Notez des films
Mon AlloCiné
    La buena vida
    La buena vida
    18 mars 1998 / 1h 45min / Comédie dramatique
    De David Trueba
    Par David Trueba
    Avec Vicky Peña, Fernando Ramallo, Lucía Jiménez
    Spectateurs
    3,4 6 notes
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis

    La mort accidentelle des parents d'un jeune ecrivain en herbe, qui consacre la plus grande partie de son temps a ecrire sa biographie et a rever d'une premiere experience sexuelle, le plonge dans la solitude et la tristesse. Il apprendra que survivre est souvent plus important que vivre.

    Acteurs et actrices

    Fernando Ramallo
    Rôle : Tristan
    Lucía Jiménez
    Rôle : Lucia
    Luis Cuenca
    Rôle : Le grand-père
    Casting complet et équipe technique

    Infos techniques

    Nationalités espagnol, français
    Distributeur -
    Année de production 1997
    Date de sortie DVD -
    Date de sortie Blu-ray -
    Date de sortie VOD -
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage -
    Budget -
    Langues Espagnol, Anglais, Flamand
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa -

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 1997, Les meilleurs films Comédie dramatique, Meilleurs films Comédie dramatique en 1997.

    Commentaires

    • Nelly M.
      Magnifique production de 1998 projetée au Festival Espagnol nantais de 2012. David Trueba ferait d'abord penser à Woody Allen dans ses hommages appuyés à la France. De ferventes démonstrations et une ironie grivoise typiques d'une adolescence qui a beaucoup gambergé. Attention, on embarque vers plaisant, grisant même. Les parents partent une semaine en laissant pépé au fiston, tout s'annonce bien des deux côtés... Soudain, incroyable, on tombe de très haut avec cette nouvelle qui donne pleinement son sens à l'innocente chansonnette de Trénet de départ... Par miracle, ou au contraire proportionnellement au choc, la survie prend le dessus. Le tempérament encore plus intériorisé qu'avant le drame de Tristan (Fernando Ramallo) fait merveille auprès des autres si répandus, ce vieux bougon et ses chères lentilles... Les demoiselles redoublent de soins, chacune dévoilant des secrets parfois originaux (l'amour du frère !). Reste cette peste de cousine, une ex strip-teaseuse de village. C'est un film tendre qui a l'énergie du désespoir. Nombre de spectateurs se reverront adolescents, tout est fait pour et ne saurait vieillir, boosté par cet événement gravissime qui oblige tous les personnages à se surpasser... Sexe et sentiment alternent, avec toujours toutes prêtes les bouées de secours. Alerte, merveilleux de fraîcheur à l'image, émaillé de bout en bout de surprises et de gags, il rend également nostalgique.
    Voir les commentaires
    Back to Top