou le revoir ! Et courage pour les autres !
    Estonius
    Estonius

    Suivre son activité 925 abonnés Lire ses 4 023 critiques

    3,0
    Publiée le 29 avril 2019
    C'est une fable et il convient de la voir ainsi sinon ça ne le fait pas. Le souci c'est que toute fable a sa morale, et celle-ci est un peu facile car si tout le monde se mettait à ne rien foutre comment fonctionnerait la société ? Cela dit, il est toujours intéressant de regarder une personne défendre ses idées du moment qu'elles ne nous agressent pas.et ne provoquent pas l'antipathie. Et c'est exactement ce qui se passe ici, Yves Robert étant un "gentil". Parlons du film : l'histoire est simplette mais souriante et se regarde sans ennui. Certains y ont vu de la misogynie. Dès qu'on montre des comportements féminins non politiquement correct, on serait misogyne ? Faut peut-être arrêter ! Sinon on a connu Noiret mieux inspiré bien qu'il ne se débrouille pas si mal, les seconds rôles font le boulot (Carmet, Richard), mais on aurait aimé que le rôle de Françoise Brion soit plus écrit, reste Marlène Jobert dont la beauté et la sensualité nous scotche devant notre écran (il y a une scène où elle fait des effets de cuisses, oh là là !), et puis il y a le petit chien bien rigolo. Un gentil film dirons-nous !
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top