Mon compte
    Les Enfants du temps
    note moyenne
    4,2
    2453 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur Les Enfants du temps ?

    202 critiques spectateurs

    5
    60 critiques
    4
    70 critiques
    3
    45 critiques
    2
    20 critiques
    1
    6 critiques
    0
    1 critique
    Philippe N
    Philippe N

    Suivre son activité 26 abonnés Lire sa critique

    4,5
    Publiée le 8 janvier 2020
    Difficile de passer après le chef d’œuvre absolu que fut Your Name. La comparaison entre les deux films est inévitable, tant la structure scénaristique et le style graphique sont proches.

    Si Weathering With You n'atteint pas la puissance émotionnelle de son prédécesseur, spoiler: notamment avec un final un peu rapide une morale qui laisse le spectateur perplexe,
    il l'effleure par moments, et donne, si on se laisse entraîner par la réalisation de Makoto Shinkai, quelques moments d'émotion qui ne peuvent laisser indifférents, servis par une bande sonore toujours aussi bonne, bien que moins variée que celle de Your Name, et un graphisme à couper le souffle.

    En résumé, si Your Name n'était pas passé par là, Weathering With You aurait été considéré comme un chef d'oeuvre. Passant après, il souffre de la comparaison avec son glorieux prédécesseur mais n'en reste pas moins un très beau film dont on sort avec des étoiles dans les yeux.
    Drawing_IpadPro Y
    Drawing_IpadPro Y

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 91 critiques

    5,0
    Publiée le 8 décembre 2019
    "Vu en VO! avant-première salle blindée, Je n'ai pas vu Your name Mais celui-ci ne m'a pas laissé indifférent, Les deux protagonistes Hodaka et Hina face à cette palette de couleur et les musiques radwimps , Hodaka va faire tous sont possible pour garder Hina ... de l'émotion du rire , des frissons , tristesse !,on vie littéralement leurs histoire face à cette course contre le temps!on est plonger au cœur des émotions face à un amour incertain mais tous de même possible , " un Chef-d'œuvre la bande musical eSt grandiose , merci à Pathé
    Meilleur de tous que j'ai pu voir depuis le voyage de Shi-Hiro , la salle à u le droit à des applaudissements !
    Cinemadourg
    Cinemadourg

    Suivre son activité 283 abonnés Lire ses 956 critiques

    2,5
    Publiée le 11 janvier 2020
    Un lycéen de 15 ans fuit son domicile pour venir tenter sa chance sur Tokyo.
    Après l'isolement et les déboires des premiers temps, ce jeune Hodaka Morishima trouve un petit boulot de pigiste et de garçon à tout faire dans un petit journal local.
    Lors d'un reportage, il va faire la connaissance d'une étrange jeune fille (Hina Amano) qui semble avoir un pouvoir fabuleux : stopper la pluie et amener le soleil par sa simple volonté.
    Je ne peux pas nier que ce film d'animation aux portes du surnaturel possède une beauté visuelle et une poésie évidentes.
    Les deux adolescents sont attachants, mais j'ai trouvé l'histoire un peu trop fantasmagorique à mon goût et assez décousue dans l'ensemble.
    Malgré des qualités, cet anime japonais ne m'a pas emballé du tout.
    La tranche d'âge 10-14 ans pourra apprécier, pour le reste, à vous de voir...
    Site www.cinemadourg.free.fr
    poet75
    poet75

    Suivre son activité 228 abonnés Lire ses 701 critiques

    3,0
    Publiée le 9 janvier 2020
    Au royaume du film d’animation à la japonaise, Makoto Shinkai est en passe de détrôner le maître Hayao Miyazaki. Si l’on en juge d’après les records d’entrées qu’atteignent ses films au Japon, Your Name en 2016 et, davantage encore, ce film nouvellement proposé, c’est même quelque chose de déjà établi. Cela dit, n’étant pas de ceux qui estiment que la qualité des films se mesurent à l’aune de leur succès au box-office, je peux me permettre d’émettre de sérieux doutes.
    Pour ce qui concerne l’animation en tant que telle ainsi que l’esthétique des films, pas de doute, Shinkai est à la hauteur. Il compose des plans étourdissants et réalise chaque scène, chaque image pourrait-on dire, avec un soin qui impressionne. Pour Les Enfants du temps, il réussit à merveille à montrer un Tokyo submergé par d’incessantes pluies, mais aussi à sublimer la poésie d’un rayon de soleil qui se fraie un passage entre les nuages ou encore, précisément, à emporter ses personnages au-dessus d’un gigantesque cumulo-nimbus. Sur ce plan-là, il n’y a guère de reproches à exprimer : le film offre un somptueux spectacle pour nos yeux.
    Mais l’esthétique seule ne suffit pas à faire du bon cinéma. Côté scénario, le film ne procure pas la même satisfaction. Makoto Shinkai reproduit d’ailleurs un récit semblable à celui qu’il mettait en scène dans son film précédent, Your Name. Rien de nouveau, il est à nouveau question d’une love story entre deux adolescents, la seule originalité étant que la romance se déroule sur fond de dérèglement climatique. En vérité, il ne s’agit là que d’un prétexte utilisé, de façon commode et désinvolte, pour réunir, séparer et réunir à nouveau les deux tourtereaux adolescents. Le cinéaste se permet même de faire énoncer, à la fin du film, des propos climato-sceptiques par une vieille femme. En vérité, l’intention du réalisateur reste nébuleuse. Tout ce qu’on peut dire, c’est que, sous son aspect d’œuvre à l’esthétique tape-à-l’œil, on a affaire à un scénario plutôt banal. Hayao Miyazaki peut dormir sur ses deux oreilles, Makoto Shinkai, malgré son succès, ne lui arrive pas à la cheville !
    lolo64480
    lolo64480

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 12 critiques

    5,0
    Publiée le 8 janvier 2020
    Après le chef d’œuvre Your name, Makoto Shinkai enchaine avec un deuxième film du même niveau. Passer les 20 premières minutes qui peuvent paraitre un peu longue mais qui servent à présenter les éléments et enjeux du film, celui-ci s’avère très vite prenant. Le film propose deux niveaux de lecture : le premier l’histoire d’amour qui n’est finalement que secondaire dans l’histoire, et le second sur le message écologique qui est plus intéressant. Le tout étant servi par de très belles images et de belles musiques
    Certains trouvent une trop grosse ressemblance avec Your Name mais elle ne m’a pas sauté aux yeux même si les plus attentifs verront une référence au film
    romano31
    romano31

    Suivre son activité 209 abonnés Lire sa critique

    4,0
    Publiée le 9 janvier 2020
    Je n'ai pas vu Your Name mais j'ai profité que mon cinéma passait Les Enfants du temps pour découvrir le dernier film de Makoto Shinkai et je dois bien avouer que je ne fus pas déçu. J'ai trouvé l'histoire très belle, très poétique. On s'accroche très rapidement aux personnages et l'animation est absolument magnifique. J'ai vraiment passé un très bon moment devant ce film que je vous conseille très fortement.
    oooooooooo
    oooooooooo

    Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 54 critiques

    2,5
    Publiée le 9 janvier 2020
    Copier-coller de la recette éprouvée du précédent pour la forme, légèrement moins inspiré sur le fond, au bord des lèvres de certains au regard en particulier de la réussite commerciale de l'opus au Japon, nous serions là devant la preuve qu'il est bien là, Le successeur attendu de Miyazaki.
    On modulerait. Certes ce second volet séduit toujours pour sa beauté plastique (tous les layouts sont magnifiques, à la fois de détail et de synthèse. Le réel est sublimé), la qualité de l'animation (de nombreux morceaux de bravoure. Démonstration dans des scènes éblouissantes de part leur envergure, mais l'on atteint pas la perfection du geste simple qu'on trouve chez un Miyazaki ou un Takahata. Une exception : le Big Mac sublimé dans une séquence placement produit qui dépasse toutes les séquences placement produits) et l'efficacité de la mise en scène. Mais pour ce qui est du récit, on lorgne tout de même vers une épisode réussit de " Max et Compagnie " (qui colle avec l'esthétique des personnages). Jamais la complexité et l'ampleur d'un Chihiro. Tout est explicitement souligné. Aucune ambition de récit en fait. Compliqué aussi, la variétoche japonaise (un concours d'Eurovision pré 2000) qui vient invariablement grassement souligner l'émotion (comme si le poids des Larmes, des rétines qui vibrionnent ni suffisaient pas).
    Le film fait Produit (la présence de quelques minauderies sexuelles démontre bien que l'on ne vise pas l'universel mais un public ado/adulescent). On sent comme une recette déjà, dont il faudra s'écarter si l'on veut faire honneur à la réputation du maitre. Dans l'attente du prochain.
    dejihem
    dejihem

    Suivre son activité 56 abonnés Lire ses 567 critiques

    3,0
    Publiée le 14 janvier 2020
    Malgré des thématiques environnementales et amoureuses, je ne suis pas certain que ce film touche la tranche concernée des spectateurs, c'est-à-dire les 10-14 ans.
    L'animation est certes très belle, la qualité du rendu graphique de l'eau est exceptionnelle, les mouvements de caméra sophistiqués, Mais cela ne touche pas : je n'ai pas ressenti beaucoup d'émotion.
    Alors que le château dans le ciel de Hayao Miyazaki ou bien Pompoko d'Isao Takahata me touchent beaucoup plus.
    STEPHANE L
    STEPHANE L

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 29 critiques

    2,5
    Publiée le 9 janvier 2020
    Que c'est long que c'est chiant !
    Il n'y a pas de scénario qui te prend aux tripes tu ne t'accroche malheureusement pas du tout aux personnages.
    J'ai mis 2.5 car l'animation les musiques sont top
    L'ensemble est poétique mais malheureusement manque beaucoup de force et de puissance scénaristique.
    J'avoue ne pas comprendre les superbe notes clairement de la grosse fan base de Makoto Shinkai
    Schyzoidd
    Schyzoidd

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 29 critiques

    4,5
    Publiée le 14 janvier 2020
    Encore une fois, ce réalisateur nous offre un excellent film. Parfaitement exécuté, vous n'avez qu'une chose à faire : le regarder !
    timgim2000
    timgim2000

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 2 critiques

    5,0
    Publiée le 16 janvier 2020
    Cela faisait plus de 8 mois que j'attendais ce film et honnêtement je regrette pas d'avoir attendu aussi longtemps. En effet, étant un fan de film d'animation et de makoto shinkai je me doutais que celui-ci n'allait pas renvoyer les mêmes sensations que your name (le comparer n'est pas vraiment faisable). En effet les histoires sont différentes et le style de makoto shinkai est bien là.

    Pour ce qui est du film, je pense qu'il a des forces et des faiblesses.
    Ses forces sont :
    - des dessins magnifiques (beaucoup de travail sur la pluie)
    - une gestion de lumière parfaite (comme toujours)
    - L'histoire se déroule dans le même monde que your name spoiler: (des personnages de your name présent)
    (ce n'est pas une copie du film !)
    - des scènes de tristesse, d'humour, de doute et bien d'autre se font ressentir (pas beaucoup de frissons ressenti)
    - une bande son bien adapté
    - tout est lié (exactement comme your name en revanche moins de choses sont à comprendre)

    Aucune faiblesse trouvé pour ma part.

    En effet, même si ces faiblesses sont présente, cela n'empêche pas le film de tenir ses promesses. Il ne faut pas s'attendre à un Your Name. Il faut s'attendre à un film totalement différent mélangeant tristesse, amour et beauté (made by makoto shinkai)
    Chappa
    Chappa

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 13 critiques

    2,5
    Publiée le 22 octobre 2019
    Je n'attendais pas beaucoup de ce film mais je suis quand même déçue de voir que c'est du Your Name, et rien d'autre. Les mêmes visuels, le même genre de personnage, une histoire vaguement similaire (sans les twists intéressants de Your Name). C'est vide, on s'ennuie, mais c'est joli. J'aurais aimé que Makoto Shinkai se renouvelle, sorte un peu de sa zone de confort. Ceci étant, ceux qui ont adoré le style de Your Name y trouveront leur compte. Quelques scènes un peu marquantes mais pas grand chose d'exaltant. Tout reste malheureusement très convenu.
    Cartoonza
    Cartoonza

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 11 critiques

    4,5
    Publiée le 11 janvier 2020
    Très beau à tous niveaux! De la poésie, de beaux messages, des personnages attachants: Bravo et merci!!
    Yetcha
    Yetcha

    Suivre son activité 436 abonnés Lire ses 3 critiques

    3,0
    Publiée le 14 janvier 2020
    Une grosse déception pour ma part après l'exceptionnel Your name et l'excellent The garden of words. Après le succès monstrueux de Your name, on attendait Shinkai au tournant. Attention, je ne dis pas que le film est mauvais, loin de là, mais les temps morts sont trop nombreux et mal amenés, l'omniprésence de placement de produits dénote énormément dans un film d'animation et pour 1h45 de long, on a l'impression que l'ensemble dure 30 ou 40 minutes de plus. L'ambiance pluvieuse par contre est fantastique, les chansons sublimes et l'engagement écologique réel. Néanmoins, s'il reste un excellent film, je ne peux me résoudre à mettre plus d'étoiles car il est tellement en-deçà de sa précédente oeuvre.
    Yves G.
    Yves G.

    Suivre son activité 711 abonnés Lire ses 2 critiques

    2,0
    Publiée le 15 mars 2020
    Hodaka est un adolescent en rupture de ban qui a quitté son île natale pour aller vivre à Tokyo. Sans famille ni travail, il trouve refuge chez un échotier alcoolique pour lequel il rédige des articles pour la presse à sensation. L'un de ses reportages le conduit à enquêter sur les "filles-soleils", ces personnes aux dons surnaturels capables d'arrêter la pluie. Hodaka rencontre l'une d'entre elles, Hina, dont il tombe vite amoureux. Alors que la pluie tombe quasiment sans interruption sur la métropole tokyoïte, le couple monte un business juteux : proposer contre rémunération quelques rayons de soleil aux organisateurs d'un concert à ciel ouvert, à de jeunes mariés ou à un père qui veut jouer au parc avec sa fille…. Mais, Hina constate bien vite que l'invocation de ses pouvoirs surnaturels risque de menacer sa propre vie.

    Makoto Shinkai est de retour trois ans après l'immense succès de son précédent film d'animation "Your Name" qui avait battu tous les records d'audience. "Les Enfants du temps" (la traduction est fidèle au titre japonais 天気の子 mais s'éloigne de l'astucieux et intraduisible titre international "Weathering with you") sera immanquablement mesuré à l'aune de ce film précédent dont il reprend la graphie, l'histoire et jusqu'à la physionomie de ses personnages principaux.

    On y retrouve les grands thèmes de "Your name" qui, vu depuis la France, rendent le cinéma japonais d'animation à la fois incompréhensible et fascinant. Au risque de me faire lancer des tomates, j'avancerais que c'est un cinéma puéril. Puéril dans sa forme : l'animation. Puéril dans son thème : le premier amour. Je vois d'ici les réponses, toutes fondées, que cette opinion suscitera : le cinéma d'animation comme la bande dessinée ne sont pas des sous-genres et peuvent toucher un public adulte ; l'amour fou est un thème indémodable qui ne connaît pas de classes d'âge. Je m'explique : en qualifiant ce cinéma de puéril, je n'entends pas le disqualifier, mais au contraire souligner combien il réussit à toucher un public extrêmement vaste "de 7 à 77 ans" comme le font d'ailleurs, en utilisant des ressorts similaires, les romans à succès de Murakami.

    Le problème des "Enfants du temps" est que la comparaison avec "Your Name" tourne immanquablement à son désavantage. L'effet de surprise ne joue plus. L'étonnement suscité par "Your name" est retombé. La virtuosité de l'animation ne nous surprend plus. Et la passion dévorante - mais totalement dénuée de sensualité - qui unit les deux personnages principaux sent le réchauffé.

    "Les Enfants du temps" a pour toile de fond les dérèglements climatiques. Mais certains critiques, notamment celui du "Monde", auront noté qu'ils le traitent sur un mode surprenant. D'autant plus surprenant d'un point de vue japonais qui a tendance à donner la primauté au groupe sur l'individu. Nos héros, qui doivent sacrifier leur amour pur sauver le Japon des pluies diluviennes qui menacent de le submerger font un choix déconcertant. Bel exemple pour la jeunesse...
    Les meilleurs films de tous les temps
    Back to Top