Mon compte
    Pour le pire et pour le meilleur
    note moyenne
    3,7
    6808 notes dont 212 critiques En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    répartition des 212 critiques par note
    54 critiques
    93 critiques
    30 critiques
    25 critiques
    8 critiques
    2 critiques
    Votre avis sur Pour le pire et pour le meilleur ?

    212 critiques spectateurs

    Jean-philippe N.
    Jean-philippe N.

    Suivre son activité 88 abonnés Lire ses 925 critiques

    4,5
    Publiée le 28 juin 2013
    On peut reconnaître un chef-d'oeuvre dans le fait que malgré le temps, ses qualités restent inaltérables.
    Juste un petit, tout petit bémol: ce besoin Hollywoodien du happy-end qui nuit à beaucoup de films et dont celui-ci n'est pas exempt.
    tigat
    tigat

    Suivre son activité 39 abonnés Lire ses 179 critiques

    4,0
    Publiée le 12 mars 2013
    Jack Nicholson et Helen Hunt nous montre une fois de plus leur énorme talent. Jack Nicholson nous fait une interprétation parfaite grâce à un personnage détestable et touchant à la fois. Helen Hunt, elle, interprète une mère en détresse en quête d'amour et de solutions. Nos deux acteurs méritent largement leur Oscar. Mais les seconds rôles ne sont pas en reste dans ce film, car ils ont une importance et le scénario les met en valeur. Drôle, touchant et attachant, Pour le pire et pour le meilleur reste comme l'un des meilleures fille romantico-comique. Mention spéciale pour l'excellent jeu de Verdell, le chien.
    Stephenballade
    Stephenballade

    Suivre son activité 276 abonnés Lire ses 1 234 critiques

    4,5
    Publiée le 10 janvier 2017
    On dit souvent de Jack Nicholson qu’il a une tête de cinglé. Sans dire aucun mal parce que je le respecte, il faut avouer tout de même que c'est un peu vrai. Le pire est qu’il excelle dans les rôles de cinglé, et il nous l’a définitivement prouvé en 1975 avec "Vol au-dessus d’un nid de coucou", pour lequel il avait obtenu son premier Oscar. "Pour le pire et pour le meilleur" offre à Nicholson un rôle taillé sur mesure, dans un film dont le titre ne ment pas sur la chronologie de l’histoire. Il y incarne un homme nommé Melvin Udall, souffrant de paranoïa compulsive obsessionnelle. Cette pathologie en fait un personnage haut en couleurs, limite asocial simplement parce qu’il n’aime rien ni personne, avec des troubles obsessionnels du comportement. Du caviar pour un Jack Nicholson plus timbré que jamais, ouvrant ce long métrage de manière fracassante en étant en prise avec un petit chien trop mignon dont il se débarrassera d’une façon choquante, mais qui fait trop rire parce que… c’est Nicholson. En plus, il bénéficie de dialogues particulièrement savoureux, composés d’une multitude de phrases assassines dont on se plait à rire tant ils sont particulièrement ciselés pour ce personnage, notamment lorsqu’ils sortent de la bouche de Nicholson. On se régale volontiers des nombreux cabotinages de l’artiste (car Jack Nicholson en est un) : entre les sourires emplis de sous-entendus, les regards balancés tout autour de lui, il n’a pas toujours besoin de dialogues pour s’exprimer spoiler: (par exemple la scène de la voiture où il n’a pas son mot à dire)
    . Sa performance est si confondante qu’il ne se contente pas de prononcer les dialogues en faisant genre, il EST ce personnage tant il semble naturel ! Rien de forcé donc en apparence, et malgré son langage fleuri et extrêmement évolué, on se prend de sympathie pour ce détestable écrivain à la fois cynique et misanthrope, un écrivain au succès populaire spoiler: du fait qu’il semble avoir compris la psychologie des femmes en… écrivant au masculin, et en soustrayant la logique et les responsabilités…
    Face aux grandes œuvres de Nicholson qui obtient là le deuxième Oscar de sa carrière, deux acteurs lui donnent parfaitement la réplique tout au long du film. D’abord Greg Kinnear dans la peau d’un artiste peintre homosexuel à fleur de peau, pour lequel il est injuste de ne pas lui avoir attribué d’Oscar pourtant mérité. Ensuite la belle Helen Hunt et son cou délicat : elle amène un vrai rayon de soleil dans cette comédie dramatique pas du tout larmoyante et son rôle constitue le pivot autour duquel les personnages principaux vont évoluer. Oui le réalisateur-scénariste a réussi, en dépit de la longue durée du film, à ne pas signer une œuvre aux effets de longueur ennuyeux, à ne pas tomber dans une histoire cul-cul la praline. Pas même une once de niaiserie, malgré les tristes conditions des trois personnages phares. En prenant du recul, le scénario est assez simple sur le fond, mais pas facile à exploiter. Alors en faire quelque chose de 138 minutes avec une telle intensité, je dis bravo ! La mise en scène, le jeu d’acteurs, et le montage sont maîtrisés haut la main, même si on peut regretter un happy end qui m’a laissé un peu (juste un peu) interrogateur, mais tout compte fait, pourquoi pas ? Pouvait-il en être autrement ? Après tout, nous ne sommes pas tous faits pareils. A noter, la partition de Hans Zimmer, sobre et discrète, si discrète qu’elle se fond dans le déroulement de l’histoire, à tel point qu’elle passe inaperçue. Et pour finir, on saluera le travail des dresseurs de la petite boule de poils qui a participé activement à l’évolution des personnages et qui en ferait craquer plus d’un.
    Caine78
    Caine78

    Suivre son activité 3810 abonnés Lire ses 7 395 critiques

    4,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Un film absolument superbe, souvent drole mais aussi et surtout avec beaucoup d'émotion. Il est très touchant de voir ces personnages a travers d'autres personnes devenir meilleurs et voulant enfin faire quelque chose de leur vie. Nicholson montre qu'il peut-être un acteur d'une grande finesse. La mise en scène est également brillante, Brooks nous montrant une grande sensibilité a travers tous ses personnages et les différentes situations. Superbe!!
    MC4815162342
    MC4815162342

    Suivre son activité 317 abonnés Lire ses 1 489 critiques

    4,0
    Publiée le 28 mai 2014
    Et bien quelle belle surprise, je m'attendais à une comédie cul cul en voyant ça sur le programme tv et finalement bah y'a rien de cul cul, c'est loin d’être une comédie romantique à deux balles, c'est haut dessus de ça, c'est un beau film, sincère qui ne tombe jamais dans la facilité ou le tire-larmes pitoyable, un vrai film tendre, porté par deux acteurs juste......juste voilà quoi, rien que les noms, Nicholson et Hunt, on comprend direct que c'est pas de la m...... et en plus ils ont eu chacun un oscar et un golden globe pour ce film, et une fois la fin du film arrivée on se dit que c'est bien mérité.
    Une histoire romantique mais pas simple ni facile, les personnages ne sont pas tout beau tout rose, Melvin Udall (Jack Nicholson) est un écrivain qui n'aime personne, reclus dans son appartement à écrire des bouquins les uns derrières les autres, une personne vulgaire, insolente et désagréable, en simple "un gros con" on peut le dire et sans oublier qu'il est atteint de troubles obsessionnels compulsifs et en face se trouve Carol Connelly (Helen Hunt), une serveuse à la vie difficile avec un fils malade depuis qu'il a six mois, des problèmes respiratoires et autres.
    Bref en gros deux personnes que tout sépare et qui finalement une fois rencontré vont apprendre à se connaitre avec des hauts et des bas, une aventure parsemé d'humour et d'émotion bien dispatché et jamais abusé, l'histoire ne devient jamais bateau ou ridicule, ça reste bien maîtrisé jusqu'au bout.
    Ils ne sont pas les seuls à faire le show dans ce film adorable mais je ne vais pas tout dévoiler.

    Voilà voilà, une magnifique histoire porté par un casting formidablement solide et une BO signé Hans Zimmer, donc quoi de mieux ?
    CH1218
    CH1218

    Suivre son activité 76 abonnés Lire ses 2 114 critiques

    5,0
    Publiée le 22 février 2014
    Servi par des dialogues aussi savoureux qu’incisifs, «Pour le Pire et Pour le Meilleur» est un petit chef d’oeuvre de comédie romantique à la fois tendre, redoutablement drôle et bigrement attachante. Des rôles en or aussi bien pour l’immense Jack Nicholson et que pour la charmante Helen Hunt, tous deux judicieusement récompensés par un Oscar. Parmi les excellents seconds rôles du film, Greg Kinnear complète admirablement ce duo. J'adore le caractère plaisant de cette charmant histoire co-signée et mise en scène par James L. Brooks.
    fandecaoch
    fandecaoch

    Suivre son activité 719 abonnés Lire ses 2 232 critiques

    5,0
    Publiée le 17 novembre 2011
    Pour le pire et pour le meilleur est vraiment un excellent comédie romantique : très drôle , très touchant et aussi très juste . Ce film est remplit de surprise , de bonne humeur et de tendresse .Les personnage sont très attachants et irrésistible grâce aux performances des acteurs qui sont juste énorme : il joue vraiment a la perfection leur rôle et les acteurs sont très inspiré : Jack Nicholson est encore une fois unique et génial , je l'ai adoré : et son personnage est très complexe mais tellement attachant , mention spécial a Helen Hunt qui est vraiment excellent ( drôle , juste et tendre a la fois ) , et aussi Greg Kinnear qui est très drôle : BRAVO les acteurs , remarquable performance qui font vive le film avec brio . Le scénario est bien travaillé bien recherché mais aussi très intelligent . Vraiment un film passionnant , qui mérite d'être regardé car ce film transpire la bonne humeur et l'optimiste . Un jolie film , passionnant a regardé, que je vous conseil absolument . Un pur bonheurs ce film .
    Fabien S.
    Fabien S.

    Suivre son activité 138 abonnés Lire ses 3 292 critiques

    4,0
    Publiée le 9 avril 2017
    Une comédie brillante . Jack Nicholoson incarne un écrivain irascible et misanthrope. Greg Kinnear interprète son voisin. Helen Hunt tient le rôle de sa petite amie.
    Audrey L
    Audrey L

    Suivre son activité 181 abonnés Lire ses 1 976 critiques

    5,0
    Publiée le 8 novembre 2017
    Le coup de cœur pour cette romance très particulière : du cynisme délicieux de la part d'un grand Jack Nicholson, un petit chien qui se fait martyriser (faussement ! on s'entend bien !) pour le plus grand plaisir des zygomatiques, des rôles secondaires parfaits, et une histoire d'amour qui reste sur le fil du rasoir en tension dramatique tout du long ! La fragilité du personnage, atteint de manies et de tocs très avancés (il se lave les mains et jette immédiatement le savon tout juste ouvert de son emballage, il tourne untel nombre de fois sa poignée de porte...). Quand on pense aux personnes qui en sont réellement atteintes, on a un gros pincement au cœur, et l'on remercie alors ce film de nous donner de l'espoir (l'amour donnant des ailes...) et mettant sur le devant de la scène ces "malades" tabous. Les situations hilarantes s'enchaînent, l'émotion prend ensuite le relais après le rire, et même le petit chien est crédible dans son rôle (en fait, il y avait deux chiens : un qui avait été dressé à jouer avec Nicholson pour les scènes de complicité, et un autre chien identique qui ne connaissait pas Nicholson et était réellement terrorisé pour la scène où il rampe par terre dans son appartement, devant un Nicholson médusé...). Les mimiques de ce maniaque sont irrésistibles, et la fin fera fondre tous les cœurs grâce à son merveilleux message d'espoir...
    Alexarod
    Alexarod

    Suivre son activité 132 abonnés Lire ses 1 838 critiques

    3,0
    Publiée le 30 octobre 2020
    Mis en confiance par les critiques du site j’ai tenté, puis le casting est inhabituel, surtout pour une comédie romantique.
    Faut avouer que Nicholson en charmeur on peut avoir du mal, et si on repense à sa prestation de Shining c’est impossible. Hunt et Kinnear sont pas de trop comme soutien, surtout qu’ils jouent bien, même si Jack est dans un registre tellement à part... En fait de comédie c’est pas si simple à étiqueter vu qu’on est aussi un peu sur un drame et sur un road trip. Malgré ce bazar la mise en scène se tient, on suit facilement, après la trame est connue, le rythme mou et les longueurs assez nombreuses. Néanmoins on a une histoire originale, inattendue même, le numéro de voisin exécrable qui s’ouvre grâce à un petit chien c’est toujours attendrissant. L’évolution des persos est bien gérée, placer l’action à New York rajoute à l’individualisme ambiant, les dialogues sont soignés (même si la VF n’est pas top) et la fin, bien que médiocre pour moi, ne fait pas dans le grandiloquent ou le moralisme devenu trop fréquent aux USA.
    Bon après c’est pas très marrant, le côté comédie est là parce qu’on ne sait pas classer ce film, le drame oui mais sans trop verser dedans et le road trip dure un temps, pas la majorité. Si Jack nous livre des facéties dignes du Joker il n’est pas non plus si attirant, on comprend mal comment les liens peuvent se forger ainsi et si solidement (même en apparence). La musique n’est pas moche mais ne convient pas aux scènes puis la fin m’a déçue, devinable certes mais trop dépouillée peut-être aussi. Par contre le perso de Melvin au départ est génial, les scuds qu’il envoie sont très bien trouvés, et ça fait très 90’s dans le style.
    Bref du bon et du moins bon, on passe par différents moments et différents genres mais sans en retenir aucun ni apprécier grandement un passage. L’ensemble se tient et on passe un instant… particulier, disons que l’originalité apporte un plus à une globalité moyenne ; mais je note qu’il n’y a aucune mièvrerie, dans ce genre c’est trop rare pour ne pas le souligner.
    reymi586
    reymi586

    Suivre son activité 287 abonnés Lire ses 2 443 critiques

    5,0
    Publiée le 8 août 2015
    J'ai adoré ce film, à la fois drôle, intéressant et super touchant. Jack Nicholson est vraiment un génie, son personnage est super bien écrit et il le joue parfaitement bien avec ses milliers de mimiques. Helen Hunt, Greg Kinnear et Cuba Gooding Junior complètent ce super casting. Un très grand film.
    moket
    moket

    Suivre son activité 228 abonnés Lire ses 3 560 critiques

    5,0
    Publiée le 19 juillet 2020
    Un film très drôle avec un Jack Nicholson cynique, mysogyne, homophobe, grossier, rustre et déplaisant à souhait. Du sur mesure pour lui.
    Housecoat
    Housecoat

    Suivre son activité 73 abonnés Lire ses 374 critiques

    4,0
    Publiée le 1 novembre 2018
    J'ai eu l'impression en découvrant ce film de James L. Brooks de revoir une perle mélodramatique de l'Âge d'or d'Hollywood. Pour le pire et pour le meilleur s'affuble au premier abord d'une recette classique (deux individus que tout oppose, une mère courage et un asocial), transportant par sa naïveté et son couple de personnages souffrant de soucis exacerbés mais réels car touchant au plus véridique des souffrances intérieures: l'incapacité de vivre sereinement. Mais là où le film innove, c'est par son actualisation et la déformation de la formule établie tout en y restant fidèle. Chaque protagoniste devant trouver le point de chute qui le pousse à devenir meilleur qu'ils ne l'est, impliquant de passer par le pire de ce qu'ils sont (les jurons fusent à grande vitesse et les explosions d'émotions révélateurs de leurs vrais sentiments sont nombreux), car ce qui les fait se comprendre sont leurs défauts, rendre plus précieux leur bonté d'âme et leur permettre de s'améliorer pour enfin apprendre à vivre avec ce qu'ils sont. Classique et moderne à la fois, mais surtout savoureux à écouter et à regarder pour la performance détaillée de Jack Nicholson et Helen Hunt.
    Attigus R. Rosh
    Attigus R. Rosh

    Suivre son activité 87 abonnés Lire ses 2 272 critiques

    4,0
    Publiée le 23 décembre 2017
    Pour le pire et pour le meilleur est une comédie sympathique signée James L. Brooks, un vrai feel-good movie.
    L'histoire ne brille pas forcément par son originalité mais plutôt par sa justesse (il n'y a pas de mièvreries inutiles) et par l'écriture des personnages.
    Jack Nicholson est parfait en personnage excécrable. Son talent n'est plus à prouver mais il surprend chaque fois. Son personnage est à la fois détestable et fortement attachant. Les autres rôles sont eux aussi extrêmement bien campés (par Helen Hunt, Greg Kinnear, Cuba Gooding Jr au sommet de leur forme).
    Même si elle est un peu trop longue, c'est une comédie très séduisante car simple et juste.
    Là où un mauvais réalisateur aurait fait une comédie peu appréciable et pleine de lourdeurs (à la guimauve), on a ici un sujet parfaitement maîtrisé.
    maxime ...
    maxime ...

    Suivre son activité 105 abonnés Lire ses 1 762 critiques

    4,0
    Publiée le 22 octobre 2018
    Pour le Pire et pour le Meilleur est un film que j'ai vu un bon nombre de fois mais je dois dire que cela faisait aussi quelques années depuis la dernière fois. Je profite de sa diffusion télévisé ce soir pour le redécouvrir. Comme pour Comment Savoir, autre film de James L. Brooks ( vu cet été ) je constate que les personnages de primes abords sont tous très peu sympathiques ... Pourtant au final je suis conquis ! On fini par les aimés à mesure que le récit s'étale, on s'attache à ces êtres cabossés et profondément seul. Le casting est tout simplement parfait, Jack Nicholson trouve un rôle à la hauteur de sa stature et brille dans sa mélancolie et amuse dans sa bêtise. Helen Hunt est tout aussi remarquable, constat similaire pour Greg Kiennear et Cuba Gooding Jr. Je suis poussé de par ces deux expériences avec James L. Brooks à poursuivre le reste de sa - courte - filmographie tout en souhaitent qu'ils soit de la même teneur.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top